5 513.62 PTS
+0.07 %
5 518.0
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 398.92
+0.00 %
DAX PTS
13 200.51
-
Dowjones PTS
25 803.19
+0.89 %
6 758.54
+0.00 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Energy Observer, un laboratoire énergétique flottant

| AFP | 226 | 4 par 1 internautes
Le 25 août 2017 à Dinard, le navire expérimental Energy Observer, autonome en énergie, premier bateau au monde capable de produire son propre hydrogène, par électrolyse, à partir de l'eau de mer, grâce au couplage des énergies renouvelables
Le 25 août 2017 à Dinard, le navire expérimental Energy Observer, autonome en énergie, premier bateau au monde capable de produire son propre hydrogène, par électrolyse, à partir de l'eau de mer, grâce au couplage des énergies renouvelables ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP )

Le navire expérimental Energy Observer, autonome en énergie, est le premier bateau au monde capable de produire son propre hydrogène, par électrolyse, à partir de l'eau de mer, grâce au couplage des énergies renouvelables.

Au cœur du projet, l'hydrogène (H2) est un gaz léger, qui, en plus de ses importantes capacités de stockage de l'énergie, peut également en produire sans dégager la moindre émission de CO2.

Energy Observer, sur lequel ont navigué vendredi le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot est équipé de 130 m2 de panneaux photovoltaïques, de deux éoliennes à axe vertical et d'un "cerf-volant" de traction de 50 m2, qui permettra de convertir, durant la navigation, les moteurs électriques en hydrogénérateurs.

L'équipage d'Energy Observer, le directeur du projet Jérôme Delafosse et le skipper Victorien Erussard , le 4 juillet 2017 à Paris
L'équipage d'Energy Observer, le directeur du projet Jérôme Delafosse et le skipper Victorien Erussard , le 4 juillet 2017 à Paris ( Eric FEFERBERG / AFP/Archives )

Les énergies renouvelables, lorsque les conditions le permettent, alimentent les batteries faisant tourner les moteurs électriques du bateau, qui doit effectuer son tour du monde à une vitesse de huit à dix nœuds.

En l'absence de vent et de soleil, notamment la nuit, l'hydrogène stocké dans huit réservoirs étanches prend alors le relais.

L'hydrogène est directement obtenu par électrolyse, à partir de l'eau de mer (H20), après désalinisation.

Il est ensuite stocké et transformé en énergie, lorsque nécessaire, à l'aide de piles à combustible développées par le laboratoire grenoblois CEA-LITEN.

Energy Observer, navire autonome
Energy Observer, navire autonome ( Sabrina BLANCHARD, Simon MALFATTO / AFP )

Ce processus énergétique pourrait avoir à l'avenir de multiples applications à grande échelle, aussi bien dans les transports propres que pour des usages stationnaires tels que l'habitat.

Energy Observer, catamaran de 30,5 m de long pour 12,80 m de large, était à l'origine un voilier de course construit en 1983 au Canada.

Premier voilier à franchir l'année suivante la barre symbolique des 500 milles en 24 heures, il a remporté de nombreuses compétitions, dont le trophée Jules-Verne (un tour du monde à la voile en équipe et sans escale) en 1994.

Il a été racheté 500.000 euros et rallongé de six mètres pour les besoins du projet Energy Observer, chantier qui a mobilisé une cinquantaine de personnes depuis 2015.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Colas Rail, filiale de Bouygues, a remporté en groupement avec TSO (filiale de NGE) deux contrats de maintenance du réseau ferré français attribués par SNCF Réseau pour un montant total…

Publié le 16/01/2018

Suite à un accord de licence avec Sony Interactive Entertainment

Publié le 16/01/2018

Les actions seront radiées en février...

Publié le 16/01/2018

Au cours des 9 premiers mois de l’exercice 2017/2018, qui couvre la période allant du 1ermars 2017 au 30 novembre 2017, Orchestra-Prémaman a réalisé un chiffred’affaires consolidé de 469,1…

Publié le 16/01/2018

Bigben Interactive a annoncé la distribution prochaine de la manette Revolution Pro Controller 2 pour PS4 et PC en Asie. Suite à un accord de licence avec Sony Interactive Entertainment Inc., le…

CONTENUS SPONSORISÉS