En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Quelles perspectives après les banques centrales ?

| Bourse Direct | 1187 | 5 par 3 internautes

L’été des marchés boursiers se présente très ambigu à l’image d’une configuration graphique et technique indécise depuis mai 2017. Sorti de l’amélioration du jour post BCE, cette phase d’alternance à l’intérieur d’un large trading range d’environ 10 % a déjà à notre sens sonné la fin d’un cycle haussier de neuf ans. Pour l’instant, le CAC40 est vendu en partie haute et soutenu en partie basse (5600/5000), configuration typique d’une phase de distribution. Structurellement, une phase corrective plus marquée devrait suivre, ce risque est estimé fort pour septembre. D’ici là, les investisseurs devraient rester relativement calmes, le temps d’évaluer l’impact des multiples difficultés du moment sur la micro et macroéconomie. En résumé, le marché a toujours les moyens d’arriver à ses fins mais il n’offre que la possibilité de procéder à des arbitrages courts d’ici l’automne. Au fixing, le CAC40 a terminé en hausse de 1.39 % à 5528.46 dans un volume de 4.207 MDE.

Les points sur le future juin sont, à la hausse, 5535 (seuil d’invalidation du dernier cycle baissier), 5573- 5584, 5602 (top annuel sur le future), 5605.50 (réplique dernier range) puis 5640 voire 5686.50 (+ haut historique sur le future réalisé en 2000) et à la baisse, 5488 (MM9 adaptative), 5475 (MM20 jours), 5473.50 (1er niveau de remise en cause de la sortie du jour, 5407 (sensible à TCT), 5394.50 (alerte à CT), 5388 (MM50 jours), 5345 (+ bas du 24 mai), 5335.36 (très sensible), 5253 (50 % de retracement du cycle haussier depuis le 28 mars), 5254 (MM100 jours) puis 5249 (MM20 semaines) voire 5227 (MM200 jours).

A court terme, la tendance conservera un biais positif > MM9 adaptative.

Structurellement, la perspective d’une réplique baissière équivalente à la première est ponctuellement neutralisée voire invalidée après le retour net > MM9 adaptative. A noter que cette ligne directive de tendance courte était résistance en clôture depuis le 23 mai. Pour information et comme évoqué sur la note du 23 mai, l’écart conséquent sur le future juin entre les prix et la MM200 jours (8 % à l’époque) s’était réduit des deux tiers vers 5350. Par ailleurs, la MM50 jours recollait dangereusement au prix ces derniers jours. Tactiquement, la réaction positive a permis avant tout d’écarter une nouvelle réplique à la baisse.

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > 5170 et qui plus est > MM20 semaines dans le but d’alléger dans la zone 5590/5640 (idéalement d’ici le 25 juin).   

Au plus près, la hausse de l’indice et la baisse de l’euro était le meilleur scénario espéré post BCE. Désormais, on peut privilégier le sens acheteur > 5473.50 et qui plus est > MM9 adaptative ou bien attendre lundi pour juger si cette sortie par le haut est solide.

Attention, il faut franchir durablement 5535 pour écarter le risque d’un énième contrepied (+ haut du jour à 5544.50). Dans ce sens, la zone 5590/5640 serait la cible légitime. A ce stade, l’opportunité de revenir à l’achat à bon compte est compromise à très court terme. Dans le cas contraire, on pourrait repasser vendeur sous 5473.50 pour viser le point bas mensuel à 5394.50. Niveau en deçà duquel, le déploiement d’une nouvelle vague baissière serait élevé (voir cible sur le graphique future juin (- 6.50 points sur juillet). Demain, la séance sera très technique avec la clôture trimestrielle et semestrielle des contrats dérivés. A cette occasion, pensez à solder vos positions sur juin ou à les rouler sur juillet. A la veille de la clôture, on soulignera une diminution de 20 % des positions ouvertes sur juillet.

Analyse réalisée au 14 juin.

 

 

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Trigano communique les caractéristiques des deux Pactes Dutreil...

Publié le 19/10/2018

Cette notation est assortie d'une perspective 'stable'...

Publié le 19/10/2018

Le rapport d'échange proposé pour la fusion s'établit à 0,2745 action ordinaire Safran par action Zodiac Aerospace...

Publié le 19/10/2018

Le titre est sur un dernier cours de 0,412 euro...

Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…