5 331.76 PTS
-0.47 %
5 331.0
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 251.83
-0.52 %
DAX PTS
13 023.42
-0.34 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Sodexo :un résultat net en forte hausse, objectifs à moyen terme confirmés

| GlobeNewswire | 167 | Aucun vote sur cette news
Sodexo  :un résultat net en forte hausse, objectifs à moyen terme confirmés
Credits  ShutterStock.com
  • Chiffre d'affaires en hausse de +2,2 % et croissance interne[1] en hausse de +1,9 %
    • Une croissance interne des Services sur Site de +1,7 %, ou +1,6 % hors impact positif de la 53e semaine en Amérique du Nord qui compense la base de comparaison défavorable résultant de la Coupe du Monde de Rugby de l'exercice 2015-2016.
    • Bonne croissance des Services Avantages & Récompenses à +7,7 %.
  • Marge opérationnelle de 6,4%, en amélioration de +40 points de base hors effet de change et avant coûts exceptionnels1.
  • Résultat net de +13,0 % avant éléments non récurrents1 et hors effet de change.
  • Dividende proposé[2] de 2,75 euros, soit une augmentation de +14,6 %.
  • Objectifs pour l'exercice 2017-2018 : une croissance interne du chiffre d'affaires de +2 à +4 %, hors effet de la 53e semaine, et une marge d'exploitation stable à 6,5%, nouvel indicateur défini en page 27.
  • Confirmation des objectifs à moyen terme.

Issy-les-Moulineaux, le 16 novembre 2017 - Sodexo (NYSE Euronext Paris FR 0000121220-OTC: SDXAY). Lors de la réunion du Conseil d'Administration tenue le 14 novembre 2017 et présidée par Sophie Bellon, le Conseil d'Administration a arrêté les comptes consolidés et sociaux. Michel Landel, Directeur Général de Sodexo, a présenté la performance du Groupe pour l'exercice clos le 31 août 2017.

Performance financière pour l'exercice 2016-2017

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017
(clos le 31 août 2017)

Exercice 2015-2016
(clos le 31 août 2016)

Variation

Variation
hors effet de change

Chiffre d'affaires

20 698

20 245

+2,2 %

+2,3 %

Croissance interne

+1,9 %

+2,5 %

 

 

Résultat opérationnel avant coûts exceptionnels

1 326

1 203

+10,2 %

+8,4 %

Marge opérationnelle avant coûts exceptionnels

6,4 %

5,9 %

+50 bps

+40 bps

Coûts exceptionnels

(137)

(108)

 

 

Résultat opérationnel (publié)

1 189

1 095

+8,5 %

 

Résultat financier

(105)

(111)

 

 

Taux effectif d'impôt

31,7 %

33,7 %

 

 

Résultat net part du Groupe
avant éléments non récurrents, net d'impôt

822

721

+14,0 %

+13,0 %

Bénéfice net par action (en euros)

5,52

4,77

+15,7 %

 

Résultat net part du Groupe (publié)

723

637

+13,5 %

+12,2 %

Bénéfice net par action (en euros)

4,85

4,21

+15,2 %

 

Dividende par action proposé (en euros)

2,75[2]

2,40

+14,6 %

 

Liquidités générées par les opérations (LGO)

887

595

+49,1 %

 

Taux d'endettement net1 (%)

17 %

11 %

 

 

Ratio d'endettement1

0,4

0,3

 

 

 

Commentant ces chiffres, Michel Landel, Directeur Général de Sodexo, a déclaré :

« Au cours de l'exercice 2016-2017, Sodexo a concrétisé ses objectifs en matière de résultat opérationnel, améliorant ainsi ses marges, générant des liquidités et augmentant son dividende, malgré une croissance du chiffre d'affaires plus faible que prévu. Le groupe a également renforcé significativement les investissements dans le développement commercial, la transformation digitale et la croissance externe, comme le montre l'acquisition récente de Centerplate aux Etats-Unis. Nous doublons ainsi la taille de nos activités Sports & Loisirs, notamment en Amérique du Nord. La croissance externe s'accélère et devrait atteindre au minimum 2,5 % pour l'exercice 2017-2018.

La France et le segment Energie & Ressources montrent des signes de reprise. Les économies en développement connaissent désormais une croissance de près de 10 %. Cependant, le développement net en Europe, et sur les segments Éducation et Santé en Amérique du Nord n'affiche pas la croissance attendue.

Le plan d'Adaptation et de Simplification permet de réaliser 220 millions d'euros d'économies annuelles sur l'exercice 2017-2018. Cela aidera à financer les investissements afin de stimuler la croissance future.

Nous poursuivons comme prévu l'adaptation de notre organisation. Nous concentrons nos efforts sur l'amélioration de la Qualité de Vie de ceux que nous servons et sur l'amélioration de la performance de nos clients. Pour l'exercice 2017-2018, nous sommes confiants dans notre capacité à atteindre une croissance interne de +2 % à +4 % hors impact de la 53e semaine, tout en maintenant le niveau de la marge d'exploitation. »

 

Faits marquants

  • Le chiffre d'affaires de l'exercice 2016-2017 s'élève à 20,7 milliards d'euros, en hausse de +2,2 % par rapport à l'exercice 2015-2016, ce qui représente une croissance interne de +1,9 %.
  • La croissance interne de l'activité Services sur Site ressort à +1,7 %, et reflète :
    • Deux facteurs se compensant, l'effet négatif de -0,6 % induit par la Coupe du Monde de Rugby lors du précédent exercice et l'impact positif de +0,7 % de la 53e semaine en Amérique du Nord.
    • Le retour à la croissance du segment Energie & Ressources à partir du troisième trimestre, après deux années de baisse, soutenu par un fort dynamisme commercial et de nouvelles signatures même si les ventes sur sites existants continuent de baisser, particulièrement en Mer du Nord.
    • La forte croissance de tous les segments dans les économies en développement,
    • Une reprise de la croissance au quatrième trimestre en France,
    • Un développement net plus faible que prévu dans les segments Éducation et Santé, notamment en Amérique du Nord.
  • Le chiffre d'affaires de l'activité Services Avantages & Récompenses est en hausse de +16,0 %. L'effet de change contribue pour +3,3% à cette progression, soutenue en particulier par le redressement du real brésilien, et les acquisitions d'Inspirus, Xpenditure et iAlbatros pour +5,0 %. La croissance interne du chiffre d'affaires atteint +7,7 %, pour une croissance du volume d'émission[1] de +6,1 %. L'Europe, l'Asie et les États-Unis ont généré une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires, notamment grâce aux activités Incentive & Recognition. En Amérique latine, la croissance interne du chiffre d'affaires est plus limitée, à +3,2 %, impactée par les fortes pressions concurrentielles et la baisse progressive des taux d'intérêts au second semestre au Brésil. Le reste de la région continue de croître de manière significative.
  • Le résultat opérationnel avant coûts exceptionnels s'élève à 1 326 millions d'euros, en hausse de +8,4 % hors effet de change, grâce aux nombreux projets mis en oeuvre dans le cadre du plan d'Adaptation et de Simplification. Le plan a permis de réaliser des économies de 150 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice, contre 32 millions d'euros au cours de l'exercice 2015-2016. Comme prévu, 220 millions d'euros d'économies annuelles devraient être réalisées en 2017-2018.
  • La marge opérationnelle avant coûts exceptionnels atteint 6,4%, en hausse de +40 points de base hors impact de change.
  • Les coûts exceptionnels liés aux mesures d'adaptation et de simplification n'ont pas changé depuis le premier semestre et ont atteint 137 millions d'euros sur l'année, portant le coût total du programme à 245 millions d'euros.
  • Le résultat net avant éléments non récurrents (net d'impôts) s'établit à 822 millions d'euros, en hausse de +13,0 % hors effet de change. Le bénéfice net par action de base avant éléments non récurrents s'élève à 5,52 euros, en hausse de +15,7 %, en raison d'une baisse du nombre d'actions liée au programme de rachat d'actions. Après déduction des coûts exceptionnels et des indemnités résultant du remboursement anticipé de la dette, nets d'impôts, le résultat net publié s'élève à 723 millions d'euros, en hausse de +13,5 %.
  • Le niveau de liquidités générées par les opérations (LGO) est solide à 887 millions d'euros. Ces liquidités ont permis de réaliser des investissements d'un montant de 308 millions d'euros, le versement de dividendes de 359 millions d'euros et des acquisitions[3] pour 306 millions d'euros. Après prise en compte du nouveau programme de rachat d'actions de 300 millions d'euros, l'endettement net augmente de 204 millions d'euros à 611 millions d'euros. La situation financière du Groupe reste solide avec un taux d'endettement de 17 % et un ratio d'endettement net de 0,4, bien en deçà des objectifs.
  • Après plusieurs années de relative inactivité, les acquisitions se sont accélérées au cours de l'exercice avec l'acquisition de nombreuses sociétés afin d'enrichir notre offre, de nous positionner stratégiquement dans le domaine de la Mobilité, de renforcer notre expertise technique dans certaines régions ou domaines, et de consolider nos positions dans certains marchés. Plusieurs activités considérées comme non stratégiques ont également été vendues. En conséquence, les dépenses nettes ont atteint 268 millions d'euros en 2016-2017. Les investissements financiers nets se sont élevés à 38 millions d'euros et incluent les investissements de Sodexo Ventures. Le total des investissements nets s'élève ainsi à 306 millions d'euros.

Depuis la fin de l'exercice, d'autres acquisitions ont été conclues pour un montant d'environ 650 millions d'euros : Kim Yew enrichira l'expertise technique du Groupe à Singapour. Morris Corporation renforcera la présence du Groupe dans les Bases-vie pour l'industrie minière en Australie. Enfin, Centerplate, avec un chiffre d'affaires annuel de 998 millions de dollars américains, nous permettra de doubler la présence du Groupe sur le segment Sports & Loisirs, notamment sur le marché américain. Cette entreprise spécialisée dans les services de restauration et d'accueil au coeur d'installations sportives, de centres de congrès et de lieux de divertissement en Amérique du Nord et en Europe devrait contribuer légèrement au bénéfice de Sodexo dès l'exercice 2017-2018.

  • L'engagement de Sodexo en matière de Responsabilité d'Entreprise demeure reconnu au sein de la communauté des investisseurs. Sodexo a pour la 10e année consécutive été classé meilleur acteur de son secteur dans le « Sustainablity Yearbook » 2017 de RobecoSAM. Pour la 13e année consécutive, Sodexo est également la société la mieux notée de son secteur au sein du Dow Jones Sustainability Index (DJSI) en matière de performances économique, sociale et environnementale. Nouveau signe de reconnaissance : les indices FTSE ont, pour la première fois, intégré Sodexo dans l'indice FTSE4Good.

Perspectives

Pour l'exercice 2017-2018, la croissance du Groupe devrait s'accélérer et s'amplifier grâce à la croissance externe qui représentera, avec les opérations à date, environ 2,5%. Les tendances redeviennent positives en France et sur le segment Energies & Ressources. Les économies en développement devraient également connaître une forte croissance dans tous les segments. En revanche, la croissance restera modeste en Education et en Santé en Amérique du Nord. Enfin, la 53e semaine en Amérique du Nord représentera un effet de base comparable à combler.

Le plan d'Adaptation et de Simplification permettra de réaliser l'objectif fixé de 220 millions d'euros d'économies lors de l'exercice 2017-2018, et de libérer des ressources pour investir dans la croissance du Groupe.

La structure financière du Groupe reste solide et offre la possibilité de continuer à rechercher d'autres opportunités d'acquisition au cours de l'année.

 

Le Groupe est confiant dans sa capacité à réaliser les objectifs suivants pour l'exercice 2017-2018 :

  • Croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre +2 % et +4 %, hors impact de la 53e semaine ;
  • Maintien de la marge d'exploitation[4] à 6,5%.

Le Conseil d'Administration et le Comité Exécutif confirment les objectifs suivants à moyen terme :

  • une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4 % et 7 % ;
  • une progression annuelle moyenne du résultat d'exploitation1, hors effet de change, comprise entre 8 % et 10 %.

Conférence téléphonique

Sodexo tiendra aujourd'hui une conférence téléphonique (en anglais) à 9h00 (heure française), 8h00 (heure anglaise), afin de commenter les résultats de l'exercice 2016-2017. Pour se connecter : composer le +44 20 3427 1910 depuis le Royaume-Uni ou le +33 1 76 77 22 22 depuis la France, suivi du code 788 27 99.

Le communiqué de presse, la présentation et le webcast différé de la conférence seront disponibles sur le site Internet du Groupe www.sodexo.com dans les rubriques « Dernières actualités » et « Finance - Résultats financiers ».

Prochains rendez-vous de communication financière

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017-2018

Le 11 janvier 2018

Assemblée Générale

Le 23 janvier 2018

Date de détachement (ex-date)

Le 1 février 2018

Date d'arrêté des positions après dénouement (record date)

Le 2 février 2018

Date de paiement du dividende

Le 5 février 2018

Résultats semestriels 2017-2018

Le 12 avril 2018

Chiffre d'affaires à neuf mois 2017-2018

Le 5 juillet 2018

Résultats annuels 2017-2018

Le 8 novembre 2018

Assemblée Générale 2019

Le 22 janvier 2019

 

À propos de Sodexo

Créé en 1966 à Marseille par Pierre Bellon, Sodexo est le leader mondial des services de Qualité de Vie, facteur essentiel de performance des individus et des organisations. Présent dans 80 pays, Sodexo sert chaque jour 100 millions de consommateurs avec une offre unique de Services sur Site, de Services Avantages et Récompenses et de Services aux Particuliers et à Domicile. Avec plus de 100 métiers, Sodexo propose à ses clients une offre intégrée de services, fruit de 50 ans d'expérience : de la restauration à l'accueil, la propreté, l'entretien et la maintenance technique des matériels et installations, des services et programmes stimulant l'engagement des collaborateurs aux solutions simplifiant et optimisant la gestion des déplacements et frais professionnels, jusqu'aux services d'aide à domicile, de crèches et de conciergerie. La réussite et la performance de Sodexo reposent sur son indépendance, son modèle économique durable, ainsi que sa capacité à assurer le développement et l'engagement de ses 427 000 collaborateurs à travers le monde.

Sodexo est membre des indices CAC 40 et DJSI.

Chiffres clés (au 31 août 2017)
20,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires consolidé
427 000 collaborateurs
19e employeur mondial
80 pays
100 millions de consommateurs chaque jour
16 milliards d'euros de capitalisation boursière (au 15 novembre 2017)

Avertissement :

Ce communiqué contient des informations pouvant être réputées informations prévisionnelles, telles que les déclarations autres que les déclarations de faits historiques ou actuels. Ces informations prévisionnelles reflètent l'opinion de la Direction Générale à la date de leur rédaction et Sodexo n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données. Le lecteur ne devra pas accorder une confiance trop importante à ces informations.

Contacts

Analystes et Investisseurs

Médias

Virginia JEANSON
Tél : +33 1 57 75 80 56
virginia.jeanson@sodexo.com

Laura SCHALK
Tél. : +33 1 57 75 85 69
laura.schalk@sodexo.com

 

 

 

RAPPORT FINANCIER
ANNUEL 2017

Exercice clos le 31 août 2017

 

 

 

1

 

 

 

 

RAPPORT D'ACTIVITÉ
DE L'EXERCICE 2016-201
7

 

 

 

 

 FAITS MARQUANTS DE L'EXERCICE 2016-2017

Une performance solide malgré une croissance du chiffre d'affaires modérée

Au cours de l'exercice 2016-2017, la croissance interne([5]) du chiffre d'affaires atteint +1,9 %, à 20,7 milliards d'euros. La croissance interne des Services sur Site s'élève à +1,7 %. La base de comparaison défavorable au premier trimestre, liée à la Coupe du Monde de Rugby en septembre 2015, a été compensée par la contribution de la 53e semaine d'activité en Amérique du Nord au quatrième trimestre de cet exercice. En excluant ces deux impacts, la croissance interne des Services sur Site de +1,6 % reflète un environnement contrasté. D'une part, la croissance de près de 10% enregistrée dans les économies en développement résulte de la contribution significative des nouveaux contrats et de solides ventes sur sites existants. D'autre part, le segment Énergie et Ressources, qui a été impacté par le net ralentissement de l'activité des secteurs minier et pétrolier a renoué avec la croissance à partir du troisième trimestre de l'exercice. Les activités en France ont également fait face à un environnement complexe pendant la majeure partie de l'année, même si la tendance s'est améliorée au quatrième trimestre. La fidélisation et le développement dans les segments Éducation et Santé, en particulier en Amérique du Nord, ont été plus faibles que prévu. Enfin, les Services Avantages & Récompenses ont réalisé une nouvelle année de croissance solide, à +7,7 %, avec une croissance à deux chiffres en Europe, Asie, Etats-Unis.

Le résultat opérationnel hors effets de change et avant coûts exceptionnels5 ressort en progression de +8,4 %, en ligne avec l'objectif fixé au début de l'exercice d'une hausse comprise entre 8 et 9 %. La marge opérationnelle avant coûts exceptionnels s'établit à 6,4 %, en hausse de +40 points de base, hors effets de change. Le plan d'Adaptation et de Simplification, lancé au début de l'exercice 2015-2016, a permis de réaliser des économies annuelles de 150 millions d'euros sur l'exercice 2016-2017, contre 32 millions d'euros à la fin de l'exercice 2015-2016. Des charges exceptionnelles de 137 millions d'euros ont été enregistrées au cours de l'exercice 2016-2017. Les frais financiers nets et le taux effectif d'impôt ont tous deux reculé. Ainsi, le résultat net part du Groupe augmente de +13,5 % et le résultat net part du Groupe avant éléments non récurrents5 et hors variations de change, de +13,0 %.

 

Confiant dans les perspectives du Groupe et conformément à la politique d'augmentation régulière du dividende et de taux de distribution du résultat avant éléments non récurrents de l'ordre de 50 %, le Conseil d'Administration a décidé de proposer un dividende de 2,75 euros par action, en hausse de +14,6 %, ce qui représente un taux de distribution de 50 %, sur le résultat net récurrent.

Les liquidités générées par les opérations[6] pour l'exercice 2016-2017 atteignent 887 millions d'euros, en hausse de +49 % par rapport à l'exercice précédent qui avait été impacté négativement par des investissements opérationnels élevés et une augmentation du besoin en fonds de roulement liée à la mobilisation du contrat Rio Tinto et à l'impact de la Coupe du Monde de Rugby. Après un programme de rachat d'actions supplémentaire de 300 millions d'euros et un investissement en acquisitions de 306 millions d'euros, nets des cessions, la dette nette6 a légèrement augmenté et s'élève à 611 millions d'euros. Le bilan reste solide avec un taux d'endettement net6 de 17 % et un ratio d'endettement net6 de 0,4.

Forte accélération du rythme des fusions-acquisitions

Au cours de l'exercice 2016-2017, Sodexo a accéléré son rythme d'acquisition avec un investissement total de plus de 306 millions d'euros net des cessions des activités non stratégiques telles que Vivabox aux États-Unis. Depuis la fin de l'exercice, cette dynamique s'est poursuivie avec la signature de plusieurs acquisitions importantes pour un montant engagé de 650 millions d'euros.

  1. Le Groupe a enrichi son offre avec l'acquisition de :
    • Inspirus, société américaine spécialisée dans l'Incentive & Recognition, pour compléter les activités britanniques acquises il y a plusieurs années.
    • PSL au Royaume-Uni, leader dans l'approvisionnement en produits frais, principalement pour le secteur de l'hôtellerie, qui améliorera les capacités d'achat du Groupe.
    • Peyton and Byrne et Good Eating Company, des services de restauration haut de gamme pour renforcer l'offre du Groupe à Londres et plus généralement à destination des clients urbains.
  2. Plusieurs actions stratégiques ont également été menées :
    • Les Services Avantages & Récompenses ont pris position sur le segment stratégique des services de Mobilité avec l'acquisition d'iAlbatros, une plateforme numérique spécialiste de la réservation de voyages, et de Xpenditure, solution de gestion dématérialisée des frais professionnels. Ces deux plateformes sont actuellement en cours de rapprochement afin d'offrir aux entreprises clientes une solution intégrée permettant d'augmenter leur efficacité et d'améliorer la qualité de vie de leurs employés.
  3. L'expertise et la capacité technique ont également été renforcées avec les acquisitions de Tadal en Israël, d'une prise de participation minoritaire dans Mentor (calibrage d'instruments pour les laboratoires pharmaceutiques) sur le continent nord-américain, et plus récemment, de Kim Yew à Singapour.
  4. Enfin, le Groupe a consolidé ses positions en rachetant des parts des actionnaires minoritaires de Doyon en Alaska et de FAW en Chine, et en renforçant sa présence dans les soins à domicile aux seniors, avec Prestige Nursing+Care au Royaume-Uni, et dans le secteur minier avec Morris en Australie.

 

Nouvelles opportunités commerciales et fidélisation

Durant l'exercice 2016-2017, le taux de fidélisation des clients a progressé de 40 points de base, à 93,5 %. Cette progression reflète plusieurs tendances : une amélioration de l'activité en France, dans le segment Énergie & Ressources, et plus généralement dans le segment Entreprises & Administrations. D'autre part, la fidélisation a été impactée dans les activités Santé et Éducation, en raison du retrait du Groupe de contrats peu rentables, en particulier en Amérique du Nord. Des difficultés ont également été constatées au Royaume-Uni, les conditions de prix imposées dans le cadre de renouvellements de contrats dans le secteur public étant parfois insoutenables.

Le taux de développement ressort à 6,5 %, en baisse de +70 points. Pour rappel, le contrat majeur signé avec Rio Tinto représentait 80 points de base à lui seul lors de l'exercice précédent. Les opportunités commerciales significatives dans tous les segments des économies en développement ont été atténuées par le faible développement dans les Universités et les Hôpitaux en Amérique du Nord, et de manière plus générale en Europe.

Hors effet de la 53e semaine en Amérique du Nord, la croissance sur sites existants est de +1,5 %. L'inflation n'a jamais été aussi basse et la croissance sur sites existants est restée négative dans le secteur Énergie & Ressources, mais les extensions de contrats avec de nouveaux services de facilities management ont continué à stimuler la croissance dans la plupart des segments en particulier dans les Ecoles en Amérique du Nord et dans les Services aux Entreprises partout, sauf en Europe.

Des clients en quête de productivité et d'une présence internationale dans le segment Énergie & Ressources :

La crise qui touche le segment Énergie & Ressources a incité les clients à prendre conscience des avantages liés à une réduction du nombre de fournisseurs au niveau mondial, y compris leurs prestataires de services. En conséquence, plusieurs nouveaux contrats et extensions de contrat ont été signés au sein de ce segment avec Compañia Minera Lomas Bayas et Doña Inés de Collahuasi au Chili, Rio Tinto Aluminium en Australie, et Van Oord au niveau mondial.

De nouvelles extensions de contrat dans les facilities management pour les clients existants : à noter le renouvellement et/ou l'extension de plusieurs contrats comme Johnson & Johnson pour environ 250 sites dans 42 pays, Nokia pour 600 sites dans 115 pays, Colgate dans 8 pays, et l'Université de Bicocca en Italie.

Stimuler la croissance des segments dans les pays en développement : plusieurs contrats hospitaliers ont été signés au Brésil et en Asie, où le transfert de savoir-faire a permis à Sodexo de bénéficier d'un fort avantage compétitif. Ces signatures concernent entre autres le Makati Medical Center aux Philippines, le Manipal Hospital à Goa en Inde, ou le Bangkok Phuket Hospital en Thaïlande.

Des succès significatifs en service de restauration : Sodexo a remporté plusieurs contrats uniquement liés à la restauration grâce à son approche innovante et à sa forte orientation en faveur d'une alimentation saine et d'une grande variété de choix, auprès de clients tels que Total en France, Google en Inde, Citadel University aux Etats-Unis, Clifton College au Royaume-Uni et Renault au Maroc.

En Services Avantages & Récompenses, plusieurs contrats significatifs ont été gagnés dans le monde pour Nestlé aux Philippines, Pague Menos au Brésil, STIP-MIVB en Belgique, et le renouvellement de notre contrat avec JUNAEB (Organisation nationale d'aides sociales et de bourses) pour servir 300 000 étudiants au Chile.

En 2017, Sodexo renouvelle son programme Better Tomorrow 2025 et continue à être reconnu pour sa contribution à un monde meilleur

En mai, le Groupe a relancé sa feuille de route Better Tomorrow 2025 afin de renouveler et revitaliser ses engagements et actions en matière de responsabilité d'entreprise. Cette approche s'appuie non seulement sur les différents rôles qu'elle assume en tant que grande organisation mondiale, mais aussi sur les différents impacts de ses actions dans le monde.

Au sein de la communauté des investisseurs, Sodexo a pour la 10e année consécutive été classé meilleur acteur de son secteur dans le « Sustainability Yearbook » 2017 de RobecoSAM. Pour la 13e année consécutive, Sodexo est également la société la mieux notée de son secteur au sein du Dow Jones Sustainability Index (DJSI) en matière de performances économique, sociale et environnementale. Nouveau signe de reconnaissance : les indices FTSE ont, pour la première fois, intégré Sodexo dans l'indice FTSE4Good.

De manière plus générale, pour la 7e année consécutive, Sodexo fait partie du classement FORTUNE des entreprises les plus admirées au monde, et figure ainsi cette année dans la liste 2017 du classement FORTUNE des entreprises qui changent le monde.

La promotion de la mixité hommes-femmes reste pour Sodexo une priorité : le Groupe a renforcé son engagement cette année en signant les Principes d'Autonomisation des Femmes des Nations Unies (WEPs) dans 24 pays où Sodexo est présent. Sodexo démontre ainsi son engagement à donner aux femmes les moyens de réussir pour un avenir meilleur, au travail et dans la communauté.

Recherche & Leadership sur la Qualité de vie

En tant que leader des services de Qualité de Vie, Sodexo explore les frontières de la recherche sur le lien entre Qualité de Vie et performance dans un environnement de travail en mutation rapide.

  • En octobre 2017, Sodexo a organisé à Londres la deuxième édition de sa Conférence sur la Qualité de Vie, réunissant des clients, des dirigeants d'entreprises, d'universités, d'ONG, d'hôpitaux, des représentants de gouvernements et de collectivités de plus de 30 pays pour explorer l'avenir de la Qualité de Vie. Cette seconde édition s'inscrit dans la continuité de la conférence inaugurale organisée en 2015 par Sodexo à New York. Des influenceurs et des acteurs du changement venant de tous les continents, de toutes les générations et de tous les horizons se sont réunis pour débattre des enjeux liés à la construction d'un avenir plus épanouissant, plus durable et plus prospère pour tous. L'empowerment, l'authenticité, le mentorat et la collaboration sont apparus comme des thèmes clés au cours des discussions, alors que l'innovation a occupé une place centrale, avec « Discovery », l'espace d'exposition immersif et interactif.
  • En collaboration avec l'université d'Ottawa, Sodexo a publié une étude visant à analyser l'impact qu'ont les cinq sens sur la qualité de vie des seniors : l'équipe de recherche a présenté des stratégies pour créer des environnements « sensibles au sens » qui amélioreront la prise en charge des soins aux personnes âgées. L'équipe a également développé un outil d'audit pour aider les établissements de soins de longue durée à évaluer et améliorer leur niveau de sensibilité sensorielle.
  • Sodexo a décodé la génération Z dans le cadre de sa première enquête mondiale sur le mode de vie des étudiants, dans laquelle 4 000 étudiants sur trois continents et dans six pays (Chine, Espagne, États-Unis, Inde, Italie, Royaume-Uni) ont exprimé leur opinion sur la façon d'améliorer leur qualité de vie tout au long de leur parcour universitaire. Ce rapport vise à mieux comprendre les besoins des étudiants du monde entier et à aider les universités à proposer de nouvelles prestations, des conditions de logement optimisées et de nouveaux espaces afin de réduire le stress lié à leurs études, à leurs finances et à leurs perspectives de carrière.
  • Le Groupe a publié son premier Rapport Mondial sur les Tendances au travail (Global Workplace Trends), étude présentant en détail les évolutions structurantes qui impactent les salariés comme leurs employeurs à travers le monde. En tant qu'employeur mondial de premier plan et fournisseur de Services de Qualité de Vie auprès de 10 000 entreprises, Sodexo est particulièrement bien placé pour observer et analyser les évolutions qui définiront l'environnement de travail de demain.

En janvier 2017, en partenariat avec l'université de Harvard, Sodexo a remporté une subvention pour quatre ans visant à étudier le lien entre conditions de travail, santé et sécurité pour les équipes en contact avec le public. Sodexo envisage d'exploiter les conclusions de ces recherches afin de formuler des recommandations pour favoriser une meilleure qualité de vie pour ses collaborateurs, ainsi que pour des salariés dans l'ensemble du secteur des services.

Réorganisation des Services sur Site et nouvelle information sectorielle

La réorganisation des Services sur Site de Sodexo permet au Groupe d'améliorer sa compétitivité, de s'adapter toujours plus rapidement aux besoins en constante évolution de ses clients et d'offrir le meilleur de Sodexo partout dans le monde, aussi bien pour sa clientèle locale que pour ses grands clients internationaux.

Aujourd'hui, les clients recherchent des partenaires qui ont une compréhension approfondie de leurs activités, qui sont de véritables experts dans leurs domaines, capables de leur apporter des solutions simples et innovantes pour améliorer leur productivité. Une harmonisation des comportements des clients et des consommateurs est à l'oeuvre au niveau mondial : les clients internationaux cherchent à mettre à profit leur taille en réalisant des économies d'échelle, tandis que les clients locaux mutualisent également leurs prestations. De fait, on assiste à une mondialisation rapide des normes au sein de chacun des secteurs d'activité de nos clients. Au niveau local comme national, les pouvoirs publics sont à la recherche des experts mondiaux afin d'opérer leurs services de manière innovante.

Sodexo réinvente sans cesse son modèle économique pour délivrer sa promesse d'améliorer la Qualité de Vie de ses consommateurs.

Sodexo a acquis une grande expertise et une connaissance approfondie de ses marchés, aussi bien par segment que par sous-segment, ce qui lui a permis de tisser des liens étroits avec ses clients.

Afin de saisir un potentiel de marché estimé à 700 milliards d'euros, d'accélérer sa croissance, de renforcer son positionnement concurrentiel de manière durable et de consolider sa place de leader mondial des services de Qualité de Vie, Sodexo capitalise sur sa présence mondiale pour :

  • offrir une prestation à forte valeur ajoutée à ses clients et consommateurs ;
  • tirer parti de la taille du Groupe et de son expertise pour délivrer en permanence les meilleurs services.

À cette fin, le Groupe s'est progressivement adapté en structurant son activité Services sur Site par segments mondiaux de clientèle, dans l'optique de mieux accompagner et servir ses clients où qu'ils soient, aussi bien au niveau local qu'international, et en mettant en place des fonctions mondiales destinées à optimiser et à standardiser les processus liés à ses offres produits et à ses activités fonctionnelles.

 

Le Groupe a ainsi modifié l'information sectorielle pour refléter pleinement la nouvelle organisation de l'activité Services sur Site par segments mondiaux de clientèle, mise en oeuvre depuis septembre 2015. De ce fait, depuis l'exercice 2016-2017, les chiffres d'affaires et les résultats sont publiés par segments mondiaux de clientèle et non plus par zones géographiques.

Michel Landel annonce sa retraite, Denis Machuel nommé Directeur Général à compter de janvier 2018

En mai 2017, Michel Landel a annoncé son intention de prendre sa retraite à l'issue de la prochaine Assemblée Générale annuelle du 23 janvier 2018. Afin d'assurer une transition progressive, Denis Machuel a été nommé Directeur Général Adjoint de Sodexo à compter du 1er septembre 2017. Michel Landel reste pleinement responsable de la stratégie et de la direction de Sodexo au cours de la période précédant le 23 janvier 2018. Michel Landel continuera à siéger au Conseil d'Administration jusqu'au terme de son mandat, en janvier 2020.

 

PERFORMANCE DE L'EXERCICE 2016-2017

Compte de résultat consolidé

(en millions d'euros)

Exercice clos le 31 août

Variation

Variation à taux de change constant

 

2017

2016

 

Chiffre d'affaires

20 698

20 245

+2,2 %

+2,3 %

 

Croissance interne

1,9 %

2,5 %

 

 

 

Résultat opérationnel avant coûts exceptionnels

1 326

1 203

+10,2 %

+8,4 %

 

Marge opérationnelle avant coûts exceptionnels

6,4 %

5,9 %

+50 bps

+40 bps

 

Coûts exceptionnels

(137)

(108)

 

 

 

Résultat opérationnel (publié)

1 189

1 095

 

 

 

Produits financiers

31

34

 

 

 

Charges financières

(136)

(145)

 

 

 

Résultat financier

(105)

(111)

 

 

 

Quote-part dans les résultats des autres entreprises mises en équivalence

4

7

 

 

 

Résultat avant impôt

1 088

991

+9,8 %

+8,3 %

 

Impôt sur les résultats

(343)

(330)

 

 

 

Taux effectif d'impôt

31,7 %

33,7 %

 

 

 

Résultat consolidé

745

661

 

 

 

Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

22

24

 

 

 

resuLtat NET part du GROUPE

723

637

+13,5 %

+12,2 %

 

Bénéfices par action de base (en euros)

4,85

4,21

+15,2 %

+13,9 %

 

resultat Groupe, avant éléments non récurrents, net d'impôt

822

721

+14,0 %

+13,0 %

 

Bénéfices avant éléments non récurrents, net d'impôt par action de base (en euros)

5,52

4,77

+15,7 %

+14,7 %

 

Dividende par action (en euros)

2,75*

2,40

+14,6 %

 

 

* Soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale du 23 janvier 2018.

Variation de change

Sodexo exerçant ses activités dans 80 pays, la proportion des devises les plus significatives dans le chiffre d'affaires et dans le résultat opérationnel est la suivante :

 

Chiffre d'affaires

Résultat opérationnel avant coûts exceptionnels

Dollars US

42 %

47 %

Euros

25 %

14 %

Livre sterling

8 %

5 %

Real brésilien

5 %

18 %

Il convient de préciser que ces fluctuations monétaires n'entraînent pas de risques opérationnels dans la mesure où les chiffres d'affaires et les coûts des filiales sont libellés dans les mêmes devises.

La variation de change est déterminée en appliquant les taux de change moyens de l'exercice précédent aux montants de l'exercice en cours, à l'exception du bolivar vénézuélien pour l'activité Services Avantages & Récompenses.

En ce qui concerne le bolivar vénézuélien, le Groupe considère que la meilleure estimation du taux de change auquel les fonds provenant de ses activités au Venezuela pourraient être rapatriés est le taux DICOM. Le taux de change utilisé pour l'exercice clos le 31 août 2017 est de 1 USD = 3 250 VEF (soit 1 euro = 3 843 VEF) par rapport au taux de 1 USD = 645 VEF utilisé pour l'exercice 2015-2016. Les impacts de cette dépréciation ne sont pas significatifs à l'échelle du Groupe car ses activités au Venezuela représentent désormais un part négligeable de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel consolidés.

Impact des taux de change

Variation
par rapport à l'euro
(en %, taux moyen)

Variation
par rapport à l'euro
(en %, taux de clôture)

Impact (en millions d'euros)

Chiffre d'affaires

Résultat opérationnel avant coûts exceptionnels

Résultat net

Euro/Dollars

+0,7 %

-5,9 %

57

4

2

Euro/Real brésilien

+15,4 %

-3,7 %

146

32

18

Euro/Livre sterling

-11,5 %

-7,8 %

(223)

(9)

(10)

Au cours de l'exercice 2016-2017, le taux moyen du dollar américain par rapport à l'euro est stable comparé à l'exercice précédent. Cependant, le dollar a faibli en fin d'année, engendrant une baisse du taux de clôture de -5,9 % en fin d'année par rapport à l'exercice précédent. Le real brésilien est resté relativement stable au cours de l'exercice 2016-2017, après s'être fortement redressé à la fin de l'exercice 2015-2016, entraînant une hausse de +15,4 % de la moyenne pour l'année. La livre sterling a continué de s'affaiblir tout au long de l'année, les taux moyens et de fin d'année étant nettement inférieurs aux taux de l'exercice précédent.

Chiffre d'affaires

Pour l'exercice 2016-2017, le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 20,7 milliards d'euros, en hausse de +2,2 %. La croissance interne du chiffre d'affaires ressort à +1,9 %. Les variations de change ont eu un effet négatif. La contribution des acquisitions nettes des cessions de filiales s'élève à +0,4 %.

L'année a été marquée par deux facteurs significatifs. Au premier trimestre, le Groupe a dû faire face à une base de comparaison défavorable en raison de la Coupe du Monde de Rugby de septembre 2015 qui a généré un impact négatif de -0,6 % pour l'exercice 2016-2017, concentré dans le segment Entreprises & Administrations en Europe. Il est plus que compensé, au quatrième trimestre, par l'impact positif de +0,7 % de la 53e semaine dans l'ensemble des segments en Amérique du Nord. L'ajustement de la 53e semaine est lié au passage d'une comptabilité hebdomadaire à une comptabilité mensuelle à compter de septembre 2017. La comptabilité hebdomadaire a pour conséquence la perte d'un ou deux jours par an, selon qu'il s'agisse d'une année bissextile ou non. Ces jours perdus sont généralement récupérés dans les comptes en une seule fois tous les 5 à 6 ans. Pour l'exercice 2016-2017, cet effet 53e semaine est l'équivalent de six jours ouvrés de plus. La 53e semaine n'a pas d'impact sur les marges.

Chiffre d'affaires par activité

(en millions d'euros)

Exercice
2016-2017

Exercice
2015-2016

Croissance interne

Variation totale

Entreprises & Administrations

10 551

10 433

+1,3 %

+1,1 %

Santé & Seniors

5 007

4 868

+2,5 %

+2,9 %

Éducation

4 239

4 169

+1,6 %

+1,7 %

Total Services sur Site

19 797

19 470

+1,7 %

+1,7 %

Services Avantages & Récompenses

905

780

+7,7 %

+16,0 %

Élimination du chiffre d'affaires interne

(4)

(5)

 

 

Total Groupe

20 698

20 245

+1,9 %

+2,2 %

 

 

Services sur Site

La croissance interne du chiffre d'affaires des Services sur Site ressort à +1,7 %, et reflète :

  • deux facteurs se compensant, l'effet négatif de -0,6 % induit par la Coupe du Monde de Rugby lors du précédent exercice et l'impact positif de +0,7 % de la 53e semaine en Amérique du Nord,
  • un retour à la croissance du segment Énergie & Ressources à partir du troisième trimestre, après deux années de baisse, soutenu par un fort dynamisme commercial qui a conduit à de nouvelles signatures même si les ventes sur sites existants continuent de baisser, particulièrement en Mer du Nord.
  • la forte croissance de tous les segments dans les économies en développement,
  • une reprise de la croissance au quatrième trimestre en France,
  • un développement net plus faible que prévu dans les segments Éducation et Santé & Seniors, notamment en Amérique du Nord.

La croissance interne de +1,7 % des Services sur Site reflète une forte croissance des services de facilities management, à +5,5 %. Par ailleurs, les services de restauration restent stables, reflétant la base de comparaison défavorable en raison de la Coupe du Monde de Rugby et les faibles ventes dans le segment Universités, qui sont essentiellement des services de restauration. Les services hors restauration représentent désormais 31 % du chiffre d'affaires des Services sur Site.

Chiffre d'affaires des services sur site par zone géographique

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017

Exercice
2015-2016

Croissance interne

Croissance interne
hors 53e semaine
et Coupe du Monde de Rugby

Amérique du Nord

9 093

8 706

+3,3 %

+1,6 %

Europe

7 591

7 988

-2,8 %

-1,3 %

Afrique, Asie, Australie,
Amérique latine, Moyen-Orient

3 113

2 776

+9,4 %

+9,4 %

TOTAL

19 797

19 470

+1,7 %

+1,6 %

Sur le plan géographique, l'Amérique du Nord a bénéficié de la 53e semaine au cours du quatrième trimestre. En excluant cet impact positif, la croissance interne aurait été de 1,6 %, reflétant d'une part le caractère décevant du développement et de la fidélisation dans les segments Éducation et Santé & Seniors, et d'autre part le fort développement des services de facilities management, notamment dans les Services aux Entreprises. L'Europe est en baisse de -2,8 %, impactée par la base de comparaison élevée due à la Coupe du Monde de Rugby et le retrait de -16 % du segment Énergie & Ressources en Mer du Nord. Dans les économies en développement, la croissance interne atteint +9,4 % grâce à un niveau solide de nouveaux contrats, au transfert d'expertise des économies plus matures et à l'extension de services auprès de nombreux clients.

 

Brexit :
En juin 2016, les électeurs britanniques ont voté pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Sodexo est présent au Royaume-Uni depuis 1988 et y emploie environ 35 000 personnes. Le « Brexit » ne devrait pas avoir d'impact significatif sur les activités du Groupe. Sodexo est en effet un acteur local, qui travaille avec des fournisseurs et des salariés locaux, et très souvent pour les pouvoirs publics et services gouvernementaux. Cependant, la croissance de l'activité dépendra de l'évolution du PIB et de l'emploi au sein du pays.

Entreprises & Administrations

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017

Exercice 2015-2016

Croissance interne hors 53e semaine
et Coupe du Monde de Rugby

Croissance interne

Acquisitions

Effet de change

Croissance totale

Amérique du Nord

2 515

2 340

+3,4 %

+5,3 %

 

 

 

Europe

5 235

5 578

-1,6 %

-3,8 %

 

 

 

Afrique, Asie, Australie, Amérique latine, Moyen-Orient

2 801

2 515

+9,0 %

+9,0 %

 

 

 

TOTAL

10 551

10 433

+2,1 %

+1,3 %

+0,2 %

-0,4 %

+1,1 %

Le chiffre d'affaires du segment Entreprises & Administrations pour l'exercice 2016-2017 s'élève à 10,6 milliards d'euros, soit une croissance interne de +2,1 % hors impact négatif lié à la Coupe du Monde de Rugby en Europe et hors impact positif de la 53e semaine en Amérique du Nord.

En Amérique du Nord, la croissance interne a été de +3,4 % hors 53e semaine, ce qui reflète notamment une forte croissance des Services aux Entreprises, avec une poursuite du développement des grands comptes et des services de facilities management. Le segment Énergie & Ressources continue d'évoluer dans un environnement difficile, malgré une amélioration significative d'un trimestre sur l'autre au cours de l'année.

En Europe, la croissance interne baisse de 1,6 %, hors effet lié à la Coupe du Monde de Rugby, en raison de la faiblesse persistante du segment Énergie & Ressources en Mer du Nord, qui a encore reculé de -16 % sur l'année, et reste sans signe de reprise. Le segment Services aux Entreprises a progressé en Europe du Sud mais est resté à un faible niveau en Europe du Nord, en raison d'un manque de développement. Au quatrième trimestre, la France a bénéficié d'une reprise notable de ses activités, grâce à une base comparable des activités de Tourisme devenue plus favorable, et au démarrage d'un grand contrat pour les salons Air France.

La croissance interne du chiffre d'affaires en Afrique, Asie, Australie, Amérique latine et au Moyen-Orient est forte, à +9,0 %, reflétant la croissance à deux chiffres des Services aux Entreprises, la forte dynamique du segment Énergie & Ressources avec la montée en puissance des contrats majeurs avec Rio Tinto et Collahuasi, ainsi que la stabilisation des ventes sur sites existants dans l'industrie minière et les activités onshore. L'activité offshore reste fragile.

 

Santé & Seniors

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017

Exercice 2015-2016

Croissance interne hors 53e semaine

Croissance interne

Acquisitions

Effet de change

Croissance totale

Amérique du Nord

3 303

3 171

+1,8 %

+3,3 %

 

 

 

Europe

1 465

1 501

-0,8 %

-0,8 %

 

 

 

Afrique, Asie, Australie, Amérique latine, Moyen-Orient

239

196

+13,1 %

+13,1 %

 

 

 

TOTAL

5 007

4 868

+1,5 %

+2,5 %

+0,5 %

-0,1 %

+2,9 %

Le chiffre d'affaires du segment Santé & Seniors a atteint 5,0 milliards d'euros, soit une croissance interne de +1,5 %, hors effet de la 53e semaine en Amérique du Nord. Après un bon début d'année, la croissance interne a ralenti au second semestre en raison de la perte de services au sein des contrats existants en Amérique du Nord.

En Amérique du Nord, la croissance interne, de +1,8 % (hors impact de la 53e semaine) s'explique par une forte hausse au premier semestre de +4,4 %, et par un second semestre légèrement négatif en raison d'un taux de rétention plus faible, et d'une baisse des ventes sur sites existants liée à la perte de certains services sur quelques grands contrats. En outre, le développement commercial est freiné par un environnement difficile dans le secteur hospitalier, compte tenu des incertitudes sur l'avenir de l'Obamacare.

En Europe, la croissance interne est de -0,8 %. Elle s'explique par un développement faible en raison du manque d'opportunités à des prix acceptables, partiellement compensé par la solide fidélisation clients et la croissance des ventes sur sites existants.

En Afrique, Asie, Australie, Amérique latine et Moyen-Orient, la croissance interne du chiffre d'affaires est forte, à +13,1 %, reflétant de nombreux nouveaux contrats signés en Amérique latine et au Brésil. Une partie de ces contrats implique un transfert d'expertise d'autres sites et/ou une extension de services en facilities management.

Education

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017

Exercice 2015-2016

Croissance interne hors 53e semaine

Croissance interne

Acquisitions

Effet de change

Croissance totale

Amérique du Nord

3 275

3 195

+0,1 %

+1,8 %

 

 

 

Europe

891

909

0,0 %

0,0 %

 

 

 

Afrique, Asie, Australie, Amérique latine, Moyen-Orient

73

65

+11,3 %

+11,3 %

 

 

 

TOTAL

4 239

4 169

+0,3 %

+1,6 %

+0,0 %

+0,1 %

+1,7 %

Le chiffre d'affaires du segment Éducation atteint 4,2 milliards d'euros, en légère hausse de +0,3 % en croissance interne, hors contribution de la 53e semaine.

La croissance interne en Amérique du Nord a été de +0,1 %, hors contribution de la 53e semaine. Le segment Écoles connaît une croissance solide grâce à l'extension du contrat avec les écoles publiques de Chicago et à la montée en puissance du nouveau contrat avec les écoles de Washington DC. Cette performance compense la baisse de l'activité dans les Universités. Les succès commerciaux enregistrés auprès de Florida State University, Citadel et Simon Fraser University au Canada auront un impact à partir de l'exercice 2017-2018. Même si ces gains reflètent de meilleurs résultats, ils ne compensent que la perte de contrats avec d'autres Universités.

En Europe, la croissance interne est stable, en raison notamment d'une diminution du nombre de jours d'école en France et en Italie et du faible développement au cours de l'exercice précédent au Royaume-Uni, compensés par une forte fidélisation dans la région.

En Afrique, Asie, Australie, Amérique latine et Moyen-Orient, la croissance interne atteint +11,3 %, soutenue par la très forte croissance des nouveaux contrats signés avec des écoles en Chine, à Singapour et en Inde.

Services Avantages & Récompenses

Le chiffre d'affaires de l'activité Services Avantages & Récompenses s'élève à 905 millions d'euros, en hausse de +16,0 %. L'effet de change contribue à hauteur de +3,3 % à cette progression, soutenue en particulier par le redressement du real brésilien entre mars 2016 et mars 2017. Les acquisitions d'Inspirus, Xpenditure et iAlbatros contribuent à hauteur de +5,0 % à cette amélioration. La croissance interne du chiffre d'affaires ressort à +7,7 %, avec une croissance du volume d'émission de +6,1 %.

Volume d'émission

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017

Exercice
2015-2016

Croissance interne

Acquisitions

Effet de change

Variation

Amérique latine

7 792

6 678

+7,1 %

 

 

 

Europe, Asie & Etats-Unis

10 000

9 593

+5,4 %

 

 

 

TOTAL

17 792

16 271

+6,1 %

+0,2 %

+3,1 %

+9,3 %

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017

Exercice 2015-2016

Croissance interne

Acquisitions

Effet de change

Variation

Amérique latine

425

376

+3,2 %

 

 

 

Europe, Asie & Etats-Unis

480

404

+11,8 %

 

 

 

TOTAL

905

780

+7,7 %

+5,0 %

+3,3 %

+16,0 %

La croissance interne du chiffre d'affaires en Amérique latine s'établit à +3,2 % par rapport à une hausse de +7,1 % du volume d'émission. Après une diminution au premier semestre, le nombre de bénéficiaires au Brésil s'est stabilisé au second semestre, en lien avec la stabilisation du chômage. Dans tous les autres pays, le nombre de bénéficiaires a continué à augmenter, ce qui, conjugué à une forte croissance des valeurs faciales, a soutenu les volumes d'émission. Cependant, la croissance des revenus a été affectée par un environnement très compétitif au Brésil, avec un impact sur les commissions clients. À partir du troisième trimestre, l'inflation et les taux d'intérêt au Brésil ont commencé à diminuer progressivement, pour s'établir à 2,5 % et 9,25 %[7] respectivement au 31 août 2017.

En Europe, Asie et États-Unis, la croissance interne du volume d'émission et du chiffre d'affaires est respectivement de +5,4 % et de +11,8 %. Cette forte progression s'explique par une hausse de la valeur faciale en Belgique, par la croissance des volumes en Italie et en Europe centrale, ainsi que par une bonne dynamique dans l'activité Incentive & Recognition (chiffre d'affaires sans volume d'émission) aux États-Unis et au Royaume-Uni.

 

Résultat opérationnel

Au cours de l'exercice 2016-2017, le résultat opérationnel avant charges exceptionnelles lié au plan d'Adaptation et de Simplification s'élève à 1 326 millions d'euros, en hausse de +8,4 % hors effet de change, en ligne avec l'objectif annuel du Groupe. La marge opérationnelle avant ces mêmes charges exceptionnelles s'établit à 6,4 %, en hausse de +40 points de base par rapport à l'exercice précédent, hors effet de change. Le résultat opérationnel avant éléments exceptionnels a progressé au total de +10,2 % et la marge a augmenté de +50 points de base.

De nombreuses initiatives dans le cadre du plan d'Adaptation et de Simplification qui vise à améliorer la productivité et à réduire les charges administratives et commerciales ont été mises en oeuvre au cours des deux dernières années dans tous les segments et dans toutes les régions. Ces projets contribuent à l'amélioration progressive de la marge du Groupe. Le programme a permis de réaliser 150 millions d'euros d'économies annuelles à la fin de l'exercice 2016-2017, en hausse par rapport à 32 millions d'euros à la fin de l'exercice 2015-2016. A partir de l'exercice 2017-2018, le programme atteindra son objectif d'environ 220 millions d'euros d'économies annuelles. Ces économies renforcent la capacité du Groupe à investir dans des projets de croissance.

Après déduction des coûts exceptionnels liés à ces mesures d'Adaptation et de Simplification de 137 millions d'euros pour l'exercice 2016-2017 contre 108 millions d'euros pour l'exercice 2015-2016, le résultat opérationnel s'élève à 1 189 millions d'euros contre 1 095 millions d'euros pour l'exercice 2015-2016.

Toutes les données relatives au résultat opérationnel dans la suite de cette section s'entendent hors coûts exceptionnels[8].

Résultat opérationnel par activité

(en millions d'euros)

Résultat opérationnel
Exercice 2016-2017

Résultat opérationnel
Exercice 2015-2016

Variation
du résultat opérationnel (hors effet
de change)

Variation

Marge opérationnelle
Exercice 2016-2017

Variation
de la marge opérationnelle (hors effet
de change)

Entreprises & Administrations

509

492

+4,0 %

+3,6 %

4,8 %

+10 bps

Santé & Seniors

332

310

+7,1 %

+7,1 %

6,6 %

+30 bps

Éducation

281

260

+7,2 %

+7,9 %

6,6 %

+30 bps

Services sur Site

1 122

1 062

+5,7 %

+5,6 %

5,7 %

+20 bps

Services Avantages
& Récompenses

307

262

+8,9 %

+16,7 %

33,9 %

-110 bps

Frais de Direction Générale
et élimination
du chiffre d'affaires interne

(103)

(121)

-14,5 %

-15,1 %

 

 

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL AVANT coûts exceptionnels

1 326

1 203

+8,4 %

+10,2 %

6,4 %

+40 bps

 

 

Les marges des Services sur Site ont progressé de 20 points de base grâce à des gains de productivité, à une efficacité opérationnelle accrue et à l'optimisation continue des achats. La plupart de ces améliorations sont liées aux nombreux projets inclus dans le plan d'Adaptation et de Simplification. Par segment, la performance s'analyse comme suit :

  • Dans le segment Entreprises & Administrations, le résultat opérationnel progresse de +4,0 % et la marge opérationnelle augmente de +10 points de base hors effet de change. Cette performance reflète la contribution progressive du plan d'Adaptation et de Simplification dont l'impact est devenu significatif dans la seconde moitié de l'exercice 2016-2017.
  • Dans le segment Santé & Seniors, la croissance du résultat opérationnel et de la marge est respectivement de +7,1 % et de +30 points de base hors effet de change. Cette progression résulte d'une très forte amélioration des marges notamment au premier semestre, en ligne avec l'amélioration constatée au second semestre de l'exercice 2015-2016, fruit des économies substantielles liées au plan d'Adaptation et de Simplification. Le second semestre de l'exercice 2016-2017 a été marqué par une base comparable élevée.
  • Dans le segment Éducation, le résultat opérationnel progresse de +7,2 % et la marge opérationnelle augmente de +30 points de base hors effet de change. Cette bonne performance en dépit du manque de croissance interne, s'explique par un contrôle strict des charges administratives et commerciales, la montée en puissance du plan d'Adaptation et de Simplification, l'abandon de certains contrats moins rentables et l'amélioration de la performance opérationnelle de quelques contrats clés.

Dans l'activité Services Avantages & Récompenses, le résultat opérationnel progresse de +16,7 % porté par la reprise du real brésilien. La marge progresse ainsi de +30 points de base. Hors effet de change, le résultat opérationnel progresse de +8,9 % et la marge recule de -110 points de base. La croissance du résultat opérationnel a été favorisée par l'impact de la plus-value sur la cession de Vivabox USA pour 16 millions d'euros, soit +170 points de base. Retraitée de cet élément, la marge a diminué de -280 points de base. Environ la moitié de cette baisse est due à un effet de mix lié à la croissance exceptionnellement forte de l'Incentive & Recognition, ainsi qu'à la première consolidation d'Inspirus. Le reste est lié à une accélération des investissements dans la migration digitale, au coût du développement des nouvelles activités Mobilité ainsi que la diversification en Santé et Bien-Etre (Pass Sport). Pour l'activité traditionnelle, Pass Repas et Alimentation, les marges restent solides à des niveaux élevés.

Résultat net part du Groupe

Le résultat opérationnel atteint 1 189 millions d'euros, en hausse de 8,5 %, après les coûts exceptionnels liées au plan d'Adaptation et de Simplification de 137 millions d'euros, contre 108 millions d'euros sur l'exercice précédent.

Le résultat financier s'améliore de 6 millions d'euros, essentiellement en raison d'une réduction des coûts d'emprunt nets de 8 millions d'euros grâce à la baisse du coût moyen de la dette de 2,4 % (contre 3,2 % pour l'exercice 2015-2016) et malgré une baisse des taux d'intérêt sur la trésorerie. Les autres charges financières comprennent 11 millions d'euros d'indemnités exceptionnelles résultant du remboursement par anticipation de 108 millions de dollars d'emprunts souscrits auprès d'investisseurs américains. Cette opération s'inscrit dans le cadre du programme de restructuration de la dette d'août et septembre 2016 visant à étendre les maturités et à diminuer les taux de financement. L'indemnité payée lors de l'exercice précédent avait engendré une charge exceptionnelle de 21 millions d'euros. A l'avenir, ces indemnités seront plus que compensées par la réduction des frais financiers.

 

Le taux effectif d'imposition baisse à 31,7 % lors de l'exercice 2016-2017, contre 33,7 % pour l'exercice précédent. Cette amélioration de 200 points de base est liée à la récupération de la quote-part de frais et charges sur les distributions de dividendes intra-communautaires des exercices 2011-2012 à 2014-2015 suite à une décision de la Cour de Justice de l'Union Européenne, à la baisse du taux d'impôt au Royaume-Uni, à la fin de la contribution exceptionnelle en France et à la reprise de provisions fiscales devenues sans objet.

La quote-part dans les résultats des autres entreprises mises en équivalence ressort à 4 millions d'euros. La part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle s'élève à 22 millions d'euros contre 24 millions d'euros pour l'exercice précédent.

Par conséquent, le résultat net part du Groupe s'établit à 723 millions d'euros, en hausse de +13,5 %, soit +12,2 % hors effet de change. Le résultat net part du Groupe avant éléments non récurrents (nets d'impôts) s'élève à 822 millions d'euros, en progression de +14,0 %, soit +13,0 % hors effet de change. Les éléments non récurrents comprennent 137 millions d'euros de charges exceptionnelles liées au plan d'Adaptation et de Simplification et 11 millions d'euros liés à l'indemnité résultant du remboursement anticipé de la dette, soit au total 99 millions d'euros nets d'impôts.

Bénéfice net par action

Le bénéfice net par action avant éléments non récurrents s'élève à 5,52 euros, en hausse de +15,7 %, et à 4,85 euros, en hausse de +15,2 % après éléments non récurrents. L'augmentation de 170 points de base par rapport à la variation du résultat net est due à l'effet du rachat d'actions propres de 300 millions d'euros effectué au cours de l'exercice, net d'un autocontrôle plus élevé. Ainsi, le nombre moyen pondéré d'actions s'établit à 148 998 961, contre 151 277 059 au cours de l'exercice 2015-2016.

Proposition de dividende

Lors de l'Assemblée Générale qui se tiendra le 23 janvier 2018, le Conseil d'Administration proposera de porter le dividende à 2,75 euro par action au titre de l'exercice 2016-2017, soit une progression de +14,6 % par rapport à l'exercice précédent. Cette proposition traduit la politique de Sodexo de maintenir une croissance régulière de son dividende, en ligne avec la croissance de son résultat avant éléments non récurrents. Ce dividende correspond à un taux de distribution de 57 % par rapport aux chiffres publiés et un taux de distribution stable d'environ 50 % avant éléments non récurrents.

 

Situation financière du Groupe

Variation des flux de trésorerie

Les variations des flux de trésorerie sont les suivantes :

(en millions d'euros)

Exercice 2016-2017

Exercice 2015-2016

Autofinancement

1 076

1 019

Variation du BFR hors variation des actifs financiers en Services Avantages & Récompenses*

120

(26)

Investissements opérationnels nets

(308)

(398)

Liquidités générées par les opérations (LGO)

887

595

Investissements financiers nets de cession

(268)

(42)

Programme de rachat d'actions

(300)

(300)

Dividendes versés aux actionnaires

(359)

(335)

Autres variations (dont périmètre et change)

(164)

15

(Augmentation)/Réduction de l'endettement net

(204)

(67)

* Excluant la variation des actifs financiers de l'activité Services Avantages & Récompenses (134 millions d'euros sur l'exercice 2016-2017 et 48 millions d'euros sur l'exercice 2015-2016).Variation totale du fonds de roulement telle que recomposée dans les comptes consolidés : lors de l'exercice 2016-2017 -14 millions d'euros = 120 millions d'euros - 134 millions d'euros et lors de l'exercice 2015-2016 -74 millions d'euros = -26 millions d'euros - 48 millions d'euros.

L'autofinancement s'élève à 1 076 millions d'euros, en hausse de +5.6 %. Après plusieurs années marquées par des évènements ponctuels, la variation du besoin en fonds de roulement est positive cette année à 120 millions d'euros.

Les investissements opérationnels nets, y compris les investissements clients, s'élèvent à 308 millions d'euros, soit 1,5 % du chiffre d'affaires contre 2 % pour l'exercice précédent. L'année dernière avait été considérablement affectée par des investissements liés à la mobilisation du contrat Rio Tinto.

Les liquidités générées par les opérations s'élèvent à 887 millions d'euros, reflétant une amélioration substantielle par rapport à l'exercice 2015-2016 (595 millions d'euros), impacté pour 51 millions d'euros par la Coupe du Monde de Rugby et pour 65 millions d'euros par la mobilisation du contrat Rio Tinto. Par conséquent, le cash conversion atteint 123 % contre 93 % au cours de l'exercice 2015-2016.

Les acquisitions nettes des cessions de filiales ont fortement augmenté, à 306[9] millions d'euros, après plusieurs années de dépenses faibles durant la transformation du Groupe. Une fois pris en compte les rachats d'actions à hauteur de 300 millions d'euros et le versement de dividendes de 359 millions d'euros, l'endettement net consolidé augmente de 204 millions d'euros sur l'exercice et atteint 611 millions d'euros au 31 août 2017.

Acquisitions sur la période

Au cours de l'exercice 2016-2017, Sodexo a considérablement accéléré son rythme d'acquisition.

Le Groupe a enrichi son offre avec Inspirus dans le domaine de l'Incentive & Recognition aux États-Unis, PSL leader de l'approvisionnement de produits frais pour le secteur hôtelier au Royaume-Uni et Peyton & Byrne dans les services de restauration, également au Royaume-Uni.

Des initiatives stratégiques ont été prises dans les services Avantages & Récompenses pour développer l'offre Mobilité avec l'acquisition de plateformes numériques : iAlbatros dans les réservations de voyages d'affaires et Xpenditure dans la gestion des frais professionnels.

L'expertise et l'offre technique ont également été renforcées avec les acquisitions de Tadal en Israël et de Mentor Technical Group à Porto Rico.

Le Groupe a consolidé ses positions en Alaska et en Chine en obtenant le contrôle des sociétés Doyon et Faw grâce au rachat des participations d'actionnaires minoritaires, et au Royaume-Uni avec l'acquisition de Prestige Nursing+Care, sur le marché des soins à domicile.

Programme de rachat d'actions de 2017

Le 17 novembre 2016, prenant acte de la solidité du bilan à la clôture de l'exercice 2015-2016 et de la confiance du Conseil d'Administration dans l'avenir du Groupe, Sodexo a annoncé un Programme de rachat d'actions propres de 300 millions d'euros pour la deuxième année consécutive. Le programme de rachat d'actions s'est conclu en février 2017 par l'achat de 2 910 690 actions, représentant 1,9 % du capital, à un prix moyen de 103,07 euros. Ces actions ont été annulées en juin 2017. Au 31 août 2017, le nombre total d'actions était de 150 830 449, contre 153 741 139 à la fin de l'exercice 2015-2016.

Bilan synthétique groupe au 31 août 2017

(en millions d'euros)

Le 31 août 2017

Le 31 août 2016

 

(en millions d'euros)

Le 31 août 2017

Le 31 août 2016

Actif non courant

7 416

7 498

 

Capitaux propres

3 536

3 668

Actif courant hors trésorerie

4 531

4 486

 

Participations
ne donnant pas le contrôle

34

34

Fonds réservés Services Avantages & Récompenses

511

507

 

Passif non courant

3 885

3 549

Actifs financiers Services Avantages & Récompenses

398

292

 

Passif courant

7 419

6 907

Trésorerie

2 018

1 375

 

 

 

 

Total de l'actif

14 874

14 158

 

Total du passif
et des capitaux propres

14 874

14 158

 

 

 

 

Endettement brut

3 500

2 553

 

 

 

 

Endettement net

611

407

 

 

 

 

Taux d'endettement net

17 %

11 %

 

 

 

 

Ratio d'endettement net

0,4

0,3

 

Au 31 août 2017, l'endettement net s'élève à 611 millions d'euros, soit 17 % des capitaux propres du Groupe, contre 11 % au 31 août 2016. Le ratio d'endettement net est de 0,4. La situation financière du Groupe reste solide avec des flux de trésorerie plus que suffisants pour couvrir les investissements, les acquisitions et le dividende. Le taux d'endettement net et le ratio d'endettement net ont augmenté en raison des rachats d'actions, mais demeurent bien inférieurs aux niveaux visés (75% de taux d'endettement net et un ratio d'endettement compris entre 1 et 2). Durant l'exercice 2016-2017, le Groupe a remboursé 108 millions de dollars de dette non encore échue dans le cadre d'un programme de restructuration de la dette visant à étendre les maturités et à profiter de l'opportunité offerte par des taux d'intérêt extrêmement bas. Pour tirer parti d'un marché de la dette particulièrement favorable, le Groupe a émis 800 millions d'euros d'obligations à 10 ans à un coupon de 0,75 % en deux lots au cours de l'année. Ainsi, la trésorerie et la dette brute sont en forte hausse par rapport à la fin de l'exercice précédent. Le coût moyen de la dette est passé de 3,2 % pour l'exercice 2015-2016 à 2,4 % pour l'exercice 2016-2017.

À la clôture de l'exercice 2016-2017, le Groupe dispose de lignes de crédit bancaires non utilisées totalisant 1,1 milliard d'euros et d'une trésorerie opérationnelle s'élevant à 2 889 millions d'euros. Il est à noter que la trésorerie opérationnelle inclut 1 825 millions d'euros pour l'activité Services Avantages et Récompenses (dont 511 millions d'euros de fonds réservés et 398 millions d'euros d'actifs financiers).

Événements postérieurs à la clôture du 31 août 2017

Depuis le début de l'exercice 2017/2018, le Groupe a mené à bien plusieurs acquisitions :

  • L'activité base vie de Morris Corporation pour le secteur minier, avec un chiffre d'affaires annuel de 100 millions d'euros. La présence de Morris dans l'est de l'Australie complète celle de Sodexo, aujourd'hui implanté dans la région ouest du pays. Cette acquisition augmente significativement la part de marché de Sodexo en Australie, renforçant sa position de leader dans le secteur minier, en s'appuyant sur son expertise en tant que fournisseur de services intégrés.
  • Kim Yew, spécialisé en Facilities management, renforce considérablement l'expertise technique du Groupe à Singapour.

Introduction du Résultat d'exploitation

Afin de faciliter la compréhension de la performance opérationnelle courante (historique et prospective) de Sodexo et de simplifier la comparaison avec ses principaux concurrents, le compte de résultat sera modifié à compter de l'exercice 2017-2018, afin d'y inclure un résultat d'exploitation, qui, ajouté aux « autres produits opérationnels » et « autres charges opérationnelles », permettra d'arriver au résultat opérationnel.

Les autres produits et charges opérationnels comprennent les plus ou moins-values sur les changements de périmètre, les gains et pertes liés aux modifications des avantages postérieurs à l'emploi, les coûts de restructuration et de rationalisation, les frais de fusion-acquisition, l'amortissement des relations clients et des marques et la dépréciation d'actif non-courants.

Par conséquent, à compter de l'exercice 2017-2018, l'information sectorielle sera fournie jusqu'au résultat d'exploitation.

 

Le compte de résultat pro forma pour l'exercice 2016-2017 sur cette nouvelle base est le suivant :

Compte de résultat actuel

 

 

Compte de résultat nouveau

 

(en millions d'euros)

Exercice
2016-2017

 

(en millions d'euros)

Exercice
2016-2017

Chiffre d'affaires

20 698

 

Chiffre d'affaires

20 698

Résultat opérationnel
avant coûts exceptionnels

1 326

 

Résultat d'exploitation

1 340

Marge opérationnelle
avant coûts exceptionnels

6,4 %

 

Marge d'exploitation

6,5 %

 

 

 

Autres produits opérationnels

24

 

 

 

Gains liés à des changements de périmètre

21

 

 

 

Gains liés aux modifications des avantages postérieurs à l'emploi

3

 

 

 

Autres charges opérationnelles

(176)

Coûts exceptionnels

(137)

 

Couts de restructuration et de rationalisation de l'organisation

(137)

 

 

 

Coûts d'acquisition d'activités

(6)

 

 

 

Pertes liées à des changements de périmètre

-

 

 

 

Pertes liées aux modifications des avantages postérieurs à l'emploi

(2)

 

 

 

Amortissements des relations clientèles
et des marques

(31)

 

 

 

Dépréciation des actifs non-courants

-

Résultat opérationnel

1 189

 

Résultat opérationnel

1 189

Perspectives

Lors du Conseil d'Administration du 14 novembre 2017 présidé par Sophie Bellon, Michel Landel, Directeur Général, s'est montré confiant dans le potentiel de développement du Groupe.

L'environnement géopolitique est demeuré difficile au cours de l'exercice 2016-2017, mais les prix des matières premières et les devises se sont stabilisés. En conséquence, la demande de services a été forte dans les pays en développement, solide en Amérique du Nord, mais relativement modeste en Europe. La demande dans le segment Energie & Ressources s'est stabilisée dans certaines régions mais est restée très difficile sur le marché offshore, en particulier en Mer du Nord. Malgré la croissance décevante du chiffre d'affaires, le Groupe a enregistré une forte progression de ses marges, portée par les résultats du plan d'Adaptation et de Simplification, a généré un cash-flow important qui a permis de financer une série d'acquisitions significatives.

Pour l'exercice 2017-2018, la croissance du Groupe devrait s'accélérer et s'amplifier grâce à la croissance externe qui représentera, avec les opérations à date, environ 2,5%. Les tendances redeviennent positives en France et sur le segment Énergies & Ressources. Les économies en développement devraient également connaître une forte croissance dans tous les segments. En revanche, la croissance restera modeste en Éducation et en Santé en Amérique du Nord. Enfin, la 53e semaine en Amérique du Nord représentera un effet de base comparable à combler.

 

Le plan d'Adaptation et de Simplification atteindra son objectif de 220 millions d'euros d'économies sur l'exercice 2017-2018, après les 150 millions d'euros d'économies réalisées au cours de l'exercice 2016-2017. Cela permettra de dégager des ressources pour investir dans la croissance et l'accélération de la transformation digitale du Groupe:

  1. Le Groupe accélère l'usage des nouvelles technologies pour optimiser ses process et son back-office par la mise en place de plateformes numériques de gestion des services de restauration et de facilities management. De nouvelles solutions sont testées, comme par exemple le partenariat avec Lean Path avec qui nous déployons des nouveaux outils qui permettent de réduire considérablement le gaspillage alimentaire
  2. Les investissements stratégiques se poursuivent dans l'activité Avantages & Récompenses pour développer les plateformes digitales destinées à la Mobilité et aux Frais Professionnels, poursuivre la migration du papier vers la carte, et de la carte vers le mobile, et diversifier l'offre avec des services améliorant l'engagement des employés, sur et en dehors du lieu de travail. Ces nouveaux services sont axés sur les programmes d'Incentive & Recognition et les offres de bien-être pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
  3. Le déploiement au sein du Groupe des nouvelles offres globales s'accélère avec des projets tels que :
    • Student living
    • Evolution, des cuisines intelligentes pour augmenter la productivité et renforcer les conditions d'Hygiène et de Sécurité
    • Protecta, pour réduire considérablement les maladies nosocomiales dans les hôpitaux,
    • Boundless, pour promouvoir une culture de santé et de bien-être au travail dans les services Avantages & Récompenses
    • Harmonie pour redonner au Séniors le plaisir de manger
    • Camp Life pour améliorer la Qualité de Vie sur les bases-vie.
  4. Le Groupe investit également dans la digitalisation de ses ventes et de sa fonction marketing, avec notamment des modules de formation innovants, de nouvelles applications mobiles, du marketing direct digital, un outil mondial dédié à la gestion de la relation client, un datalab pour analyser et traiter les données. Ces investissements visent aussi à s'ouvrir à l'écosystème des start-ups et aux acteurs clés de la technologie et de l'innovation.

La structure financière du Groupe reste solide et offre la possibilité de continuer à rechercher d'autres opportunités d'acquisition au cours de l'année.

Le Groupe est confiant dans sa capacité à réaliser les objectifs suivants pour l'exercice 2017-2018 :

  • Croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre +2 % et +4 %, hors impact lié à la 53e semaine en Amérique du Nord ;
  • Maintien du niveau de la marge d'exploitation[10] hors effet de change à 6,5%.

Le Conseil d'Administration et le Comité Exécutif confirment les objectifs suivants à moyen terme:

  • Une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4 % et 7 % ;
  • Une progression annuelle moyenne du résultat d'exploitation10, hors effet de change, comprise entre 8 % et 10 %.

Définitions d'indicateurs alternatifs de performance

Coûts exceptionnels

Les coûts exceptionnels représentent les coûts de la mise en oeuvre du programme d'Adaptation et de Simplification et du Programme d'amélioration de l'efficacité opérationnelle (137 millions d'euros pour l'exercice 2016-2017 et 108 millions d'euros pour l'exercice 2015-2016).

Ratios financiers

RATIOS FINANCIERS

16-17

15-16

 

Taux d'endettement net

Endettement brut1 - trésorerie opérationnelle2

Capitaux propres et intérêts minoritaires

17 %

11 %

 

Ratio d'endettement net

Endettement brut1 - trésorerie opérationnelle2

Résultat opérationnel avant dépréciations et amortissements (EBITDA) 3

 

                 0,4

 

          0,3

 

 

 

RATIOS FINANCIERS - RÉCONCILIATION

 

16-17

15-16

1 Endettement brut

Dettes financières non courantes

3 012

2 515

+ dettes financières courantes hors découverts bancaires

499

43

- instruments financiers dérivés à l'actif

               (11)

          (5)

 

3 500

2 553

2 Trésorerie opérationnelle

Trésorerie et équivalents de trésorerie

2 018

1 375

+ actifs financiers de l'activité Services Avantages & Récompenses

909

799

- découverts bancaires

(38)

(28)

 

2 889

2 146

3 Résultat opérationnel avant frais financiers, impôts, dépréciations et amortissement (EBITDA*)

Résultat opérationnel (12 derniers mois)

1 189

1 095

+ dépréciations et amortissements (12 derniers mois)

281

308

 

1 470

1 403

 

Liquidités générées par les opérations (LGO)

Veuillez-vous reporter à la section Situation financière du Groupe.

Variation hors effet de change

Variation hors effet de change calculée en convertissant les chiffres de l'exercice 2016-2017 aux taux de l'exercice 2015-2016, à l'exception des économies en situation d'hyperinflation. Toutes les données en VEF pour les exercices 2016-2017 et 2015-2016 ont été converties au taux de change de 1 USD = 3 250 VEF vs 645 VEF pour l'exercice 2015-2016.

Volume d'émission

Le volume d'émission est constitué du montant total des valeurs faciales des chèques, cartes et support digitaux émis par le Groupe en faveur des bénéficiaires pour le compte de client (activité Services Avantages & Récompenses).

Endettement net

Total des emprunts et dettes financières à la clôture de l'exercice diminués de la trésorerie opérationnelle.

Résultat net avant éléments non récurrents

Résultat net publié avant éléments non récurrents (pour l'exercice 2016-2017 les coûts exceptionnels et les indemnités pour remboursement anticipé de la dette, soit au total 99 millions d'euros nets d'impôt et 84 millions d'euros pour l'exercice 2015-2016, zéro pour l'exercice 2014-2015 et 18 millions d'euros pour l'exercice 2013-2014).

Éléments non récurrents

Coûts exceptionnels de 137 millions d'euros liés au programme d'Adaptation et Simplification dans le résultat opérationnel et 11 millions d'euros d'indemnités résultant du remboursement anticipé de la dette au titre de l'exercice 2016-2017, soit au total 99 millions d'euros nets d'impôt. Coûts exceptionnels de 108 millions d'euros liés au programme d'Adaptation et de Simplification dans le résultat opérationnel et 21 millions d'euros d'indemnités résultant du remboursement anticipé de la dette au titre de l'exercice 2015-2016, soit au total 84 millions d'euros nets d'impôt. Coûts exceptionnels de 27 millions d'euros liés au programme d'Efficacité opérationnelle dans le résultat opérationnel au titre de l'exercice 2013-2014, soit 18 millions d'euros nets d'impôt.

Marge opérationnelle

Résultat opérationnel rapporté au chiffre d'affaires

Marge opérationnelle à taux constant

Marge calculée en convertissant les chiffres de l'exercice 2016-2017 aux taux de l'exercice 2015-2016, à l'exception des économies en situation d'hyperinflation. Toutes les données en VEF pour les exercices 2016-2017 et 2015-2016 ont été converties au taux de change de 1 USD = 3 250 VEF vs 645 VEF pour l'exercice 2015-2016.

Marge opérationnelle avant coûts exceptionnels

Résultat opérationnel avant coûts exceptionnels rapporté au chiffre d'affaires.

Résultat opérationnel avant coûts exceptionnels

Résultat opérationnel publié hors coûts exceptionnels (137 millions d'euros sur l'exercice 2016-2017, 108 millions d'euros sur l'exercice 2015-2016, 0 million d'euros sur l'exercice 2014-2015 et 27 millions d'euros sur l'exercice 2013-2014).

Croissance interne

La croissance interne correspond à l'augmentation du chiffre d'affaires d'une période donnée par rapport au chiffre d'affaires publié de la même période de l'exercice précédent, calculée au taux de change de l'exercice précédent et en excluant l'impact des acquisitions (ou prises de contrôle) ou des cessions d'activités comme suit :

  • Pour les acquisitions (ou prises de contrôle) d'activités au cours de la période actuelle, le chiffre d'affaires réalisé sur la période depuis la date d'acquisition est exclu du calcul de la croissance interne ;
  • Pour les acquisitions (ou prises de contrôle) d'activités au cours de l'exercice précédent, le chiffre d'affaires réalisé sur la période actuelle allant jusqu'au 1er anniversaire de l'acquisition est exclu ;
  • Pour les cessions (ou pertes de contrôle) d'activités au cours de l'exercice précédent, le chiffre d'affaires réalisé sur la période comparative de l'exercice précédent jusqu'à la date de cession est exclu ;
  • Pour les cessions (ou pertes de contrôle) d'activités au cours de l'exercice actuel, le chiffre d'affaires réalisé sur la période commençant 12 mois avant la date de cession et allant jusqu'à la date de clôture de la période comparative de l'exercice précédent est exclu.

Pour les pays en situation d'hyperinflation, l'ensemble des chiffres sont convertis au dernier taux de clôture pour les deux périodes. De ce fait, pour le calcul de la croissance interne, les données de l'activité Avantages et Récompenses en bolivar vénézuélien pour les exercices 2015-2016 et 2016-2017 ont été converties au taux de change de 1 USD = 3 250 (vs 645 VEF pour l'exercice 2015-2016).

 

2

 

 

 

 

COMPTES CONSOLIDÉS
AU 31 AOÛT 2017

 

 

 

 

 

 

Compte de résultat consolidé

(en millions d'euros)

2016-2017

2015-2016

Chiffre d'affaires

20 698

20 245

Coût des ventes

(17 509)

(17 135)

Marge brute

3 189

3 110

Charges administratives et commerciales

(1 980)

(2 001)

Autres produits opérationnels

40

22

Autres charges opérationnelles

(65)

(42)

Résultat opérationnel avant quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence dans le prolongement de l'activité du Groupe (1)

1 184

1 089

Quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence dans le prolongement de l'activité du Groupe

5

6

Résultat opérationnel

1 189

1 095

Produits financiers

31

34

Charges financières

(136)

(145)

Quote-part dans les résultats des autres entreprises mises en équivalence

4

7

Résultat avant impôt

1 088

991

Impôt sur les résultats

(343)

(330)

Résultat net

745

661

Dont :

 

 

Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

22

24

Part revenant au Groupe

723

637

Résultat part du Groupe par action (en euros)

4,85

4,21

Résultat part du Groupe dilué par action (en euros)

4,79

4,15

(1)        Dont 137 millions d'euros de coûts enregistrés au cours de l'exercice 2016-2017 dans le cadre du programme d'adaptation et de simplification (108 millions d'euros au cours de l'exercice 2015-2016)

 

État du résultat global consolidé

(en millions d'euros)

2016-2017

2015-2016

Résultat de l'ensemble consolidé

745

661

Éléments du résultat global appelés à un reclassement ultérieur en résultat

 

 

Variation de la juste valeur des actifs financiers disponibles à la vente

 

1

Variation de la juste valeur des instruments dérivés de couverture

 

(2)

Variation de la juste valeur des instruments dérivés de couverture transférée en résultat

 

1

Écarts de conversion

(260)

(7)

Écarts de conversion transférés en résultat

(3)

 

Impôts sur les autres éléments du résultat global appelés à un reclassement ultérieur en résultat

 

 

Part des autres éléments du résultat global dans les entreprises mises en équivalence, nets d'impôts

(3)

4

Éléments du résultat global qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat

 

 

Réévaluation du passif net au titre des régimes à prestations définies

72

(211)

Impôts sur les autres éléments du résultat global qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat

(21)

31

Total des autres éléments du résultat global après impôts

(215)

(183)

Résultat global

530

478

Dont :

 

 

Part revenant au Groupe

511

455

Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

19

23

 

État consolidé de la situation financière

Actif

(en millions d'euros)

Au 31 août 2017

Au 31 août 2016

ACTIF NON COURANT

 

 

Immobilisations corporelles

590

604

Goodwills

5 308

5 328

Autres immobilisations incorporelles

511

467

Investissements clients

547

562

Participations dans les entreprises mises en équivalence

89

95

Actifs financiers non courants

163

125

Instruments financiers dérivés actifs

4

5

Autres actifs non courants

17

25

Impôts différés

187

287

Total actif non courant

7 416

7 498

ACTIF COURANT

 

 

Actifs financiers courants

32

44

Instruments financiers dérivés actifs

7

 

Stocks

257

268

Créances d'impôt

185

184

Clients et autres créances

4 050

3 990

Fonds réservés et actifs financiers de l'activité Services Avantages et Récompenses

909

799

Trésorerie et équivalents de trésorerie

2 018

1 375

Total actif courant

7 458

6 660

Total de l'actif

14 874

14 158

 

 

Passif et capitaux propres

(en millions d'euros)

Au 31 août 2017

Au 31 août 2016

Capitaux propres

 

 

Capital

603

615

Primes d'émission

534

822

Réserves et résultats non distribués

2 399

2 231

Capitaux propres - Part du Groupe

3 536

3 668

Participations ne donnant pas le contrôle

34

34

Total capitaux propres

3 570

3 702

Passif non courant

 

 

Emprunts et dettes financières

3 011

2 515

Instruments financiers dérivés passifs

1

 

Avantages au personnel

462

587

Autres passifs non courants

181

193

Provisions

93

105

Impôts différés

137

149

Total passif non courant

3 885

3 549

Passif courant

 

 

Découverts bancaires

38

28

Emprunts et dettes financières

498

43

Instruments financiers dérivés passifs

1

 

Dettes d'impôt

104

124

Provisions

61

89

Fournisseurs et autres dettes

3 953

3 945

Chèques et Cartes de Services à rembourser

2 764

2 678

Total passif courant

7 419

6 907

Total du passif et des capitaux propres

14 874

14 158

 

 

Tableau de flux de trésorerie consolidé

(en millions d'euros)

2016-2017

2015-2016

Flux de trésorerie liés à l'activité

 

 

Résultat opérationnel des sociétés intégrées

1 184

1 089

Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité

 

 

Amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles

281

308

Provisions

(31)

23

Résultat net d'impôt des cessions et autres éléments sans impact trésorerie

(3)

9

Produits des participations

11

11

Intérêts payés

(120)

(143)

Intérêts encaissés

25

35

Impôts payés

(271)

(313)

Autofinancement

1 076

1 019

Variation du BFR lié à l'activité

(14)

(74)

Variation des stocks

(13)

(1)

Variation des clients et autres créances

(196)

(97)

Variation des fournisseurs et autres dettes

180

(60)

Variation des Chèques et Cartes de Services à rembourser

149

132

Variation des actifs financiers de l'activité Services Avantages et Récompenses

(134)

(48)

Flux nets de trésorerie liés à l'activité

1 062

945

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

 

 

Acquisitions d'immobilisations

(309)

(345)

Cessions d'immobilisations

19

25

Variation des investissements clients

(16)

(76)

Variation des actifs financiers et participations mises en équivalence

(38)

(47)

Acquisitions de filiales

(257)

(38)

Cessions de filiales

(11)

(4)

Flux nets de trésorerie liés aux activités d'investissement

(612)

(485)

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

 

 

Dividendes versés aux actionnaires de la société mère

(359)

(335)

Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle

(10)

(20)

Achats d'actions propres

(339)

(280)

Cessions d'actions propres

20

62

Augmentation de capital

1

 

Variation des participations ne donnant pas le contrôle

5

(2)

Émissions d'emprunts et dettes financières

1 118

1

Remboursements d'emprunts et dettes financières

(114)

(527)

Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement

322

(1 101)

Variation de trésorerie

772

(641)

Incidence des différences de change et autres

(139)

19

Trésorerie à l'ouverture

1 347

1 969

Trésorerie à la clôture de l'exercice

1 980

1 347

 

Variation des capitaux propres

(en millions d'euros)

Nombre d'actions

Capital

Primes d'émission

Actions propres

Réserves et résultat

Écarts de conversion

Total des capitaux propres

Part du Groupe

Part des participations ne donnant pas le contrôle

Total

Capitaux propres au 31 août 2015

157 132 025

628

1 109

(434)

2 826

(419)

3 710

34

3 744

Résultat net

 

 

 

 

637

 

637

24

661

Autres éléments du résultat global nets d'impôts

 

 

 

 

(176)

(6)

(182)

(1)

(183)

Résultat global

 

 

 

 

461

(6)

455

23

478

Dividendes versés

 

 

 

 

(335)

 

(335)

(23)

(358)

Réduction de capital par annulation d'actions propres

(3 390 886)

(13)

(287)

300

 

 

 

 

 

Actions propres

 

 

 

(218)

 

 

(218)

 

(218)

Paiements fondés sur les actions (nets d'impôts)

 

 

 

 

55

 

55

 

55

Variation de pourcentage d'intérêt sans perte
ou gain de contrôle

 

 

 

 

(2)

 

(2)

 

(2)

Autres variations (1)

 

 

 

 

3

 

3

 

3

Capitaux propres au 31 août 2016

153 741 139

615

822

(352)

3 008

(425)

3 668

34

3 702

Résultat net

 

 

 

 

723

 

723

22

745

Autres éléments du résultat global nets d'impôts

 

 

 

 

48

(260)

(212)

(3)

(215)

Résultat global

 

 

 

 

771

(260)

511

19

530

Dividendes versés

 

 

 

 

(359)

 

(359)

(22)

(381)

Réduction de capital par annulation d'actions propres

(2 910 690)

(12)

(288)

300

 

 

 

 

 

Actions propres

 

 

 

(319)

 

 

(319)

 

(319)

Paiements fondés sur les actions (nets d'impôts)

 

 

 

 

43

 

43

 

43

Variation de pourcentage d'intérêt sans perte
ou gain de contrôle

 

 

 

 

 

 

 

1

1

Autres variations (1)

 

 

 

 

(8)

 

(8)

2

(6)

Capitaux propres au 31 août 2017

150 830 449

603

534

(371)

3 455

(685)

3 536

34

3 570

(1)  Y compris les effets de l'hyperinflation et la comptabilisation d'engagements de rachat de participations ne donnant pas le contrôle donnés en dehors d'un regroupement d'entreprises.

 

 



[1]  Comme défini dans la section Indicateurs Alternatifs de Performance pages 30 à 31.

[2]  À proposer lors de l'Assemblée Générale annuelle du 23 janvier 2018.

[3] 268mEUR d'acquisitions nettes +38MEUR d'investissements financiers nets, incluant Sodexo Ventures

[4] Nouvel indicateur expliqué sur la page 27

[5]  Voir la définition des Indicateurs Alternatifs de Performance page 30 à 31

[6] Voir la définition des Indicateurs Alternatifs de Performance page 30 à 31

[7] Source Trading Economics

[8] Voir définitions des Indicateurs alternatifs de performance, pages 30 à 31

[9] Acquisitions nettes 268mEUR + investissements financiers nets 38mEUR, incluant Sodexo Ventures

[10] Nouvel indicateur, voir page 27 pour la définition


Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/157633/R/2150156/825289.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

  Communiqué de presse Source: Sanofi (EURONEXT: SAN) (NYSE: SNY)   La FDA lève la suspension des essais cliniques consacrés au fitusiran L'administration de ce…

Publié le 15/12/2017

Après la forte baisse des cours...

Publié le 15/12/2017

Costco Wholesale a enregistré une croissance de 17,4% de son bénéfice net au premier trimestre clos fin novembre, à 640 millions de dollars ou 1,45 dollar par action. Hors éléments exceptionnels…

Publié le 15/12/2017

Le CNC (Centre national du cinéma) estime que le chiffre d'affaires de la vidéo à la demande (VoD) devrait dépasser 500 millions d'euros en France cette année, soit une croissance attendue de 33%…

Publié le 15/12/2017

Jan Jenish, le PDG de LafargeHolcim en poste depuis le mois d'octobre, a décidément l'oreille des investisseurs. Le titre du cimentier franco-suisse gagne en effet 2,22% à 46,135 euros après que…

CONTENUS SPONSORISÉS