En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 414.66 PTS
-0.27 %
5 414.50
-0.27 %
SBF 120 PTS
4 337.88
-0.20 %
DAX PTS
12 546.29
+0.04 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.00 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

La rébellion rohingya: l'Armée du salut des Rohingyas de l'Arakan

| AFP | 1198 | Aucun vote sur cette news
Les réfugiés Rohingya dans un camp de réfugiés à Ukhia le 9 septembre 2017
Les réfugiés Rohingya dans un camp de réfugiés à Ukhia le 9 septembre 2017 ( Munir UZ ZAMAN / AFP )

L'émergence d'une rébellion rohingya dans le nord-ouest de la Birmanie remonte à quelques mois avec la création de l'Armée du salut des Rohingyas de l'Arakan (ARSA).

Qui sont-ils?

Malgré des décennies de restrictions et de persécutions en Birmanie, où leur communauté est marginalisée et considérée comme étrangère, les Rohingyas n'avaient jamais recouru à la lutte armée.

Mais la donne a changé en octobre 2016 avec l'émergence de cette rébellion organisée qui projette le conflit en Etat Rakhine dans une nouvelle dimension, selon les experts.

Le visage le plus connu de l'ARSA - appelée localement Harakah al-Yaqin ("Mouvement de la foi" en arabe) - est le commandant Ata Ullah, qui apparaît sur les vidéos de revendications, notamment diffusées sur Twitter.

Selon International Crisis Group, Ata Ullah est issu de l'une des familles de Rohingyas émigrés en Arabie saoudite.

Ces Rohingyas émigrés ont orchestré selon ICG la montée en puissance de l'ARSA depuis les émeutes anti-musulmans de 2012 en Birmanie.

D'après les saisies de l'armée, ils resteraient grossièrement équipés, détenant surtout des couteaux et des machettes, et seraient encore peu nombreux.

Que veulent-ils?

L'ASRA dit se battre pour défendre les Rohingyas contre les exactions des militaires et de la communauté bouddhiste, qui selon elle cherchent à se débarrasser des Rohingyas dans cette région.

Et pour l'heure l'ARSA dément tout lien avec les jihadistes internationaux même si le groupe a parfois utilisé dans ses vidéos la rhétorique des groupes islamistes.

De son côté, le gouvernement birman considère qu'il s'agit d'une organisation terroriste et les accuse de commettre des atrocités contre les populations civiles, aussi bien rohingyas que d'autres communautés.

Leurs actions

En octobre 2016, l'ASRA avait lancé des assauts coordonnés contre des postes de police, entraînant une réaction violente de l'armée birmane.

Le même schéma s'est répété fin août mais cette fois-ci l'ARSA a paru mieux organisée et a déployé davantage d'hommes, ce qui lui a permis de lancer davantage d'actions.

Depuis octobre, l'ARSA a été accusée, y compris par des Rohingyas d'avoir attaqué et tué de nombreuses personnes soupçonnées d'être liées aux autorités birmanes.

Les experts estiment que ces attaques sont une façon d'attirer l'attention de la communauté internationale sur le sort des Rohingyas.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/06/2018

Des réfugiés rohingyas, fuyant les violences en Birmanie, arrivent à Palongkhali, près d'Ukhia, le 16 octobre 2017 au Bangladesh ( MUNIR UZ ZAMAN / AFP/Archives )Le chef de l'armée birmane et…

Publié le 27/05/2018

Des sacs de sable posés sur les toits des tentes de réfugiés rohingyas avant l'arrivée de la mousson, le 7 mai 2018 au camp de Kutupalong, au Bangladesh ( Munir UZ ZAMAN / AFP )Habitant une…

Publié le 25/05/2018

Le réfugié rohingya Robi Alam (g), 16 ans, et trois de ses frères, le 7 avril 2018 dans le camp de Kutupalong, au Bangladesh ( MUNIR UZ ZAMAN / AFP )Robi Alam a fêté la fin du ramadan pour la…

Publié le 10/05/2018

Des douaniers examinent de la drogue "yaba" saisie dans un bus, à Teknaf au Bangladesh, le 6 avril 2018 ( MUNIR UZ ZAMAN / AFP/Archives )Rien n'arrête la drogue. La méthamphétamine produite en…

Publié le 15/04/2018

Des réfugiées rohingyas au camp de Kutupalong au Bangladesh, le 9 avril 2018 ( MUNIR UZ ZAMAN / AFP )Une première famille de musulmans rohingyas, enfuis au Bangladesh à la suite de ce que…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert aujourd’hui au Royaume-Uni, Airbus a fait part d’un nouvel accord. Ainsi, le groupe aéronautique a fait part d’un…

Publié le 16/07/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 16/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert aujourd’hui au Royaume-Uni, Airbus a fait part d’un nouvel accord. Ainsi, Golden Falcon Aviation a confirmé une commande…

Publié le 16/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert aujourd’hui au Royaume-Uni, Airbus a fait part d’un nouvel accord. Ainsi, Goshawk Aviation Limited, une coentreprise entre…

Publié le 16/07/2018

Le prochain patron d'Air France KLM n'est pas encore connu...