5 114.15 PTS
-0.64 %
5 104.50
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 088.40
-0.67 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 470.41
-1.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Venezuela : les cinq clés de la crise

| AFP | 190 | Aucun vote sur cette news
Une militante de l'opposition vénézuélienne manifeste le 10 juillet 2017 à Caracas
Une militante de l'opposition vénézuélienne manifeste le 10 juillet 2017 à Caracas ( FEDERICO PARRA / AFP )

Le Venezuela est secoué depuis 100 jours par une vague de manifestations hostiles au président Nicolas Maduro, ayant fait 91 morts. Voici les cinq clés de cette crise politique, la pire que traverse ce pays sud-américain depuis des décennies.

- Bataille gouvernement-Parlement -

Le choc des pouvoirs est incessant depuis janvier 2016, quand la coalition d'opposition de la Table pour l'unité démocratique (MUD, centre droit) est devenue majoritaire au Parlement, mettant fin à 17 ans de majorité chaviste.

La Cour suprême (TSJ), considérée comme proche du gouvernement, a systématiquement annulé tous les votes du Parlement. Fin mars, elle est allée plus loin encore en s'arrogeant brièvement les compétences du Parlement, une initiative qualifiée par l'opposition de "coup d'État".

En agissant ainsi, le TSJ "a pulvérisé la séparation des pouvoirs", explique à l'AFP l'analyste Luis Vicente Leon.

Seule voix discordante au sein du camp présidentiel, la procureure générale Luisa Ortega, qui a critiqué une "rupture de l'ordre constitutionnel", y devenant peu à peu la plus farouche opposante au chef de l’État socialiste.

- Naufrage économique

Venezuela : la procureure Luisa Ortega
Venezuela : la procureure Luisa Ortega ( Nicolas RAMALLO, Gustavo IZUS / AFP )

Ce mouvement de colère populaire survient sur fond de chute depuis 2014 des cours du pétrole qui frappe de plein fouet l'économie vénézuélienne, dont 95% de ses devises proviennent de l'exportation de l'"or noir". Le Venezuela dispose des plus importantes réserves de la planète.

En conséquence, les importations ont été radicalement réduites, provoquant de graves pénuries alimentaires et de médicaments, pendant que l'industrie, privée de matières premières, se retrouvait quasiment à l'arrêt. Selon des évaluations officieuses, le PIB a chuté de 11,3% en 2016.

L'inflation est quant à elle devenue vertigineuse : elle devrait être de 720% en 2017, soit le plus haut niveau du monde.

Nicolas Maduro attribue ce naufrage à une "guerre économique" livrée par les milieux d'affaires qui, selon lui, veulent le déstabiliser pour fomenter un coup d'Etat avec l'opposition et le soutien des États-Unis.

- L'armée incontournable -

L'armée est un acteur clé du jeu politique au Venezuela, comme le reflète son poids au sein du gouvernement : sur 32 ministères, 11 sont dirigés par des militaires ou d'anciens militaires.

Forte de 165.000 hommes et de 25.000 réservistes, elle contrôle la production et la distribution de biens alimentaires de première nécessité, mais aussi une compagnie pétrolière, une télévision, une banque, une usine d'assemblage automobile et une entreprise de BTP.

Si elle a apporté son soutien "inconditionnel" au président Maduro, elle subit aussi de fortes pressions, critiquée par la procureure Ortega pour des violences commises pendant les manifestations et appelée par l'opposition à entrer en rébellion.

Les analystes estiment que la perte d'un tel soutien serait fatale au chef de l’État. Récemment, un général à la retraite a démissionné de son poste de secrétaire du Conseil de défense de la Nation pour exprimer son désaccord avec M. Maduro.

- Appel aux urnes -

Leopoldo Lopez
Leopoldo Lopez ( Gustavo Izús, Nicolas RAMALLO, Anella RETA / AFP )

Encouragée par sa large victoire aux élections législatives de fin 2015, l'opposition a voulu transformer l'essai l'année suivante en organisant un référendum révocatoire contre le président, mais le processus a été bloqué par les autorités électorales pour irrégularités.

Elle réclame depuis des élections, notamment présidentielle, anticipées. M. Maduro ne veut pas en entendre parler avant la date prévue, fin 2018.

Il a répliqué en convoquant une Assemblée constituante, dont les membres seront élus le 30 juillet, assurant que ce processus sera facteur de paix et de reprise économique.

L'opposition appelle à une consultation populaire, dimanche, pour rejeter cette mesure, dans laquelle elle voit une manoeuvre pour s'accrocher au pouvoir.

- Espoir d'un dialogue -

Une tentative de dialogue entre gouvernement et opposition, faite en octobre 2016 sous l'égide du Vatican, avait échoué un mois plus tard.

Pour l'analyste Benigno Alarcon, ce processus a "coûté cher" à l'opposition, qui avait alors renoncé aux manifestations et a ensuite eu du mal à mobiliser à nouveau.

Un espoir se profile après la libération samedi de Leopoldo Lopez, un opposant emblématique incarcéré depuis plus de trois ans et désormais assigné à résidence.

L'analyste Luis Vicente Leon y voit la possibilité d'entamer de nouvelles négociations dans lesquelles les deux camps devront faire "des concessions" afin de surmonter la crise actuelle.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 28/07/2017

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, le 27 juillet 2017 à Caracas ( FEDERICO PARRA / AFP )La grave crise politique et économique qui frappe le Venezuela depuis des mois atteint un pic ce…

Publié le 27/05/2017

L'opposant Wuilly Arteaga joue du violon davant la police antiémeute, le 24 mai 2017 à Caracas, au Venezuela ( FEDERICO PARRA / AFP )Ils défient les forces de l'ordre en jouant du violon, en…

Publié le 19/04/2017

Le président vénézuélien Nicolas Maduro s'exprime à la télévision depuis Caracas, le 18 avril 2017 ( PRESIDENCIA / AFP )Au Venezuela, où opposants et partisans de Nicolas Maduro organisent…

Publié le 22/10/2016

Un graffiti appelant à un référendum révocatoire du président Maduro sur un mur d'une rue de Caracas, le 21 octobre 2016 au Venezuela ( FEDERICO PARRA / AFP )Au Venezuela, après le gel du…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS