En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-0.14 %
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
-
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.00 %
1.176
-0.02 %

ORAPI : La Fondation ORAPI Hygiène finance un projet en vue de permettre au Libéria de renforcer sa capacité à faire face aux futures épidémies de maladies infectieuses

| GlobeNewswire | 279 | Aucun vote sur cette news
ORAPI : La Fondation ORAPI Hygiène finance un projet en vue de permettre au Libéria de renforcer sa capacité à faire face aux futures épidémies de maladies infectieuses
Credits  ShutterStock.com

 

United Nations

Educational, Scientific and

Cultural Organization

Monrovia, Liberia Office

 

 

La Fondation ORAPI Hygiène finance un projet en vue de permettre au Libéria de renforcer sa capacité à se préparer, à prévenir et à faire face aux futures épidémies de maladies infectieuses

 

 

En 2015, une discussion avec un représentant de l'antenne de l'UNESCO à Monrovia, au sujet de l'épidémie de la maladie à virus Ebola au Libéria, a confirmé que près de 5 000 personnes avaient alors perdu la vie, et principalement des jeunes d'âge scolaire. L'Unité "Éducation pour la santé" du Bureau de l'UNESCO à Paris a souhaité connaître les faits en vue d'obtenir un soutien pour renforcer le programme de santé scolaire du Système éducatif du Libéria. Cet effort a abouti à un partenariat entre l'UNESCO et la Fondation ORAPI Hygiène, pour soutenir un projet de promotion de la santé en cours au Libéria. L'Association nationale des enseignants du Libéria (NTAL) est le partenaire d'exécution de ce projet.

 

Les objectifs du projet

L'objectif principal de ce projet est de s'assurer que plus de 81 400 élèves, enseignants et membres de la communauté, dans 300 écoles de trois comtés principalement peuplés et affectés, ont la capacité de mettre en pratique les protocoles établis en matière de santé et de sécurité dans les écoles, ainsi que de fournir du matériel éducatif et des matériels anti-virus à virus Ebola.

La mise en place du projet nécessite les étapes suivantes :

  • Effectuer l'évaluation des écoles pour l'identification et le recrutement des enseignants en sciences de la santé dans les écoles et acquérir des connaissances sur la situation sanitaire dans les locaux de l'école.
  • Organiser une formation des formateurs avec un nombre choisi d'enseignants en sciences de la santé dans chaque district scolaire du comté.
  • Fournir et distribuer des matériels de lutte contre les maladies infectieuses pour promouvoir l'application des protocoles de la maladie à virus Ebola.
  • Pratiquer l'enseignement d'au moins 20 écoles dans le district scolaire.
  • Tenir des réunions avec les parties prenantes en vue d'impliquer les principaux acteurs dans le programme de santé scolaire du pays.

 

Le déroulé du projet

Le début de la mise en oeuvre du projet a été précédé par la tenue d'une réunion des parties prenantes le 7 septembre 2017, en présence de représentants de l'OMS, du ministère de la Santé et du ministère de l'Environnement. L'OMS et le Ministère de la santé ont été très utiles pour fournir des informations actualisées sur la situation sanitaire générale dans le pays et ont suggéré que les maladies infectieuses communes les plus courantes soient au centre des préoccupations, notamment la méningite et la fièvre de Lassa. En outre, le ministère de la Santé a conseillé que l'équipe de santé du comté soit intégrée à l'équipe pendant la mission d'évaluation.

Une mission d'évaluation a ensuite été mise en place afin de connaître les réalités du site du projet. Avec le soutien de l'agent d'éducation du comté, des responsables de l'éducation de district, des membres locaux de la NTAL, des administrateurs scolaires, de la PTA et de l'équipe de santé du comté, l'évaluation a été couronnée de succès, malgré le mauvais état des routes qui a empêché l'équipe d'atteindre toutes les écoles. Sur les 100 écoles sélectionnées parmi les 12 districts du comté, 74 écoles ont été observées par l'équipe, tandis que les agents locaux d'éducation NTAL et de district ont fourni les informations de base requises pour le reste des écoles. Il y a 400 écoles primaires et secondaires dans le comté de Bong.

 

 

 

Vingt-neuf formateurs, y compris des enseignants et quelques administrateurs pédagogiques, ont été recrutés avec l'aide et le soutien des bureaux de l'agent d'éducation du comté et des agents d'éducation de district. Il leur a été précisé que le projet ciblait uniquement les enseignants en sciences de la santé dans les écoles, et cela a été largement pris en compte lors du processus de recrutement. Les personnes recrutées sont des enseignants certifiés par le ministère de l'Éducation.

La formation s'est déroulée du 11 au 16 septembre 2017 à Gbarnga, dans le comté de Bong, avec la participation de 29 enseignants. Les animateurs venaient du Ministère de la santé, du Ministère de l'éducation, de l'OMS et de la NTAL. Ces formateurs avaient pour mission de former au moins 210 enseignants dans les écoles publiques et privées du comté.

     

         Formation des ateliers de formation des formateurs dans le comté de Bong

La dernière étape du processus était une session d'enseignement pratique. Les formateurs ont été soumis à cette activité pour s'assurer qu'ils maîtrisaient le contenu du sujet, ainsi que la pédagogie pour dispenser les leçons de manière appropriée et efficace. Chaque équipe du district était composée de quatre maîtres formateurs du Ministère de l'éducation, du Ministère de la santé, de l'OMS et de la NTAL, et avait un spécialiste du contenu et de la pédagogie à chaque endroit. Les résultats ont prouvé qu'environ 82% des enseignants en sciences de la santé étaient prêts à bien suivre leurs cours de sciences de la santé. Des recommandations ont été faites au bureau de l'agent d'éducation du comté pour la formation de recyclage pour les 12% des enseignants à maîtriser l'art de l'enseignement ainsi que le contenu de la matière.

Des résultats positifs

La mise en oeuvre du projet s'est bien déroulée et l'on peut dès lors se féliciter des résultats obtenus. Le programme de santé scolaire a été renforcé afin d'inclure les maladies infectieuses fournies par l'OMS et le Ministère de la santé au Libéria. Vingt-neuf enseignants et administrateurs des sciences de la santé dans 100 écoles enseignent l'amélioration des sciences de la santé dans les écoles du comté de Bong. Les élèves et les enseignants d'une centaine d'écoles du comté de Bong appliquent les protocoles de la maladie à virus Ebola grâce à l'utilisation de matériel anti-Ebola. Les phases I et II du projet ont été mises en oeuvre avec succès dans 200 écoles des comtés de Nimba et de Bong. Ces comtés ont une population scolaire mixte de plus de 8250 élèves et 202 enseignants.

 

À propos de la Fondation ORAPI Hygiène

Créée en novembre 2015, la Fondation ORAPI Hygiène a pour mission de promouvoir les règles d'hygiène qui permettent aux jeunes générations de lutter contre les maladies virales. Elle intervient à l'étranger, notamment au Liberia, un pays très touché par le virus Ebola, d'une part, en soutenant, via l'UNESCO, la sensibilisation des jeunes aux règles d'hygiène et d'autre part, en fournissant des produits pour permettre que les écoles puissent accueillir les enfants avec un maximum d'hygiène. Depuis février 2017, la Fondation agit également en France pour aider les jeunes à connaître les règles qui leur permettront de mieux faire face à des maladies comme la grippe, la gastro-entérite.

 

 

Retrouvez toutes les informations de la Fondation ORAPI Hygiène sur orapi.com

 

 

 

Contacts

Porte-Parole

  Relations Presse

Fabienne CHIFFLOT

  Soraya PILONCHERY

Tel : +33 (0) 6 60 36 46 81

  Tel : +33 (0) 6 2000 62 63

fabienne.chifflot@orapi.com

  spilonchery@aelium.fr

 

 

 


Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143522/R/2198757/852486.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/09/2018

Orapi est en perte de 1,2 ME sur le 1er semestre clos au 30 juin 2018...

Publié le 25/09/2018

    Résultats semestriels 2018     « Dans une période particulièrement intense pour le Groupe qui a lancé de grands chantiers structurants : financement, organisation,…

Publié le 20/09/2018

Le 20 septembre 2018     Grippe : la Fondation ORAPI Hygiène mise sur la prévention pour aider les enfants à lutter contre cette maladie de manière ludique       La…

Publié le 18/09/2018

  Gestion de la Relation Client / CRM : une priorité pour ORAPI Group   Entretien avec Charline Lamy, Chef de projet CRM       En quoi consiste votre…

Publié le 05/09/2018

ORAPI  Date d'arrêté:31/08/2018ARTICLE 223-16 du règlement général de l'AMF    Actions du capital4…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2018

Au 30 juin 2018, l'Actif Net Réévalué (ANR) d'Altur Investissement s'élevait à 36,46 ME, soit 8,75 euros par action...

Publié le 26/09/2018

Pernod Ricard indique appliquer depuis le 1er juillet 2018 la méthode rétrospective complète au titre de la transition vers la nouvelle norme IFRS 15...

Publié le 26/09/2018

Rothschild & Co a une approche plus prudente pour le 2e semestre en raison d'incertitudes sur les marchés financiers...

Publié le 26/09/2018

Selon le 'Canard Enchaîné' publié ce mercredi, Engie aurait proposé qu'EDF lui rachète ses réacteurs belges.

Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...