En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 872.56 PTS
+1.38 %
4 861.5
+1.32 %
SBF 120 PTS
3 867.53
+1.24 %
DAX PTS
10 871.32
+0.84 %
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.133
+0.08 %

A l'exception du dollar, tout monte, cherchez l'erreur !

| Bourse Direct | 781 | Aucun vote sur cette news

En amont du timing évènementiel, notamment les résultats trimestriels des sociétés américaines et les réunions des banques centrales (BCE et FED les 25 et 31 janvier), la situation est somme toute particulière. En effet caracolent à des tops historiques ou de plusieurs années, les marchés d’actions, l’euro, le pétrole, l’or alors que les taux ont tendance à prendre une trajectoire haussière. Pour autant, les facteurs susceptibles de créer des tensions n’influent pas encore sur le CAC40 qui conservera un maximum de chance de poursuivre plus avant au-dessus de 5470 et surtout au-dessus de la MM20 semaines située désormais à 5368. Au fixing, le CAC40 a terminé la séance en hausse de 0.08 % à 5513.82 dans un  volume de 3.200 MDE.

Les points sur le future janvier sont, à la hausse, 5536.40 (+ haut 2017 sur le cash), 5565, 5585 (résistance mensuelle) puis 5645 voire 5675 (cible trimestrielle) et 5695/5715 (cible semestrielle) et à la baisse, 5481, 5470.75 (Pied du Gap du 08.01), 5434-5414 (sensible sur le future), 5423 (sensible sur le cash), 5415 (MM20 jours), 5393/5386 (seuil d’alerte à TCT), 5368 (MM20 semaines sur le cash), 5347.63 (Pied du Gap du 4.01 sur le cash), 5329 (MM100 jours), 5295 (important), 5255 (très important/support trimestriel sur le cash), 5248.79 (pied du Gap du 21 septembre) puis 5242 (important sur le future) voire 5240 (MM200 jours).

En base 14 heures, la tendance restera très positive > 5415 et surtout > 5481.

Structurellement, on ne constate aucun signe caractéristique de faiblesse voire même une tentative d’amélioration après le débordement ponctuel lundi du flag qui a tenté de s’affirmer ce mardi avec la réalisation d’un nouveau top annuel sur le future à 5536.50 contre 5533.50 (cf graphique).

En cas d’affirmation sur deux clôtures au-dessus de 5533.50 (précédent top annuel sur le future), la zone 5590/5600 pourrait être l’objectif idéal d’ici le 19 janvier (clôture mensuelle des contrats dérivés) voire 5635 (en fin de mois).    

Pour retarder cette perspective, il faudrait repasser en clôture sous le pied du Gap du 8 janvier à 5470.75 sur le cash. Néanmoins, pour envisager un retour de bâton plus cinglant, il faudrait enfoncer sèchement les MM20 jours et 20 semaines. Dans ce sens, la zone 5295/5255 sera le seuil vital à préserver.

En stratégie de fond, on peut conserver en clôture > 5200 et qui plus est > 5256 pour viser 5600 (+ ou – 30 points) d’ici fin janvier puis la zone 5675/5715 à un horizon trimestriel et semestriel.

A court terme et en l’absence de forts catalyseurs, il faudrait donc différer ses achats. Pour l’instant, les prix continuent d’évoluer dans d’étroites limites, signe d’une certaine retenue. Pour les stratégies très courtes, il faut privilégier les écarts et plutôt les achats sur repli entre 5430/5385 (stop < MM100 jours). Au plus près, on surveillera 5470.   

Par ailleurs, l’euro contre dollar à 1.2230 reste ferme au-dessus des 50 % de retracement à 1.2166 dépassés récemment. Au-delà de 1.2166, 1.2430 (MM200 mois) puis 1.2570 (MM100 mois) seraient les prochains objectifs (+ haut à 1.2297). Mais c’est surtout 1.26, palier majeur de long terme, qui devrait être la cible légitime de la vague 5 en cours. Ce niveau est très important dans le sens où il correspond aux 61.80 % de retracement. Son débordement serait problématique à ce stade de la situation économique en Europe. Pour casser cette perspective, il faudrait repasser sous la zone 1.1930/1.1875. On soulignera des positions longues à un top de 10 ans sur la paire.

Le pétrole brut léger à 64 (WTI) montre également un potentiel limité à court terme mais 67 restera atteignable tant que 62 se constitue comme support et tant que le dollar ne remonte pas. On soulignera des positions longues à un record historique (657 000 contre 350 à 450 k en moyenne en 2017) !

En résumé, tous les paramètres invitent à rester très vigilant car certains supports devraient corriger.  

Analyse réalisée au fixing du 16  janvier.

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Giovanni FILIPPO, Infos d'Experts
Article rédigé par Giovanni FILIPPO, membre de la cellule Infos d'Experts
34 ans d’expérience, ancien du Palais Brongniart, j’analyse en permanence les données de marchés pour déceler les stratégies d’investissements.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Anne Rigail, jusqu'alors chargée de l’expérience client chez Air France, pourrait prendre la tête de la compagnie française. C’est ce qu’affirme Europe 1. L’annonce en a été faite mardi…

Publié le 12/12/2018

Le titre a stoppé sa correction à l'approche de la zone de support des 102.6 euros avant de rebondir. Il se maintient au-dessus de la ligne de tendance baissière qui a contenu les cours de…

Publié le 12/12/2018

Orange annonce le versement d’une prime exceptionnelle à tous ses salariés en France dont le salaire brut annuel est inférieur à trente mille euros. Celle-ci sera d’un montant de 1 000 euros…

Publié le 12/12/2018

Pernod Ricard grimpe de 4% ce mercredi matin à 146,15 euros dans un volume plutôt significatif, après l'offensive d'Elliott...