En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-
5 421.00
-
SBF 120 PTS
4 329.99
-
DAX PTS
12 358.87
-
Dowjones PTS
25 299.92
+0.45 %
7 447.17
+0.62 %
1.132
-0.17 %

Les indices européens dans l’expectative avant la BCE

| Bourse Direct | 903 | 5 par 3 internautes

Les anticipations pourraient être marquées en amont de la réunion de la BCE du 14 juin, ce qui devrait continuer de générer des contrepieds à l’image des dernières séances, volatiles entre 5500 et 5400. Bon nombre d’intervenants semblent convaincus que Mario Draghi confirmera la fin des rachats d’actifs en cette fin d’année mais tout dépendra de la date (septembre ou décembre) et du ton adopté. En effet, le timing était certes bon mais les récentes tensions sur les taux italiens à la suite d’une nouvelle déconvenue politique en Europe devraient décaler la perspective d’un resserrement monétaire. A notre sens, le président de la BCE ne voudra pas créer mécaniquement une remontée des rendements des pays en difficulté. Les marchés seront donc fixés en fin de semaine prochaine alors que graphiquement et techniquement, les indicateurs montrent la forte probabilité d’un temps fort à ce moment. Pour l’instant, le CAC40 continue de dériver horizontalement dans une centaine de points. A 17H00, le CAC40 était en baisse de 0.13 % à 5441.05 dans un volume de 2.300 MDE.

Les points sur le future juin sont, à la hausse, 5473.50 (1er niveau de remise en cause du dernier cycle correctif), 5482 (MM20 jours), 5491 (MM9 adaptative), 5504/5535 (zone d’invalidation du dernier cycle baissier), 5573- 5584 puis 5602 (top annuel sur le future) voire 5686.50 (+ haut historique sur le future réalisé en 2000) et à la baisse, 5395 (alerte à CT), 5353 (MM50 jours), 5345 (+ bas du 24 mai), 5335.36 (très sensible), 5253 (50 % de retracement du cycle haussier depuis le 28 mars), 5250 (MM100 jours), 5248 (MM20 semaines) puis 5215 (MM200 jours et cible idéale en cas de réplique) voire 5170 (niveau de support majeur de MT et seuil d’invalidation).

A court terme, la tendance est très indécise avec un biais négatif < 5473.50 en clôture.

Structurellement, les prix n’ont guère évolué sur la semaine. Le maintien en clôture sous la MM9 adaptative depuis le 23 mai laisse ouvert le risque d’une rechute. Pour autant et comme évoqué en préambule, il est difficile d’envisager un plus fort directionnel d’ici la grand messe de Mario Draghi (conférence de presse à partir de 14H30). On devrait plutôt continuer d’assister à un jeu à somme nulle spéculatif qui sera peut-être ponctué de fortes anticipations à l’approche d’un éventuel verdict.  

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > de la MM20 semaines et surtout > 5170 dernier carat (palier très sensible sur cet horizon de temps).   

Au plus près, le marché va rester creux et piégeux en début de semaine prochaine et l’intensité devrait monter en puissance en milieu de semaine avec la FED et surtout le lendemain avec la BCE. Les paris sont certes ouverts mais il est préférable de rester peu exposé. Techniquement, le trading algorithmique est à la manœuvre et les divergences sont légion entre les horizons de temps, de quoi alimenter des écarts plus ou moins importants. Le déploiement d’une nouvelle vague corrective est notre préférence.  

Compte tenu des éléments et événements à venir, l’alternance avec un biais vendeur est à privilégier sous la MM9 adaptative en prenant garde aux faux signaux. Pour lundi, on peut travailler à l’intérieur de la zone 5473.50/5384 voire 5525/5340.

Analyse réalisée le 08 juin.

 

 

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Calendrier de dépôt du Document de Référence pour l'exercice clos le 31 mars 2018   Paris, le 14 aout 2018 - Le Groupe Atari a publié le lundi 9 juillet 2018 ses comptes…

Publié le 14/08/2018

TechnoFirst informe avoir régularisé sa déclaration de cessation des paiements, le 26 juillet...

Publié le 14/08/2018

Les comptes d'activité de Société des Bains de Mer n'en demeurent pas moins aléatoires...

Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…