5 379.54 PTS
+0.50 %
5 377.50
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 281.93
+0.49 %
DAX PTS
13 008.55
-0.05 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Dans un village proche d'al-Qaïm, "on en a fini avec l'EI"

| AFP | 118 | Aucun vote sur cette news
Les forces irakiennes et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi avancent vers la ville d'al-Qaïm, le 3 novembre 2017
Les forces irakiennes et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi avancent vers la ville d'al-Qaïm, le 3 novembre 2017 ( AHMAD AL-RUBAYE / AFP )

En septembre 2014, Abou Ahmed est revenu à al-Obeïdi pour l'enterrement de sa mère, à des centaines de km de sa maison à Bagdad. Deux jours plus tard, le groupe Etat islamique (EI) s'emparait de son village d'origine, proche de la Syrie, d'où il n'est jamais ressorti pendant trois ans.

"Dieu merci, les forces irakiennes nous ont libérés", affirme à l'AFP l'homme en jellaba, veste en pied-de-coq sur les épaules, qui refuse de donner son vrai nom parce que, comme tous, il dit vivre encore dans "la peur".

Depuis leur arrivée, les combattants du "califat" se sont "mal comportés avec les gens", se remémore cet Irakien d'une soixantaine d'années.

Et le calvaire des habitants d'al-Obeïdi est l'un des plus longs du pays. La région d'al-Qaïm, le plus important bourg des environs dans l'immense province désertique d'al-Anbar, est le dernier bastion de l'EI auquel les troupes irakiennes s'attaquent.

Ces dernières ont déjà repris 95% des zones dont l'organisation ultraviolente s'étaient emparées lors d'une percée fulgurante en 2014, soit près du tiers de l'Irak. Il ne leur reste plus que cette poche, frontalière de la Syrie en guerre où le régime soutenu par Moscou et une alliance arabo-kurde soutenue par Washington prennent les jihadistes en étau dans deux offensives distinctes.

Les forces irakiennes et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi avancent vers la ville d'al-Qaïm, le 3 novembre 2017
Les forces irakiennes et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi avancent vers la ville d'al-Qaïm, le 3 novembre 2017 ( AHMAD AL-RUBAYE / AFP )

Les troupes régulières irakiennes appuyées par des combattants des tribus sunnites des environs ont repris en une semaine "plus de 30 villages et avancé sur plus de 90 km", affirme à l'AFP le général Qassem al-Mohammedi, qui dirige les opérations contre l'EI dans l'ouest.

A l'entrée d'al-Obeïdi, ses hommes ont rapidement barré à grands coups de peinture les slogans islamiques qui ornaient la grande arche en bord de route, repeinte en noir par l'EI, et frappée du sceau noir et blanc de son drapeau.

Un peu plus loin, des bâtiments portent les traces des combats. Ce qui était hier un alignement de magasins n'est plus désormais qu'un tas de gravats.

- 'Privés de tout' -

Les forces irakiennes et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi avancent vers la ville d'al-Qaïm, le 3 novembre 2017
Les forces irakiennes et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi avancent vers la ville d'al-Qaïm, le 3 novembre 2017 ( AHMAD AL-RUBAYE / AFP )

Quand les combats ont débuté, Oum Mohammed, qui elle aussi refuse de donner sa véritable identité, n'a plus pensé qu'à une seule chose: fuir. Les jihadistes "nous ont privés de tout, il y a des gens qui étaient malades et qui sont morts chez eux parce qu'ils nous interdisaient de nous déplacer", raconte cette Irakienne, vêtue d'un voile noir et d'une longue robe de la même couleur.

A ses côtés, une fillette, la tête couverte d'un voile en velours rose dit, elle, vouloir reprendre l'école "maintenant qu'on en a fini avec l'EI". A cause des jihadistes, affirme-t-elle, "on a oublié tout ce qu'on avait appris".

Derrière elles, sur une longue file de pick-ups s'entassent des femmes, des enfants, quelques hommes et des affaires emportées à la va-vite. Autour, des troupeaux de moutons, quelques vaches et un âne, alors que des chiens errants rôdent.

S'il y a si peu d'hommes, c'est que la plupart subissent des vérifications. Assis à même le sol, foulard bédouin sur la tête, ils sont quelques dizaines à attendre, alignés, d'être interrogés par les forces armées qui vérifient les identités et cherchent à débusquer des combattants de l'EI qui se cacheraient dans le flot de déplacés.

A quelques centaines de mètres de là, sur le long corridor d'asphalte qui coupe le désert en bordure d'al-Obeïdi, un panneau indique "Al-Qaïm, 12 km" et en-dessous "Syrie".

C'est le prochain objectif des troupes irakiennes, déterminées à "sortir l'EI de l'Irak", selon les mots du général Nomane al-Zoabi, qui avance avec les blindés dans le désert.

Devant lui, le génie militaire s'active: la route est encore longue et parsemée de mines reliées par des mèches, de bombes pouvant être déclenchées à distance et autres voitures piégées.

L'une d'elle, sortie en trombe par surprise d'un bâtiment, vient d'emporter un énorme blindé irakien. Sa carcasse encore fumante gît au beau milieu d'une route proche d'al-Obeïdi.

L'attaque a eu lieu dans une zone que l'armée avait annoncé avoir "libérée".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

ABC arbitrage Distribution novembre 2017       Le groupe ABC arbitrage procède à la distribution d'un montant de 0,20EUR par action ordinaire conformément aux décisions…

Publié le 23/11/2017

Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Article 223-16 du Règlement Généralde l'Autorité des Marchés…

Publié le 23/11/2017

Par arrêté du ministre de l'économie et des finances en date du 13 novembre 2017, Auplata, 1er producteur d'or français coté en Bourse, s'est vu octroyer, par l'intermédiaire de sa filiale…

Publié le 23/11/2017

Ce succès confirme la forte capacité d'innovation et d'industrialisation des deux groupes Keopsys et Quantel réunis

Publié le 23/11/2017

Keopsys, un spécialiste de la technologie laser, a annoncé la signature d'un contrat de 6 millions d'euros sur une durée de 12 ans avec un acteur majeur de la Défense Française, pour un système…

CONTENUS SPONSORISÉS