5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le CAC40 a testé un premier seuil sensible de moyen terme

| Bourse Direct | 524 | 4 par 1 internautes

Comme redouté la veille, la vague de déception post Jackson Hole a entrainé le CAC40 sur la partie basse d’un biseau descendant passant cette semaine à 5010 (+ bas à 4995.07), un niveau qu’il faudra impérativement préserver sur la semaine. Au fixing, l’indice parisien a terminé en baisse de 0.94 % à 5031.92 dans un volume un peu plus étoffé de 3.200 MDE.

Les points sur le future septembre sont, à la hausse, 5053-5063, 5098, 5126, 5137 (sensible), 5170 (cash), 5185-5210, 5213 (important sur le cash), 5255 (très sensible), 5275 (résistance mensuelle) puis 5346.50 (fort) voire 5383 (double top)  et à la baisse, 5010-4995 (très sensible sur le cash et le future), 4969 (pied du Gap du 24 avril) puis 4945 (très important) puis 4894 (cible de MT sur le future) voire 4844 (MM50 semaines sur le future).

En base 14 heures, la tendance conservera un biais négatif < 5098 et surtout < 5063.

Comme indiqué en préambule, l’indice est passé ponctuellement sous un seuil sensible situé à 5010 sur le cash et à 4995 sur le future (partie basse du range). La perte de ce palier important laisserait non seulement la porte ouverte à une possible extension baissière d’une centaine de points supplémentaires mais créerait aussi le risque d’une première capitulation des investisseurs avec à la clef, la crainte grandissante d’une remise en cause du cycle haussier activé au cours de l’été 2016. Il y a donc urgence à avoir des catalyseurs plus positifs mais il faudra probablement attendre jusqu’à mi-septembre voire mi-octobre.   

Pour l’instant, le CAC40 a sauvé pour un temps un seuil technique et avant tout psychologique, ce qui est le seul point positif de la séance.  

Structurellement, la configuration conserve toujours une tendance négative et l’on constate une dégradation supplémentaire en base clôture et en matière de prix avec la réalisation d’un nouveau plus bas estival à 4995.07 sur le cash et à 4991.50 sur le future septembre. Par ailleurs, cette nouvelle décrue s’est de nouveau effectuée à la suite d’une ouverture en Gap baissier dont le haut se trouve à 5066.041 sur le cash et à 5063.50 sur le future. On peut dire que son comblement en base clôture motiverait une détente.  

Néanmoins, l’écart s’est agrandi à la baisse avec la MM20 jours située dorénavant à 5126 sur le cash et à 5119 sur le future septembre, ligne de tendance qui pourrait être récupérée d’ici le 7 septembre (réunion de la BCE). En effet, la survente constatée en base horaire mais aussi en base journalière pourrait étayer cette perspective technique.  Dans le cas contraire, la perte durable de 5010 motiverait l’éventualité de tester la MM200 jours placée actuellement à 4945 sur le future, ligne de tendance qui a déjà été cassée sur le cash (hors dividendes).

En stratégie et en attendant les prochains catalyseurs importants, il faudra donc essayer de mettre à profit un éventuel retour entre 4969 et 4894 dont le but serait double, solder les positions vendeuses tout en reprenant l’initiative avec des achats plus nourris. La probabilité de temps forts à venir devrait donner cette opportunité.

Pour l’intraday, on peut toujours continuer de procéder à des arbitrages dans le but de réaliser des écarts mais, attention, il deviendra risqué de vendre sous 5000 et encore plus sous 4969 (survente). 

Pour autant et hors exceptionnel, on peut conserver un biais vendeur sous la MM20 jours tout en ne s’interdisant pas de jouer des rebonds en fonction des indications de survente en base horaire.

Pour demain et sur la semaine, on surveillera la zone 5098/4995 voire 5043/4969.

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS