En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.25 PTS
-0.37 %
5 382.50
-0.25 %
SBF 120 PTS
4 303.60
-0.39 %
DAX PTS
12 548.57
-0.10 %
Dowjones PTS
25 054.04
-0.02 %
7 358.37
+0.11 %
1.170
-0.17 %

En Thaïlande, un chien équipé de prothèses à la Pistorius

| AFP | 335 | Aucun vote sur cette news
Un chien équipé de prothèses dernier cri sur une plage en Australie, le 12 décembre 2017
Un chien équipé de prothèses dernier cri sur une plage en Australie, le 12 décembre 2017 ( LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP )

Cola, un ancien chien des rues de Bangkok amputé de deux pattes, a vu son destin transformé quand il a revêtu des prothèses sur mesure, similaires à celles du coureur sud-africain Oscar Pistorius.

Le destin de Cola a viré au drame l'an dernier quand un habitant du quartier où il vivait, excédé par le chien qui avait abîmé ses chaussures en les mâchonnant, lui a coupé les deux pattes avant d'un coup de sabre...

Cola a été recueilli depuis par un retraité britannique, John Dalley, installé à Phuket, station balnéaire du sud de la Thaïlande qui attire chaque année des millions de touristes pour ses plages de sable blanc.

C'est sur ces plages que John entraîne Cola à utiliser ses prothèses en carbone, spécialement conçues pour la course, sur le modèle de celles des athlètes paralympiques comme le sprinteur Pistorius.

Ces prothèses "lui donnent un bien meilleur équilibre" que d'autres modèles plus lourds et encombrants testés avant, se félicite John Dalley.

"C'est fou comme les chiens s'adaptent vite", s'enthousiasme celui qui vit avec neuf chiens à Phuket et s'est emparé, au-delà du cas de Cola, du sort des chiens des rues de Thaïlande, en créant l'association "Soi dogs" ("Soi" signifiant "rue" en thaï).

Les prothèses de Cola ont été créées par un laboratoire de Phuket fabriquant habituellement des prothèses pour les humains.

"Ce à quoi nous voulions arriver, c'est quelque chose qui ne soit pas trop lourd, qui soit un peu flexible au niveau du pied", explique Teddy Fagerstrom, le directeur suédois du laboratoire.

Il dit espérer que ces prothèses dernier cri (les premières jamais réalisées pour un chien sur le modèle de celles des sportifs, croit savoir John) sensibilise le public thaï à l'usage de prothèses de haute technologie, dans ce pays où le handicap est généralement caché.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

La construction de la centrale a été annoncée au mois de février 2018...

Publié le 23/07/2018

La centrale nucléaire espagnole d'Ascó est opérée par ANAV, Asociación Nuclear Asco-Vandellos. Elle est composée de deux réacteurs à eau pressurisée...

Publié le 23/07/2018

Paris, 23 juillet 2018, 19h       AB Science annonce que l'IDMC a recommandé la poursuite de l'étude de phase 2/3 du masitinib dans le cancer colorectal métastatique…

Publié le 23/07/2018

Malgré un premier semestre contrasté...

Publié le 23/07/2018

Le mnémonique devient ALHRG