En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 697.36
-

Panmunjom, rendez-vous des soldats et négociateurs coréens

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
Des soldats nord-coréens font face à des soldats sud-coréens à Panmunjom, dans la zone démilitarisée (DMZ), le 24 novembre 2017
Des soldats nord-coréens font face à des soldats sud-coréens à Panmunjom, dans la zone démilitarisée (DMZ), le 24 novembre 2017 ( - / KOREA POOL/AFP/Archives )

Parmi une rangée de cabanes bleues à la dernière frontière de la Guerre froide, entre Corée du Sud et Corée du Nord, des soldats des deux camps se sont font face.

Panmunjom, le village de la Zone démilitarisée (DMZ) où discutent mardi des représentants des deux voisins, est le point de contact traditionnel à leur frontière commune. Mais c'est aussi la matérialisation physique des effets durables de la guerre de Corée (1950-53).

Des millions de Coréens sont morts durant le conflit. Celui-ci s'est achevé par un armistice signé à Panmunjom, et non par un traité de paix, et les deux Corées sont toujours techniquement en guerre.

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la DMZ est l'une des frontières les plus militarisées au monde. Elle est hérissée de miradors et parsemée de champs de mines.

Panmunjom est le seul endroit de la DMZ où les deux parties se font face. La frontière y est matérialisée simplement par une démarcation en béton.

Nombre d'incidents dramatiques s'y sont produits. En novembre, un soldat nord-coréen s'est précipité au Sud sous les balles de ses camarades, une défection aussi spectaculaire que rarissime.

Ce n'était pas la première défection à Panmunjom, la plus notable étant survenue en 1984 lorsqu'un étudiant russe venu de Moscou avait franchi la frontière au pas de course, provoquant une fusillade qui avait duré 30 minutes et fait quatre morts. Lui-même était sorti indemne de l'incident.

Une autre fusillade avait éclaté en 1967 lorsqu'un journaliste vétéran de l'agence officielle nord-coréenne KCNA avait fait défection alors qu'il couvrait des pourparlers militaires.

- 'Endroit le plus effrayant du monde' -

En 1976, des soldats nord-coréens avaient tué à coups de hache deux soldats américains qui taillaient un arbre avoisinant, faisant craindre un conflit généralisé.

Les présidents américains se sont souvent rendus dans la DMZ - "l'un des endroits les plus effrayants au monde" selon les termes de Bill Clinton. Une visite des lieux est toujours interprétée comme un symbole de l'engagement américain à défendre Séoul.

Capture d'image d'une vidéo fournie par le Commandement des Nations Unis en Corée montrant un militaire nord-coréen à bord d'un véhicule se dirigeant vers la Zone démilitarisée, le 22 novembre 2017
Capture d'image d'une vidéo fournie par le Commandement des Nations Unis en Corée montrant un militaire nord-coréen à bord d'un véhicule se dirigeant vers la Zone démilitarisée, le 22 novembre 2017 ( Handout / Comandement des Nations Unies en Corée/AFP )

Mais le mauvais temps avait conduit le président actuel Donald Trump à renoncer à une visite surprise de la DMZ alors même que la Maison Blanche avait qualifié ces voyages de "clichés".

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait effectué en 2012 une visite rarissime dans la DMZ, la presse officielle publiant des photos le montrant en train de fixer le Sud à l'aide de jumelles dans un contexte de tensions accrues.

Au fil des années, Panmunjom s'est mué en attraction touristique majeure pour les étrangers qui visitent la Corée du Sud.

Les touristes sont priés de ne rien faire qui pourrait irriter les soldats nord-coréens avant de commencer à photographier la frontière.

"C'est très pénible de voir un pays aussi divisé", dit Julia Ahn, une étudiante de 24 ans originaire de New York. "Ce sont des informations utiles mais c'est très dur à avaler".

Les pourparlers de mardi, les premiers depuis décembre 2015, se tiennent à la Maison de la paix, du côté sud de la "zone neutre". Le Nord dispose aussi de son côté d'un lieu pour accueillir les discussions, Tongilgak.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...