5 309.23 PTS
+0.13 %
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
+0.01 %
DAX PTS
12 461.91
-0.07 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.04 %
Nikkei PTS
21 736.44
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les grandes dates de l'EI en Irak

| AFP | 218 | Aucun vote sur cette news
Les forces irakiennes prennent position sur une route conduisant à Al-Ayadieh, dernière ligne de front active près de Tal Afar, lors des opérations pour chasser l'EI de son dernier bastion, le 29 août 2017
Les forces irakiennes prennent position sur une route conduisant à Al-Ayadieh, dernière ligne de front active près de Tal Afar, lors des opérations pour chasser l'EI de son dernier bastion, le 29 août 2017 ( / AFP )

Les dates-clés du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Irak après l'annonce jeudi par les forces irakiennes de la reprise de la ville de Tal Afar, dans le nord du pays.

- Création de l'EIIL -

Le 9 avril 2013, le chef d'Al-Qaïda en Irak, Abou Bakr al-Baghdadi, annonce une fusion de son groupe, l'Etat islamique en Irak (ISI), avec le Front al-Nosra, qui combat le régime en Syrie, pour former l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Mais Al-Nosra décline le parrainage de Baghdadi et prête allégeance au chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri. L'EIIL est désavoué par Al-Qaïda début 2014.

- Avancée fulgurante -

Le 10 juin 2014, des centaines d'insurgés sunnites, appartenant notamment à l'EIIL, s'emparent de la deuxième ville du pays, Mossoul, et d'une grande partie de sa province, Ninive (nord). Ils prennent le contrôle de plusieurs secteurs dans deux provinces proches, Kirkouk et Salaheddine. A de nombreux endroits, les forces de sécurité abandonnent leurs positions.

L'EIIL, qui bénéficie du soutien d'ex-officiers du dictateur déchu Saddam Hussein, de groupes salafistes et de certaines tribus, contrôlait déjà depuis janvier Fallouja et des zones de la province occidentale d'Anbar, voisine de Ninive.

- 'Califat' -

Le 29 juin 2014, l'EIIL proclame un "califat" dirigé par son chef Baghdadi sur les territoires conquis en Irak et en Syrie. Le groupe se prénomme désormais "Etat islamique" (EI).

Le 5 juillet, Baghdadi apparaît pour la première fois dans une vidéo postée sur des sites jihadistes. Depuis la mosquée al-Nouri à Mossoul, il appelle tous les musulmans à lui "obéir".

- Des sites ravagés -

En juillet 2014, l'EI dynamite à Mossoul la tombe du prophète Jonas, aussi connu sous le nom de Nabi Younès. Il saccage aussi des trésors pré-islamiques du musée et incendie la bibliothèque. Le site archéologique de Nimroud, joyau de l'empire assyrien, et la cité de Hatra de la période romaine, seront également attaqués par les jihadistes.

- Coalition -

Le 8 août 2014, les Etats-Unis s'impliquent directement pour la première fois depuis le retrait de leurs troupes en 2011, en bombardant des positions de l'EI. Bagdad réclamait ces frappes. Début septembre, Barack Obama promet de vaincre l'EI avec "une vaste coalition internationale".

- Série de défaites -

Le 31 mars 2015, les forces irakiennes reprennent la ville à majorité sunnite de Tikrit (nord de Bagdad) à l'EI. L'opération implique Téhéran via les milices chiites et Washington avec la coalition antijihadistes.

Le 13 novembre, les forces kurdes appuyées par la coalition reprennent Sinjar (nord).

Le 9 février 2016, Ramadi, chef-lieu de la province occidentale d'Al-Anbar, est reprise aux jihadistes puis Fallouja dans la même province le 26 juin.

- Attentats sanglants -

Le 11 mai 2016, trois voitures piégées tuent plus de 90 personnes à Bagdad. Le 3 juillet 2016, plus de 320 personnes meurent dans un attentat suicide dans un quartier majoritairement chiite de la capitale. L'EI revendique les deux attentats.

Le groupe jihadiste sunnite continue de viser les chiites, majoritaires en Irak, qu'il considère comme hérétique.

- Reprise de Mossoul -

Le 17 octobre 2016, les forces fédérales soutenues par les frappes de la coalition, lancent une grande offensive pour reconquérir Mossoul.

Le 10 juillet, la victoire est proclamée par le Premier ministre irakien Haider al-Abadi.

- Tal Afar et la province de Ninive reconquises -

Le 20 août 2017, les forces irakiennes lancent l'assaut sur le bastion jihadiste de Tal Afar (nord), stratégique pour l'EI.

Le 31 août 2017, les services du Premier ministre Haider al-Abadi annoncent la reconquête complète de Tal Afar et de Ninive, une des plus importantes provinces que contrôlait l'EI.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette d'endettement, hors avances remboursables, s'élève donc à 28,6 ME...

Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette est solide à fin décembre 2017, à 34 ME...

Publié le 22/02/2018

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Delta Drone et YA II CD Ltd en octobre 2016...

Publié le 22/02/2018

L'offre est formulée à 30 euros/action...

Publié le 22/02/2018

La date d'émission et de règlement-livraison des obligations est prévue pour le 8 mars 2018...

CONTENUS SPONSORISÉS