En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 578.46 PTS
+0.28 %
5 521.00
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 416.20
+0.31 %
DAX PTS
12 200.14
+0.39 %
Dowjones PTS
26 493.04
+0.16 %
7 664.63
-0.21 %
1.124
-0.48 %

Pause à venir ?

| Bourse Direct | 923 | 4 par 4 internautes

Le CAC40 cash a clôturé la séance en baisse de 0,09 % à 5 463.80 dans un volume de 3,112 MDE. 

Les replis sont tellement maigres que l’indice parisien ne parvient même pas à combler son gap ouvert mercredi entre 5433,51 et 5448,40. On peut se demander si une rotation sectorielle est en train d’avoir lieu puisque l’indice est soutenu par les secteurs en retard. Ainsi, le secteur automobile donne de fermes signaux de retournement. Le secteur bancaire est aussi à surveiller même si le signe est plus ténu. Le niveau de couverture est plus faible autour de 5450 mais reste de deux options de vente pour une option d’achat. Les risques baissiers sont canalisés. Peu de contrats futures ont été ouverts depuis 5350, ce qui rend probable un retour vers ce niveau.  

Les points sur le future avril sont à la hausse, 5414, 5431 voire 5440 et 5468 et à la baisse, 5395, 5339 et 5293 (alerte CT) puis 5271 et la zone 5231/5239 puis 5217 (alerte MT) puis 5170 (majeur) puis 5138, 5082 (majeur) voire 5061 puis 5040.

En intraday, la tendance est haussière > 5339.

Graphiquement, le future CAC40 (cf. graphique joint en 14 heures) bute depuis quelques heures sur sa résistance mensuelle à 5469. Ce niveau majeur, sur lequel il déjà testé 6 fois entre mai et octobre 2018 avant de plonger, devrait l’empêcher de progresser pendant quelques séances au moins.  

Aucune figure de retournement n’est visible pour autant mais le manque de momentum est manifeste.
En revanche, la réintégration et la conservation de l’autre zone majeure située entre 5330/5360 sur plusieurs séances fournit désormais un support solide. 

On s’oriente donc vers une évolution latérale entre ces deux bornes avec 5414 comme médiane. 
Au-delà de 5469, l’extension vers la zone 5225/5529 est possible. Au-delà on pourrait viser 5613/5617. En revanche, la rupture de 5330 permettrait de cible rapidement la zone 56217/5232 qui est l’alerte de moyen terme. Ce scénario est moins probable compte tenu de la configuration actuelle des marchés.

Techniquement, sur le future CAC40, les oscillateurs en 4 heures et au-delà sont à nouveau en zone de surachat, signe de pause probable.  

En stratégie, on alternera achats et ventes entre 5339 et 5470 en renforçant sur franchissement de la médiane à 5414.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Romain DAUBRY, Infos d'Experts
Article rédigé par Romain DAUBRY, membre de la cellule Infos d'Experts
18 ans d’expérience, spécialiste des marchés dérivés et titulaire du CFTe. J’ai rejoint l’équipe Infos d’Experts début 2014
Abonnez-vous
Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

SuperSonic Imagine est recherché au lendemain de l'annonce d'une forte croissance trimestrielle...

Publié le 18/04/2019

En marge de la publication du chiffre d'affaires trimestriel de Pernod Ricard ce matin, on apprend que le numéro deux mondial des spiritueux poursuit...

Publié le 18/04/2019

A contre-courant, Air France KLM cède 0,7% à 11 euros...

Publié le 18/04/2019

Vivendi n'est donc pas en mesure de participer à l'Assemblée générale de Mediaset et se réserve le droit de contester la validité des résolutions adoptées...