En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 823.05 PTS
-0.63 %
4 818.0
-0.58 %
SBF 120 PTS
3 835.17
-0.58 %
DAX PTS
10 815.93
-0.46 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.30 %

Le CAC40 a enfoncé un support majeur

| Bourse Direct | 1757 | 4.88 par 8 internautes

Alors que la situation avait semblé s’apaiser le week-end dernier entre la Chine et les Etats unis dans le cadre du G20, les tensions commerciales ont redoublé d’intensité ces dernières heures après l’arrestation de la directrice financière du groupe chinois d’équipements de réseaux Huawei, également numéro deux mondial des smartphones, qui fait aussi l’objet de soupçons d’espionnage de la part de D.Trump. A ce stade, le constat est très négatif sur l’ensemble des places boursières et par ricochet sur le CAC40 qui  a cassé dès l’ouverture un seuil majeur de long terme testé à deux reprises ces dernières semaines. La rupture nette de ce niveau très sensible a ouvert la voie aux 4800 points, niveau testé dans la foulée sur lequel passe des lignes de tendance de long terme et notamment la moyenne mobile à 20 trimestres située actuellement à 4803 cash. En résumé, il est grand temps que D.Trump sorte un peu de sa logique protectionniste à outrance sous peine de déclencher un tsunami boursier. Le CAC40 a terminé en forte baisse de 3.31 % à 4780.46 dans un volume étoffé de 5.600 MDE.

Les points sur le future décembre sont, à la hausse, 4870 (partie basse du range cassée), 4920 (MM50 mois sur le cash), 4930/4950 (zone d’inflexion à TCT), 4980 (MM20 jours et MM9 Adaptative), 5036 (fort), 5075 (MM100 semaines), 5094 (MM9 adaptative en mensuelle sur le future), 5146 (MM20 mois sur le future) puis 5198 (très important) voire 5211/5229 (MM20 et 50 semaines) et à la baisse, 4802/4803 (très sensibles sur le future et sur le cash),  4748.50 (pied du Gap Macron du 24 avril 2017) puis 4715/4672/4626 (cibles majeures et scénario du pire d’ici février 2019) voire 4580 (réplique).

A court terme, la configuration restera très négative < 4920 et qui plus est < 4870.

Structurellement, la configuration s’est doublement dégradée sur l’indice parisien après la rupture nette de la MM50 mois et de la partie basse d’un biseau haussier de long terme (cf graphique cash). Pour rappel, cette ligne de tendance de long terme n’a plus été résistance en clôture depuis octobre 2012, autant dire que sa perte durable enverrait un signal très négatif. Néanmoins, le maintien de la moyenne mobile à 20 trimestres qui passe désormais à 4803 sur le cash pourrait éviter une déroute ou au moins freiner l’hémorragie. Dans le cas contraire, 4715 serait le prochain rempart de référence sur le future décembre. A noter que pour éviter ce scénario catastrophique, il faudrait repasser au minimum  4870.  

Au plus près, on assiste à un sell off parti d’un haut réalisé lundi dernier (+ haut à 5103.50 sur le future) dans l’anticipation d’une détente commerciale. Par voie de conséquence, la réaction à la baisse est démultipliée ! A noter qu’en base journalière on ne constate aucune forme d’excès, tout juste un arrêt ponctuel sur un seuil très sensible situé à 4802 sur le future et à 4803 sur le cash (+ bas de 11H00 à 4802 future). Pour l’instant, le biais vendeur s’impose < 4870 mais attention à  la possibilité d’une défense agressive à la moindre nouvelle politique positive. A notre sens, il faut trader large et notamment entre 4870 et 4715 au gré des tensions techniques de TCT.

Analyse réalisée au fixing du 06 décembre.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
8 avis
Note moyenne : 4.88
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…

Publié le 17/12/2018

Ingenico (-6,45% à 53,68 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120, le spécialiste des transactions sécurisées ayant fermé la porte à un rapprochement avec les…

Publié le 17/12/2018

Boeing a livré ce week-end à la compagnie Air China un appareil 737 MAX. L’assemblage de l’appareil a été finalisé sur le site de Zhoushan, situé dans l’est de la Chine. Une première.…

Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…