En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 081.63 PTS
-0.40 %
5 091.00
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 072.96
-0.14 %
DAX PTS
11 467.60
-0.04 %
Dowjones PTS
25 357.50
+0.28 %
6 846.79
+0.23 %
1.131
+0.21 %

Le CAC40 amorce une détente encore fragile

| Bourse Direct | 811 | 5 par 1 internautes

Dans le sillage d’une reprise amorcée depuis les points bas de vendredi dernier (+ bas à 4896.80), le CAC40 avait déjà repris un peu de hauteur alors que le news flow était assez dégradé. Pour l’instant, ce rebond est plus à mettre au compte de divergences techniques apparues ces derniers jours. En effet et alors que les prix affichaient de nouveaux plus bas, les indicateurs montraient une certaine forme d’incohérence. Pour autant, l’indice parisien reste dans une zone de dépression et rien ne permet encore d’écarter le risque d’une nouvelle rechute (+ haut à 5030.02). Il faudrait reprendre au minimum la MM100 semaines placée désormais à 5066 (future novembre) pour espérer un retour vers 5200. Dans le cas contraire, la zone 4850/4732 serait le prochain rempart de référence. Dans ce sens, nous attendons toujours ce niveau pour reprendre des initiatives à l’achat. Ce scénario serait remis en cause au-dessus de la MM20 semaines. Au fixing du jour, le CAC40 a terminé en hausse de 0.44 % à 4989.35 dans un volume de 3.300 MDE.  

Les points sur le future novembre sont, à la hausse, 5036/5046 (1er niveau d’inflexion à TCT), 5043 (très important en base trimestrielle sur le cash), 5052.24 (haut du Gap du 11 octobre sur le cash), 5066 (MM100 semaines sur le future), 5087 (cible en 7 heures), 5082 (MM9 Adaptative), 5153 (MM20 mois sur le future), 5177 (cible en 14 heures),  5198 (1er niveau d’inflexion à CT), 5216 (fort), 5246 (pull back parfait et cible en base journalière), 5263 (très fort-MM50 semaines), 5283 (très fort/MM200 jours) puis 5312 (MM20 semaines et niveau d’invalidation du dernier cycle baissier) voire 5343 (MM100 jours) et à la baisse, 4969 (pré alerte à TCT), 4944 (alerte), 4896.80 (+ bas annuel sur le cash), 4892.50 (+ bas mensuel sur le future), 4894 (MM50 mois sur le cash), 4850/4817 (cible idéale sur le cash et future à CT), 4810 (MM20 trimestres sur le cash), puis 4800 (+ bas annuel sur le future) voire 4732 et 4672 (cibles majeures et scénario du pire à CT).

A court terme, la configuration restera très négative < MM9 adaptative et qui plus est < MM100 semaines.

Structurellement, l’évolution plane des lignes directrices de court terme conjuguée à l’apparition de divergences sur cet horizon de temps permettait au moins d’envisager une phase d’accalmie. La réaction technique actuelle pourrait être donc de nature à motiver un rebond plus fort pour peu que rien ne vienne la troubler ou l’invalider. A ce stade, le risque de rechute demeure et il faudrait reprendre la MM100 semaines puis la MM9 adaptative pour motiver un pull back parfait en direction de la précédente ligne de support (5198) voire vers l’oblique mensuelle qui passait par les plus bas de 2011, 2016 et 2018 (ligne de tendance enfoncée le 10 octobre). A contrario, l’échec contre la MM100 semaines conditionnerait un retour de bâton en direction de nos cibles de court terme évoquées en préambule.

En résumé, il est probable que les marchés connaissent une certaine forme de détente au moins d’un point de vue technique. Dans le meilleur des cas, un retracement de 50 % du dernier cycle baissier serait réalisable. Cet objectif est estimé à la zone 5184/5216. Attention, cette petite figure de retournement haussière est surtout due à des interventions réalisées vendredi vers 17H00 en amont de seuils importants.

Au plus près, un point bas a peut-être été vu à court terme mais rien n’écarte le risque d’un énième décrochage. Par ailleurs, la perte de ligne de tendance de moyen terme n’est pas anodine. Sous 5046 et qui plus est sous la MM100 semaines (+ haut à 5027.50), on peut conserver un biais vendeur agressif. A noter que notre préférence est de vendre l’éventualité d’un pull back à 5087 voire à 5177. On pourrait également repasser vendeur sous la zone 4955/4945 en clôture.

Analyse réalisée au fixing du 29 octobre.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Dans le sillage du baril de pétrole, CGG met fin à une série baissière de six séances au cours desquelles le groupe parapétrolier aura perdu près de...

Publié le 14/11/2018

  Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement Général de…

Publié le 14/11/2018

Le Model 3 de Tesla débarque en France ! Dans un message électronique adressé aux clients français ayant commandé la nouvelle berline électrique du...

Publié le 14/11/2018

Les travaux doivent débuter en avril 2019

Publié le 14/11/2018

Par courrier reçu le 14 novembre 2018 par l'AMF, le groupe familial Deconinck a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en hausse,...