En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
-
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Le CAC40 reste bien orienté au début de la micro

| Bourse Direct | 1030 | 4 par 4 internautes

Les indices d’actions sont plus stables ces derniers temps, se laissant de moins en moins perturber par l’action du président des Etats Unis  en quête avant tout d’un bon résultat aux élections de mi mandat (mi-novembre). En revanche et une fois assuré d’une majorité absolue, on peut redouter que l’action de D. Trump monte en puissance en fin d’année. Pour l’instant, les marchés s’accommodent d’une situation conjoncturelle plus délicate mais sans réel impact indiciel. A l’occasion de la prise de pouls de la microéconomie, les investisseurs seront attentifs notamment aux perspectives des entreprises américaines et européennes, plus significatives que tous les bruits de ces derniers mois. En résumé, le CAC40 est sorti d’un biais baissier pour revenir dans une zone plus neutre et cette configuration plus favorable pourrait motiver une sortie par le haut d’ici le 18 juillet. Au fixing, le CAC40 a terminé en hausse de 0.97 % à 5405.90 dans un volume de 3.300 MDE.  

Les points sur le future juillet sont, à la hausse, 5388/5395 (MM9 adaptative sur le cash et future), 5424 (MM50 jours sur le future), 5450/5468 (zone d’invalidation du dernier cycle baissier en place depuis le 23 mai), 5495/5499 (cible de retracement en base jour), 5491.84/5501.88 (Gap baissier du 18 juin sur le cash) puis 5530.50 voire 5554.50 et à la baisse, 5369 (MM100 jours sur le cash), 5347.78 (1er seuil d’inflexion sur le cash), 5338 (seuil d’inflexion à TCT), 5314 (seuil d’alerte à CT), 5284 (MM100 jours), 5274.50 (fort jusqu’au 23.07), 5254 (MM200 jours), 5246 (50 % de retracement sur le future et partie basse du nuage jusqu’au 18 juillet), 5238.50 (+ bas de l’été), 5227 (Important = MM20 mois sur le cash), 5211 (cible idéale à MT sur le cash), 5208/5200 (très fort sur le future), 5166 (support majeur et niveau d’alerte de MT) voire 5118 (cible de retracement idéale en base hebdomadaire sur le future).

A court terme, la tendance restera neutre entre 5338 et 5424.

Structurellement et comme anticipé, une reprise suivie d’une dérive horizontale des prix s’est mise en place. Pour autant, il faut rester vigilant car le mouvement doit être assuré par le débordement des lignes directives de court terme, ce qui n’est pas encore totalement le cas ! En effet et dans ce sens, il faudrait reconquérir la MM50 jours au moins sur deux clôtures consécutives voire créer un écart type à la hausse pour envisager une amélioration plus significative qui devrait voir le jour sur débordement net de la partie haute du nuage. Dans le cas contraire, un retour sous 5338 et qui plus est sous 5314 sur le future juillet signerait non seulement le retour de la pression vendeuse mais aussi le risque d’enfoncer les 50 % de retracement situés à 5246 sur le future juillet. Le pire scénario serait alors de combler le gap haussier du 05 avril à 5163.63 sur le cash, niveau qui correspond également aux 61.80 % de retracement sur le future (5163). A noter que nous écartons cette perspective d’ici le 18 juillet voire 03 août.  

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > 5166 et qui plus est > 5227 (MM20 mois sur le cash). A noter que de nouveaux sommets peuvent être formés jusqu’au 3 août. Pour l’approche pendant ou post micro, le retour ou pas sous 5329 cash sera déterminant pour la suite.

Au plus près, attention aux évidences correctives trop consensuelles à notre sens. Il demeure certes un risque correctif cet été mais celui-ci sera plus fort cet automne d’où l’éventualité à court terme d’un contrepied motivé par une sortie par le haut piégeuse. En attendant des signaux plus forts, on privilégiera les écarts entre 5338 et 5423. En-deçà et au-delà de ces bornes, on surveillera 5225 et 5495.

Analyse réalisée au 12 juillet.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…