En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 201.58 PTS
+0.11 %
5 199.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 125.46
+0.12 %
DAX PTS
11 440.11
+0.33 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.134
-0.02 %

Coup d’arrêt à hauteur des 50 % de retracement

| Bourse Direct | 824 | 4.33 par 6 internautes

Depuis la fin de séance du 5 février, les prix étaient scotchés à proximité du top annuel, ne laissant toujours pas l’opportunité d’une consolidation plus profonde largement envisageable sur le papier. Pour l’instant, on ne constate aucun de signe de faiblesse caractéristique sur l’indice parisien, tout juste un premier reflux exploité par des vendeurs aux abois. Côté valeurs du CAC40, Publicis a été lourdement sanctionnée à cause d’une croissance en panne. A noter que le titre est venu tester et enfoncer ponctuellement une ligne de cou de LT qui passe à 48.20 (+ bas à 46.84). Ce niveau majeur n’a plus été enfoncé en clôture depuis octobre 2014. A l’inverse, Pernod Ricard a sorti de solides résultats mais l’engouement est resté mesuré. On soulignera aussi des baisses sensibles sur les valeurs du secteur automobile. Sur le front de la macroéconomie, le news flow reste contrariant en Europe avec des perspectives de croissance qui s’assombrissent. Au fixing, le CAC40 a terminé en forte baisse de 1.84 % à 4985.56 dans un volume étoffé de 4.400 MDE.       

Les points sur le future février sont, à la hausse, 5050 (50% de retracement + haut + bas 2018), 5072 (50 % de retracement + haute clôture 2018 et + basse 2019), 5096 (MM100 semaines), 5132 (très fort), 5141 (MM20 mois sur le future), 5157/5175 (pull back optimal à moyen terme), 5160 (MM50 semaines) puis 5185 (MM200 jours sur le future février) voire 5273 (seuil d’invalidation du dernier cycle baissier), et à la baisse 5033/5026 (zone d’inflexion de TCT),  4997 (MM100 jours), 4995 (MM adaptative trimestrielle sur le future), 4975 (1ère cible à CT), 4960 (MM20 semaines sur le future et niveau d’alerte à CT), 4946 (MM50 mois sur le cash), 4931 (1er seuil d’inflexion à CT), 4924 (MM50 en base 7H sur le future),  4908 (MM20 jours), 4875 (2ème cible à CT), 4846.50 (cible de reflux idéale à CT),  4843 (MM50 jours sur le future), 4816 (support majeur à MT) puis 4785 (1er warning) voire 4725 (seuil d’invalidation du cycle de reprise actuel).

A court terme, la configuration a pris un biais négatif mais restera très positive > MM20 semaines.

D’un point de vue comportemental, les prix reflux mais avec du mal car la peur d’une nouvelle impulsion haussière fait paniquer certains vendeurs trop exposés. Pour le reste, les marchés ne regardent que ce qui les intéressent et notamment l’éventualité d’une poursuite de la hausse motivée par une fin heureuse du bras de fer commercial entre la Chine et les USA. A notre sens, le résultat ne sera pas à la hauteur des attentes, ce qui renverra à la dure réalité du terrain.         

Structurellement, la configuration restera très positive au-dessus de la MM20 semaines et qui plus est au-dessus de la MM100 jours (enfoncée au fixing). Le maintien aisé de ces deux lignes de tendance de court terme laissera toujours l’opportunité d’accrocher la MM100 semaines voire d’envisager le retour à la MM50 semaines (1er niveau de remise en cause du dernier cycle baissier). Ce scénario serait remis à plus tard < 4960.   

En termes de stratégie, il était et il est encore très risqué de payer au prix du marché, ce qui n’empêche pas de gérer au mieux les stratégies acheteuses encore ouvertes. En journalier, la ligne de tendance du RSI4 a été ponctuellement enfoncée à 5016 sur le future février (cf. graphique).

La configuration a certes évolué mais l’arbitrage est toujours privilégié entre 4975/5038 tout en conservant un solde acheteur > 4960 (dernier carat > 4945). Attention, les volumes sont faibles sur le future et la volatilité remonte.

Analyse réalisée au fixing du 07 février.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
6 avis
Note moyenne : 4.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

CNP Assurances a enregistré en 2017 un résultat net part du groupe de 1,37 milliard d’euros en hausse de 6,4 % (+ 8,6 % à périmètre et change constants) principalement tiré par…

Publié le 21/02/2019

Axway a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 11 millions d’euros contre 4,4 millions d’euros en 2017. Le résultat opérationnel d’activité a chuté de 21,2% à 31,9 millions…

Publié le 21/02/2019

En Europe, Barclays (+1,19% à 162,80 pence) enregistre l'une des plus fortes progressions de l'indice FTSE 100 grâce à des performances dans le courtage supérieures à celles de ses concurrents au…

Publié le 21/02/2019

Compte-tenu des moyens financiers de la société

Publié le 21/02/2019

Vallourec flambe de près de 22% à 2,11 euros, soutenu par des résultats annuels supérieurs aux attentes et des prévisions encourageantes. Les investisseurs sont rassurés par le bond du résultat…