5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

RECYLEX SA : RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2017

| GlobeNewswire | 506 | Aucun vote sur cette news
RECYLEX SA : RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2017
Credits  ShutterStock.com
  • Forte amélioration de la performance opérationnelle du Groupe
  • Amélioration des résultats des segments Plomb et Zinc malgré les arrêts de maintenance
  • Résultat net consolidé positif à 6,7 MEUR

 

Suresnes, le 7 septembre 2017 : le Conseil d'administration de Recylex SA (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) a arrêté ce jour les comptes semestriels consolidés au 30 juin 2017.

 

Compte de résultat simplifié et éléments de bilan consolidés (données revues par les auditeurs) :

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2017

Au 30 juin 2016

Variation (en MEUR)

Chiffre d'affaires

218,3

167,8

+50,5

EBITDA1 IFRS

9,6

(0,1)

+9,7

EBITDA1 retraité2

17,4

3,7

+13,7

Résultat opérationnel courant (IFRS)

6,3

(3,2)

+9,5

Résultat opérationnel courant retraité2

13,7

0,1

+13,6

Résultat net (IFRS)

6,7

(4,3)

+11,0

 

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2017

Au 31 décembre 2016

Variation (en MEUR)

Trésorerie et équivalents de trésorerie

6,5

6,2

+0,3

Trésorerie nette3

(8,5)

(7,0)

-1,5

Capitaux propres

(18,4)

(31,0)

+12,6

Endettement net

83,6

27,1

+56,5

1 Résultat Opérationnel Courant avant amortissements, provisions et pertes de valeur (indicateur non-IFRS).

2 Pour évaluer la performance du segment Plomb, le Groupe utilise dans son reporting interne la méthode LIFO ou « Last In First Out » (non admise par les normes IFRS) pour évaluer les stocks de la fonderie de plomb de Nordenham. Pour évaluer la performance du segment Zinc, le Groupe communique également des données financières retraitées incluant la part de Recytech SA (détenue à 50%), en intégration proportionnelle, bien que cette méthode ne soit pas admise par les normes IFRS. Voir note19 de l'annexe aux comptes consolidés 2016.

3 Trésorerie nette des concours bancaires courants.

 

Yves Roche, Président-Directeur Général du groupe Recylex, a déclaré :

« La bonne performance de Recylex au premier semestre 2017 témoigne de la solidité de notre modèle industriel, de la profonde confiance de nos partenaires commerciaux et de l'engagement de toutes les équipes, dans un contexte qui aura été pourtant très difficile. En effet, après trois mois de négociations, c'est avec un grand soulagement que le Groupe a annoncé la conclusion d'un accord global pour faire face à l'amende de la Commission européenne. Malgré cette période d'incertitude, désormais levée, l'activité de Recylex et ses marges se sont nettement redressées, portées par un contexte économique plus porteur et alors que les grands arrêts de maintenance ont eu lieu au cours de ce premier semestre. Si ces résultats sont encourageants, le Groupe est conscient des défis encore à relever, notamment la construction du nouveau four de réduction en Allemagne, élément clé de sa rentabilité future. »


Le Rapport Financier Semestriel 2017 complet du groupe Recylex peut être consulté sur le site internet de la société www.recylex.fr dans la rubrique Actionnaires / Investisseurs / Informations réglementées / Rapport financier Semestriel.

 

 

  1. Evolution des cours des métaux en euros au 30 juin 20174

 

La moyenne des cours des métaux à fin juin s'établit comme suit :

 

(en euros par tonne)

Moyenne du premier semestre 2017

Moyenne du premier semestre 2016

Variation
(%)

Cours du plomb

2 052

1 552

+32%

Cours du zinc

2 487

1 611

+54%

 

4 Source : London Metal Exchange 2017 - Voir le communiqué de presse du 27 juillet 2017.

 

 

  1. Résultats consolidés et éléments de bilan au 30 juin 2017

 

  • Eléments de compte de résultat

Le chiffre d'affaires consolidé pour le premier semestre 2017 a atteint 218,3 millions d'euros, soit une progression de 30% par rapport à la même période en 2016, portée principalement par la hausse des cours du plomb et du zinc. Le chiffre d'affaires consolidé retraité2 (intégrant la quotepart de Recytech SA détenue à 50%) au 30 juin 2017 s'est monté quant à lui à 230,0 millions d'euros, en hausse de 31% par rapport à la même période en 2016.

 

Au premier semestre 2017, l'EBITDA consolidé en normes IFRS est positif à 9,6 millions d'euros, en amélioration très significative par rapport au premier semestre 2016 qui était négatif à 0,1 million d'euros. Sur la même période, l'EBITDA consolidé retraité s'est établi à 17,4 millions d'euros contre 3,7 millions d'euros au premier semestre 2016.

Malgré une base de comparaison défavorable en raison des grands arrêts de maintenance programmés des segments Plomb et Zinc réalisés au second trimestre 2017 (aucun arrêt en 2016), la performance opérationnelle du Groupe a affiché une forte amélioration, principalement en raison de la forte progression de la profitabilité des segments Plomb et Zinc au premier semestre 2017, portée par :

  • la très forte hausse des cours du plomb et du zinc au premier semestre 2017 par rapport au premier semestre 2016,
  • la poursuite de la politique d'approvisionnement sélectif dans le segment Plomb qui porte ses fruits,
  • une performance industrielle solide avec la bonne tenue des volumes produits et vendus.

Dans ce contexte, le Groupe a constaté un bénéfice opérationnel courant de 6,3 millions d'euros, en très forte amélioration de 9,5 millions d'euros par rapport à la perte de 3,2 millions d'euros au premier semestre 2016. Le Résultat Opérationnel Courant retraité2 a quant à lui atteint 13,7 millions d'euros, contre un résultat à l'équilibre au premier semestre 2016.

Les bonnes performances des segments Plomb et Zinc, dont les résultats sont en amélioration significative par rapport au premier semestre 2016, ont permis de compenser leurs grands arrêts de maintenance réalisés au premier semestre 2017, ainsi que les pertes enregistrées par le segment Métaux Spéciaux et par les « Autres activités » (Holding et Environnement), le segment Plastique étant à l'équilibre.

 

Le Groupe a enregistré par ailleurs un produit de 1,4 million d'euros en « Autres produits et charges non courants », dont 1,2 million d'euros liés à la cession du site de la filiale belge FMM SA.

 

En termes financiers, le Groupe a constaté une hausse du coût de l'endettement financier à 2,7 millions d'euros contre 1,8 million d'euros au premier semestre 2016, en raison des intérêts relatifs à l'augmentation de ses lignes de crédit et à l'utilisation des emprunts mis en place en Allemagne au mois de décembre 2016. Les « Autres produits et charges financiers » affichent une charge de 2,3 millions d'euros, contre un produit de 0,1 million d'euros au 30 juin 2016, en raison d'un reclassement comptable dû aux opérations de couverture du risque transactionnel lié à la variation des cours du plomb5, sans impact sur le résultat du Groupe en 2017.

Pour toutes ces raisons, au 30 juin 2017 Recylex a enregistré un bénéfice net consolidé part du Groupe de 6,7 millions d'euros, en nette amélioration de 11 millions d'euros, par rapport à une perte de 4,2 millions d'euros au premier semestre 2016.

 

  • Eléments de Bilan

La position nette (après déduction des concours bancaires courants) de trésorerie du Groupe au 30 juin 2017 est passée à -8,5 millions d'euros contre -7,0 millions d'euros au 31 décembre 2016. Cette consommation de 1,5 million d'euros s'explique par une forte hausse temporaire du besoin en fonds de roulement courant du Groupe, notamment en raison de l'augmentation du stock de matières secondaires liée à l'arrêt de maintenance de la fonderie de Nordenham.

Ainsi, le flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles s'est élevé à
-4,8 millions d'euros au 30 juin 2017, contre +4,7 millions d'euros au premier semestre 2016.

Toutefois, la trésorerie brute du Groupe est restée quasiment stable, à 6,5 millions d'euros au 30 juin 2017 contre 6,2 millions d'euros au 31 décembre 2016, grâce à l'utilisation de la totalité des lignes de crédit disponibles, soit 15 millions d'euros. Au 31 décembre 2016, les lignes de crédit s'élevaient à 15,0 millions d'euros dont 13,2 millions d'euros avaient été utilisés.

 

L'endettement financier net du Groupe a atteint à 83,6 millions d'euros au 30 juin 2017, contre 27,1 millions d'euros au 31 décembre 2016, compte tenu principalement :

  • du tirage de 21,7 millions d'euros sur les emprunts mis en place en décembre 2016 pour financer les investissements des filiales allemandes, notamment les travaux du nouveau four de réduction du segment Plomb,
  • des conversions de provisions existantes en dettes, dont 26,6 millions d'euros liés à l'amende de la Commission européenne et 7,8 millions d'euros liés aux 187 arrêts rendus le 31 janvier 2017 par la Cour d'Appel de Douai.

Dans ce contexte, le montant des provisions du Groupe a fortement chuté à 28,2 millions d'euros au 30 juin 2017, contre 64,2 millions d'euros au 31 décembre 2016.

 

L'actif immobilisé net a augmenté de 17,9 millions d'euros à 62,4 millions d'euros au 30 juin 2017, contre 44,5 millions d'euros au 31 décembre 2016. Cette hausse s'explique principalement par l'investissement dans le nouveau four de réduction en cours de construction.

 

Les capitaux propres consolidés ont atteint -18,4 millions d'euros au 30 juin 2017, en amélioration de 12,6 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2016, principalement en raison de l'impact positif du résultat net consolidé au 30 juin 2017 pour 6,7 millions d'euros et des levées de fonds issues de la ligne de financement en fonds propres (Equity Line) de Recylex SA à hauteur de 4,4 millions d'euros.

 

5 Voir la note 5.5 de l'annexe aux comptes consolidés condensés au 30 juin 2017.

 


  1. Résultats consolidés par segment au 30 juin 2017 (hors Holding et Environnement)

 

  • Segment Plomb (69% du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2017

Au 30 juin 2016

Chiffre d'affaires

151,4

119,1

Résultat opérationnel courant (IFRS)

3,8

(4,1)

Résultat opérationnel courant retraité2

4,8

(3,9)


Le chiffre d'affaires du segment Plomb s'est élevé à 151,4 millions d'euros au premier semestre 2017, soit une progression de 27% par rapport au premier semestre 2016.

Malgré une base de comparaison défavorable, liée à l'arrêt de maintenance de la fonderie réalisé au premier semestre 2017 (aucun arrêt de maintenance en 2016), l'activité du segment a affiché une bonne performance en raison de la hausse du cours du plomb et d'une production de plomb robuste au cours du premier semestre 2017.

 

Les usines de traitement de batteries usagées en France et en Allemagne ont recyclé 68 800 tonnes de batteries usagées contre 53 000 tonnes pour la même période en 2016, soit une hausse de 30%. Cette hausse s'explique par une meilleure disponibilité de matières à recycler comparativement au premier semestre 2016.

Dans ce contexte, le Groupe a poursuivi sa politique sélective d'approvisionnements qui lui a permis d'améliorer ses marges.

La production de la fonderie de Weser-Metall GmbH a atteint 57 358 tonnes pour le premier semestre 2017, contre 52 011 tonnes pour la même période de 2016, soit une hausse de 10% malgré l'arrêt de maintenance de la fonderie au premier semestre 2017.

Le Résultat Opérationnel Courant du premier semestre 2017 en normes IFRS du segment a fortement progressé. Il a affiché un bénéfice de 3,8 millions d'euros contre une perte de 4,1 millions d'euros au premier semestre 2016. Le Résultat Opérationnel Courant retraité2 pour la même période a atteint 4,8 millions d'euros contre une perte de 3,9 millions d'euros au premier semestre 2016.

La hausse du cours du plomb et l'augmentation des volumes de batteries usagées traitées ont permis d'améliorer les marges du segment sur la période.

Grâce aux financements bancaires obtenus en décembre 2016, le Groupe a entamé dès janvier 2017 les travaux de construction du nouveau four de réduction de la filiale Weser-Metall GmbH en Allemagne.

Pour rappel, cet investissement de l'ordre de 40 millions d'euros vise à restaurer de manière pérenne la rentabilité du segment Plomb par une meilleure valorisation du plomb contenu dans les matières entrantes.

Les travaux se poursuivent conformément au calendrier prévisionnel et le démarrage du four devrait intervenir au cours du premier semestre 2018.


  • Segment Zinc (24% du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2017

Au 30 juin 2016

Chiffre d'affaires

52,4

32,3

Résultat opérationnel courant (IFRS)

7,5

2,5

Résultat opérationnel courant retraité2

14,0

5,6

 

Le chiffre d'affaires du segment Zinc a atteint 52,4 millions d'euros au premier semestre 2017, soit une très forte hausse de 62% par rapport au premier semestre 2016. Le chiffre d'affaires retraité2 du segment (incluant la quote-part de Recytech SA détenue à 50%) s'est élevé à 64,1 millions d'euros, soit une progression identique.

Cette augmentation s'explique principalement par la forte hausse du cours du zinc par rapport au premier semestre 2016, qui a permis de compenser l'arrêt de maintenance programmé de l'usine de Harz-Metall GmbH réalisé au premier semestre 2017 (pas d'arrêt de maintenance en 2016).

 

La production totale d'oxydes Waelz du Groupe, avec la filiale Harz-Metall GmbH et Recytech SA (détenue à 50%) a légèrement progressé à 35 273 tonnes au premier semestre 2017 contre
34 884 tonnes au premier semestre 2016.

La production d'oxydes de zinc de Norzinco GmbH a augmenté de 7%, à 12 564 tonnes au premier semestre 2017 contre 11 716 au premier semestre 2016.

 

Ainsi, le Résultat Opérationnel Courant du segment Zinc a enregistré un bénéfice de 7,5 millions d'euros au premier semestre 2017 contre un bénéfice de 2,5 millions d'euros au premier semestre 2016. Cette progression résulte principalement de la hausse du cours du zinc qui a permis de compenser l'impact de l'arrêt de maintenance de la filiale Harz-Metall GmbH.

Le Résultat Opérationnel Courant retraité2 s'est quant à lui élevé à 14,0 millions d'euros au premier semestre 2017 contre 5,6 millions d'euros pour le premier semestre 2016.

 

  • Segment Métaux Spéciaux (3,5% du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2017

Au 30 juin 2016

Chiffre d'affaires

7,2

8,0

Résultat opérationnel courant (IFRS)

(1,1)

0,2

 

Le chiffre d'affaires du segment Métaux Spéciaux s'est élevé à 7,2 millions d'euros au premier semestre 2017, en repli de 10% par rapport au premier semestre 2016.

Ce recul s'explique principalement par la forte baisse des ventes de germanium et de gallium, malgré la bonne tenue des ventes d'arsenic.

 

Dans ce contexte toujours difficile, le Résultat Opérationnel Courant de ce segment a enregistré une perte de 1,1 million d'euros au premier semestre 2017 contre un léger bénéfice de 0,2 million d'euros au premier semestre 2016.

  

  • Segment Plastique (3,5% du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2017

Au 30 juin 2016

Chiffre d'affaires

7,3

8,4

Résultat opérationnel courant (IFRS)

0,0

0,2

 

Le chiffre d'affaires du segment Plastique a atteint 7,3 millions d'euros au premier semestre 2017, en recul de 13% par rapport au premier semestre 2016.

 

La production totale du segment s'est élevée à 7 128 tonnes de polypropylène recyclé au 30 juin 2017 contre 7 933 tonnes au premier semestre 2016, soit une baisse de 10%.

 

Compte tenu de la baisse de la demande, notamment dans l'industrie automobile, et de la concurrence des matières vierges en raison des cours bas du pétrole, le Résultat Opérationnel Courant du segment a atteint l'équilibre au premier semestre 2017, par rapport à un léger bénéfice de 0,2 million d'euros pour le premier semestre 2016.

 

 

  1. Evolution des procédures judiciaires6

  • Procédures concernant Metaleurop Nord SAS

Le document récapitulatif des procédures judiciaires concernant Metaleurop Nord SAS et Recylex SA, mis à jour au 26 juillet 2017, est disponible sur le site internet du Groupe Recylex : www.recylex.fr - Rubrique Actualités - Calendrier des procédures judiciaires.

 

Suite aux 187 arrêts rendus le 31 janvier 2017 par la Cour d'Appel de Douai concernant les demandes d'indemnisation pour licenciement sans cause réelle et sérieuse d'anciens salariés de la société Metaleurop Nord SAS, Recylex SA a décidé de former un pourvoi en cassation7.

 

Par ailleurs, le 2 mars 2017, la Cour administrative d'Appel de Douai a donné gain de cause à Recylex SA en décidant notamment d'enjoindre au Ministre du travail d'abroger l'arrêté du 5 novembre 2013 inscrivant l'établissement de la société Metaleurop Nord, situé à Noyelles-Godault, sur la liste des établissements ouvrant droit à l'allocation de cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante (« ACAATA »).

 

6 Voir la note 1 de l'annexe aux comptes consolidés 2016.

7 Voir le communiqué de presse du 1er février 2017.

 

  • Enquête de la Commission européenne dans le secteur du recyclage du plomb8

Le 8 février 2017, la Commission européenne a infligé une amende à plusieurs acteurs européens du secteur des achats de batteries automobiles au plomb usagées, dont un montant de 26,7 millions d'euros au groupe Recylex. Recylex et ses filiales concernées ont décidé de faire appel de la décision de la Commission européenne.

 

Après discussions avec la Commission européenne et les principaux partenaires financiers du Groupe, un accord global a été trouvé intégrant un plan d'étalement du paiement de l'amende (avec le report à moyen-long terme du paiement d'une partie importante de l'amende), le report d'échéance de dettes existantes et le maintien des financements existants en France et en Allemagne.

 

8 Voir les communiqués de presse du 8 février 2017 et du 18 mai 2017 ainsi que la Note 1 de l'annexe aux comptes consolidés condensés au 30 juin 2017.

 

 

  1. Perspectives pour le second semestre 2017


Après une période de hausse au premier trimestre 2017, les cours des métaux exprimés en euros ont enregistré une correction au second trimestre 2017.

Si leurs niveaux demeurent actuellement satisfaisants portés notamment par de bons fondamentaux, l'évolution de la parité Euro/Dollar (EUR/$) sera un élément clé du second semestre 2017. En effet, l'euro est actuellement à son plus haut niveau face au dollar depuis janvier 2015. Si cette situation persiste ou s'amplifie, elle pourrait pénaliser à terme les cours des métaux exprimés en euros.

 

  • Segment Plomb

La performance de ce segment au second semestre 2017 dépendra principalement de l'évolution du cours du plomb au cours de la période et de la disponibilité de matières à traiter.

Compte tenu de la réalisation de l'arrêt de maintenance de la fonderie au premier semestre 2017, l'objectif du Groupe pour le second semestre 2017 est de maintenir un niveau élevé de production.

Les priorités stratégiques du Groupe dans le segment Plomb demeurent la poursuite de la politique sélective d'approvisionnements et les travaux du nouveau four de réduction de la fonderie de Weser-Metall GmbH.

 

  • Segment Zinc

Dans les deux activités du segment Zinc, la performance du second semestre 2017 dépendra de l'évolution du cours du zinc au cours de la période. Fin août 2017, le cours du zinc exprimé en $ a franchi le seuil des 3 000 $, un plus haut historique depuis octobre 2007.

Dans l'activité de production d'oxydes Waelz, sous réserve d'une disponibilité des matières à traiter similaire à celle du premier semestre 2017, la performance industrielle de cette activité devrait s'améliorer au second semestre 2017, les arrêts de maintenance ayant été réalisés au premier semestre 2017.

Dans l'activité de production d'oxydes de zinc, Norzinco GmbH va poursuivre au second semestre 2017 ses actions pour développer et diversifier ses sources d'approvisionnement afin de répondre à l'augmentation de la demande de ses clients.

 

  • Segment Métaux Spéciaux

Compte tenu de ses performances actuelles et dans un contexte de marchés toujours difficile, PPM Pure Metals GmbH va renforcer ses actions commerciales, notamment sur le germanium, afin de restaurer ses marges.

 

  • Segment Plastique

Compte tenu d'un contexte économique difficile, la priorité du segment Plastique sera de développer et diversifier son portefeuille commercial.

Comme chaque année, les arrêts annuels de maintenance programmés ont eu lieu dans les deux usines du Groupe en juillet et août 2017.

 

 

  1. Agenda financier

 

Chiffre d'affaires au 30 septembre 2017 : jeudi 9 novembre 2017 (après bourse)

 

 

*************************************

Régénérer les mines urbaines

Implanté en France et en Allemagne, le groupe Recylex est un spécialiste européen du recyclage du plomb, du plastique et du zinc mais aussi de la production de métaux spéciaux. Acteur majeur de l'économie circulaire avec un savoir-faire historique dans la valorisation des mines urbaines, le Groupe emploie plus de 660 personnes en Europe et a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 382 millions d'euros en 2016.

Pour en savoir plus sur le groupe Recylex: www.recylex.fr et sur twitter : @Recylex

*************************************

 

 Contact Presse / Investisseurs :

Gabriel ZEITLIN

+ 33 (0)1 58 47 29 89

gabriel.zeitlin@recylex.fr

 

 

Avertissement : Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle constituant soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Rapport Annuel de la Société disponible sur son site Internet (www.recylex.fr). Des informations plus complètes sur Recylex peuvent être obtenues sur son site Internet (www.recylex.fr). Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées sur une base annuelle (2017/2016).





Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/155338/R/2132460/815010.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS