En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Le CAC40 perd du terrain par manque d’intérêt

| Bourse Direct | 1168 | 5 par 3 internautes

Il est vrai qu’il ne fallait pas s’attendre à grand-chose ce lundi sur l’indice parisien alors que les marchés américains et chinois étaient fermés les uns pour le Presidents day et les autres pour la nouvelle année lunaire. Comme à leur habitude et dans la foulée d’un rebond significatif, les indices européens ont donc calé ! Pour l’instant, le CAC40 est revenu en quelque sorte au milieu du champ de tir, ce qui lui confère une petite neutralité à court terme. Seul point positif de la séance, le reflux limité de l’euro contre dollar à un plus bas de séance à 1.2367 après avoir réalisé un nouveau top annuel à 1.2555 en fin de semaine dernière. Il faudra probablement attendre les Minutes de la FED (mercredi à 20H00) et de la BCE (jeudi à 13H30) pour espérer un directionnel plus fort sachant que sur le long terme, nous sommes toujours négatif au regard des configurations sur cet horizon de temps. Au fixing, le CAC40 a terminé la séance en baisse de 0.48 % à 5256.18 dans un faible volume de 2.200 MDE.

Les points sur le future mars sont, à la hausse, 5270 (MM200 jours), 5299 (MM200 jours sur le cash), 5310 (seuil d’inflexion à TCT), 5319 (MM20 jours), 5343 (cible à TCT), 5373/5386 (MM100 jours), 5371/5380 (MM20 semaines sur le future et cash) puis 5387/5395 (niveau d’invalidation du dernier cycle baissier) puis 5435 voire 5468 (très fort) et à la baisse, 5241/5238, 5219 (alerte à TCT), 5188.14 (pied du Gap sur le cash), 5127/5123 (alerte à CT), 5074 (très sensible sur le future), 5051.21 (dernier + bas sur le cash), 5005 (MM20 mois sur le cash), 4969.50 (+ bas du 9 février sur le future), 4995/4958 (+ bas du mois d’août dernier sur le cash et le future), 4935.50 (pied du Gap haussier du 24 avril 2017), 4903 (MM20 mois sur le future) puis 4906/4876 (très important sur le cash) voire 4807.50 (+ bas du 18 avril 2017).

En base journalière, la configuration a repris un petit biais négatif < 5270 en clôture.

Structurellement, la configuration à court terme tend avec difficulté à conserver une connotation neutre. Pour l’instant, le maintien au-dessus de la MM200 jours sur plusieurs clôtures reste un facteur indispensable dans la perspective du comblement du Gap baissier hebdomadaire laissé ouvert le 5 février sur le cash entre 5364.98 et 5332.77. Au mieux, le CAC40 pourrait accumuler entre la MM200 et 100 jours placée désormais à 5373 sur le future mars et à 5386 sur le cash.

Dans le cas contraire, le risque d’une rechute restera fort. Dans ce sens, le comblement du Gap haussier du 15 février suivi d’une clôture sous son pied à 5188.14 démontrait non seulement, une fois de plus, le manque de conviction à la hausse mais aussi le risque d’un retour marqué en direction de la zone des 5000 points et notamment sur la MM20 mois placée actuellement à 5006 sur le cash.

A court terme et jusqu’ici, le rebond n’avait quasiment rencontré aucune résistance car motivé en grande partie par le rachat de positions vendeuses.  A ce stade et même si l’on ne constate aucun signe caractéristique de faiblesse, le courant acheteur décline depuis trois séances à l’image du volume sur le contrat future. La séance aura été particulièrement faible de ce point de vue avec 29780 contrats de traités au fixing. En base horaire, les tensions sont certes moindres mais insuffisantes pour permettre des extensions supérieures. Pour autant, les vendeurs sont maintenus sous pression et cette situation pourrait durer encore quelques jours. En effet,  l’évolution des prix à l’intérieur d’un biseau ascendant montre que le potentiel a été exploité de moitié en durée (voir graphique en pièce jointe). Sauf signal négatif, il y a fort à parier que l’évolution haussière s’affirme au moins jusqu’à la fin de semaine.

En termes de stratégie, on peut conserver les stratégies courtes à l’achat au-dessus de 5180 (dernier carat) dans l’optique de les alléger entre 5310 et 5345 pour ensuite les solder au plus près de la MM100 jours.

Pour ceux qui ont conservé des positions vendeuses, on peut encore les maintenir sous la MM100 jours en clôture car comme expliqué en préambule, la configuration de long terme est tout sauf engageante. En effet, les divergences constatées en octobre et janvier, conjuguées à une configuration similaire sur les indicateurs de force, invitent à penser que la dernière vague de correction sera suivie. Au plus près, on pourrait éventuellement reprendre le fil de la vente contre 5327 où sous 5217 et surtout sur rupture nette de 5180.  

Analyse réalisée au fixing du 19 février.

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...