5 438.55 PTS
-
5 378.50
-
SBF 120 PTS
4 343.57
-
DAX PTS
12 572.39
+0.25 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
-0.28 %
Nikkei PTS
22 196.34
+0.49 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les attaques les plus meurtrières contre des missions de l'Onu depuis 25 ans

| AFP | 340 | Aucun vote sur cette news
Des Casques bleus de la Monusco, le 23 octobre 2014 à Beni, en RDC
Des Casques bleus de la Monusco, le 23 octobre 2014 à Beni, en RDC ( ALAIN WANDIMOYI / AFP/Archives )

L'attaque contre des Casques bleus en République démocratique du Congo, qui a tué 15 d'entre eux, est la plus meurtrière subie par les forces de l'ONU dans ce pays et une des pires dans toute l'histoire de l'organisation internationale.

Il faut remonter à 1993, lors d'une attaque en Somalie qui avait fait 24 morts parmi les soldats de l'ONU, pour trouver un bilan plus lourd.

- RDC -

- Le 7 décembre 2017, 15 Casques bleus de la Mission de Nations unies au Congo (Monusco) sont tués et au moins 53 sont blessés lors d'affrontements avec des miliciens ougandais musulmans des ADF (Allied Defense Forces, Forces démocratiques alliées), dans la province du Nord-Kivu (est). Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière contre la Monusco depuis son déploiement en 1999.

- Le 23 janvier 2006, huit Casques bleus guatémaltèques sont tués lors d'un accrochage avec des éléments armés dans le parc de la Garamba (Province orientale, extrême est) alors qu'ils effectuaient une mission de reconnaissance dans cette région soupçonnée d'abriter des éléments de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA).

- Le 25 février 2005, neuf Casques bleus bangladais sont tués au cours d'une patrouille au nord-est de Bunia, chef-lieu de la province orientale de l'Ituri.

- Centrafrique -

Le 9 mai 2017, quatre Casques bleus cambodgiens et un marocain périssent dans l'attaque de leur convoi au sud-est du pays, près de Bangassou. L'un d'eux est tué dans l'échange de coups de feu, les quatre autres sont "sauvagement assassinés".

- Mali -

- Le 29 mai 2016, cinq Casques bleus togolais sont tués à 30 km de Sévaré, dans la région de Mopti (centre). Cet attentat contre la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) n'a pas été revendiqué.

- Le 18 mai 2016, une embuscade au nord d'Aguelhoc (nord-est) fait cinq morts dans le contingent tchadien. L'attaque est revendiquée par le groupe malien Ansar Dine, allié à Al-Qaïda, qui a contrôlé le nord du pays entre 2012 et janvier 2013.

- Le 12 février 2016, sept Casques bleus guinéens sont tués dans une attaque jihadiste contre la base de la Minusma à Kidal (également revendiquée par Ansar Dine).

- 2 juillet 2015: six soldats de l'Onu burkinabè périssent dans une attaque, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), à 45 kilomètres au sud-ouest de Tombouctou (nord).

- Le 3 octobre 2014, un convoi du contingent nigérien de la Minusma est la cible d'une attaque dans la région de Gao (nord-est): neuf morts. L'attaque, la plus meurtrière contre les soldats de la paix au Mali, est revendiquée par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un groupe lié à Al-Qaïda.

- 18 septembre 2014: cinq Tchadiens sont tués par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, près d'Aguelhoc (nord).

- Darfour -

- Le 13 juillet 2013, sept Casques bleus tanzaniens et un policier sierra-léonais de la force conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) sont tués dans une embuscade au nord de Nyala, une des principales villes du Darfour.

En juillet 2008, l'attaque contre une patrouille militaro-policière de la Minuad avait fait sept morts dans le nord.

- Côte d'Ivoire -

Le 8 juin 2012, sept Casques bleus nigériens de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) sont tués dans une embuscade près de Taï (ouest), une petite ville proche de la frontière avec le Liberia. Il s'agit de l'attaque la plus grave contre l'Onuci (2004-2017).

- Liban -

Le 24 juin 2007, six membres du contingent espagnol de la force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) sont tués dans l'explosion d'une voiture piégée au Liban sud.

- Rwanda -

Le 7 avril 1994, dix Casques bleus belges chargés de la protection du Premier ministre rwandais Agathe Uwilingiyimana sont lynchés et tués aux premières heures du génocide.

- Somalie -

Le 5 juin 1993, 24 casques bleus pakistanais sont tués à Mogadiscio lors d'affrontements avec des miliciens du chef de guerre somalien, le général Mohamed Farah Aïdid. Sa tête sera mise à prix par l'ONU.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2018

En 2017, le groupe Kerlink a réalisé un chiffre d'affaires de près de 25 ME, et affiche une croissance annuelle moyenne de plus de 62%...

Publié le 23/04/2018

Retour d'assemblée générale...

Publié le 23/04/2018

Premier trimestre 2018...

Publié le 23/04/2018

PM Crypto d'Ekinops permet une mise en conformité RGPD simple et rapide...

Publié le 23/04/2018

Un ancien de chez Grant Thornton pour succéder à Laurent Gonthiez...