En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-0.34 %
4 796.50
-0.29 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-0.29 %
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 201.53
-0.02 %
6 682.11
+0.20 %
1.138
-0.09 %

Des intérêts limités en amont de la BCE

| Bourse Direct | 728 | 5 par 2 internautes

Pour l’instant, les prix bloquent à la hausse contre la MM200 jours enfoncée la semaine passée. Jusqu’ici, les pressions subsistent mais l’intensité à la baisse est retombée ces trois dernières séances, ce qui n’est pas anormal en amont de la grand-messe de la BCE. A notre avis, le marché devrait plutôt entrer dans une phase léthargique jusqu’à la conférence de presse de Mario Draghi qui aura sans doute une connotation très italienne. Comme évoqué la veille, les initiatives à l’achat devraient rester minimes sous la MM200 jours car l’éventualité technique de combler le Gap haussier du 05 avril dernier à 5163.63 sur le cash reste valide voire celui sur le future septembre situé à 5046. Cette zone de prix serait donc le pire scénario baissier à court terme. Au fixing du jour, le CAC40 a terminé en hausse de 0.27 % à 5283.75 dans un volume de 3.300 MDE.   

Les points sur le future septembre sont, à la hausse, 5292 (MM200 jours), 5303 (partie basse de la précédente figure pour mardi), 5336 (fort), 5369 (2éme seuil d’inflexion à TCT), 5380 (MM20 jours), 5413 (MM100 jours  et seuil d’invalidation  de la dernière figure baissière), 5455 (cible de rebond idéale sur la semaine) puis 5536 (top estival sur le future) voire 5549.50 (top du 15 juin sur le future) et à la baisse,  5241 (fort et sensible sur le future), 5231 (MM9 adaptative mensuelle sur le cash et 1er seuil d’alerte en base mensuelle), 5211 (cible de retracement en base hebdomadaire sur le cash) 5203 (50 % de retracement entre le plus bas et le plus haut annuel), 5160 (partie basse du range annuel sur la semaine), 5119.50/5113 (cible idéale à la baisse sur le future septembre en base hebdomadaire), 5111 (support stratégique), 5027 (très fort) puis 5006 (MM100 semaines sur le future) voire 4936.

A court terme, la tendance conservera un biais négatif < 5291 en clôture.

Structurellement et depuis la fin de semaine dernière, la configuration négative n’a guère évolué sur le CAC40 qui certes reste encore du mauvais côté en base clôture mais arrive tout de même à se maintenir > 5231 (niveau fort de moyen terme sur le cash). Comme indiqué en préambule, le risque d’une nouvelle chute des prix demeurera fort sous la MM200 jours. Néanmoins et comme indiqué à l’antenne de BFM Business,  il ne devrait pas y avoir de ventes massives tant que 5111 sur le future septembre tient comme support (61.80 % de retracement annuel). Il est clair que la MM100 jours doit être repassée pour éviter le test de ce 1er niveau majeur de long terme. Pour autant,  il paraît difficile d’envisager une amélioration indicielle solide tant que le dollar n’aura pas réalisé une détente significative.

En stratégie de moyen terme, on peut conserver > 5203 en attendant les banques centrales. Dans le cas contraire, il ne faudra pas insister < 5111 (support stratégique).

Au plus près, la pression est certes plus faible mais demeure alors que les divergences subsistent d’où un risque élevé de contrepied.   

La configuration étant piégeuse, il vaut mieux privilégier l’arbitrage entre 5203/5241 et  5336/5369 avec la MM200 jours comme pivot en attendant le prochain temps fort estimé d’un point de vue technique vers la réunion de la FED (26 septembre).

Analyse réalisée au fixing du 11 septembre.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…

Publié le 17/01/2019

Au titre de son quatrième trimestre 2018, Casino a affiché un chiffre d’affaires de 9,9 milliards d’euros, en croissance de 5,1% en organique et de +3,6% en comparable. En France, les ventes…

Publié le 17/01/2019

Le chiffre d'affaires du groupe HF Company a atteint 36 millions d'euros en 2018, en repli de 15,6%. Au cours du quatrième trimestre 2018, l’activité Home Digital Life a enregistré une croissance…

Publié le 17/01/2019

Le chiffre d’affaires de Virbac au quatrième trimestre s’est élevé à 234,5 millions d’euros, en croissance de 1,2% à taux réels. À taux de change comparables, les revenus du spécialiste…

Publié le 17/01/2019

Pierre et Vacances a réalisé son point d’activité trimestriel. Ainsi, le spécialiste des villages de vacances et des résidences de tourisme a publié un chiffre d’affaire de 393 millions…