En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Assassinat du père Hamel: après le choc, le dialogue islamo-chrétien relancé

| AFP | 749 | Aucun vote sur cette news
Le président du CFCM jusqu'en juin dernier, Anouar Kbibech à Paris le 20 juin 2017
Le président du CFCM jusqu'en juin dernier, Anouar Kbibech à Paris le 20 juin 2017 ( BENJAMIN CREMEL / AFP/Archives )

Musulman algérien, Mohammed Nadim a publié des lettres remplies d'émotion en pensant au père Jacques Hamel. Comme celle-ci, les initiatives ont fleuri sur le chemin du dialogue islamo-chrétien, qui est apparu renforcé plus qu'ébranlé par l'assassinat du prêtre par deux jihadistes il y a un an.

"Requiem pour le père Jacques Hamel": ce livre, qui vient de paraître chez Bayard, a été rédigé dans les mois qui ont suivi la mort du prêtre de 85 ans dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, le 26 juillet 2016.

Une "réaction spontanée", confie l'auteur, qui vit entre Paris et le sud de l'Algérie. "Un prêtre, un homme de l'Eglise assassiné sur son lieu de prière... On ne peut devant un tel drame baisser les paupières et dire nonchalamment +comment va le monde?+", explique-t-il à l'AFP. Son ouvrage a été préfacé par l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, "infiniment reconnaissant" devant ces "lettres d'un musulman".

Directeur du Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM) à la Conférence des évêques, le père Vincent Feroldi ne cache pas la "grande peur" qui a saisi les responsables religieux il y a un an: "Est-ce qu'il y allait avoir une réaction très violente à l'égard des musulmans?" De fait, l'attaque mettait les fidèles au défi de résister à la confrontation interreligieuse voulue par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), une stratégie qui a pu trouver de l'écho dans les milieux catholiques les plus identitaires.

"Il y a eu un avant et un après" Saint-Etienne-du-Rouvray, observe avec le recul le père Feroldi. Encore aujourd'hui, ce prêtre salue la décision "complètement impensable" du Conseil français du culte musulman (CFCM) d'appeler les fidèles des mosquées à assister aux messes dans les églises, le week-end suivant la mort du père Hamel. Un vrai "dimanche de la fraternité" pour le directeur du SNRM.

Depuis, dit-il, s'il demeure dans l'opinion publique "une peur de ce qu'est l'islam", "il y a eu chez ceux qui côtoient des musulmans une réactivation et même un développement d'initiatives à petite échelle: repas partagés, journées portes ouvertes, visites..." Sans parler du dialogue institutionnel à haut niveau: "J'ai été contacté par Al-Azhar (institution sunnite du Caire, NDLR), par des chiites iraniens...", se souvient le prêtre.

- "Unicité de Dieu" -

Président du CFCM jusqu'en juin dernier, Anouar Kbibech commençait à voir le dialogue susciter "un certain scepticisme côté chrétien, où il pouvait se dire +à quoi bon, il y aura toujours de la violence commise au nom de l'islam...+" Mais "le piège qui était tendu de monter les communautés les unes contre les autres les a plutôt rapprochées", affirme-t-il. Son institution entend continuer à "démocratiser" encore le dialogue avec des "thés de la fraternité" dans les mosquées deux fois par an.

Au fil des attentats perpétrés depuis 2012 et la tuerie de Mohamed Merah, les bases du dialogue ont changé, font valoir ses acteurs. Désormais, "la plupart de nos interlocuteurs ne nous disent pas +ça n'a rien à voir avec l'islam+ mais reconnaissent que ces actes, s'ils correspondent à des interprétations fausses de textes religieux, émanent de personnes musulmanes", glisse le père Feroldi.

Le frère dominicain du Caire Adrien Candiard, islamologue reconnu, relève que ce qui pouvait subsister de "dialogue un peu naïf" avant 2012 a pris "du plomb dans l'aile".

"Il est évident qu'il y a aujourd'hui dans le monde musulman une crise grave dont on voit l'expression violente", note-t-il, tout en se réjouissant du "besoin de comprendre" l'islam de fidèles catholiques toujours plus nombreux et d'une envie, côté chrétien comme côté musulman, "de travailler ensemble à un vrai dialogue théologique". Un chantier de "longue haleine", sur un terrain "assez miné par l'histoire et l'actualité". Un groupe international de savants chrétiens et musulmans a été créé en ce sens par le SNRM.

"Malheureusement", souffle Mohammed Nadim, la conversation interreligieuse "est toujours accélérée à la suite de drames". Et l'auteur de s'interroger: "Doit-on toujours attendre le pire pour réactiver ce dialogue, alors que nous avons pour nous l'unicité de Dieu et absolument rien d'irréductible dans nos différences?"

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…