En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.79 %

REXEL : RESULTATS DU 3EME TRIMESTRE ET DES 9 MOIS 2018

| GlobeNewswire | 254 | Aucun vote sur cette news
REXEL : RESULTATS DU 3EME TRIMESTRE ET DES 9 MOIS 2018
Credits  ShutterStock.com

 

SULTATS DU 3ème TRIMESTRE ET DES 9 MOIS 2018

8ème TRIMESTRE DE PROGRESSION DES VENTES A JOURS CONSTANTS, EN HAUSSE DE 3,4%

EBITA AJUSTÉ EN PROGRESSION DE 9,2% ET RÉSULTAT NET RECURRENT EN HAUSSE DE 20% AU T3

FORTE DYNAMIQUE EN AMÉRIQUE DU NORD

 

VENTES DE 3 313 MdsEUR AU T3, EN PROGRESSION DANS TOUTES LES ZONES GÉOGRAPHIQUES

  • En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en hausse de 3,4% dont :
    • Europe : +0,8%, amélioration dans nos pays clés ; plan de transformation en Allemagne finalisé
    • Amérique du Nord : +7,3%, croissance aux États-Unis et au Canada
    • Asie-Pacifique : +3,3%, bénéficiant de la croissance des ventes dans la plupart des pays
  • En données comparables et à nombre de jours courant, les ventes sont en hausse de 3,8%, incluant un effet calendaire de +0,4% et un effet cuivre de +0,3%
  • En données publiées, les ventes progressent de 2,4%, incluant des effets défavorables de change (-0,6%) et de périmètre (-0,7%)

EBITA AJUSTÉ EN PROGRESSION DE 9,2% AU T3 AVEC UNE MARGE EN PROGRESSION DE 22 bps A 4,4% 

  • Marge brute en baisse de 13 bps à 24,2%
  • Marge d'EBITA ajusté en hausse de 22 bps, principalement grâce à l'Amérique du Nord.  

RÉSULTAT NET EN HAUSSE DE 15,4% AU T3 ET RESULTAT NET RECURRENT EN PROGRESSION DE 20%

FREE CASH FLOW AVANT INTÉRETS ET TAXES POSITIF DE 56,6MEUR SUR 9 MOIS

CONFIRMATION DES OBJECTIFS FINANCIERS ANNUELS

 

Chiffres clés1

 

 

 T3 2018

Variation3

 9m 2018

Variation3

Ventes

 

 

3 313,0MEUR

 

9 868,8MEUR

 

En données publiées

 

 

 

+2,4%

 

-0,3%

En données comparables et à nombre de jours courant

 

 

 

+3,8%

 

+4,1%

En données comparables et à nombre de jours constant

 

 

 

+3,4%

 

+4,1%

EBITA ajusté²

 

 

146,8MEUR

+9,2%

435,0MEUR

+5,1%

En pourcentage des ventes

 

 

4,4%

 

4,4%

 

Variation en points de base2

 

 

+22 bps

 

+4 bps

 

EBITA publié

 

 

141,4MEUR

+1,3%

428,4MEUR

-0,8%

Résultat opérationnel

 

 

135,0MEUR

+5,1%

352,9MEUR

-2,2%

Résultat net

 

 

77,3MEUR

+15,4%

178,1MEUR

+8,8%

Résultat net récurrent

 

 

82,4MEUR

+20,0%

240,1MEUR

+15,3%

FCF avant intérêts et impôts

 

 

38,8MEUR

- 57,2MEUR

56,6MEUR

+ 37,3MEUR

Dette nette en fin de période

 

 

  

2 259,1MEUR

Réduction de 4,0%

1 Cf. définition dans la section "Glossaire" de ce document ; 2 A périmètre et taux de change constant et en excluant (i) l'amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l'affectation du prix des acquisitions et (ii) l'effet non-récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre 3 T3 & 9m 2017 retraités des impacts IFRS 9 et 15


Patrick BERARD, Directeur Général, a déclaré :

 

"La performance de Rexel au troisième trimestre démontre que notre société est désormais bien positionnée pour saisir les opportunités de croissance aux Etats-Unis et gagner des parts de marché dans nos régions clés. Ceci représente une avancée réelle après des années de sous-performance et confirme que la stratégie qui a été déployée de façon consistante depuis 18 mois porte ses fruits. Je suis également satisfait des progrès réalisés au Canada.

En même temps, la France affiche une performance robuste et nous progressons, à bon rythme, dans la transformation de nos activités en Europe. La restructuration en Allemagne visant à nous concentrer sur des activités industrielles attractives, est maintenant achevée et nous devrions en bénéficier dans les prochains trimestres.

Sur la base de notre performance sur les neuf premiers mois et de nos attentes pour le dernier trimestre, nous confirmons nos objectifs financiers pour l'ensemble de l'année."

                                                                                                                                                       

 

ANALYSE DES RESULTATS AU 30 SEPTEMBRE 2018

  • Les états financiers, au 30 septembre 2018, ont été arrêtés par le Conseil d'Administration qui s'est tenu le 30 octobre 2018.
     
  • Les états financiers au 30 septembre 2017 ont été retraités pour tenir compte du changement de méthode comptable, relatif à l'adoption des normes IFRS 9 « Instruments financiers » et IFRS 15 « Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec les clients » ; ce retraitement a eu pour effet une diminution de 0,1 million d'euros du résultat opérationnel (celui-ci s'élevait à 361,1 millions d'euros au 9m 2017, tel que publié le 30 septembre 2017, et s'élève à 361,0 millions d'euros, tel que retraité).
  • Les termes suivants : EBITA publié, EBITA ajusté, EBITDA, Résultat net récurrent, Free cash-flow ou Flux net de trésorerie disponible et Endettement financier net sont définis dans la section « Glossaire » de ce document.
  • Sauf mention contraire, tous les commentaires sont faits en base comparable et ajustée et, pour ce qui concerne le chiffre d'affaires, à nombre de jours constant.

 

VENTES

Au 3ème trimestre, les ventes ont progressé de 2,4% en données publiées (retraitées de l'impact IFRS 9 & 15) et sont en hausse de 3,4% en données comparables et à nombre de jours constant, reflétant une amélioration de la tendance des ventes dans les trois zones géographiques

Au 3ème trimestre, Rexel a enregistré des ventes de 3 313MEUR, en hausse de 2,4% en données publiées, incluant :

 

  • Un effet de change négatif de 20,9MEUR (soit -0,6% des ventes du T3 2017), principalement lié à la dépréciation des dollars australien et canadien et de la couronne suédoise par rapport à l'euro, partiellement compensé par l'appréciation du dollar américain ;
  • Un effet de périmètre net négatif de 23,8MEUR (soit -0,7% des ventes du T3 2017), résultant des cessions en Asie du Sud-Est ;
  • Un effet calendaire positif de 0,4 point de pourcentage.

 

En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont progressé de 3,4%, incluant un moindre effet positif lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre (+0,3% au T3 18 vs. +1,5% au T3 17).

 

Sur 9 mois, Rexel a enregistré des ventes de 9 868,8 millions d'euros, en baisse de 0,3% en données publiées. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes progressent de 4,1%, incluant un effet favorable de 0,7% lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre.

Le recul de 0,3% des ventes en données publiées inclut :

  • Un effet de change négatif de 338,3MEUR (-3,4% des ventes des 9 mois 2017), principalement lié à la dépréciation des dollars américain, australien et canadien par rapport à l'euro;
  • Un effet de périmètre net négatif de 80,8MEUR (-0,8% des ventes des 9 mois 2017), principalement dû à la cession de l'Asie du Sud Est ;

 

Europe (53% des ventes du Groupe) : +0,8% au T3 et +2,6% sur 9 mois en données comparables et à nombre de jours constant

Au 3ème trimestre, les ventes en Europe ont augmenté de 0,9% en données publiées, incluant un effet de change négatif de 11,4MEUR (principalement dû à la dépréciation de la couronne suédoise par rapport à l'euro). En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont progressé de 0,8% (+2.3% retraités des fermetures d'agences en Allemagne et en Espagne), reflétant une accélération de la croissance dans la plupart des pays.

  • Les ventes en France (36% des ventes de la région) ont progressé de 0,8%, malgré un effet de base défavorable, grâce à une demande bien orientée dans les marchés résidentiel et industriel;
  • Les ventes en Scandinavie (13% des ventes de la région) ont enregistré une croissance de 3,5% avec une bonne dynamique en Suède (+4,2%) portée par les dépenses publiques et les installateurs de taille importantes, et en Norvège (+6,8%) qui compensent la baisse des ventes de 1,7% en Finlande ;
  • Au Royaume-Uni (12% des ventes de la région) les ventes ont diminué de 2,9%, principalement en raison d'un volume d'activité moindre de 6 grands comptes nationaux (contribution : -2,2%), de la fermeture de 30 agences (-1% de contribution) et des effets temporaires de la réorganisation de la force de vente (57 recrutements depuis mai 2018) qui continuent de nous impacter dans un marché en baisse.
  • Les ventes en Allemagne (11% des ventes de la région) sont en baisse de 10,9%, à cause de la transformation initiée dans le pays et du recentrage sur des activités profitables (segment industriel au niveau national et installateurs dans le sud du pays). Avec la fermeture de 17 agences C&I situé dans le nord du pays, notre réorganisation est désormais finalisée. Retraitées des fermetures d'agences, les ventes progressent de +0,4% en données comparables et à nombre de jours constant, avec une demande industrielle qui reste bien orientée.   
  • Le Benelux (9% des ventes de la région) a affiché une croissance solide de 6,8%, avec une bonne dynamique en Belgique (+6,2%), grâce notamment à la progression des ventes d'équipements photovoltaïques (contribution de +2,6%) et à l'acquisition d'une agence dans la région de Courtrai, et aux Pays-Bas en progression de +8,0% ;
  • En Suisse (7% des ventes de la région), les ventes ont progressé de 7,4% (important contrat remporté - contribution de 3,8%) dans un environnement qui demeure concurrentiel.

 

Amérique du Nord (38% des ventes du Groupe) : +7,3% au T3 et 5,9% sur 9 mois en données comparables et à nombre de jours constant

Au 3ème trimestre, les ventes en Amérique du Nord sont en hausse de 7,7% en données publiées, intégrant un effet de change positif de 3,8 MEUR (principalement dû à l'appréciation du dollar américain par rapport à l'euro, et compensant la dépréciation du dollar canadien). En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes progressent de 7,3%, tirées par le Canada et les Etats-Unis.

  • Aux États-Unis (79% des ventes de la région), les ventes ont progressé de 8,0% en données comparables et à nombre de jours constant. La croissance des ventes a été principalement tirée par les marchés tertiaire et industriel (en progression entre 5 et 9%) :
    • Nos initiatives produisent leur effet, avec notamment un gain de 6 970 clients et une contribution à la croissance des ventes du trimestre de 1,8% provenant des ouvertures d'agences ;
    • Un impact commercial positif de notre nouvelle organisation par région, avec des croissances soutenues dans les régions de Floride (+20%), du Gulf Central (+19%), et Northwest (+10%) compensant une croissance moindre dans le Northeast ;
    • Une contribution de 1,4% grâce à une forte demande du secteur pétrolier et gazier, en progression de +24% sur le trimestre ;
    • L'activité Projets a continué d'être impactée par une baisse du nombre de projets dans l'éolien et l'énergie (contribution de -1,0%).
  • Au Canada (21% des ventes de la région), les ventes sont en hausse de 4,8% en données comparables et à nombre de jours constant, principalement grâce à une bonne performance du marché minier et à un nouveau projet éolien (contribution de +2%).

  

Asie-Pacifique (9% des ventes du Groupe) : +3,3% au T3 et 7,2% sur 9 mois en données comparables et à nombre de jours constant

Au 3ème trimestre, les ventes en Asie-Pacifique ont baissé de 8,3% en données publiées, incluant un effet périmètre négatif de 23,8MEUR suite à la cession de nos activités en Asie du Sud Est, et un effet de change négatif de 13,4MEUR en raison de la dépréciation du dollar australien face à l'euro. A données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont progressé de 3,3% (ou +6,2% retraité de l'impact de la cession de l'activité d'automatismes industriels Rockwell en Australie).

  • Dans le Pacifique (52% des ventes de la région), les ventes ont diminué de 0,9% en données comparables et à nombre de jours constant :
    • En Australie (80% du Pacifique), les ventes ont baissé de 2,9%, mais ont progressé de 3,5% au T3 retraité de l'impact de la cession de l'activité d'automatismes industriels Rockwell dans le pays (contribution de -6,4%), grâce à une demande bien orientée des petit et moyens installateurs électriques ;
    • En Nouvelle-Zélande (20% du Pacifique), les ventes ont progressé de 8,4%, grâce à une meilleure dynamique commerciale.
       
  • En Asie (48% des ventes de la région), les ventes progressent de 8,1% :
    • En Chine (83% de l'Asie), les ventes ont progressé de 1,9%, malgré un effet de base défavorable. La performance sous-jacente reste bien orientée dans les produits et solutions d'automatismes industriels ;
    • Le Moyen-Orient et l'Inde (17% de l'Asie) ont enregistré de solides performances grâce à un projet important au Moyen-Orient (+5,5MEUR) et une forte activité dans les automatismes industriels en Inde.

 

 

PROFITABILITÉ

Marge d'EBITA ajusté de 4,4% au T3, en hausse de 22 points de base

 

Au 3ème trimestre, la marge brute est en baisse de 13 points de base par rapport à l'année précédente, s'établissant à 24,2% des ventes. Les opex (y compris amortissements) ont représenté 19,8% des ventes, soit une amélioration de 35 points de base d'une année sur l'autre. La contribution positive de l'effet volume et une bonne maîtrise des coûts neutralisent l'effet des investissements aux Etats-Unis et dans le digital ainsi que l'inflation des coûts et salaires dans certains marchés.

  • En Europe, la marge brute s'est établie à 26,1% des ventes, en baisse de 29 points de base au T3 18 par rapport à l'année précédente à cause d'un effet mix clients négatif en Suisse (focus sur les projets) et d'un environnement concurrentiel en Norvège. Durant le trimestre, nos frais administratifs et commerciaux (amortissements inclus) se sont améliorés de 21 points de base s'élevant à 21,0% des ventes, grâce notamment à l'effet volume qui neutralise l'inflation des coûts (environ 1,6% durant le trimestre) et les coûts de transformation en Allemagne et Espagne.  
  • En Amérique du Nord, la marge brute s'est établie à 23,1% des ventes. Cela a représenté une amélioration de 18 points de base par rapport à l'année précédente, principalement grâce à des initiatives en matière de prix, notamment au Canada où nous avons agi proactivement pour contre-carrer tout impact sur nos marges d'une hausse des tarifs douaniers. Les opex (amortissements inclus) se sont améliorés de 45 points de base (à 18,4% des ventes) grâce à un effet volume qui fait plus que compenser l'inflation des salaires et des coûts de transports et les investissements en ouvertures d'agences et en ressources humaines.
  • En Asie-Pacifique, la marge brute s'est établie à 17,7% des ventes, une détérioration de 25 points de base par rapport à l'année précédente, et les opex (amortissements inclus) se sont améliorés de 88 points de base. La contribution positive des volumes dans la région et la concentration fournisseurs en Australie ont plus que compensé les effets de la cession de l'activité d'automatismes industriels Rockwell.
  • Au niveau Holding, les opex s'élèvent à 7,0 millions d'euros, contre 5,4 millions d'euros il y a un an, avec des investissements plus importants dans le digital et une poursuite de la réduction des couts de siège.

 

En conséquence, l'EBITA ajusté s'est établi à 146,8MEUR, en hausse de 9,2% au T3.

 

La marge d'EBITA ajusté a augmenté de 22 points de base à 4,4% du chiffre d'affaires, reflétant :

· une détérioration de la marge d'EBITA ajusté en Europe à 5,0% des ventes, en baisse de 8 bps,

· une marge d'EBITA ajusté en hausse de 63 bps en Amérique du Nord à 4,7% des ventes et,

· une amélioration de la marge d'EBITA ajusté en Asie-Pacifique à 1,9% des ventes, en hausse de 63 bps.

 

Au 3ème trimestre, l'EBITA publié s'est élevé à 141,4MEUR (incluant un effet non-récurrent du cuivre négatif de 5,4MEUR), en hausse de 1,3% d'une année sur l'autre.

 

Sur les neuf premiers mois, la marge brute s'est établie à 24,6% des ventes, en baisse de 4 bps, grâce à l'Amérique du Nord (+39 points de base à 23,0%), compensant la détérioration en Europe (-21 bps à 26,7%) et en Asie-Pacifique (-24 bps à 18,0%).

 

Les opex (amortissements inclus) se sont améliorés de 8 points de base à 20,2% des ventes.

 

En conséquence, l'EBITA ajusté s'est établi à 435,0MEUR, en hausse de +5,1% à 4,4% du chiffre d'affaires (+4 bps par rapport à l'année précédente).

 

L'EBITA publié s'est élevé à 428,4MEUR (incluant un effet non récurrent du cuivre négatif de 6,6MEUR), en baisse de 0,8% d'une année sur l'autre.

 

RESULTAT NET

Résultat net à 178,1MEUR sur 9 mois 2018, en hausse de 8,8%

Résultat net récurrent en hausse de 15,3% à 240,1MEUR sur 9 mois

 

Le bénéfice d'exploitation sur 9 mois s'est établi à 352,9MEUR, contre 361,0MEUR sur 9 mois 2017

  • L'amortissement des actifs incorporels résultant de l'allocation du prix d'acquisition s'est élevé à 12,0MEUR (contre 14,3MEUR sur les 9 mois de 2017) ;
  • Les autres produits et charges ont représenté une charge nette de 63,5MEUR (contre une charge nette de 56,5MEUR sur les 9 mois de 2017). Ils comprenaient 60MEUR de coûts de restructuration (contre 20,5MEUR en 2017) principalement en Allemagne et en Espagne.

 

Les charges financières nettes se sont élevées à 75,4MEUR sur 9 mois (contre 90,5MEUR sur les 9 mois de 2017). Les deux périodes comprenaient des charges liées aux opérations de refinancement :

  • Les 9 mois de 2018 comprenaient une charge nette de 1,1MEUR liée à la renégociation du contrat de crédit senior en janvier 2018 ;
  • Les 9 mois de 2017 comprenaient une charge nette de 6,3MEUR, liée au remboursement anticipé de 330 millions de dollars américains (environ 302MEUR) de l'émission obligataire d'avril 2013.

Retraitées de ces charges nettes, les charges financières nettes ont diminué de 84,2MEUR sur les 9 mois de 2017 à 74,3MEUR sur les 9 mois de 2018. Cette évolution reflète principalement un endettement moyen sur un an et un taux d'intérêt effectif inférieurs, grâce aux différentes opérations de refinancement de 2017. Sur les 9 mois, le taux d'intérêt effectif moyen sur la dette brute a été réduit de 37 points de base par rapport à l'année précédente : il s'est établi à 2,81% sur les 9 mois de 2018 (contre 3,18% sur les 9 mois de 2017).

 

L'impôt sur le revenu sur 9 mois a représenté une charge de 99,3MEUR (contre 106,7MEUR sur les 9 mois de 2017), en baisse de 6,9%, reflétant une baisse du taux d'impôt (35,8% vs 39,5% sur les 9 mois de 2017) suite à l'adoption de la réforme fiscale américaine.  

 

Le résultat net a augmenté de 8,8% à 178,1MEUR sur les 9 mois (contre 163,7MEUR sur les 9 mois de 2017).

 

Le résultat net récurrent s'est élevé à 240,1MEUR, en hausse de 15,3% par rapport aux 9 mois de 2017 (voir annexe 2).

 

 

STRUCTURE FINANCIERE

Free cash-flow avant intérêts et impôts positif de 56,6MEUR sur les neuf premiers mois

Dette financière nette réduite de 4,0% au 30 Septembre 2018

 

Sur 9 mois, le free cash-flow avant intérêts et impôts a été un flux positif de 56,6MEUR (contre un flux positif de 19,3MEUR sur les 9 mois de 2017). Ce flux net comprenait :

  • Une diminution des dépenses d'investissement incluant la cession d'actifs en Australie (58,8MEUR contre 77,6MEUR sur 9 mois 2017). Les dépenses brutes d'investissement se sont élevées à 76,8MEUR sur 9 mois 2018.
  • Un flux négatif de 338,2MEUR dû à la variation du besoin en fonds de roulement en données publiées (contre un flux négatif de 353,7MEUR au 9 mois 2017).

 

Au 30 septembre 2018, la dette nette s'est établie à 2 259,1MEUR, en recul de 4,0% par rapport à l'année précédente (elle était de 2 353,3MEUR au 30 septembre 2017).

Elle prenait en compte :

  • 64,0MEUR de frais financiers nets versés sur les 9 mois (contre 77,1MEUR sur les 9 mois 2017),
  • 46,2MEUR d'impôt sur le revenu versé sur les 9 mois (contre 91,3MEUR sur les 9 mois 2017). Cette baisse d'impôt sur le revenu s'explique par le remboursement de 22MEUR du surplus d'acompte payé au titre de l'exercice précédent, ainsi qu'au remboursement de 8MEUR suite à la décision relative à la taxe de 3% sur les dividendes.
  • 17,8MEUR d'effet de change défavorable sur les 9 mois (contre un effet positif de 97,7MEUR sur les 9 mois 2017).

 

 

PERSPECTIVES

 

Compte tenu de la performance de Rexel sur les neuf premiers mois et de nos attentes pour le dernier trimestre, Rexel confirme ses objectifs financiers pour l'exercice 2018.

 

Nous visons, à périmètre et taux de change comparables :

· des ventes en progression à un chiffre et inférieure à 5% (à nombre de jours constant) ;

· une croissance de l'EBITA1 ajusté d'au moins 5% et inférieure à 10% ;

· la poursuite de l'amélioration du ratio d'endettement (dette nette / EBITDA2).

 

1 En excluant (i) l'amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l'affectation du prix des acquisitions et (ii) l'effet non-récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre

 

2 Calculé selon les termes du contrat de crédit Senior

 

NB : Les impacts estimés par trimestre (i) des effets calendaires par géographie, (ii) des variations de périmètre de consolidation et (iii) des effets de change (fondés sur des hypothèses de taux moyens sur le reste de l'année pour les principales devises du Groupe) sont présentés en détail en annexe 5.

  

CALENDRIER

 

13 février 2019                              Résultats du 4ème trimestre et annuels

30 avril 2019                                  Résultats du 1er trimestre 2019

 

INFORMATION FINANCIERE

 

Le rapport financier au 30 septembre 2018, est disponible sur le site web de Rexel (www.rexel.com) dans la rubrique « Information réglementée » et a été déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers.

Une présentation des résultats du 3ème trimestre 2018 est également disponible sur le site web de Rexel.

 

AU SUJET DU GROUPE REXEL

 

Rexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l'énergie, est présent sur trois marchés : résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l'énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance.

Présent dans 26 pays, à travers un réseau d'environ 2 000 agences, Rexel compte plus de 27 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,3 milliards d'euros en 2017.

Rexel est coté sur le marché Eurolist d'Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, STOXX® Global ESG Leaders, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext Vigeo Eiris Eurozone 120 Index et du Dow Jones Sustainability Index Europe, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d'entreprise.

Pour plus d'information : www.rexel.com

 

CONTACTS

 

ANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURS

Ludovic DEBAILLEUX

+33 1 42 85 76 12

ludovic.debailleux@rexel.com

 

 

 

 

PRESSE

Elsa LAVERSANNE

+33 1 42 85 58 08

elsa.laversanne@rexel.com

Brunswick: Thomas KAMM

+33 1 53 96 83 92

tkamm@brunswickgroup.com

 

GLOSSAIRE

 

L'EBITA PUBLIE (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l'affectation du prix des acquisitions et avant autres produits et charges.

 

L'EBITA AJUSTE est défini comme l'EBITA retraité de l'estimation de l'effet non récurrent des variations du prix des câbles à base de cuivre.

 

L'EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissements et avant autres produits et charges.

 

LE RESULTAT NET RECURRENT est défini comme le résultat net ajusté de l'effet non récurrent du cuivre, des autres produits et autres charges, des charges financières non récurrentes, déduction faite de l'effet d'impôt associé aux éléments ci-dessus.

 

LE FREE CASH-FLOW ou FLUX NET DE TRÉSORERIE DISPONIBLE est défini comme la variation de trésorerie nette provenant des activités opérationnelles, diminuée des investissements opérationnels nets.

 

L'ENDETTEMENT FINANCIER NET est défini comme les dettes financières diminuées de la trésorerie et des équivalents de trésorerie. La dette nette inclut les dérivés de couverture.

  

ANNEXES

 

 Pour consulter les annexes, merci de cliquer sur le lien du fichier pdf à la fin du communiqué.

AVERTISSEMENT

Du fait de son activité de vente de câbles, le Groupe est exposé aux variations du prix du cuivre. En effet, les câbles constituaient environ 14% du chiffre d'affaires du Groupe et le cuivre représente environ 60 % de leur composition. Cette exposition est indirecte dans la mesure où les prix des câbles sont également dépendants des politiques commerciales des fournisseurs et de l'environnement concurrentiel sur les marchés du Groupe. Les variations du prix du cuivre ont un effet estimé dit « récurrent » et un effet estimé dit « non récurrent » sur la performance du Groupe, appréciés dans le cadre des procédures de reporting interne mensuel du Groupe Rexel :

- l'effet récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet prix lié au changement de valeur de la part de cuivre incluse dans le prix de vente des câbles d'une période à une autre. Cet effet concerne essentiellement le chiffre d'affaires du Groupe

- l'effet non récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet de la variation du coût du cuivre sur le prix de vente des câbles entre le moment où ceux-ci sont achetés et celui où ils sont vendus, jusqu'à complète reconstitution des stocks (effet direct sur la marge brute). En pratique, l'effet non récurrent sur la marge brute est déterminé par comparaison entre le prix d'achat historique des câbles à base de cuivre et le tarif fournisseur en vigueur à la date de la vente des câbles par le Groupe Rexel. Par ailleurs, l'effet non récurrent sur l'EBITA correspond à l'effet non récurrent sur la marge brute qui peut être diminué, le cas échéant, de la part non récurrente de la variation des charges administratives et commerciales.

L'impact de ces deux effets est évalué, dans la mesure du possible, sur l'ensemble des ventes de câbles de la période par le Groupe. Les procédures du Groupe Rexel prévoient par ailleurs que les entités qui ne disposent pas des systèmes d'information leur permettant d'effectuer ces calculs sur une base exhaustive doivent estimer ces effets sur la base d'un échantillon représentant au moins 70 % des ventes de la période, les résultats étant ensuite extrapolés à l'ensemble des ventes de câbles de la période par l'entité concernée. Compte tenu du chiffre d'affaires couvert, le Groupe Rexel considère que l'estimation de l'impact de ces deux effets ainsi mesurée est raisonnable.

Ce document peut contenir des données prévisionnelles. Par leur nature, ces données prévisionnelles sont soumises à divers risques et incertitudes (y compris ceux décrits dans le document de référence enregistré auprès de l'AMF le 4 avril 2018 sous le n°D.18-0263). Aucune garantie ne peut être donnée quant à leur réalisation. Les résultats opérationnels, la situation financière et la position de liquidité de Rexel pourraient différer matériellement des données prévisionnelles contenues dans ce communiqué. Rexel ne prend aucun engagement de modifier, confirmer ou mettre à jour ces prévisions dans le cas où de nouveaux événements surviendraient après la date de ce communiqué, sauf si une réglementation ou une législation l'y contraint.

Les données de marché et sectorielles ainsi que les informations prospectives incluses dans ce document ont été obtenues à partir d'études internes, d'estimations, auprès d'experts et, le cas échéant, à partir d'études de marché externes, d'informations publiquement disponibles et de publications industrielles. Rexel, ses entités affiliées, dirigeants, conseils et employés n'ont pas vérifié de manière indépendante l'exactitude de ces données de marché et sectorielles ou de ces informations prospectives, et aucune déclaration et garantie n'est fournie relativement à ces informations et informations prospectives, qui ne sont fournies qu'à titre indicatif.

Ce document n'inclut que des éléments résumés et doit être lu avec le Document de Référence de Rexel, déposé auprès de l'AMF le 4 avril 2018 sous le n°D.18-0263, ainsi que les états financiers consolidés et le rapport de gestion pour l'exercice 2017, disponibles sur le site internet de Rexel (www.rexel.com).

 

 

 

                                                      



Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143564/R/2223201/871180.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par West Corporation. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…