5 398.15 PTS
+0.12 %
5 338.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 318.96
+0.02 %
DAX PTS
12 523.51
-0.35 %
Dowjones PTS
24 604.71
-0.24 %
6 714.46
-0.89 %
Nikkei PTS
22 162.24
-0.13 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Surprenante crispation

| Bourse Direct | 589 | 4.50 par 2 internautes

Sans raison particulière et dans le sillage d’une faiblesse raisonnable à Wall Street, les marchés européens avaient décroché juste avant le fixing de jeudi soir et cette dégradation s’est poursuivie au cours de cette dernière séance dite des quatre sorcières (clôture trimestrielle des contrats dérivés). Du coup, l’indice parisien est revenu en matinée à proximité des derniers plus bas de décembre. Au fixing, le CAC40 a terminé la séance en baisse de 0.15 % à 5349.30 dans un  volume de 6.900 MDE. Sur la semaine, le CAC40 a perdu 0.92 %.

Les points sur le future janvier sont, à la hausse, 5366 (MM20 jours), 5386 (fort), 5418 (niveau d’inflexion du dernier signal baissier), 5430 (partie haute du nuage), 5446 (fort), 5469.50 (sensible), 5492 (très fort), 5520.50-5536.40 (+ haut annuel sur le future et sur le cash) puis 5545/5565 voire 5645 et 5695 (cible 1er semestre 2018) et à la baisse, 5346 (MM Adaptative), 5310, 5283.50 (niveau d’alerte à CT), 5265/5242 (très sensible sur le cash et sur le future), 5268 (MM100 jours), 5248.79 (pied du Gap du 21 septembre), 5200 (important sur le cash), 5188 (MM200 jours), 5180.25 (pied du Gap du 12 septembre sur le cash) puis 5176.50 (seuil d’invalidation et d’alerte à moyen terme) voire 5124/5114.50 (très important en base trimestrielle).

En base 14 heures, la tendance conservera un petit biais négatif < 5365.

Structurellement, on constate un changement en base clôture journalière avec le retour sous les moyennes courtes. En effet et sans réelle tendance depuis le 16 novembre, le CAC40 a fini par prendre le chemin de la baisse alors que le flux des dernières nouvelles était de nature à enjoliver la fin d’année. Pour autant, nous reportons toujours le risque correctif à début 2018 (pointe de volatilité attendue vers le 10 janvier 2018). 

Dans le cas contraire, 5265 sur le cash et 5242 sur le future sont les premiers garde fous du cycle haussier activé fin août. En-deçà de ces paliers sensibles, 5200 sur le cash et 5176.50 sur le future seraient les dernières sauvegardes avant 5124/5114.50, niveau de support majeur en base trimestrielle.

A l’inverse et pour casser les velléités baissières, il faudrait au moins repasser au-dessus de la MM20 jours placée respectivement à 5366 sur le future et à 5375 sur le cash. Ensuite et pour espérer finir en beauté 2017, il sera indispensable de passer 5418 sur le future et 5433.57 sur le cash. Autant dire que le débordement de ce palier qui forme résistance depuis mi-novembre revêtirait donc une certaine importance mais permettrait surtout de débuter 2018 du bon côté du nuage (voir graphique en pj).

Techniquement, les indicateurs se sont incurvés plus nettement à la baisse au cours des trois dernières séances. Actuellement, ceux-ci évoluent sans excès juste en-dessous de leur médiane en base journalière, ce qui permet encore de cibler plus bas. Dans ce sens, la possibilité d’une vague C sur 5200/5150 serait le pire scénario d’ici le 29.12. Dans un autre cas de figure moins marqué, les prix pourraient tomber sur 5270 (partie basse du nuage). Scénario remis en cause > 5365 et invalidé > 5418.    

En stratégie de fond, on peut conserver > 5200/5185 voire > 5125 dernier carat (à long terme) pour viser éventuellement 5545/5565 voire 5645/5695 au cours du premier semestre 2018.

Pour les stratégies très courtes, on continue d’arbitrer les écarts en fonction des conditions techniques de très court terme. Au plus près et dans des proportions raisonnables, on articulera désormais ses prises de risque entre 5418 et 5311 avec 5371 comme pivot jour. Au plus large, on surveillera 5469.50 en borne haute et 5242 en partie basse.

Analyse réalisée au fixing du 15 décembre.

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/04/2018

AB Science a enregistré ce matin sa plus forte chute depuis son arrivée en bourse en 2010, perdant jusqu'à 42%! Dans d'énormes volumes, le titre de la...

Publié le 20/04/2018

La société par actions simplifiée Amiral Gestion, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré avoir franchi en baisse, le...

Publié le 20/04/2018

Le conglomérat industriel, Honeywell, a relevé ses objectifs annuels pour la deuxième fois de l’année à la faveur d’un premier trimestre meilleur que prévu. Le bénéfice net a atteint 1,44…

Publié le 20/04/2018

Le numéro un mondial du secteur parapétrolier Schlumberger a présenté des comptes meilleurs que prévu grâce à la hausse des cours du pétrole. Au premier trimestre, le bénéfice net s’est…

Publié le 20/04/2018

Jean-Marc Janaillac, le Président d'Air France, met son poste en jeu ! Alors que la compagnie s'enlise dans un conflit social sans fin, le dirigeant a...