En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 831.53 PTS
-1.34 %
4 833.5
-1.14 %
SBF 120 PTS
3 846.25
-1.18 %
DAX PTS
10 764.24
-1.47 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.130
-0.49 %

RECYLEX S.A. : RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2018

| GlobeNewswire | 518 | Aucun vote sur cette news
RECYLEX S.A.  : RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2018
Credits  ShutterStock.com

 

 

 

 

  • Résultats financiers au 30 juin 2018 impactés par le ralentissement de la production du segment Plomb
  • Fort repli du segment Plomb, bonne performance du segment Zinc, retour au profit du segment Métaux Spéciaux, segment Plastique proche de l'équilibre

 

Suresnes, le 28 septembre 2018 : le Conseil d'administration de Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) a arrêté ce jour les comptes semestriels consolidés au 30 juin 2018.

 

Compte de résultat simplifié et éléments de bilan consolidés (données revues par les auditeurs) :

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2018

Au 30 juin 2017

Variation (en MEUR)

Chiffre d'affaires

194,6

218,3

-23,7

EBITDA1 IFRS

(1,9)

9,6

- 11,5

EBITDA1 retraité2

6,9

17,4

-10,5

Résultat opérationnel courant IFRS

(4,1)

6,3

-10,4

Résultat opérationnel courant retraité2

4,2

13,7

-9,5

Résultat net (IFRS)

(1,8)

6,7

-8,5

 

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2018

Au 31 décembre 2017

Variation (en MEUR)

Trésorerie et équivalents de trésorerie

6,2

5,5

+0,7

Trésorerie nette3

(8,8)

(9,5)

+0,7

Capitaux propres

(3,8)

(4,2)

+0,4

Endettement financier net6

101,2

93,1

+8,1

 

Sebastian Rudow, Président-Directeur Général de Recylex S.A., a déclaré :

« Au cours des six premiers mois de l'année 2018, nous avons achevé la construction de notre nouveau four de réduction conformément au planning et avons démarré sa mise en service à chaud. Néanmoins, suite aux adaptations du four principal (BSF) de Nordenham pour le raccorder au nouveau four de réduction, la production de plomb du Groupe a enregistré un ralentissement significatif et a particulièrement pesé sur notre performance financière. En conséquence, l'amélioration de la performance du segment Zinc et le retour au profit du segment Métaux Spéciaux n'ont pas permis de compenser la perte du segment Plomb, le segment Plastiques étant, quant à lui, proche de l'équilibre. Avec l'aide de nos partenaires financiers, nous avons négocié un accord pour adapter les modalités du financement du périmètre allemand du Groupe. Cela nous donne davantage de temps pour déployer notre projet stratégique et engager la transformation industrielle en faveur d'un avenir durable pour le Groupe Recylex. La gestion de ces événements était complexe et je suis fier du travail de l'ensemble des personnes impliquées. Nous avons désormais un objectif clair pour le second semestre 2018 : augmenter notre production de plomb. »

 

Le Rapport Financier Semestriel 2018 complet du groupe Recylex peut être consulté sur le site internet de la société (www.recylex.fr dans la rubrique Actionnaires / Investisseurs / Informations réglementées / Rapport financier Semestriel).

 

 

  1. Évolution des cours des métaux en euros au 30 juin 20184

 

La moyenne des cours des métaux à fin juin s'établit comme suit :

 

(en euros par tonne)

Moyenne du premier semestre 2018

Moyenne du premier semestre 2017

Variation
(%)

Cours du plomb

2 029

2 052

-1%

Cours du zinc

2 699

2 487

+9%

 

 

  1. Résultats consolidés et éléments de bilan au 30 juin 2018
     
    • Éléments de compte de résultat

 

Le chiffre d'affaires consolidé pour les six premiers mois de 2018 s'est élevé à 194,6 millions d'euros, en baisse de 11% par rapport au premier semestre 2017. Le chiffre d'affaires consolidé retraité2 au 30 juin 2018 est ressorti à 207,9 millions d'euros, en baisse de 10% par rapport à la même période de 2017.

 

Au premier semestre 2018, l'EBITDA consolidé en normes IFRS a atteint -1,9 million d'euros, contre un EBITDA positif de 9,6 millions d'euros au premier semestre 2017. Sur la même période, l'EBITDA consolidé retraité2 est en revanche positif, et s'est établi à 6,9 millions d'euros, contre 17,4 millions d'euros au premier semestre 2017.

 

Cette forte érosion de la rentabilité opérationnelle du Groupe s'explique par la performance négative du segment Plomb5. Ce dernier a en effet été impacté au premier semestre 2018 par :

  • Un long arrêt programmé du four principal actuel (BSF : « Bath Smelting Furnace » - four de fusion à bain) de Weser-Metall GmbH (Nordenham) au premier trimestre 2018 pour maintenance et pour préparer son raccordement au nouveau four de réduction,
  • Le ralentissement de la production de Plomb du four principal (BSF) de Weser-Metall GmbH (Nordenham) au deuxième trimestre 2018, en raison des adaptations techniques requises pour la connexion du four principal (BSF) avec le nouveau four de réduction qui ont impacté, davantage qu'initialement anticipé, le taux d'utilisation du four principal (BSF).

 

En parallèle, la rentabilité du segment Zinc s'est améliorée au premier semestre 2018 principalement portée par la hausse des cours du zinc. L'EBITDA du segment Métaux Spéciaux s'est redressé de manière significative, de retour à un niveau très légèrement positif, grâce aux mesures commerciales et industrielles prises par PPM Pure Metals GmbH, ainsi qu'à un environnement de marché plus favorable. L'EBITDA du segment Plastique est demeuré proche de l'équilibre, affichant une très légère perte.

 

En conséquence, le Groupe a constaté au premier semestre 2018 une perte opérationnelle courante de 4,1 millions d'euros, contre un bénéfice de 6,3 millions d'euros au premier semestre 2017. Le résultat opérationnel courant retraité2 a reculé également mais est resté toutefois largement positif, à 4,2 millions d'euros contre 13,7 millions d'euros au premier semestre 2017. Les légères améliorations de la rentabilité des segments Zinc et Métaux Spéciaux n'ont pas suffi à compenser le repli du segment Plomb, le segment Plastique ayant été proche de l'équilibre.

Enfin, les impacts positifs de la quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence pour 5,4 millions d'euros (en hausse de 31% par rapport au premier semestre 2017) et d'une reprise de provisions liée à des décisions de justice favorables (0,6 million d'euros) ont été partiellement compensés par des frais financiers nets à hauteur de 3,2 millions d'euros (en hausse de 19% par rapport au premier semestre 2017 en raison de l'augmentation de la dette financière).

Pour toutes ces raisons, au 30 juin 2018, Recylex a enregistré une perte nette consolidée part du Groupe de 1,8 million d'euros, par rapport à un bénéfice net de 6,7 millions d'euros au premier semestre 2017.

 

  • Éléments de Bilan

 

La position nette de trésorerie du Groupe, après déduction des lignes de crédit, a atteint -8,8 millions d'euros au 30 juin 2018, en légère amélioration de 0,7 million d'euros par rapport à -9,5 millions d'euros au 31 décembre 2017. Au 30 juin 2018, le Groupe a utilisé l'intégralité de ses lignes de crédit qui s'élèvent à 15,0 millions d'euros.

Suite aux exercices effectués par Kepler Cheuvreux, au cours du premier semestre 2018, de Bons de Souscription d'Action dans le cadre de la ligne de financement en fonds propres mise en place en décembre 2016, 150 000 actions nouvelles ont été émises (prix d'exercice compris entre 7,52 euros et 10,12 euros), générant un flux net de trésorerie d'un montant total de 1,7 million d'euros pour Recylex S.A.

 

Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles se sont élevés à +5,6 millions d'euros au 30 juin 2018, contre -4,7 millions d'euros au premier semestre 2017. Cette forte amélioration résulte essentiellement de la hausse des dividendes reçus de la société Recytech S.A. (détenue à 50%) dans le segment Zinc, et à une stabilisation du besoin en fonds de roulement du Groupe qui, pour rappel, avait été en très forte hausse au premier semestre 2017.

Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, hors dividendes reçus de Recytech S.A., ont par contre été négatifs au premier semestre 2018 à hauteur de -4,8 millions d'euros, reflétant la forte diminution de la production du segment Plomb sur la période.

 

L'endettement financier net6 du Groupe a atteint 101,2 millions d'euros au 30 juin 2018, en augmentation de 8,1 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2017. Cette augmentation s'explique principalement par le tirage de 11,3 millions d'euros sur les prêts bancaires mis en place en décembre 2016 principalement pour financer les investissements industriels en Allemagne, en particulier la construction du nouveau four de réduction du segment Plomb.

Au 30 juin 2018, le Groupe a d'ores et déjà commencé à rembourser cet emprunt bancaire à hauteur de 2,0 millions d'euros. Par ailleurs, les intérêts payés par le Groupe dans son ensemble se sont montés à 4,0 millions d'euros au premier semestre 2018.

 

Les capitaux propres consolidés ont atteint -3,8 millions d'euros au 30 juin 2018, contre -4,2 millions d'euros au 31 décembre 2017. Cette légère amélioration est liée à l'impact positif des fonds levés par Recylex S.A. à hauteur de 2,3 millions d'euros, principalement grâce à la ligne de financement en fonds propres, qui a permis de compenser le résultat net négatif de -1,8 million d'euros enregistré au premier semestre 2018.

 

 


 

  1. Résultats consolidés par segment au 30 juin 2018 (hors Holding et Environnement)
     
    • Segment Plomb (64% du chiffre d'affaires consolidé)

 

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2018

Au 30 juin 2017

Chiffre d'affaires

124,1

151,4

Résultat opérationnel courant (IFRS)

(8,8)

3,8

Résultat opérationnel courant retraité2

(8,8)

4,8

 

Le chiffre d'affaires du segment Plomb ressort à 124,1 millions d'euros au premier semestre 2018, soit une diminution de 18% par rapport au premier semestre 2017.

 

La performance de ce segment au second trimestre 2018 n'a pas permis de compenser celle du premier trimestre. Pour rappel, le premier trimestre 2018 avait été impacté par un long arrêt programmé du four principal (BSF) de Weser-Metall GmbH (Nordenham) (pour maintenance et pour préparer le raccordement de celui-ci au nouveau four de réduction). Malgré une base de comparaison favorable liée à un arrêt maintenance au deuxième trimestre 2017, la production de la fonderie a été fortement ralentie au deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période de 2017, en raison des adaptations techniques requises pour la connexion du four principal (BSF) avec le nouveau four de réduction qui ont significativement impacté le taux d'utilisation du four principal (BSF).

 

Pour ces raisons, la production a atteint 45 890 tonnes au premier semestre 2018, soit un recul de 20% par rapport aux six premiers mois de 2017. Les usines de recyclage en France et en Allemagne ont traité 59 974 tonnes de batteries usagées au plomb-acide, soit 13% de moins qu'au premier semestre 2017. Compte tenu du ralentissement de la production sur le site de Nordenham, le Groupe a décidé de réduire ses approvisionnements au deuxième trimestre 2018.

 

Dans ce contexte, le segment Plomb a enregistré une perte opérationnelle courante de 8,8 millions d'euros au premier semestre 2018, contre un bénéfice de 3,8 millions d'euros au premier semestre 2017. Cette érosion de la rentabilité s'explique principalement par les éléments suivants :

  • La baisse de la production et du chiffre d'affaires pour les raisons évoquées ci-avant (impact d'environ 5,1 millions d'euros) ;
  • Les coûts liés au long arrêt de maintenance programmé de la fonderie de Nordenham (environ 4,6 millions d'euros) ;
  • Des prix d'achat de batteries plomb-acide usagées en hausse par rapport au premier semestre 2017, ce qui a pesé sur la marge du segment (à hauteur d'environ 2,9 millions d'euros).

 

Le 28 juin 2018, le Groupe avait annoncé la fin des travaux de construction du nouveau four de réduction du segment Plomb et le début de sa mise en service à chaud, conformément au planning initial. Le 29 août 2018, le Groupe a annoncé avoir finalisé avec succès la phase de mise en service à chaud et le début de la phase de production, mais avoir toutefois besoin d'un délai complémentaire afin de maîtriser le fonctionnement du four principal (BSF) dans sa configuration modifiée5. Dans ce contexte, le Groupe a mandaté des experts spécialisés pour l'assister en vue d'aboutir à un fonctionnement conjoint satisfaisant des deux fours.

 


 

 

  • Segment Zinc (27% du chiffre d'affaires consolidé)

 

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2018

Au 30 juin 2017

Chiffre d'affaires (IFRS)

53,8

52,4

Chiffre d'affaires retraité2

67,2

64,1

Résultat opérationnel courant (IFRS)

8,3

7,5

Résultat opérationnel courant retraité2

16,6

14,0

 

Au premier semestre 2018, ce segment a enregistré un chiffre d'affaires de 53,8 millions d'euros, en progression de 3% par rapport à la même période de 2017. Le chiffre d'affaires retraité2 du segment ressort à 67,2 millions d'euros, soit une hausse de 5% par rapport au premier semestre 2017. Le chiffre d'affaires est resté globalement bien orienté, l'impact des arrêts de maintenance dans les deux sites de l'activité d'oxydes Waelz au premier trimestre 2018 et la légère contraction des volumes dans l'activité des oxydes de zinc ayant été largement compensés par l'augmentation des cours du zinc.

 

Le chiffre d'affaires de l'activité de traitement des poussières a représenté 60% du chiffre d'affaires du segment au premier semestre 2018. Par rapport au premier semestre 2017, il a évolué dans la même proportion que la moyenne du cours du zinc. La production totale d'oxydes Waelz du Groupe a atteint 35 023 tonnes au premier semestre 2018, quasi-stable (-1%) par rapport au premier semestre 2017. Les usines de Harz-Metall GmbH et de Recytech S.A. ont traité 85 206 tonnes de résidus riches en zinc, contre 84 083 tonnes au premier semestre 2017.

 

Le chiffre d'affaires de l'activité de recyclage des déchets zincifères a représenté 40% du chiffre d'affaires du segment au premier semestre 2018. Il est resté stable par rapport au premier semestre 2017. La production d'oxydes de zinc a atteint 12 540 tonnes, soit un niveau similaire au premier semestre 2017. Norzinco GmbH a traité 11 565 tonnes de déchets zincifères au premier semestre 2018, contre 11 861 tonnes au premier semestre 2017.

 

Pour toutes ces raisons, le segment Zinc a enregistré un résultat opérationnel courant de 8,3 millions d'euros au premier semestre 2018, en amélioration par rapport à 7,5 millions d'euros au premier semestre 2017. Le résultat opérationnel courant retraité2 du segment a également progressé à 16,6 millions d'euros au premier semestre 2018, contre 14,0 millions d'euros au premier semestre 2017. L'activité de recyclage des déchets zincifères a enregistré un léger bénéfice, tandis que l'activité de traitement des poussières a profité de sa forte sensibilité aux cours du zinc, lesquels se situent à des niveaux élevés depuis le quatrième trimestre 2016.

 

  • Segment Métaux Spéciaux (5% du chiffre d'affaires consolidé)

 

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2018

Au 30 juin 2017

Chiffre d'affaires

9.5

7.2

Résultat opérationnel courant (IFRS)

0.4

(1.1)

 

Le chiffre d'affaires de PPM Pure Metals GmbH a atteint 9,5 millions d'euros au premier semestre 2018, soit une augmentation de 32% par rapport au premier semestre 2017. L'évolution favorable du premier trimestre 2018 s'est poursuivie au cours du second trimestre.

 

Grâce à ses efforts commerciaux et à une hausse de la demande, PPM Pure Metals GmbH a amélioré son chiffre d'affaires. Le chiffre d'affaires dans l'Arsenic a fortement progressé grâce à une croissance des volumes qui a permis de largement compenser l'évolution défavorable des prix. Dans le Germanium, la demande a également augmenté ainsi que les prix, générant ainsi un chiffre d'affaires en hausse significative.

 

Dans ce contexte, le segment a enregistré une amélioration de ses performances au cours de la période, avec un résultat opérationnel courant légèrement positif à 0,4 million d'euros, contre une perte opérationnelle de 1,1 million d'euros au premier semestre 2017.

 

  • Segment Plastique (4% du chiffre d'affaires consolidé)

 

(en millions d'euros)

Au 30 juin 2018

Au 30 juin 2017

Chiffre d'affaires

7.1

7.3

Résultat opérationnel courant (IFRS)

(0,1)

0.0

 

Le chiffre d'affaires de ce segment a atteint 7,1 millions d'euros au premier semestre 2018, soit un léger repli de 3% par rapport au premier semestre 2017.

 

Le segment Plastique est impacté par des conditions de marché difficiles. C2P S.A.S en France (qui représente environ 80% du chiffre d'affaires total du segment) a enregistré une légère amélioration de son chiffre d'affaires par rapport au premier semestre 2017, la hausse des volumes vendus au premier trimestre 2018 ayant permis de compenser la légère diminution des prix et des volumes au deuxième trimestre. C2P Germany GmbH (environ 20% du chiffre d'affaires total du segment) a subi une baisse sensible de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2018.

Au premier semestre 2018, la production totale de polypropylène recyclé a reculé de 4% par rapport au premier semestre 2017, pour s'établir à 6 877 tonnes.

 

Dans des conditions difficiles, le résultat opérationnel courant du segment s'est affiché en très légère perte à 0,1 million d'euros, contre un résultat à l'équilibre au premier semestre 2017.

 

 

  1. Évolution des procédures judiciaires

 

Le document récapitulatif des procédures judiciaires concernant Recylex S.A., mis à jour au 19 septembre 2018, est disponible sur le site internet du Groupe Recylex : www.recylex.fr - Rubrique Actualités - Calendrier des procédures judiciaires. L'évolution des principales procédures au cours du premier semestre 2018 est décrite dans le Rapport Financier Semestriel 2018 complet du groupe Recylex consultable sur le site internet de la société www.recylex.fr dans la rubrique Actionnaires / Investisseurs / Informations réglementées / Rapport financier Semestriel.

 

 

  1. Faits marquants intervenus depuis le 30 juin 2018

 

En raison du ralentissement de la production de plomb qui a impacté significativement la situation financière du Groupe depuis le second trimestre 2018, le Groupe a entamé des discussions5 avec l'ensemble des partenaires financiers au titre du financement du nouveau four de réduction de Weser-Metall GmbH (Nordenham) afin d'en adapter les modalités à la situation financière actuelle du périmètre allemand du Groupe.

 

Le 24 septembre 20187, le Groupe a annoncé avoir obtenu l'accord de l'ensemble des partenaires financiers afin d'adapter les objectifs financiers prévisionnels du financement du périmètre allemand du Groupe par rapport à ceux qui avaient été fixés en décembre 20168. Les nouvelles modalités de ce financement sont détaillées dans le Rapport Financier Semestriel 20189.

Des mesures ont également été prises afin d'adapter le besoin de fonds de roulement du Groupe aux niveaux de production de plomb actuels du four principal (BSF).

 

Par ailleurs, conformément aux conditions du contrat de financement conclu en décembre 2016, le périmètre allemand du Groupe a conclu un prêt à hauteur de 12,0 millions d'euros avec Glencore International AG, dédié spécifiquement à financer les besoins en fonds de roulement du périmètre allemand du Groupe dans le cadre de la phase postérieure à la mise en production du nouveau four de réduction de Weser-Metall GmbH10

 

 

  1. Perspectives pour le second semestre 2018

 

Les cours des métaux en euros ont enregistré une évolution favorable en début d'année 2018, avant de subir une légère correction au deuxième trimestre. Cette tendance baissière a perduré depuis le début du troisième trimestre, même si les cours restent à des niveaux favorables pour le moment, portés par des fondamentaux qui demeurent positifs.

Au second semestre 2018, l'évolution du taux de change $/EUR et de la consommation mondiale de métaux, plus particulièrement en Chine, seront des facteurs clés pour les marchés des métaux. Les tensions économiques actuelles entre les États-Unis, l'Union européenne et la Chine relatives aux droits de douane pourraient peser sur l'évolution des cours des métaux d'ici à la fin de l'année.

 

  • Segment Plomb

 

La performance financière du segment Plomb au second semestre 2018 dépendra principalement de la capacité du Groupe à accroître la production de plomb du four principal (BSF) et d'assurer une production stable de son nouveau four de réduction. Compte tenu de cette phase cruciale, le Groupe poursuit pour le moment sa politique de limitation des approvisionnements, en vue de réduire son besoin en fonds de roulement et de restaurer ses marges.

Le ralentissement de la production de plomb au premier semestre 2018 généré par les adaptations techniques pour la connexion du four principal (BSF) avec le nouveau four de réduction a perduré jusqu'à ce jour. Les équipes de Weser-Metall GmbH, avec l'appui des experts spécialisés mandatés, poursuivent actuellement leurs efforts en vue d'aboutir à un fonctionnement conjoint satisfaisant des deux fours. Le Groupe s'est fixé comme objectif pour le second semestre 2018 une augmentation de la production de plomb.

L'augmentation de la production, l'évolution des cours du plomb au cours de la période, ainsi que la disponibilité des batteries au plomb usagées, seront les facteurs déterminants de la performance du segment au second semestre 2018.

 

  • Segment Zinc

 

La performance financière des deux activités du segment Zinc au second semestre 2018 dépendra fortement de l'évolution des cours de ce métal.

Dans l'activité de traitement des poussières, le prochain grand arrêt de maintenance de Harz-Metall GmbH est programmé au premier trimestre 2019 (et non plus au troisième trimestre 2018 comme prévu initialement). En dehors de cet arrêt de maintenance, Harz-Metall GmbH et Recytech S.A. ont pour objectif de produire à pleine capacité, sous réserve que la disponibilité des matières à recycler reste comparable à celle du premier semestre 2018.

Dans l'activité de recyclage des déchets zincifères, Norzinco GmbH poursuivra durant le second semestre 2018 les initiatives de développement de ses sources d'approvisionnement, avec pour objectif de répondre aux besoins de ses clients. Un arrêt de maintenance est programmé au troisième trimestre 2018.

 


 

  • Segment Métaux Spéciaux

 

Pour le second semestre 2018, PPM Pure Metals GmbH aura pour objectif principal de poursuivre l'amélioration de ses efforts commerciaux et industriels.

Les perspectives dans l'arsenic au second semestre 2018 restent favorables grâce à une demande accrue du secteur des semi-conducteurs, mais aussi des industries de l'optique et du silicium.

Bien que le marché reste difficile pour le germanium, la tendance pourrait à terme se redresser au second semestre 2018. Dans ce cadre, PPM Pure Metals GmbH poursuit sa stratégie de niche sur les produits à forte valeur ajoutée, ainsi que ses efforts d'efficacité. L'objectif principal de ce segment est d'assurer son retournement.

 

  • Segment Plastique

 

Comme chaque année, les arrêts annuels de maintenance des deux usines du Groupe ont eu lieu en juillet et en août 2018.

Au second semestre 2018, la priorité du segment Plastique sera de poursuivre le développement de son chiffre d'affaires et la diversification de son portefeuille commercial, en vue de redresser ses marges.

 

 

  1. Agenda financier prévisionnel

 

  • Chiffre d'affaires au 30 septembre 2018 : jeudi 8 novembre 2018 (après bourse)

 

*************************************

Régénérer les mines urbaines

Implanté en France et en Allemagne, le groupe Recylex est un spécialiste européen du recyclage du plomb, du zinc, du polypropylène et de la production de métaux spéciaux.

Acteur majeur de l'économie circulaire avec un savoir-faire historique dans la valorisation des mines urbaines, le Groupe emploie plus de 660 personnes en Europe et a réalisé un chiffre d'affaires de 450 millions d'euros en 2017. Pour en savoir plus sur le groupe Recylex: www.recylex.fr, sur Linkedin et twitter : @Recylex

*************************************

 

 
  

 


Contact Presse / Investisseurs :

Karim ZOUANEB / TBWA

+ 33 (0) 6 47 41 28 20

karim.zouaneb@tbwa-corporate.com

 

 

1 Résultat Opérationnel Courant avant amortissements, provisions et pertes de valeur (indicateur non-IFRS).

2 Pour évaluer la performance du segment Plomb, le Groupe utilise dans son reporting interne la méthode « Last In First Out » (non admise par les normes IFRS) pour évaluer les stocks de la fonderie de plomb de Nordenham. Pour évaluer la performance du segment Zinc, le Groupe communique également des données financières retraitées incluant la part de Recytech SA (détenue à 50%), en intégration proportionnelle (méthode non admise par les normes IFRS). Voir note 4 des annexes aux comptes consolidés au 30 juin 2018.

3 Trésorerie nette des lignes de crédit utilisées.

4 Source : London Metal Exchange 2017 - Voir le communiqué de presse du 26 juillet 2018 pour plus de détails.

5 Voir le communiqué de presse du 29 août 2018.

6 Hors passifs éventuels - Voir note 1.F des comptes consolidés au 30 juin 2018.

7 Voir le communiqué de presse du 24 septembre 2018.

8 Voir notes 30 et 32.5.2 des annexes aux comptes consolidés au 31 décembre 2017, notes 6.7 et 7 des annexes aux comptes consolidés au 30 juin 2018 et le communiqué de presse du 29 décembre 2016.

9 Voir note 10 des annexes aux comptes consolidés au 30 juin 2018.

10 Voir notes 1.G, 7 et 10 des annexes aux comptes consolidés au 30 juin 2018.

 

Avertissement : Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle constituant soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Rapport Annuel de la Société disponible sur son site Internet (www.recylex.fr). Des informations plus complètes sur Recylex peuvent être obtenues sur son site Internet (www.recylex.fr). Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées sur une base annuelle (2018/2017).

 

 


Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/155338/R/2218275/867071.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par West Corporation. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution en OTT et IPTV de la télévision et de la vidéo en direct, en différé et à la demande (VOD), a été choisi par Ting, opérateur américain de…

Publié le 14/12/2018

Communiqué de presse 14 décembre 2018 - N° 29   SCOR apporte son soutien à la science actuarielle avec l'attribution des prix de l'actuariat dans sept pays en 2018   En…

Publié le 14/12/2018

Sensorion prend 6,2% à 1,14 euro dans un volume de 0,6% du capital ce vendredi, le groupe ayant annoncé l'atteinte du critère principal de tolérance...

Publié le 14/12/2018

La faiblesse du cours de bourse de Rexel, qui vient de perdre près du tiers de sa valeur en six mois et la moitié en cinq ans, attire l'intérêt...

Publié le 14/12/2018

Le chinois CGN et le français EDF annoncent que l'unité numéro 1 de la centrale nucléaire de Taishan (Chine) est devenue le premier EPR au monde à entrer en exploitation commerciale. Ce jalon…