5 404.13 PTS
+0.09 %
5 403.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 305.37
+0.04 %
DAX PTS
13 164.18
+0.08 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Rapport semestriel - Exercice 2017-2018

| GlobeNewswire | 201 | Aucun vote sur cette news
Rapport semestriel - Exercice 2017-2018
Credits  ShutterStock.com

Laurent-Perrier

Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance

au capital de 22.594.271,80 euros

Siège Social : 32, avenue de Champagne 51150 Tours sur Marne

335 680 096 RCS Reims

--------

Etats financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 septembre 2017

 

A.                 Compte de résultat consolidé intermédiaire

 

 

Résultat global consolidé

 

Les notes annexes listées en page 6 font partie intégrante des comptes consolidés

Bilan consolidé intermédiaire

 

 

 

Les notes annexes listées en page 6 font partie intégrante des comptes consolidés

 


 

Tableau des flux de trésorerie consolidé intermédiaire

 

 

 


 

Tableau de variation des capitaux propres consolidés

 

 

Notes annexes aux états financiers consolidés intermédiaires résumés

 

1. infOrmations generales

 

Le Groupe LAURENT-PERRIER exerce sa principale activité dans la production et la vente des vins de Champagne sous quatre marques principales, du milieu au haut de gamme.

LAURENT-PERRIER S.A. (Siège social : 32, avenue de Champagne 51150 Tours sur Marne et N° de SIRET 335 680 096 00021) est une société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance, cotée à Euronext Paris, filiale d'Euronext.

 

Les présents états financiers consolidés intermédiaires résumés couvrent la période du 1er avril au 30 septembre 2017. Ils ont été arrêtés par le Directoire du 21 novembre 2017.

 

2.  PRINCIPES COMPTABLES

 

2.1    Déclaration de conformité

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 septembre 2017 (désignés ci-après comme « les états financiers résumés ») ont été établis en conformité avec les International Financial Reporting Standards (IFRS) telles qu'approuvées par l'Union européenne et applicables au 30 septembre 2017. En particulier, les états financiers résumés ont été préparés conformément à la norme IAS 34 relative à l'information financière intermédiaire. En application de celle-ci, seule une sélection de notes explicatives est incluse dans les présents états financiers résumés. Ces notes doivent être lues en complément des états financiers consolidés du Groupe établis pour l'exercice clos le 31 mars 2017 et inclus dans le document de référence déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 16 juin 2017.

Le référentiel IFRS, tel qu'adopté dans l'Union européenne, peut être consulté sur le site internet de la Commission européenne : http://ec.europa.eu/internal_market/accounting/ias_fr.htm#adopted-commission.

 

2.2    Préparation des états financiers

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 septembre 2017 ont été établis suivant les principes et méthodes comptables identiques à ceux appliqués au 31 mars 2017 et décrits dans  les notes aux états financiers consolidés établis pour l'exercice clos au 31 mars 2017.

 

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 septembre 2017 ont été établis sur la base du principe du coût historique, à l'exception des terres à vignes, des récoltes vendangées par LAURENT-PERRIER et de certaines catégories d'instruments financiers, qui sont évaluées à leur  juste valeur. Les actifs et passifs qui font l'objet d'une opération de couverture sont renseignés à leur juste valeur en considération du risque couvert.

 

La préparation des états financiers selon les IFRS nécessite de la part de la direction d'exercer des jugements, d'effectuer des estimations et de faire des hypothèses qui ont un effet sur l'application des méthodes comptables et sur les montants des actifs et des passifs, des produits et des charges. Les valeurs réelles peuvent être différentes des valeurs estimées.

Les estimations et les hypothèses sous-jacentes sont réexaminées régulièrement par la direction. L'effet des changements d'estimation comptable est comptabilisé au cours de la période du changement et de toutes les périodes ultérieures affectées.

Les tests de dépréciation mis en oeuvre au 30 septembre 2017 n'ont pas révélé de dépréciation à constater.

 

Par ailleurs, la comparabilité des comptes semestriels et annuels peut être affectée par la nature saisonnière des activités du Groupe qui réalise sur la seconde partie de l'exercice un volume d'affaires supérieur à celui du premier semestre.

 

Ils sont exprimés en millions d'euros, sauf indication contraire.

 

2.2.1. Nouvelles normes et interprétations applicables en 2017/2018

Les comptes consolidés ne tiennent pas compte des nouvelles normes adoptées par l'Union Européenne et applicables au 1er janvier 2018 :

  • Norme IFRS 9 «  Instruments financiers »
  • Norme IFRS 15 «  Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients »

L'impact de ces normes est en cours d'analyse par le Groupe qui ne s'attend pas à des impacts significatifs sur ses comptes.

2.2.2. Nouvelles normes publiées par l'IASB et non encore approuvées par l'Union européenne

L'International Accounting Standard Board (IASB) a publié une série de nouvelles normes non encore approuvées par l'Union européenne, dont les effets sur le Groupe sont en cours d'analyse et n'ont pas fait l'objet d'une application anticipée.

 

3.      VARiations de perimetre

 

Aucune variation de périmètre n'est intervenue depuis le 1er avril 2017.

 

4.      FAITs MARQUANTs DE LA PERIODE

 

Néant

5.  COMMENTAIRES SUR LES COMPTES

 

5.1 Goodwill

 

5.2 Immobilisations incorporelles

 

La variation des immobilisations incorporelles par catégorie d'immobilisation s'analyse de la façon suivante :

 

5.3  Immobilisations corporelles

 

Les principes comptables adoptés par le groupe prévoient une évaluation des terres à vignes à la juste valeur. L'évaluation est calculée en fonction de la valeur vénale moyenne des terres agricoles par zone géographique, déterminée sur la base de statistiques de transactions publiées par un organisme officiel. La variation de la valeur vénale moyenne des terres agricoles en 2016, telle que publiée en 2017, a été jugée non significative, les valeurs retenues au 31 mars 2017 ont été maintenues.

 

5.4 Actifs financiers non courants

 

Les autres immobilisations financières sont détaillées ci-dessous :

 

 

Les prêts correspondent principalement à des prêts accordés à des partenaires viticulteurs ; les prêts à échéance à plus d'un an bénéficient de garanties de paiement et/ou de garanties réelles (privilège de prêteur de deniers principalement).

Ils font l'objet d'une actualisation au taux de marché équivalent de 1,46% (1,61% au 31 mars 2017), s'ils sont sans intérêts.

 

5.5    Stocks et encours

 

 

La provision pour dépréciation concerne principalement des articles publicitaires.

Le prix de revient des produits en cours et des produits finis est déterminé selon la méthode du prix moyen pondéré qui intègre une quote-part des frais généraux encourus pour la production des stocks.

Le prix de revient des stocks inclut également l'effet de la mise à la valeur de marché des raisins provenant des vignobles du groupe :

 

 

5.6    Créances clients

 

 

Il n'y a pas de concentration du risque de crédit au titre des créances clients en raison de leur nombre important et de leur implantation internationale.

 

 

 

5.7    Autres actifs

 

Les autres actifs s'analysent ainsi :

 

 

 

Le poste « divers » comprend essentiellement des avances à des fournisseurs de raisins et vins.

 

5.8    Capitaux propres

 

Capital social

  

 

Dividendes

 

Les dividendes versés au cours de l'exercice 2017-2018 ont été de 1,05 EUR par action et de 1,05 EUR par action pour l'exercice précédent.

 

Plans d'options d'achat d'actions

 

La situation des options en vie et le montant de la charge de l'exercice se présentent comme suit :

 

 

Conformément à la norme IFRS 2, seuls les plans postérieurs au 7 novembre 2002 ont été valorisés. Compte tenu de l'étalement sur la période d'acquisition des droits, la charge au 30 septembre 2017 est nulle.

 

Actions propres

 

L'assemblée générale du 12 juillet 2017 a approuvé un programme de rachat d'actions.

Les programmes d'achat réalisés peuvent avoir diverses finalités : il peut s'agir d'opérations d'achat en vue de réduire la dilution, d'optimiser la gestion des capitaux propres de la société ou de couvrir  les plans d'options d'achat d'actions.

 

Au cours du premier semestre 2017/2018, le nombre d'actions propres a diminué de 2 972 actions pour s'établir au 30 septembre 2017 à 41 473 actions propres détenues par le Groupe.

 

 

 

Cette variation a eu un effet positif sur les capitaux propres pour un montant de 216 milliers d'euros selon le détail ci-dessous :

                                                                                                       (en milliers d'euros)

  • Variation de la valeur brute des actions propres                                          189
  • Plus-values de cessions imputées sur les capitaux propres                            27

Variation nette des actions propres                                                              216

 

5.9    Provisions pour risques et charges

 

 

Les autres provisions sont essentiellement constituées par des provisions pour risques sociaux.

 

5.10 Engagements de retraite et avantages assimilés

 

Ces provisions couvrent trois natures d'engagements :

  • Les salariés des sociétés françaises reçoivent, lors de leur départ en retraite, une indemnité calculée selon la convention collective du Champagne et dont le montant varie en fonction, notamment, de leur dernier salaire et des années d'ancienneté. Ces plans constituent des régimes à prestations définies au sens de la norme IAS 19 R. Ils ne font pas l'objet d'un financement spécifique.

 

Les engagements vis-à-vis du personnel (qui n'existent que pour les sociétés françaises) sont calculés selon une méthode rétrospective avec projection des salaires de fin de carrière.

 

Les principales hypothèses actuarielles au 30 septembre 2017 sont les suivantes :

  • Départ volontaire du salarié
  • taux d'actualisation : 1,45% pour les indemnités de fin de carrière et le régime de retraite sur-complémentaire (contre 1,39% au 31 mars 2017) et 1,85% pour les mutuelles (contre 1,79% au 31 mars 2017)
  • taux de revalorisation annuelle des salaires : 1,5% pour les non cadres et 2,5% pour les cadres
  • âge de départ en retraite :
    • Cadres : 64 ans
    • Non cadres : 62 ans
    • VRP : 65 ans
  • taux annuel de démission:
     
  • table de mortalité : TH et TF 00.02

 

 

  • Par ailleurs, le Groupe a souscrit un contrat de retraite sur-complémentaire à prestations définies au profit de ses cadres supérieurs. Ce contrat assure une rente annuelle brute de 15% du salaire des 12 mois précédant le départ en retraite. Les droits ne sont acquis qu'après la liquidation de la retraite de base. Ce plan constitue un régime à prestations définies au sens de la norme IAS 19 R. Il fait l'objet d'un financement spécifique sans recours, confié à un organisme extérieur.
     
  • Enfin, certaines sociétés françaises du Groupe apportent une aide à leurs anciens salariés retraités en prenant en charge une partie de leurs cotisations à la mutuelle santé.

 

La variation des provisions pour retraite et avantages assimilés se détaille comme suit :

 

 

5.11 Dettes financières courantes et non courantes

 

Au cours de la période, le Groupe  Laurent-Perrier a  finalisé le réaménagement de sa structure financière en renégociant sa dette à des conditions favorables. Laurent-Perrier a souhaité se donner les moyens de poursuivre sa croissance et d'améliorer sa compétitivité financière dans un contexte de marché favorable, tout en garantissant son indépendance.

Le Groupe a élargi sa structure financière en la portant à 554 millions d'euros de disponibilités. Après avoir redéfini les conditions du crédit de vieillissement, de nouveaux financements ont été mis en place structurés autour d'une ligne de Capex de 70 millions d'euros et d'une ligne de crédit renouvelable de 85 millions d'euros.

La plupart des emprunts existants ont été refinancés par l'émission d'un placement privé de 100 millions d'euros ayant une maturité de 7 à 10 ans.

 

La dette financière nette s'établit ainsi :

 

L'analyse de la dette financière brute après la prise en compte des effets des instruments dérivés de taux d'intérêt se présente ainsi :

 

Des outils spécifiques d'échange de taux sont mis en place pour les crédits d'exploitation :

 

La juste valeur négative des instruments dérivés qualifiés d'instruments de couverture est comptabilisée au bilan dans le passif courant (autres dettes) pour 0,21 MEUR. Les autres instruments sont constatés par résultat financier (note 5.17).

 

5.12 Autres dettes non courantes

 

Les autres dettes financières correspondent à la participation des salariés pour la partie à plus d'un an.

La partie à moins d'un an figure au passif courant dans le poste « autres dettes ».

 

5.13 Informations  par zones géographiques

 

Le Groupe exerce une seule activité qui consiste en la production et la distribution des vins de Champagne : il n'y a donc pas lieu de donner d'informations sectorielles par secteur d'activité.

 

 

 

5.14 Autres produits d'exploitation nets

 

Ils se décomposent ainsi :

 

 

5.15 Frais de personnel

 

Les frais de personnel (y compris charges sociales, participation, intéressement et engagements de retraite) sont répartis entre les différentes fonctions de la façon suivante :

 

 

 

5.16 Autres produits et charges opérationnels

 

 

 

5.17 Résultat financier

 

 

Du fait des taux variables négatifs et de la restructuration de la dette, certains instruments dérivés ont fait l'objet de tests d'efficacité à la comptabilité de couverture non satisfaisants. En application de la norme, la juste valeur de ces produits a été passée en charge financière pour -1,05 MEUR. Cette juste valeur fera l'objet d'une reprise en produits au cours de la durée de vie résiduelle de ces produits. 

Les instruments financiers précédemment déqualifiés ont fait l'objet d'une reprise de quote-part de juste valeur par le résultat financier pour un montant de -161 kEUR.

 

5.18 Impôt sur le résultat

 

La charge d'impôt sur le résultat est comptabilisée sur la base du dernier  taux d'imposition connu à la clôture de la période. Le taux théorique d'imposition au 30 septembre 2017 est de 28,92% identique à celui utilisé au 31 mars 2017.

 

La charge d'impôt et le taux effectif d'imposition s'analysent comme suit :

 

 

 

5.19 Engagements vis-à-vis du personnel

 

La charge de l'exercice,  au titre des engagements de retraite sur des régimes à prestations définies s'analyse de la façon suivante :

 

 

5.20 Engagements et passifs éventuels

 

Les engagements existants au 31 mars 2017 n'ont pas évolué au cours du premier semestre de l'exercice 2017-2018.

 

5.21 Evénements postérieurs à la clôture

 

A la date d'arrêté des comptes et depuis le 30 septembre 2017, aucun événement significatif n'est intervenu.

 

5.22 Transactions avec les parties liées   

 

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2017-2018, aucune nouvelle transaction avec une partie liée n'a été conclue, par rapport à celles décrites dans le document de référence Laurent-Perrier 2016-2017.

 

 

 

6        PERIMETRE DE CONSOLIDATION

 

6.1 Sociétés consolidées par intégration globale

6.2  Participations dans les entreprises associées consolidées par mise en équivalence

 

B.   Rapport d'activité semestriel du Directoire

 

Activité au 30 septembre 2017

 

Légère baisse du chiffre d'affaires, poursuite de la stratégie de valeur, et consolidation de la structure financière

Les comptes du premier semestre de l'exercice 2017-2018, clos le 30 Septembre 2017, ont été examinés par le Conseil de Surveillance, qui s'est tenu le 21 Novembre 2017 sous la présidence de M. Maurice de Kervénoaël.

 

Principales données financières consolidées auditées :

 

En millions d'Euros
Au 30 Septembre 2017

S1
2016-2017

S1
2017-2018

Variation vs N-1

Variation vs N-1
hors effet de change

Variation vs N-1
Organique (**)

Chiffre d'affaires

97,9

94,7

-3,2%

-1,8%

-0,3%

Résultat opérationnel

19,2

16,9

-11,9%

-7,8%

-4,3%

Marge opérationnelle %

19,6%

17,9%

-1,8 pt

-1,2 pt

-0,8 pt

Résultat net part du Groupe

10,3

7,9

-23,9%

NC

NC

Bénéfice par action (en euros)

1,75

1,33

-0,42

NC

NC

Cash-flow opérationnel*

-28,1 MEUR

-21,8 MEUR

+6,3 MEUR

NC

NC

 

  * Trésorerie générée par l'activité - investissements nets -  dividendes

** Hors effet de change et activités pour compte de tiers

 

Commentant les résultats semestriels, M. Stéphane Dalyac, Président du Directoire, a déclaré : « Dans un contexte de marché étale en volume et sous pression en valeur,       Laurent-Perrier maintient son chiffre d'affaires hors effet de change et activités pour compte de tiers, grâce notamment au lancement de « La Cuvée » et à un effet prix/mix très favorable. Doté d'une qualité reconnue de ses champagnes, d'une structure financière solide et d'un dynamisme de ses équipes, le Groupe garde le cap de sa stratégie de croissance».

 

Evolution du chiffre d'affaires

 

Dans un marché du champagne stable (- 0,2% en volume sur douze mois glissants à fin Septembre 2017), le chiffre d'affaires du Groupe Laurent-Perrier atteint 94,7 millions d'euros à taux de change courants. Hors change, il s'établit à 96,1 millions d'euros, et en données organiques (hors effet de change et activités pour compte de tiers) à 97,5 millions d'euros, soit une variation de - 0,3%.

 

Le lancement du nouveau vin Laurent-Perrier « La Cuvée », associé à un effet prix/mix très solide a notamment permis cette stabilité organique.

 

De même, et conformément à la stratégie de valeur du Groupe mise en place depuis plusieurs années, la marque Laurent-Perrier continue à se renforcer, avec notamment une nouvelle amélioration de la contribution des cuvées haut de gamme aux ventes, et une part du chiffre d'affaires à l'export en croissance.

 

Evolution du résultat

 

Le résultat opérationnel, impacté sur le premier semestre par les frais liés au lancement de « La Cuvée » sur l'ensemble des marchés mondiaux, s'établit à 16,9 millions d'euros à taux de change courants. Hors effet de change, il atteint 17,7 millions d'euros, et en données organiques 18,4 millions d'euros, soit un recul de

- 4,3%.

La marge opérationnelle publiée atteint 17,9% et en données organiques 18,8%, à comparer à 19,6% l'exercice précédent, soit un retrait de - 0,8 point.

 

Le résultat net part du Groupe s'établit à 7,9 millions d'euros, en baisse de 2,4 millions d'euros. Il représente 8,3% du chiffre d'affaires à taux de change courants. Il est fortement impacté par une charge financière non récurrente, liée à une décision de dénouement de swaps.

 

Le cash-flow opérationnel, traditionnellement négatif sur le premier semestre en raison de la saisonnalité des ventes, s'améliore de + 6,3 millions d'euros par rapport à l'an dernier, en raison du phasage du plan pluriannuel d'investissements.

 

Endettement net

 

L'endettement net est en légère baisse sur le semestre et ne représente plus que 76% des fonds propres, contre 81% l'an dernier.

La valeur des stocks a progressé de 2,7% et s'élève à 194% de l'endettement net, contre 189% l'exercice précédent.

 

Perspectives 2017/2018

 

Les performances du premier semestre ne sont pas extrapolables au second, en raison de la forte saisonnalité de l'activité. Dans un contexte économique et monétaire incertain, Laurent-Perrier maintiendra le cap de sa stratégie de valeur. Le Groupe entend continuer à consolider son plan de croissance, en bénéficiant pleinement de l'impact du lancement mondial de « La Cuvée », dont la qualité est reconnue, et en continuant à s'appuyer sur ses cuvées haut de gamme et l'international.

 

Description des principaux risques sur le second semestre 2017-2018

 

Le Groupe Laurent-Perrier a fait l'inventaire des risques dans son document de référence 2016-2017. Pour le second semestre 2017-2018, aucun nouveau risque n'a été identifié.

 

Principales transactions avec les parties liées au 30.09.2017

 

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2017-2018, aucune nouvelle transaction avec une partie liée n'a été conclue, par rapport à celles décrites dans le document de référence Laurent-Perrier 2016-2017.

Les montants du 1er semestre 2017-2018 des transactions existantes figurent au paragraphe 5.22. de l'annexe aux comptes consolidés au 30 septembre 2017.

 

Autres informations

 

Rachat d'actions Laurent-Perrier

Au cours de la période allant du 1er avril au 30 septembre 2017, les opérations suivantes ont été réalisées :

-     achat d'actions au titre de l'animation de marché                                       9 218 actions

-     vente d'actions au titre de l'animation de marché                                     12 190 actions

-     achat d'actions pour consentir des Options d'Achat d'Actions                          0 action 

-     vente d'actions suite à des levées Options d'Achat d'Actions                            0 action 

 

C.  Rapport des commissaires aux comptes sur l'information financière semestrielle
au 30 septembre 2017

 

Aux Actionnaires

Laurent-Perrier SA

32, avenue de Champagne

51150 Tours-sur-Marne

Siège social : 32, avenue du Champagne - BP3 - 51150 Tours-sur-Marne

Capital social : EUR. 22 594 272

Rapport des commissaires aux comptes sur l'information financière semestrielle 2017

Période du 1er avril 2017 au 30 septembre 2017

 

Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

 

En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale et en application de l'article L. 451-1-2 III du Code monétaire et financier, nous avons procédé à :

 

  • l'examen limité des comptes semestriels consolidés résumés de la société Laurent Perrier S.A., relatifs à la période du 1er avril 2017 au 30 septembre 2017, tels qu'ils sont joints au présent rapport ;
  • la vérification des informations données dans le rapport semestriel d'activité.

 

Ces comptes semestriels consolidés ont été établis sous la responsabilité du Directoire. Il nous appartient, sur la base de notre examen limité, d'exprimer notre conclusion sur ces comptes.

 

I - Conclusion sur les comptes

 

Nous avons effectué notre examen limité selon les normes d'exercice professionnel applicables en France. Un examen limité consiste essentiellement à s'entretenir avec les membres de la direction en charge des aspects comptables et financiers et à mettre en oeuvre des procédures analytiques. Ces travaux sont moins étendus que ceux requis pour un audit effectué selon les normes d'exercice professionnel applicables en France. En conséquence, l'assurance que les comptes, pris dans leur ensemble, ne comportent pas d'anomalies significatives, obtenue dans le cadre d'un examen limité est une assurance modérée, moins élevée que celle obtenue dans le cadre d'un audit.

 

Sur la base de notre examen limité, nous n'avons pas relevé d'anomalies significatives de nature à remettre en cause, au regard du référentiel IFRS tel qu'adopté dans l'Union européenne, la régularité et la sincérité des comptes semestriels consolidés résumés et l'image fidèle qu'ils donnent du patrimoine et de la situation financière à la fin du semestre ainsi que du résultat du semestre écoulé de l'ensemble constitué par les personnes et entités comprises dans la consolidation.

 

II - Vérification spécifique

 

Nous avons également procédé à la vérification des informations données dans le rapport semestriel d'activité commentant les comptes semestriels consolidés résumés sur lesquels a porté notre examen limité. Nous n'avons pas d'observation à formuler sur leur sincérité et leur concordance avec les comptes semestriels consolidés résumés.

 

Fait à Reims et à Neuilly-sur-Seine, le 23 novembre 2017

 

                     KPMG SA                                               PricewaterhouseCoopers Audit

                Fernando Alvarez                                                       Christian Perrier

                        Associé                                                                     Associé

 

D. Attestation du responsable du rapport financier semestriel

 

J'atteste, à ma connaissance, que le rapport d'activité ci-dessus et les Etats Financiers Consolidés Résumés du semestre clos le 30 septembre 2017 sont établis conformément aux normes comptables applicables et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de la société et de l'ensemble des entreprises comprises dans la consolidation, et que le rapport semestriel d'activité ci-dessus présente un tableau fidèle des événements importants survenus pendant les six premiers mois de l'exercice, de leur incidence sur les comptes, des principales transactions entre parties liées, ainsi qu'une description des principaux risques et des principales incertitudes pour les six mois restants de l'exercice.

 

 

Stéphane Dalyac

Président du Directoire


Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143390/R/2152518/826650.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

Faurecia, via Faurecia Ventures, a investi dans la start-up américaine Alsentis afin d'enrichir son expertise technologique dans le domaine des...

Publié le 11/12/2017

Altran, spécialiste du conseil en ingénierie et Services R&D, devient partenaire innovation d’Airbus, pour accompagner le développement de ProtoSpace, réseau mondial de laboratoires d’idées…

Publié le 11/12/2017

Des discussions exclusives sont en cours entre les deux sociétés...

Publié le 11/12/2017

Crédit Agricole Payment Services et Wirecard ont annoncé avoir signé une lettre d’intention pour entrer en négociation exclusive en vue de conclure un partenariat visant à proposer une offre de…

Publié le 11/12/2017

aufeminin pourrait bientôt changer de propriétaire...

CONTENUS SPONSORISÉS