En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 823.34 PTS
-1.50 %
4 821.5
-1.38 %
SBF 120 PTS
3 836.77
-1.43 %
DAX PTS
10 765.28
-1.46 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.129
-0.57 %

Les marchés en souffrance espèrent un remède de cheval

| Bourse Direct | 614 | 4.75 par 4 internautes

Comme évoqué jeudi à l’antenne de BFM Business, les marchés pourraient se stabiliser en attendant la prochaine réunion du G20 puis celles des banques centrales. A ce stade, ni le contexte, ni la configuration graphique et technique ne permettent d’envisager une réelle amélioration mais l’éventualité d’une politique monétaire plus souple de la part de la FED nourrit l’espoir d’une reprise. A notre sens, ce scénario serait risqué car il produirait un retour de bâton encore plus cinglant à moyen terme. Laisser les prix s’ajuster graduellement au rythme actuel et à venir de l’économie apporterait plus de garantie à une reprise partant d’une base  plus solide que nous estimons à la zone des 4600 points. Au fixing du jour, le CAC40 a terminé la séance en hausse de 0.18 % à 4946.95 dans un volume de 2.500 MDE. Sur la semaine, l’indice parisien aura tout de même cédé 1.56 %.

Les points sur le future décembre sont, à la hausse, 4957, 4971.50 (1er seuil d’inflexion à TCT), 5000 (2éme seuil d’inflexion à TCT), 5045 (1er seuil d’inflexion à CT), 5067 (MM100 semaines), 5085 (cible en 14 heures), 5097 (sensible à LT sur le future),  5148 (MM20 mois sur le future), 5175 (cible et seuil d’inflexion à CT), 5198 (très sensible à CT), 5239 (très fort-MM50 semaines), 5252 (très fort/MM200 jours) puis 5257 (MM20 semaines et niveau d’invalidation du dernier cycle baissier) voire 5269 (MM100 jours) et à la baisse, 4907 (MM50 mois sur le cash), 4895 (très important sur le cash), 4875 (+ bas d’octobre), 4870 (partie basse du range actuel), 4802/4808 (très sensibles sur le future et sur le cash) puis 4782.50 (+ bas annuel sur le future) voire 4715/4672/4626 (cibles majeures et scénario du pire d’ici février 2019).

A court terme, la configuration gardera un biais très négatif > 5000 et qui plus est < 4957.

Structurellement, le CAC40 a réussi à préserver en clôture hebdomadaire un niveau charnière important situé à 4895 sur le cash et à 4870 sur le future décembre (+ bas de la semaine à 4894.30). Pour autant, les indices mondiaux ont encore cédé du terrain cette semaine. Sauf exceptionnel et dans le meilleur des cas, les prix du future décembre devraient évoluer entre 4870 et la MM100 semaines. Pour la suite de la tendance, on surveillera la perte de 4895 sur le cash et de 4870 sur le future décembre qui devrait déclencher un mouvement de baisse supplémentaire en direction d’une zone sensible de moyen terme placée entre 4802 et 4715 sur le future décembre. Seul un retour au-dessus des 5000 points sur le future décembre permettrait d’écarter ce scénario mais le rebond devrait être limité en amont des banques centrales (BCE le 13 décembre et FED le 19). A noter que les indicateurs ne montrent toujours pas de signe de capitulation du scénario baissier.

Au plus près et comme évoqué en préambule, le marché en souffrance espère un remède afin d’écarter le risque d’un mouvement plus profond. Pour autant, il n’y a pas eu de reprise significative, se présente tout juste l’éventualité d’une stagnation. La concordance des prochains événements avec la configuration technique montre que le prochain temps fort technique devrait avoir lieu vers le 4 décembre. En attendant, il faut privilégier l’arbitrage tout en gardant un biais vendeur < 5000. On surveillera encore la zone 4870/5000. Sous 4870, il faudra continuer d’accompagner à la vente pour viser 4802 voire 4715, pour peu que ce mouvement soit accompagné en volume. Dans le cas contraire, il ne faudrait pas insister à la vente au-dessus de 5000 car les prix pourraient vite remonter de 70 à 150 points.

Analyse réalisée au fixing du 23 novembre.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Après la présentation de la feuille de route 2019-2021

Publié le 14/12/2018

Via sa filiale anglaise KE Adventure Travel, Voyageurs du Monde a fait l’acquisition de Mickledore Travel. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Fondé en 2004 par Rick et Sonja…

Publié le 14/12/2018

Après six mois de revue, le budget média de Fiat Chrysler Automobile aux Etats-Unis a été attribué à Starcom, filiale de Publicis, face à UM et Hearts & Science (Omnicom). L’an dernier, le…

Publié le 14/12/2018

Anne-Sophie Lanaute a rejoint Icade en tant que Directrice Communication Financière et Relations Investisseurs, rattachée à Victoire Aubry, Membre du Comité Exécutif d’Icade en charge de des…

Publié le 14/12/2018

Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution en OTT et IPTV de la télévision et de la vidéo en direct, en différé et à la demande (VOD), a été choisi par Ting, opérateur américain de…