En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 085.95 PTS
+0.27 %
6 082.00
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 813.34
+0.29 %
DAX PTS
13 783.89
+0.29 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.083
-0.01 %

Quand le marché de l'IAM change de dimension

| GlobeNewswire | 599 | Aucun vote sur cette news
Quand le marché de l'IAM change de dimension
Credits  ShutterStock.com

Par Christophe GRANGEON, cofondateur de USERCUBE

Longtemps perçues comme des technologies incontournables, mais difficiles à mettre en oeuvre, les solutions d'IAM doivent se réinventer pour tenir enfin leurs promesses et permettre aux entreprises de toutes tailles et notamment aux ETI et grands comptes de sécuriser leurs accès à leurs systèmes d'information. 

 

Quelles nouvelles tendances dans le mode de l'IAM ? 

 

L'extension de la couverture fonctionnelle

 

De nos jours, les clients cherchent une solution unique pour couvrir la gestion du référentiel des identités, la gestion des habilitations, la gestion de la gouvernance des identités et de l'accès aux données. Les solutions spécialisées vont donc disparaitre au profit des plateformes, car le coût d'intégration et d'exploitation de chaque « point solution » est prohibitif par rapport à l'apport fonctionnel.

 

La bascule vers le SaaS

 

La bascule vers des solutions IGA en SaaS est inéluctable et permet de réduire considérablement les coûts d'exploitation et les délais de mise en oeuvre. Des grands groupes ont déjà franchi le pas et l'administration commence à s'y intéresser fortement. Seul le secteur bancaire est encore réticent. La demande des entreprises porte sur des solutions SaaS hybrides pouvant couvrir à la fois les applications dans le Cloud et les applications on premise avec un niveau de sécurité et de performance garanti. Les utilisateurs veulent également conserver la possibilité de pouvoir re-internaliser la plateforme IAM chez eux en cas d'évolution de la législation. 

 

La gestion des habilitations à partir d'un modèle de rôles

 

Les DSI veulent déléguer la gestion des habilitations aux responsables « métiers ». Pour cela, il est nécessaire de proposer un modèle de rôles compréhensible par les  utilisateurs finaux regroupant des rôles applicatifs et des droits techniques. Cette approche de gestion des habilitations constitue « l'IAM 2.0 ». 

 

Un secteur en forte évolution

 

Le marché de l'IAM est en pleine mutation, tant au niveau des éditeurs qu'au niveau des intégrateurs. Les éditeurs historiques - la plupart issus de rachats technologiques - voient leur base installée s'éroder. Les intégrateurs IAM sur le marché français ont pour la plupart fait l'objet de rachats qui ont dilué les compétences. La demande d'une offre en SaaS est en train de monter fortement et nécessite que l'éditeur prenne la responsabilité de la mise en oeuvre afin de pouvoir garantir les niveaux de service. En effet, les montages pseudo SaaS dans lesquels un intégrateur héberge l'offre on premise d'un éditeur ne vont durer que le temps de constater les premiers échecs. Par ailleurs, les utilisateurs ne sont plus disposés à financer des projets longs et hasardeux et veulent minimiser leurs coûts d'exploitation. Ils vont donc privilégier le SaaS et les services opérés dans une logique de maitrise des coûts et de contractualisation du niveau de service via des SLA. 

 

Le secteur de l'IAM connait donc de forts bouleversements qui devraient faire émerger une nouvelle approche de la gestion des projets. Gestion intégrée, Cloud et niveaux de service améliorés se positionnent donc comme les nouveaux piliers d'un marché en fort renouvellement.


Copyright GlobeNewswire


Ce communiqué de presse est diffusé par West Corporation. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/02/2020

"On aurait tous voulu que notre grand fleuron industriel Bombardier poursuive sa trajectoire de croissance"...

Publié le 17/02/2020

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) devient le 1er actionnaire d'Alstom avec 18% du tour de table...

Publié le 17/02/2020

"C'est une excellente nouvelle pour la France, pour l'Europe et pour le Canada"...

Publié le 17/02/2020

Paulic Meunerie a procédé à une augmentation de capital complémentaire par émission de 104...

Publié le 17/02/2020

Le nouveau capital d'Air Liquide s'élève à 2.602.235.812 euros, divisé en 473.133.784 actions au nominal de 5,5 euros...