En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 864.39 PTS
-0.24 %
4 861.50
-0.25 %
SBF 120 PTS
3 879.64
-0.24 %
DAX PTS
11 141.66
-0.57 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
-0.02 %

Powell n’est pas le Père Noël

| Bourse Direct | 986 | 5 par 5 internautes

Le président de la FED sera donc resté droit dans ses bottes hier soir, ne cédant pas plus aux pressions de D.Trump qu’aux chants des sirènes boursières. Du côté de l’Asie en revanche, la Banque centrale du Japon (BOJ) reste très accommodante alors que la Banque populaire de Chine (BPC) sort l’artillerie lourde pour relancer son économie. De prime abord, les indices mondiaux auraient préféré un ton plus conciliant de la part de la FED, ce qui a poussé le CAC40 à rompre ponctuellement les 4700 points (+ bas à 4685.61). Sur le contrat future décembre, le seuil majeur trimestriel à 4715 a été enfoncé peu après l’ouverture du cash, ce qui pourrait pimenter demain la compensation de l’échéance à 16H00 pour peu que ce palier très psychologique reste résistance. Au fixing, le CAC40 a terminé en forte baisse de 1.78 % à 4692.46 dans un volume de 4.600 MDE.   

Les points sur le future décembre sont, à la hausse, 4760 (fort en intraday), 4796 (MM20 trimestres sur le cash), 4800 (partie haute du biseau pour vendredi), 4825 (très fort en intraday), 4873 (haut du Gap baissier du 14 décembre), 4880 (seuil d’inflexion  à MT sur le future), 4918 (MM50 mois sur le cash), 4930 (haut du Gap baissier du 6 décembre sur le future), 4965 (fort à CT), 5001 (très fort en base trimestrielle sur le cash), 5079 (MM100 semaines) puis 5095 (très fort à CT) voire 5140 (MM20 mois sur le future) et à la baisse 4715/4672/4626 (cibles majeures de MT), 4606 (MM200S très important) puis 4580/4510 (réplique) voire 4486 (cible de retracement en base mensuelle sur le future).

A court terme, la configuration conservera un biais très négatif > 4825 et qui plus est < 4760.

Structurellement, l’écart type créé à la baisse avec la MM20 trimestres sur le cash dégrade singulièrement la configuration à la veille de la clôture des contrats dérivés. A ce stade, il est difficile d’imaginer un sursaut vers cette ligne de tendance et il est plutôt souhaité d’éviter de plonger dans le précipice en enfonçant un support trimestriel de référence situé à 4672 sur le cash. Probablement différée à début 2019, sa perte sèche ouvrirait une plage baissière significative de l’ordre de 15 à 17% (voir graphique cash en base trimestrielle). Pour écarter une catastrophe, il faudrait repasser au minimum au-dessus de 4805 future décembre.     

Au plus près et comme estimé techniquement,  il y a bien eu un temps fort. Pour l’instant, le constat est on ne peut plus négatif mais ce énième Gap baissier sur le cash (le quatrième de décembre) pourrait être synonyme d’épuisement à la baisse et cette hypothèse est également étayée par la formation d’un biseau baissier (figure haussière).  

Pour les plus pessimistes, on peut toujours conserver un biais vendeur < 4760 pour viser la MM200 semaines et pour les plus raisonnables, il vaudrait mieux réduire la voilure tout en conservant une position de fond < 4873. A contrario, on pourrait reprendre l’initiative à l’achat (surtout sur indice). Acheter la partie basse de la figure nous semble plus approprié que de payer la sortie.

Analyse réalisée au fixing du 20 décembre.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Paris, le 21 janvier, 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, lance aujourd'hui sa nouvelle solution Evidian SafeKit 100% logicielle, qui assure aux…

Publié le 21/01/2019

A la suite du départ en retraite de Xavier Viollet, Directeur Général Délégué, Charlotte Dennery, CEO de BNP Paribas Leasing Solutions, fait évoluer son comité de direction générale. Pascal…

Publié le 21/01/2019

Henkel (-6,49% à 90,72 euros) affiche de loin la plus forte baisse de l’indice Dax après avoir averti que la hausse des investissements pèsera sur ses profits en 2019. Le bénéfice par action du…

Publié le 21/01/2019

Franchissement de seuil passif

Publié le 21/01/2019

Casino (+0,54 à 39,40 euros ) annonce avoir atteint son objectif de cessions d'actifs non stratégiques pour un montant de 1,5 milliard d'euros. Et ce, grâce un accord avec des fonds gérés par…