En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Le secteur bancaire bien orienté

| Bourse Direct | 591 | 5 par 1 internautes

Après les déclarations du nouveau ministre de l’économie italienne confirmant sa volonté de ne pas sortir de l’euro et dans la perspective de précisions sur la fin des rachats d’actifs de la BCE, les valeurs du secteur bancaire ont figuré en haut du palmarès du CAC40. Comme estimé, les anticipations risquent d’être marquées en amont de la conférence de presse de Mario Draghi (jeudi à partir de 14H30), ce qui pourrait générer de faux signaux voire de fausses sorties par le haut mais attention aux idées reçues propices à provoquer de cinglant contrepieds. En effet et comme évoqué sur la note de vendredi, les tensions récentes sur les taux italiens pourraient changer la donne et faire que la BCE opte pour une prolongation de ses rachats au-delà de fin septembre. Graphiquement et techniquement, il est clair que les indicateurs à très court terme montrent la forte probabilité d’un temps fort aux alentours de mi-juin. Pour l’instant, le CAC40 continue sa dérive horizontale entre 5500 et 5400. Au fixing, le CAC40 a terminé en hausse de 0.43 % à 5473.91 dans un volume de 3.800 MDE.

Les points sur le future juin sont, à la hausse, 5473.50 (1er niveau de remise en cause du dernier cycle correctif), 5481 (MM20 jours), 5488 (MM9 adaptative), 5504/5535 (zone d’invalidation du dernier cycle baissier), 5573- 5584 puis 5602 (top annuel sur le future) voire 5686.50 (+ haut historique sur le future réalisé en 2000) et à la baisse, 5407, 5395 (alerte à CT), 5362 (MM50 jours), 5345 (+ bas du 24 mai), 5335.36 (très sensible), 5253 (50 % de retracement du cycle haussier depuis le 28 mars), 5251 (MM100 jours), 5250 (MM20 semaines) puis 5215 (MM200 jours et cible idéale en cas de réplique) voire 5170 (niveau de support majeur de MT et seuil d’invalidation).

A court terme, la tendance devrait rester indécise jusqu’au 14 juin.

Structurellement, certes les prix tendent à évoluer en partie haute mais aucun changement n’est constaté. A ce stade, le maintien en clôture sous la MM9 adaptative se poursuit et ce depuis le 23 mai, ce qui laisse ouvert le risque d’une rechute. Comme évoqué, le tournant aura éventuellement lieu à l’occasion de la grand messe de Mario Draghi. D’ici là, on devrait continuer d’assister à un jeu spéculatif à somme nulle.  

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > de la MM20 semaines et surtout > 5170 dernier carat (palier très sensible sur cet horizon de temps).   

Au plus près, le marché va rester piégeux cette semaine et l’intensité devrait monter en puissance mercredi avec la FED et surtout le lendemain avec la BCE. Quoi qu’il en soit, il est préférable de rester peu exposé. Techniquement, le trading algorithmique est à la manœuvre et les divergences sont légion suivant les horizons de temps. Nous estimons à plus ou moins 200 points l’impact du rendez vous avec les banques centrales, sachant que le déploiement d’une nouvelle vague corrective reste notre préférence. En attendant, les deux paliers sensibles à surveiller à court terme sont situés à 5535 et à 5395 (sur le future juin).  

Compte tenu des éléments et événements à venir, l’alternance avec un biais vendeur est à privilégier sous la MM9 adaptative. Pour mardi, on peut travailler à l’intérieur de la zone 5473.50/5407 voire 5535/5395.

Analyse réalisée le 11 juin.

 

 

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...