En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.139
+0.03 %

Accalmie mais rien n’est gagné

| Bourse Direct | 612 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 cash a fini en baisse de 0.20 % à 5095.98 dans un volume de 4.3 MDE et sur la semaine, il a perdu 4 ,91 %.

Après 5 séances de fort repli sur les 6 dernières, le CAC40 a démarré en force dans le sillage du rebond des Bourses asiatiques et des futures US mais rapidement les ambitions de début de séance ont été confrontées à l’inertie du mouvement actuel et des premiers résultats trimestriels de JP Morgan, Citigroup et Wells Fargo Bank en début d’après-midi. Le pic de volume de jeudi, qui pourrait être synonyme de la construction d’un point bas en formation rappelant un peu celui de la baisse de février (- 9,44 %, est envisageable mais compte tenu de la force de la baisse, une phase de stabilisation sur quelques séances sera nécessaire.  Ensuite, pour diminuer les risques d’une nouvelle rechute, il faudrait refermer le gap baissier de continuation du 11 octobre laissé ouvert entre 5200,11 et 5175,36 puis dans la foulée, passer le support devenu résistance situé à 5240/5250. Enfin, le gap baissier de rupture du 8 octobre entre 5354,79 et 5349,31 devra être refermé et ce niveau devra tenir quelques séances. Ce n’est qu’après toutes ces étapes, que les acheteurs pourraient enfin respirer.

Les points sur le future octobre sont à la hausse, 5174, la zone 5195/5216 (majeur) puis 5229 voire la zone 5249/5259 puis 5278.5 et la zone 5284/5310 (important) 5325 et 5339 (important)  puis 5369 et la zone 5408/5416 (majeure) et à la baisse, 5093 puis 5066 voire 5043 et 5022 et la zone 4987/4995 puis 4948 et 4887(cible) et 4853 voire 4790

En intraday, la tendance reste négative < 5250 et surtout < 5176.

Graphiquement, la proximité de supports relativement solides (5100/5050) laisse espérer une réaction au moins technique alors que les indicateurs sont en zone de survente. Néanmoins, l’emballement baissier de ces derniers jours suggère toujours la plus grande prudence. Pour rebondir, il faudrait donc rapidement refranchir 5200/5250 et pour invalider le mouvement baissier, il faudrait passer en force et en clôture 5300/5350.

A contrario, un retour sous 5100 réamorcerait le mouvement baissier en direction de 5050 voire susciterait une nouvelle accélération baissière sur 5000 avec les ordres stops qui se déclencheraient. A ce stade, le potentiel baissier ne serait plus que de 120 points au grand maximum. 

En stratégie, le sens prioritaire restera la vente sur rebond tant que l’indice restera coiffé par 5300/5250.

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Jean AMAR, Infos d'Experts
Article rédigé par Jean AMAR, membre de la cellule Infos d'Experts
27 ans d’expérience et expert dans l’ensemble des métiers des titres et de la négociation, ancien du Palais Brongniart, je participe au développement de l’offre Infos d’Experts depuis 2002.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…