En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Pia Brandt, une femme coach de pur-sang en quête d'un premier "Arc international"

| AFP | 268 | 3 par 1 internautes
La Suédoise Pia Brandt, entraîneur, le 3 octobre 2018 à Chantilly
La Suédoise Pia Brandt, entraîneur, le 3 octobre 2018 à Chantilly ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Pia Brandt est suédoise, vit à Chantilly (Oise) et rêve d'une première victoire "internationale" dimanche sur l'hippodrome de ParisLongchamp dans le Prix de l'Arc de Triomphe en tant qu'entraîneur avec le pur-sang Neufbosc, monté par l'italien Cristian Demuro.

"Si je gagne, je dédierai cette victoire à la France, l'Italie et la Suède. Une victoire internationale! ", confie à l'AFP Pia Brandt.

Si la Suède a une grande culture hippique de courses de trotteurs, Pia Brandt a choisi de coacher les galopeurs.

Née en 1967, elle apprend l'équitation sur le dos des poneys à l'âge de 4 ans. Fille d’un gentleman-rider et d’une cavalière d’entraînement, Pia Brandt hérite de ses parents la passion pour le turf.

"Mon père était transporteur de chevaux de courses en Suède et ma mère travaillait au Jockey-Club Suédois. J'allais aux courses avec eux. Ils m'ont transmis le virus", raconte cette femme déterminée au regard bleu nuit.

A 14 ans, elle monte son premier pur-sang de course. "J'ai su tout de suite que j'en ferai mon métier", dit-elle.

Elle débute sa carrière d'entraîneur à Stockholm, mais "ce n'était pas le meilleur endroit pour moi", dit-elle.

Elle arrive en France fin 2005 avec une quinzaine de chevaux et découvre le domaine de Chantilly. Elle tombe sous le charme du site. "Je pouvais m'installer aussi en Angleterre mais j'ai choisi la France car le domaine est magnifique. J'adore cet endroit".

- "Juste la passion" -

Aujourd'hui, Pia Brandt est à la tête d'un effectif de 90 chevaux. A l'aube, elle est sur les pistes à côté des hommes. Certains matins, elle accompagne les cavaliers d'entraînement de son écurie sur le dos d'un pur-sang.

"Il n'y a pas de différence entre un homme et une femme pour entraîner les chevaux. Il faut juste avoir la passion. C'est l'essentiel", commente-t-elle.

Dimanche, Neufbosc sera piloté dans le championnat du monde du galop sur le parcours de 2.400 mètres, très sélectif, par Cristian Demuro "qui le connaît par coeur". Il tentera lui aussi d'enlever son premier Arc.

Le pur-sang à la robe grise, âgé de 3 ans, reste sur une courageuse 3e place dans le Prix Niel, une course préparatoire à l'Arc. "Il fait figure d'outsider en la présence de la tenante du titre l'anglaise Enable", estime Pia Brandt.

"Neufbosc est un cheval harmonieux et imposant. Il a confiance en lui. Le matin il est froid et fait le minimum mais en course, il aime gagner et se bat", dit-elle.

"D'ici dimanche, je vais faire en sorte de lui garder le moral et de l'endurcir physiquement car l'Arc est une course dure!", explique-t-elle.

Quant à Cristian Demuro, elle ne lui donnera pas de consigne. "Il fera de son mieux pour prendre une bonne place et j'espère qu'il aura aussi de la chance".

Si Neufbosc passe le poteau en tête dimanche, Pia Brandt sera la deuxième femme entraîneur à inscrire son nom au palmarès du Prix de l'Arc de Triomphe, après Christiane Head, lauréate à trois reprises.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...