En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 275.00
-1.74 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 687.99
-1.06 %
7 383.92
-1.46 %
1.129
-0.71 %

Italie: l'engagement environnemental oublié des antisystème

| AFP | 304 | Aucun vote sur cette news
Trafic automobile dans une rue de Milan, le 20 février 2019 en Italie
Trafic automobile dans une rue de Milan, le 20 février 2019 en Italie ( Miguel MEDINA / AFP )

Le Mouvement italien 5 étoiles (M5S, antisystème) avait fait de l'environnement un de ses principaux thèmes de campagne en 2018. Mais huit mois après son accession au pouvoir avec la Ligue (extrême droite), le bilan est maigre.

"On s'attendait à bien plus en ce qui concerne le climat et l'environnement", souligne à l'AFP Stefano Ciafani, président de Legambiente, une association italienne de protection de l'environnement.

Le chapitre consacré à ce thème dans le programme électoral du M5S, fruit d'une ample concertation avec la base du parti, comptait pas moins de 52 pages!

Mais déjà, fin mai, "l'environnement, la green economy et le zéro déchet" n'étaient plus réduits qu'à trois pages dans le contrat de gouvernement négocié entre le M5S et la Ligue de Matteo Salvini.

"Qui ne respecte pas l'environnement ne se respecte pas lui-même. Nous avons besoin (...) de mettre la question écologique au centre de la politique", soulignait pourtant ce document.

Mais depuis, pas grand-chose dans les faits, dans un contexte certes peu favorable, entre le marasme économique, la dette publique colossale et les mesures phares des deux partis à lancer en priorité.

La tendance n'est pas nouvelle: selon un rapport de WWF, "ces dix dernières années, les ressources destinées au ministère de l'Environnement ont été réduites de moitié" en Italie, passant de 1,65 milliard d'euros en 2008 à 880 millions en 2018.

Et alors que le M5S semblait initialement vouloir inverser la tendance, ce budget va poursuivre sa baisse.

"D'une manière générale, les grandes attentes suscitées dans le domaine environnemental, énergétique et climatique par le Mouvement 5 Etoiles au cours de la campagne électorale ont été plutôt déçues", note M. Ciafani.

"Les politiques de ce gouvernement sont orientées vers trois sujets - immigration, retraites et revenu de citoyenneté", les chevaux de bataille électoraux de la Ligue et du M5S, ajoute-t-il.

"Quand le M5S se déclarait en faveur de la protection de l'environnement, c'était idéologique, il soutenait en fait les protestations contre n'importe quel ouvrage", estime M. Ciafani.

"Mais maintenant qu'ils sont au gouvernement ils sont placés face à leurs responsabilités et doivent faire des propositions, ce qu'ils n'ont jamais fait".

Le M5S a ainsi dû avaler une sacrée couleuvre en acceptant qu'ArcelorMittal reprenne le sidérurgiste Ilva, alors qu'il avait promis à ses électeurs de fermer le site de Tarente (sud), un des plus pollués d'Europe, et de le transformer en parc de développement d'énergies renouvelables.

La situation est très critique dans l'ensemble de la péninsule en terme de pollution de l'air, avec "90.000 morts prématurées par an dues au smog", selon le ministère de l'Environnement, et un pays "à la dernière place" en Europe pour ce type de pollution, d'après l'Agence européenne pour l'environnement.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...