5 386.83 PTS
-0.23 %
5 397.00
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 295.28
-0.19 %
DAX PTS
13 123.65
-0.23 %
Dowjones PTS
24 375.90
+0.19 %
6 389.70
+0.71 %
Nikkei PTS
22 938.73
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Brésil: Michel Temer, le président qui risque de perdre son mandat

| AFP | 169 | Aucun vote sur cette news
Le président brésilien Michel Temer à Brasilia, le 1er août 2017
Le président brésilien Michel Temer à Brasilia, le 1er août 2017 ( EVARISTO SA / AFP )

Michel Temer, premier président brésilien en exercice formellement accusé de corruption, au pouvoir depuis un an, risque aujourd'hui de perdre son mandat auquel il s'accroche avec pugnacité.

Ce conservateur discret de 76 ans était arrivé au sommet de l'Etat brésilien au crépuscule d'une vie politique qui paraissait vouée aux coulisses tamisées du pouvoir, en s'emparant du fauteuil de Dilma Rousseff après avoir précipité sa chute.

Un an plus tard, Michel Temer est menacé à son tour: il fait face mercredi à un vote crucial au Parlement, qui doit décider s'il donne suite ou non à une procédure pouvant lui coûter son mandat.

La présidence Temer n'a pas été jusqu'ici une promenade de santé, alors que le Brésil affronte sa pire récession depuis les années 30 et que les accusations de corruption pleuvent.

Une avalanche de motions de destitution, la menace de désertion de ses partenaires de coalition et des manifestants scandant "Fora Temer!" ("Dehors Temer") ont contribué à faire du président brésilien un homme cerné de toutes parts.

Mais il s'est accroché au pouvoir, affirmant qu'il "ne démissionnerai(t) pas", en réponse à un coup violent asséné à la mi-mai par le journal O Globo: la publication d'un enregistrement clandestin le compromettant lourdement.

"Temer dehors" projeté sur le bâtiment du parlement à Brasilia le 2 août 2017 qui doit décider s'il donne suite ou non à une procédure pouvant coûter son mandat au président brésilien ( EVARISTO SA / AFP )

Cet enregistrement sonore, dans lequel il semble donner son accord pour acheter le silence d'Eduardo Cunha, ex-député aujourd'hui en prison pour son implication dans le méga-scandale de corruption Petrobras, a jeté son mandat dans la tourmente.

Il se dit pourtant déterminé à rester jusqu'au bout de son mandat, fin 2018. Au service du pays, affirme-t-il, et sans la moindre ambition de se représenter.

- Un 'traître' pour Rousseff -

Michel Temer était arrivé sur le devant de la scène presque par accident en août 2016: Mme Rousseff venait d'être destituée avec fracas par le Parlement pour maquillage des comptes publics.

Avant d'accéder à la fonction suprême, il avait été pendant plus de cinq ans vice-président de Mme Rousseff, qui lui a collé l'étiquette infamante de "traître".

Le profil sans relief de ce cadet d'une fratrie de huit enfants, né d'immigrants libanais en 1940 dans l'Etat de Sao Paulo (sud-est), toujours tiré à quatre épingles, le visage un peu figé par la chirurgie esthétique, réserve toutefois des surprises.

M. Temer a publié en 2013 un recueil de poésie intitulé "Anonymes Intimités". Il a eu cinq enfants de trois mariages en quatre décennies. Son épouse actuelle est une ex-reine de beauté de 43 ans sa cadette, décrite comme "belle, réservée et au foyer" par la revue Veja.

Dirigeant depuis 15 ans le Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB), arbitre de toutes les majorités de gouvernement depuis 1994, M. Temer avait accumulé les rancoeurs en cinq ans de mariage de raison avec Mme Rousseff, lui reprochant notamment de l'avoir rabaissé au rang de "vice-président décoratif".

Au printemps 2016, la crise politique brésilienne avait franchi un point de non retour. La présidence de Mme Rousseff prenait l'eau de toutes parts.

Pour M. Temer, l'heure avait sonné de passer de l'ombre à la lumière.

En vieux renard de la politique, il avait orchestré fin mars le débarquement du PMDB du gouvernement. Un coup fatal pour sa désormais rivale, dont il a d'abord assuré l'intérim à partir de mai, avant de la remplacer définitivement fin août.

- Popularité au plus bas -

Sa longue expérience parlementaire - il a présidé trois fois la Chambre des députés - lui a permis de cimenter une large coalition sur les ruines de l'ancienne majorité de Mme Rousseff pour garantir sa destitution.

Un soutien qui peut s'avérer décisif au moment où le Parlement doit décider s'il donne suite à la demande de mise en accusation, même si l'alliance s'est effritée au gré des scandales.

Il bénéficie de la bienveillance des marchés, échaudés par l'interventionnisme hasardeux de Mme Rousseff et rassurés par ses réformes d'austérité, mêlant gel des dépenses publiques, réforme du droit du travail et recul de l'âge de départ à la retraite.

Il peut se flatter de premiers résultats économiques encourageants alors que la première économie d'Amérique latine semble commencer à redresser la tête.

Mais il n'a pas réussi à conquérir le coeur des Brésiliens, sa cote de popularité tombant au plus bas, à 5%.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

    Communiqué de presse Source : Sanofi (EURONEXT: SAN) (NYSE: SNY) La FDA approuve l'insuline lispro injectable Admelog® de Sanofi…

Publié le 11/12/2017

Suite à l'émission du rapport du commissaire aux apports et à la signature du traité d'apport, Horizontal Softaware apporte des précisions sur les modalités de l'acquisition de Formaeva,…

Publié le 11/12/2017

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 11/12/2017

Le partenariat vise à accélérer le développement du produit Quantib ND en s'appuyant sur Myrian Studio

Publié le 11/12/2017

Theraclion, société spécialisée dans l’équipement médical innovant dédié à l’échothérapie, a annoncé la vente de deux Echopulse en Russie et en Europe de l’Est, élargissant ainsi…

CONTENUS SPONSORISÉS