5 114.15 PTS
+0.00 %
5 104.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 088.40
+0.00 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 449.08
-0.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Orange :Croissance solide du chiffre d'affaires et de l'EBITDA ajusté au 1er semestre 2017, avec une accélération sensible au 2ème trimestre et une progression de la marge d'EBITDA ajusté

| GlobeNewswire | 148 | Aucun vote sur cette news
Orange :Croissance solide du chiffre d'affaires et de l'EBITDA ajusté au 1er semestre 2017, avec une accélération sensible au 2ème trimestre et une  progression de la marge d'EBITDA ajusté
Credits Arseniy krasnevsky  ShutterStock.com

 

 


Communiqué de presse


Paris, le 27 juillet 2017

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Croissance solide du chiffre d'affaires et de l'EBITDA ajusté au 1er semestre 2017, avec une accélération sensible au 2ème trimestre et une progression de la marge d'EBITDA ajusté   

 

  • Le chiffre d'affaires accélère sa croissance au 2ème trimestre 2017 à +1,4% (+138 millions d'euros) après +0,8% au 1er trimestre (+85 millions d'euros), à base comparable. Sur le 1er semestre 2017, le chiffre d'affaires s'élève à 20,276 milliards d'euros, en hausse de +1,1% (+222 millions d'euros) après +0,9% au 2ème semestre 2016 (+188 millions d'euros).

Au 2ème trimestre 2017, l'amélioration de la tendance est notamment liée au rebond de la zone Afrique Moyen-Orient et à la France qui renoue pour la première fois depuis 2009 avec la croissance, tandis que la progression reste forte en Espagne.    

  • La dynamique commerciale reste très soutenue au 2ème trimestre 2017, avec le développement continu de la convergence et du très haut débit en Europe, et le rebond du mobile en Afrique Moyen-Orient.

Les offres convergentes grand public en France et dans la zone Europe poursuivent leur forte croissance, avec 9,8 millions de clients au 30 juin 2017 (+11,5% sur un an). 

La croissance des services fixes haut débit du Groupe reste soutenue, tirée par la fibre qui réalise 308 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017. La base des services fixes haut débit du Groupe s'élève à 19,1 millions de clients au 30 juin 2017 (+5,4% sur un an à base comparable).

Les forfaits mobiles[1] en France et dans la zone Europe réalisent 350 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017, et la base-clients progresse de +3,3% au 30 juin 2017 sur un an. Le très haut débit mobile 4G en France et dans la zone Europe poursuit son développement rapide, en hausse de +39% sur un an avec 31,6 millions de clients au 30 juin 2017.

En Afrique et au Moyen-Orient, les ventes nettes mobiles sont en amélioration très significative pour le deuxième trimestre consécutif, avec 3,9 millions de ventes nettes au 2ème trimestre 2017 après 2,7 millions au 1er trimestre.

  • L'EBITDA ajusté du Groupe renforce sa croissance au 2ème trimestre 2017 à +2,4% après une hausse de +2,0% au 1er trimestre, à base comparable. Au 1er semestre 2017, l'EBITDA ajusté du Groupe s'établit à 5,978 milliards d'euros, en hausse de +2,2% (+130 millions d'euros).

La croissance de l'EBITDA ajusté des activités télécoms s'élève à +2,5% au 2ème trimestre 2017, de +0,3 point supérieure à celle du 1er trimestre (+2,2%). Le taux de marge d'EBITDA ajusté des activités télécoms est également en amélioration, s'établissant à 33,2% au 2ème trimestre 2017 après 25,9% au 1er trimestre (soit 29,6% au 1er semestre 2017, +0,4 point par rapport au 1er semestre 2016). Le taux de marge d'EBITDA ajusté de la France progresse de +1,0 point au 1er semestre 2017.

  • Le résultat d'exploitation du Groupe s'établit à 2,434 milliards d'euros au 1er semestre 2017, en hausse de 293 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2016. Le résultat d'exploitation des activités télécoms s'élève à 2,462 milliards d'euros, en augmentation de 321 millions d'euros.
  • Le résultat net s'élève à 830 millions d'euros au 1er semestre 2017, contre 3,323 milliards d'euros au 1er semestre 2016. La baisse de 2,493 milliards d'euros entre les deux semestres est principalement liée à l'effet de la cession de EE en janvier 2016[2] (2,249 milliards d'euros).

Le résultat net des activités poursuivies est en diminution de -244 millions d'euros. Hors l'effet d'une charge relative à la participation détenue dans BT Group (-349 millions d'euros), le résultat net des activités poursuivies est en amélioration de +105 millions d'euros.

Le résultat net part du Groupe s'établit à 682 millions d'euros au 1er semestre 2017 contre 3,168 milliards d'euros au 1er semestre 2016.  

  • Les CAPEX du Groupe (3,276 milliards d'euros au 1er semestre 2017) sont en augmentation de +3,0% à base comparable. Les CAPEX des activités télécoms (3,251 milliards d'euros) progressent de +2,2% et le taux d'investissement des activités télécoms rapporté au chiffre d'affaires s'élève à 16,0% (+0,2 point par rapport au 1er semestre 2016). Les investissements dans la fibre et le très haut débit mobile (4G et 4G+) progressent de +16,5% par rapport au 1er semestre 2016, en ligne avec les ambitions du plan stratégique Essentiels2020.
  • La dette nette[3] s'établit à 24,555 milliards d'euros au 30 juin 2017, soit une augmentation de 111 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2016. Le ratio "endettement financier net sur EBITDA ajusté des activités télécoms" s'établit à 1,92x au 30 juin 2017 après 1,93x au 31 décembre 2016, en ligne avec l'objectif d'un ratio autour de 2x à moyen terme.

Perspectives 2017

Orange confirme pour l'exercice 2017 un EBITDA ajusté supérieur à celui réalisé en 2016 à base comparable, porté par la forte dynamique commerciale que soutiennent les investissements et la poursuite des efforts de transformation de la structure de coûts.

Le Groupe confirme également l'objectif d'un ratio dette nette/EBITDA ajusté des activités télécoms autour de 2x à moyen terme pour préserver la solidité financière d'Orange et sa capacité d'investissement. Dans ce cadre, le Groupe maintient une politique d'acquisition sélective et créatrice de valeur en se concentrant sur les marchés sur lesquels il est déjà présent.

Comme annoncé lors de la présentation des résultats de l'exercice 2016, le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale annuelle 2018 le versement d'un dividende de 0,65 euro par action pour 2017. Un acompte sur dividende de l'exercice 2017, de 0,25 euro par action, sera payé le 7 décembre 2017[4].

 

 

Commentant la publication des résultats de l'activité du 1er semestre 2017, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du Groupe Orange a déclaré :

« Les résultats du 1er semestre, et plus encore du 2ème trimestre, confirment une accélération de la croissance du Groupe, portée par la France, l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient.

Pour la première fois depuis 2009, le chiffre d'affaires de la France renoue avec la croissance. L'Espagne, et plus généralement l'Europe, ont également enregistré d'excellents résultats avec de fortes progressions du chiffre d'affaires, soutenu par une hausse significative de la base clients très haut débit.

La stratégie que nous menons depuis de nombreux trimestres, fondée sur la convergence autour du foyer et sur la qualité des réseaux pour offrir une expérience client incomparable, porte aujourd'hui ses fruits.

Et nous avons transformé plus de la moitié de cette hausse de nos revenus en EBITDA, démontrant un bon équilibre entre croissance et profitabilité. Cela nous permet de réaffirmer notre objectif d'une croissance de l'EBITDA ajusté pour l'année 2017.

Enfin, ce semestre a été marqué par le renforcement de notre offre de contenus, via la création d'Orange Content et la signature de nouveaux accords avec des partenaires prestigieux tels que Canal +, partenaire historique, ou encore HBO. Nous sommes convaincus que les contenus sont un outil efficace pour faire monter en gamme et fidéliser nos clients tout en défendant la valeur.

Je tiens à remercier pour cette performance l'ensemble des équipes du Groupe qui oeuvrent chaque jour à saisir les opportunités qu'offre à Orange la révolution numérique. »

 

 

 

*

*        *

 

 

Le Conseil d'administration d'Orange SA s'est réuni le 26 juillet 2017 et a examiné les comptes du Groupe.

Les commissaires aux comptes du Groupe ont effectué leurs diligences d'audit sur ces comptes et les rapports d'audit relatifs à leur certification sont en cours d'émission.

 

Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site Internet d'Orange :

                                                            www.orange.com

 

 

 

Indicateurs-clés

  • Données semestrielles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2017

2016

2016

 

variation

 

variation

En millions d'euros

 

à base comparable

en données historiques

 

à base comparable

 

en données historiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

20 276 

20 054 

20 079 

 

1,1 %

 

1,0 %

Dont :

 

 

 

 

 

 

 

 

France

8 879 

8 860 

8 860 

 

0,2 %

 

0,2 %

 

Europe

5 405 

5 162 

5 128 

 

4,7 %

 

5,4 %

 

 

Espagne

2 628 

2 418 

2 418 

 

8,7 %

 

8,7 %

 

 

Pologne

1 325 

1 337 

1 306 

 

(0,9)%

 

1,4 %

 

 

Belgique & Luxembourg

617 

609 

609 

 

1,4 %

 

1,4 %

 

 

Pays d'Europe centrale

843 

801 

798 

 

5,2 %

 

5,6 %

 

 

Éliminations intra-Europe

(8)

(3)

(3)

 

 

 

Afrique & Moyen-Orient

2 491 

2 449 

2 516 

 

1,7 %

 

(1,0)%

 

Entreprises

3 615 

3 675 

3 666 

 

(1,6)%

 

(1,4)%

 

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

819 

903 

904 

 

(9,3)%

 

(9,4)%

 

Éliminations intra-Groupe

(933)

(995)

(995)

 

 

EBITDA ajusté*

5 978 

5 848 

5 913 

 

2,2 %

 

1,1 %

dont activités télécoms

6 005 

5 865 

5 913 

 

2,4 %

 

1,6 %

 

En % du chiffre d'affaires

29,6 %

29,2 %

29,4 %

 

0,4 pt

 

0,2 pt

 

France

3 168 

3 070 

3 070 

 

3,2 %

 

3,2 %

 

Europe

1 548 

1 451 

1 438 

 

6,8 %

 

7,7 %

 

 

Espagne

722 

627 

625 

 

15,3 %

 

15,5 %

 

 

Pologne

367 

396 

387 

 

(7,4)%

 

(5,2)%

 

 

Belgique & Luxembourg

157 

145 

145 

 

8,4 %

 

8,4 %

 

 

Pays d'Europe centrale

302 

283 

281 

 

7,0 %

 

7,6 %

 

Afrique & Moyen-Orient

764 

757 

828 

 

0,9 %

 

(7,7)%

 

Entreprises

629 

661 

660 

 

(4,9)%

 

(4,7)%

 

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

(104)

(74)

(83)

 

(43,0)%

 

(25,0)%

dont Orange Bank

(27)

(17)

 

 

Résultat d'Exploitation

2 434 

 

2 141 

 

 

 

13,7 %

dont activités télécoms

2 462 

 

2 141 

 

 

 

15,0 %

dont Orange Bank

(28)

 

 

 

 

Résultat net

830 

 

3 323 

 

 

 

(75,0)%

Résultat net part du Groupe

682 

 

3 168 

 

 

 

(78,5)%

CAPEX (hors licences)

3 276 

3 181 

3 167 

 

3,0 %

 

3,4 %

dont activités télécoms

3 251 

3 181 

3 167 

 

2,2 %

 

2,7 %

 

En % du chiffre d'affaires

16,0 %

15,9 %

15,8 %

 

0,2 pt

 

0,3  pt

dont Orange Bank

25 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

30 juin 2017

31 décembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Endettement financier net

24 555 

24 444 

 

 

 

 

 

Ratio Endettement financier net / EBITDA ajusté des activités télécoms**

1,92x

1,93x

 

 

 

 

 

 

* Les ajustements de présentation de l'EBITDA sont décrits à l'annexe 6.

** La méthode de calcul du ratio d'endettement financier net / EBITDA ajusté des activités télécoms est présentée à l'annexe 4.

  • Données trimestrielles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2ème

trimestre

2ème

trimestre

2ème

trimestre

 

variation à base

 

variation en données

 

 

 

2017

2016

2016

 

comparable

 

historiques

En millions d'euros

 

à base comparable

en données historiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

10 206 

10 068 

10 070 

 

1,4 %

 

1,4 %

Dont :

 

 

 

 

 

 

 

 

France

4 452 

4 430 

4 430 

 

0,5 %

 

0,5%

 

Europe

2 749 

2 620 

2 594 

 

4,9 %

 

6,0 %

 

 

Espagne

1 337 

1 229 

1 229 

 

8,8 %

 

8,8 %

 

 

Pologne

673 

688 

664 

 

(2,2)%

 

1,3 %

 

 

Belgique & Luxembourg

310 

299 

299 

 

3,5 %

 

3,5 %

 

 

Pays d'Europe centrale

434 

405 

403 

 

7,1 %

 

7,7 %

 

 

Éliminations intra-Europe

(5)

(2)

(2)

 

 

 

Afrique & Moyen-Orient

1 252 

1 219 

1 245 

 

2,7 %

 

0,6 %

 

Entreprises

1 819 

1 843 

1 843 

 

(1,3)%

 

(1,3)%

 

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

412 

448 

450 

 

(8,1)%

 

(8,5)%

 

Éliminations intra-Groupe

(478)

(491)

(491)

 

-

 

-

EBITDA ajusté*

3 380 

3 300 

3 344 

 

2,4 %

 

1,1 %

dont activités télécoms

3 393 

3 310 

3 344 

 

2,5 %

 

1,5 %

 

En % du chiffre d'affaires

33,2 %

32,9 %

33,2 %

 

0,4 pt

 

0,0 pt

dont Orange Bank

(14)

(10)

 

 

Résultat d'Exploitation

1 506 

 

1 325 

 

 

 

13,6 %

dont activités télécoms

1 520 

 

1 325 

 

 

 

14,7 %

dont Orange Bank

(14)

 

 

 

 

CAPEX (hors licences)

1 783 

1 718 

1 710 

 

3,8 %

 

4,3 %

dont activités télécoms

1 767 

1 718 

1 710 

 

2,8 %

 

3,3 %

 

En % du chiffre d'affaires

17,3 %

17,1 %

17,0 %

 

0,2 pt

 

0,3 pt

dont Orange Bank

16 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* Les ajustements de présentation de l'EBITDA sont décrits à l'annexe 6.

 

 

 

Analyse des chiffres-clés du Groupe

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires du Groupe Orange s'élève à 20,276 milliards d'euros au 1er semestre 2017, en hausse de +1,1% (+222 millions d'euros) à base comparable[5], dans la continuité du 2ème semestre 2016 (+0,9%, +188 millions d'euros). La croissance des services fixes haut débit reste soutenue (+6,3% au 1er semestre 2017 après +5,8% au 2ème semestre 2016) et les services mobiles sont en hausse de +0,5% après +0,3% au 2ème semestre 2016.

Au 2ème trimestre 2017, la croissance du chiffre d'affaires du Groupe s'élève à +1,4% à base comparable après +0,8% au 1er trimestre 2017, tirée par la forte croissance de l'Espagne qui se poursuit, le rebond du secteur Afrique Moyen-Orient et la France qui renoue avec la croissance pour la première fois depuis 2009. Les services mobiles et fixes des autres géographies sont également en amélioration au 2ème trimestre.  

Les évolutions du chiffre d'affaires au 2ème trimestre 2017 par géographie sont les suivantes (données à base comparable) :

En France, le chiffre d'affaires est en progression de +0,5% au 2ème trimestre 2017 après avoir été stable au 1er trimestre. L'amélioration de la tendance est liée aux services mobiles (-1,1% après -3,3% au 1er trimestre) avec la baisse moins importante de l'itinérance nationale et l'impact moins marqué de la baisse des prix de l'itinérance en Europe intervenue en avril 2016. La progression des services fixes haut débit reste soutenue (+5,0% après +5,5% au 1er trimestre 2017), tirée par la fibre.

Dans la zone Europe, la croissance du chiffre d'affaires s'élève à +4,9% au 2ème trimestre 2017 après +4,5% au 1er trimestre :

-  en Espagne, la progression du chiffre d'affaires reste forte (+8,8% au 2ème trimestre 2017 après +8,5% au 1er trimestre), tirée par la convergence ;

-  en Pologne, le chiffre d'affaires est en diminution de -2,2% au 2ème trimestre 2017 après une hausse de +0,5% au 1er trimestre. Les ventes d'équipements mobiles enregistrent un tassement de leur croissance en lien avec le niveau élevé du 2ème trimestre 2016, tandis que la tendance des services mobiles et fixes s'améliore ;

-  Belgique & Luxembourg : le chiffre d'affaires enregistre une hausse de +3,5% au 2ème trimestre 2017 après une diminution de -0,7% au 1er trimestre, tirée par les services mobiles, le rebond des ventes d'équipements mobiles, et les services fixes haut débit (offres convergentes) ;   

-  les Pays d'Europe centrale sont en hausse de +7,1% au 2ème trimestre 2017 après +3,2% au 1er trimestre, tirés par la Roumanie (+11,0%) et la Moldavie (+4,4%), tandis que la Slovaquie est stable à +0,1%.   

En Afrique et au Moyen-Orient, le 2ème trimestre marque le retour à une croissance solide (+2,7%) après un 1er trimestre en retrait (+0,7%), tirée par le groupe Côte d'Ivoire, le groupe Sonatel et le Maroc ;

Secteur Entreprises : la tendance s'améliore au 2ème trimestre 2017 avec une baisse limitée à -1,3% après -2,0% au 1er trimestre. Les services de sécurité sont en hausse de +27% et le Cloud de +15%.

Evolution de la base-clients

En France[6], les forfaits mobiles7 réalisent 151 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017, tirées par la croissance soutenue des offres convergentes Open (154 000 ventes nettes) et de Sosh (96 000 ventes  nettes). Le développement rapide de la fibre se poursuit avec 111 000 ventes nettes au 2ème trimestre, et 1,690 million de clients au 30 juin 2017 (+43,1% sur un an).

En Espagne, la dynamique commerciale reste forte à la fois dans le très haut débit fixe avec 141 000 ventes nettes fibre au 2ème trimestre (soit 1,947 million de clients au 30 juin 2017) et dans les forfaits mobiles avec 147 000 ventes nettes.

En Pologne, les forfaits mobiles enregistrent 121 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017, et sur un an, la base-clients des forfaits est en hausse de +10,1% à base comparable.

En Belgique les forfaits mobiles[7] réalisent 21 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017, en amélioration significative par rapport au 1er trimestre (3 000). 

En Afrique et au Moyen-Orient, la base mobile s'élève à 127,2 millions de clients au 30 juin 2017, en hausse de +5,7% (+6,9 millions de clients) sur un an à base comparable. Orange Money compte 32,4 millions de clients et une base active de 10,0 millions de clients au 30 juin 2017.

Au total, la base mobile du Groupe compte 207,4 millions de clients au 30 juin 2017, en augmentation de +3,6% (+7,2 millions de clients supplémentaires) à base comparable. Les forfaits (71,9 millions de clients) progressent de manière soutenue (+7,8% sur un an), tirés principalement par la France et la zone Europe.

Le haut débit fixe totalise 19,1 millions de clients au 30 juin 2017, soit une hausse de +5,4% (+982 000 clients sur un an) avec notamment les progressions de la France, de l'Espagne et de la Pologne.

Les offres convergentes grand public en France et dans la zone Europe comptent 9,8 millions de clients (+11,5% en un an). Elles concernent pour la plus large part la France (5,7 millions), l'Espagne (3,1 millions) et la Pologne (858 000). Le secteur Belgique & Luxembourg, la Roumanie et la Slovaquie commercialisent également des offres convergentes grand public.

Parallèlement, les services de TV totalisent 8,7 millions de clients au 30 juin 2017 (+7,0% sur un an).     

EBITDA ajusté

L'EBITDA ajusté du Groupe s'élève à 5,978 milliards d'euros au 1er semestre 2017, en hausse de +2,2% (+130 millions d'euros) à base comparable.

L'EBITDA ajusté des activités télécoms s'élève à 6,005 milliards d'euros au 1er semestre 2017, soit une progression de +2,4% (+140 millions d'euros) à base comparable. Le taux de marge d'EBITDA ajusté des activités télécoms s'établit à 29,6% au 1er semestre 2017, en augmentation de +0,4 point par rapport au 1er semestre 2016.

Au 2ème trimestre 2017, l'EBITDA ajusté des activités télécoms s'établit à 3,393 milliards d'euros, en hausse de +2,5% à base comparable (+83 millions d'euros) et le taux de marge d'EBITDA ajusté des activités télécoms s'élève à 33,2% (+0,4 point). 

La hausse de l'EBITDA ajusté des activités télécoms au 1er semestre 2017 (+140 millions d'euros à base comparable) est liée à la croissance du chiffre d'affaires (+222 millions d'euros), partiellement compensée par l'augmentation des coûts d'exploitation (-82 millions d'euros), avec notamment la hausse des coûts de contenus et des achats d'équipements destinés aux clients et, dans une moindre mesure, l'augmentation des impôts et taxes d'exploitation et la diminution du résultat de cession d'immobilisations. Parallèlement, les charges de personnel des activités télécoms enregistrent une baisse de -4,0% par rapport au 1er semestre 2016 à base comparable, principalement liée à la diminution du nombre moyen de salariés équivalents temps plein (-2,7%)[8]. Les frais de publicité et de promotion sont également en baisse par rapport au 1er semestre 2016 qui portait les coûts du changement de marque en Belgique et en Egypte, et du parrainage de l'Euro 2016.

 

Résultat d'exploitation

Le résultat d'exploitation du Groupe Orange s'élève à 2,434 milliards d'euros au 1er semestre 2017. Il inclut pour 2,462 milliards d'euros le résultat d'exploitation des activités télécoms et pour -28 millions d'euros, le résultat d'exploitation d'Orange Bank.

La hausse de 293 millions d'euros du résultat d'exploitation par rapport au 1er semestre 2016, est liée à la progression de l'EBITDA (186 millions d'euros) et au contre-effet de la prise en compte au 1er semestre 2016 d'une perte de valeur de 176 millions d'euros relative à l'Egypte (dont 80 millions d'euros au titre des écarts d'acquisition et 96 millions d'euros au titre des immobilisations), que compense partiellement l'augmentation de 72 millions d'euros de la dotation aux amortissements.

Résultat net

Le résultat net de l'ensemble consolidé du Groupe Orange s'élève à 830 millions d'euros au 1er semestre 2017 contre 3,323 milliards d'euros au 1er semestre 2016. La baisse de 2,493 milliards d'euros est principalement liée au contre-effet de la prise en compte du résultat net des activités cédées qui enregistrait au 1er semestre 2016 la cession de EE pour 2,249 milliards d'euros.

Le résultat net des activités poursuivies est en diminution de -244 millions d'euros. Hors l'effet d'une charge de 349 millions d'euros relative à la participation détenue dans BT Group[9], le résultat net des activités poursuivies est en amélioration de +105 millions d'euros :

  • l'augmentation du résultat d'exploitation (293 millions d'euros),
  • et l'amélioration du coût de l'endettement financier brut (114 millions d'euros) et du résultat de change financier (35 millions d'euros),

sont partiellement compensées par l'augmentation de la charge d'impôt sur les sociétés (339 millions d'euros[10]).

CAPEX

Les CAPEX du Groupe s'élèvent à 3,276 milliards d'euros au 1er semestre 2017, en augmentation de +3,0% à base comparable. Les CAPEX des activités télécoms (3,251 milliards d'euros) sont en hausse de +2,2% et le taux d'investissement des activités télécoms rapporté au chiffre d'affaires s'élève à 16,0% (+0,2 point par rapport au 1er semestre 2016).

Les investissements dans la fibre sont en hausse de +5% à base comparable, et concernent principalement la France, l'Espagne et la Pologne. Au 30 juin 2017, le nombre de foyers raccordables à la fibre s'élève à 10,7 millions en Espagne (+2,4 millions en un an), 7,9 millions en France (+2,0 millions) et près de 2,0 millions en Pologne (+0,9 million).

Les investissements dans les services mobiles à très haut débit sont également très soutenus, tirés principalement par la France et le secteur Afrique Moyen-Orient. Le taux de couverture de la population en 4G au 30 juin 2017 s'élève à 92% en France, 93% en Espagne, 99,8% en Pologne, 99,6% en Belgique, 87% en Roumanie, 80,1% en Slovaquie et 98% en Moldavie. En France et en Espagne les investissements visent également à améliorer la qualité du service sur les lieux de vie et de loisirs, et dans les transports. Parallèlement, le déploiement de la 4G+ se poursuit en France et dans les autres pays européens.

En Afrique et au Moyen-Orient, la 3G est déployée dans les 21 pays que compte le secteur et le service 4G est ouvert dans 11 pays (Botswana, Cameroun, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Jordanie, Liberia, Madagascar, Maroc, Maurice, Sénégal et Tunisie). Orange Egypte poursuit le déploiement de la 4G après l'acquisition d'une licence en octobre dernier.

 

Les investissements sont également en hausse dans l'équipement des clients, en lien avec le développement des offres convergentes sur le câble en Belgique.

Le programme de modernisation des boutiques se poursuit : au 30 juin 2017, le Groupe compte 222 boutiques au nouveau concept Smart Store, dont 83 en France, 114 dans les autres pays européens et 25 en Afrique et au Moyen-Orient.

Dans le domaine de l'internet des objets (IoT), le déploiement du réseau Orange très basse consommation (basé sur la technologie LoRa) est en cours de déploiement en France avec l'objectif d'une couverture nationale en France métropolitaine d'ici la fin de l'année 2017. Orange se prépare par ailleurs à tester d'ici décembre l'interconnexion de son réseau LoRa avec celui d'un autre opérateur européen, qui viendra compléter la solution de bout en bout d'Orange Business Services à l'international, de couverture ciblée dans les villes, les ports ou les sites industriels. 

Les investissements dans les systèmes d'information et les plateformes de services restent significatifs pour accompagner l'effort de transformation. Ils incluent également les développements informatiques en amont du lancement de l'offre Orange Bank.

Evolution du portefeuille d'actifs

Au 31 décembre 2016, Orange détenait une participation de 4% dans BT Group, suite à la cession de sa participation dans EE. Dans le cadre des accords de cession, Orange avait consenti un engagement de conservation de ses titres d'une durée d'un an ('lock-up'), ce lock-up a expiré en janvier 2017. En juin 2017, Orange a choisi une approche équilibrée permettant de réduire l'exposition du Groupe au titre BT, tout en restant exposé à une hausse potentielle future de l'action par le biais de sa participation résiduelle, avec simultanément :

  • la cession de 133 millions d'actions BT, soit 1,33% du capital social de BT, pour un montant net équivalent à 433 millions d'euros au 22 juin 2017 ;
  • et l'émission d'obligations échangeables pour 517 millions de livres sterling. Ces obligations d'une maturité de quatre ans ont été émises sur la base d'un prix de référence de 288 pence par action BT et sont assorties d'une prime d'échange de 35% correspondant à un prix d'échange de 389 pence par action BT. Elles portent intérêt à 0,375% par an, soit un taux d'intérêt négatif après transformation en euros.

Au 30 juin 2017, Orange conserve une participation de 2,67% dans BT Group. En cas d'exercice intégral des droits de conversion sous-jacents aux obligations et livraison des titres, Orange conserverait une participation de 1,33% dans BT Group.

Dans le cadre des transactions mentionnées ci-dessus, le groupe Orange s'est engagé à ne pas céder de titres BT supplémentaires jusqu'au 25 septembre 2017 inclus.

Endettement financier net

L'endettement financier net[11] du groupe Orange s'élève à 24,555 milliards d'euros au 30 juin 2017, en augmentation de 111 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2016.

Le ratio "endettement financier net sur EBITDA ajusté des activités télécoms" s'établit à 1,92x au 30 juin 2017 après 1,93x au 31 décembre 2016. Il est en ligne avec l'objectif d'un ratio dette nette/EBITDA ajusté des activités télécoms autour de 2x à moyen terme.

Les éléments relatifs à la variation de l'endettement financier net et au ratio dette nette/EBITDA ajusté des activités télécoms sont présentés à l'annexe 4.

 

Analyse par secteur opérationnel

France

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

8 879 

8 860 

8 860 

0,2 %

0,2 %

EBITDA ajusté

3 168 

3 070 

3 070 

3,2 %

3,2 %

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

35,7 %

34,6 %

34,6 %

0

0

Résultat d'Exploitation

1 610 

1 480 

8,8 %

CAPEX

1 611 

1 590 

1 586 

1,3 %

1,6 %

CAPEX / Chiffre d'affaires

18,1 %

17,9 %

17,9 %

0

0

 

Le chiffre d'affaires de la France est en hausse de +0,5% au 2ème trimestre 2017 après avoir été stable au 1er trimestre (-0,1%). A la croissance plus forte des ventes d'équipements mobiles (+13,1% au 2ème trimestre), s'ajoute l'amélioration de la tendance des services mobiles dont le recul est limité à -1,1% au 2ème trimestre 2017 après -3,3% au 1er trimestre, avec le ralentissement de la baisse de l'itinérance nationale et l'effet moins marqué qu'au 1er trimestre des baisses de prix de l'itinérance en Europe intervenues en avril 2016. La base des forfaits[12] (18,3 millions de clients au 30 juin 2017) poursuit sa progression régulière (+2,6% sur un an) tirée par les offres convergentes dont la croissance des cartes SIM associées s'élève à +11,6% sur un an, soit 8,6 millions de cartes SIM au 30 juin 2017. A cette date, 67% des forfaits grand public incluent la 4G (+15 points sur un an) et les offres SIM-only représentent  72,3% des forfaits grand public (+14 points sur un an).

Les services fixes sont en hausse de +1,1% au 2ème trimestre 2017 après +1,6% au 1er trimestre. La croissance des services fixes haut débit reste soutenue (+5,0% au 2ème trimestre après +5,5% au 1er trimestre), tirée par la progression de la base-clients et la hausse de l'ARPU. La base-clients haut débit fixe s'élève à 11,0 millions d'accès au 30 juin 2017 (+3,5% sur un an). Elle inclut 1,7 million d'accès fibre, en progression de +43% sur un an. L'ARPU trimestriel du haut débit fixe enregistre une hausse de +1,4% au 2ème trimestre 2017, qui reflète notamment la part croissante de la fibre. Les offres convergentes grand public (soit 5,7 millions de clients au 30 juin 2017, en hausse de +9,3% sur un an) représentent 57,8% de la base-clients du haut débit fixe grand public (+2,8 points en un an).

Les services fixes aux opérateurs sont en hausse de +2,3% au 2ème trimestre 2017 après +5,1% au 1er trimestre, tirés par le dégroupage et la vente en gros d'accès ADSL. La baisse tendancielle de la téléphonie classique s'établit à -10,1% au 2ème trimestre.

L'EBITDA ajusté de la France est en augmentation de +3,2% au 1er semestre 2017, et le taux d'EBITDA ajusté (35,7%) s'améliore de +1,0 point par rapport au 1er semestre 2016. A la hausse du chiffre d'affaires, s'ajoutent la diminution des charges de personnel[13] et les économies réalisées dans le cadre du plan d'efficacité opérationnelle Explore2020 (rationalisation du réseau de distribution, part croissante du digital dans la relation-clients et optimisation des coûts d'entretien du réseau) que compense partiellement la hausse des coûts de contenus.

Les CAPEX de la France (1,611 milliard d'euros au 1er semestre 2017) sont en hausse de +1,3% à base comparable et le taux d'investissement s'élève à 18,1% (+0,2 point par rapport au 1er semestre 2016), tirés par les investissements dans le très haut débit (fibre et 4G). Orange France totalise 7,9 millions de foyers raccordables au 30 juin 2017 (+2,0 millions de foyers en un an). Parallèlement, les investissements dans le très haut débit mobile restent soutenus : le taux de couverture de la 4G s'élève à 92% de la population au 30 juin 2017 (+10 points sur un an) et la 4G+ équipe 45% des sites 4G à cette date.

Europe

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

5 405 

5 162 

5 128 

4,7 %

5,4 %

EBITDA ajusté

1 548 

1 451 

1 438 

6,8 %

7,7 %

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

28,7 %

28,1 %

28,1 %

0

0

Résultat d'Exploitation

479 

275 

73,6 %

CAPEX

906 

917 

913 

(1,2)%

(0,7)%

CAPEX / Chiffre d'affaires

16,8 %

17,8 %

17,8 %

0

0

 

La croissance du chiffre d'affaires de la zone Europe s'élève à +4,9% au 2ème trimestre 2017 après +4,5% au 1er trimestre 2017, à base comparable. L'amélioration de la croissance entre les deux trimestres concerne à la fois les services mobiles et les services fixes, tandis que la progression des ventes d'équipements mobiles reste forte (+17,6% au 2ème trimestre après +21,2% au 1er trimestre).

Les services mobiles sont en hausse de +2,7% au 2ème trimestre 2017 après +2,0% au 1er trimestre, à base comparable. L'activité commerciale des forfaits est très soutenue avec 399 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017. La base des forfaits s'élève à 33,9 millions de clients au 30 juin 2017, en hausse de +5,7% sur un an et représente 69% de la base clients mobile totale à cette date (+6,1 points en un an). 

Les services fixes haut débit sont en hausse de +8,9% au 2ème trimestre 2017 après +8,4% au 1er trimestre (à base comparable) avec la progression rapide de la fibre en Espagne, le développement des offres convergentes récemment commercialisées en Belgique, et l'amélioration de la tendance en Pologne. La base-clients du haut débit fixe de la zone Europe s'élève à 6,9 millions de clients au 30 juin 2017, en hausse de +9,2% sur un an.

Les offres convergentes grand public de la zone Europe totalisent 164 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017, tirées par la Pologne, l'Espagne, la Belgique et la Roumanie. Au 30 juin 2017, la base des offres convergentes grand public de la zone Europe s'élève à 4,1 millions de clients, en progression de +14,8% sur un an. 

L'EBITDA ajusté de la zone Europe est en augmentation de +6,8% au 1er semestre 2017 à base comparable et le taux de marge d'EBITDA ajusté s'établit à 28,7% (+0,6 point par rapport au 1er semestre 2016). La hausse du chiffre d'affaires est partiellement compensée par l'augmentation des achats externes, notamment des coûts de contenus, des coûts commerciaux, et des coûts d'interconnexion et de connectivité.

Les CAPEX de la zone Europe s'élèvent à 906 millions d'euros au 1er semestre 2017, soit un niveau proche de celui du 1er semestre 2016 (917 millions d'euros à base comparable). En particulier, les investissements dans la fibre et les services mobiles 4G et 4G+ restent très soutenus. Le taux d'investissement rapporté au chiffre d'affaires s'établit à 16,8% au 1er semestre 2017, en diminution de -1,0 point par rapport au 1er semestre 2016.

Espagne

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

2 628 

2 418 

2 418 

8,7 %

8,7 %

EBITDA ajusté

722 

627 

625 

15,3 %

15,5 %

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

27,5 %

25,9 %

25,9 %

0

0

Résultat d'Exploitation

230 

30 

n.s.

CAPEX

538 

547 

547 

(1,5)%

(1,5)%

CAPEX / Chiffre d'affaires

20,5 %

22,6 %

22,6 %

0

0

 

La croissance du chiffre d'affaires de l'Espagne reste forte (+8,8% au 2ème trimestre 2017 après +8,5% au 1er trimestre), tirée par la convergence grand public dont le chiffre d'affaires est en hausse de +13,4% au 2ème trimestre après +12,1% au 1er trimestre. Les offres convergentes grand public totalisent 3,1 millions de clients au 30 juin 2017, soit une hausse de +5,2% sur un an, et représentent  82,5% de la base-clients du haut débit fixe grand public à cette date (+1,3 point en un an).

Les services mobiles sont en hausse de +7,5% au 2ème trimestre 2017 après +8,1% au 1er trimestre. Ils bénéficient de l'enrichissement continu des offres et du déploiement de la 4G qui totalise 8,7 millions de clients au 30 juin 2017 (+35% en un an). La base-clients des forfaits progresse de +4,7% sur un an (12,798 millions de clients au 30 juin 2017) et l'ARPU trimestriel des forfaits est en hausse de +4,3%. La progression des services mobiles fournis aux autres opérateurs est également significative avec la croissance des revenus du roaming visiteurs, des MVNO et du partage de réseau.

Les services fixes progressent de +9,5% au 2ème trimestre 2017 après +7,5% au 1er trimestre.  La croissance des revenus du haut débit fixe reste très soutenue (+8,3% au 2ème trimestre après +8,5% au 1er trimestre). Le haut débit fixe totalise 4,2 millions de clients au 30 juin 2017 (+4,4% sur un an) et l'ARPU trimestriel progresse de +3,5%. En particulier, la fibre est en très forte croissance : avec 1,9 million de clients au 30 juin 2017 (+60% en un an), elle représente 46,6% de la base-clients haut débit fixe à cette date (+16,2 points en un an). Les services de TV sont également en progression rapide avec 541 000 clients au 30 juin 2017 (+42,2% sur un an), tirés par les offres de contenus.

L'EBITDA ajusté de l'Espagne progresse de +15,3% au 1er semestre 2017 à base comparable et le taux de marge d'EBITDA ajusté (27,5%) est en amélioration de +1,6 point par rapport au 1er semestre 2016. La croissance du chiffre d'affaires est partiellement compensée par l'augmentation des coûts commerciaux, des achats de contenus, et des coûts de réseau et d'interconnexion.

Les CAPEX de l'Espagne s'élèvent à 538 millions d'euros au 1er semestre 2017 et le taux d'investissement rapporté au chiffre d'affaires s'établit à 20,5%. Les investissements dans la fibre restent soutenus. Au 30 juin 2017, la fibre totalise 10,7 millions de foyers raccordables, soit une augmentation de +2,4 millions en un an. Grâce à cette très forte progression, Orange détient désormais le 2ème réseau de services fixes en Espagne. Sur le réseau mobile, la hausse des investissements 4G améliore significativement la couverture réseau qui atteint 93% de la population au 30 juin 2017 (+4,3 points sur un an).

Pologne

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

1 325 

1 337 

1 306 

(0,9)%

1,4 %

EBITDA ajusté

367 

396 

387 

(7,4)%

(5,2)%

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

27,7 %

29,6 %

29,6 %

0

0

Résultat d'Exploitation

64 

81 

(21,9)%

CAPEX

192 

198 

194 

(3,3)%

(1,1)%

CAPEX / Chiffre d'affaires

14,5 %

14,8 %

14,8 %

0

0

 

Le chiffre d'affaires de la Pologne est en diminution de -2,2% au 2ème trimestre 2017 à base comparable, après une hausse de +0,5% au 1er trimestre qui avait enregistré une très forte croissance des ventes d'équipements mobiles. La progression des offres convergentes grand public s'accélère avec 120 000 ventes nettes au 2ème trimestre 2017 après 72 000 au 1er trimestre. Les offres convergentes grand public de la Pologne totalisent 858 000 clients au 30 juin 2017, en hausse de +51,1% sur un an. Le lancement il y a cinq mois des offres convergentes Orange Love est d'ores et déjà un succès avec plus de 200 000 souscriptions au 30 juin 2017.   

La tendance des services mobiles s'améliore de +0,6 point au 2ème trimestre 2017 (baisse de -6,0% après -6,6% au 1er trimestre, à base comparable). Ils restent toutefois marqués par le développement des offres avec paiement étalé et des offres SIM-only. La base-clients des forfaits enregistre +121 000 ventes nettes au 2ème trimestre et s'élève à 9,6 millions de clients au 30 juin 2017, en croissance de +10,1% sur un an à base comparable, et la 4G totalise 5,2 millions d'utilisateurs au 30 juin 2017 (1,6x en un an). Parallèlement, la base des offres prépayées est en recul de -2,9 millions de clients sur un an (-37,0% à base comparable), marquée par la migration vers les forfaits, et l'enregistrement de l'identité des clients devenu obligatoire depuis juillet 2016 avec toutefois un impact limité sur l'évolution du chiffre d'affaires.  

L'amélioration de la tendance des services fixes (-4,3% au 2ème trimestre 2017 après -5,4% au 1er trimestre, à base comparable) reflète l'évolution du haut débit fixe dont le chiffre d'affaires progresse de +2,2% au 2ème trimestre 2017 après +1,3% au 1er trimestre. La base-clients haut débit fixe (2,3 millions de clients au 30 juin 2017) est en hausse de +9,7% sur un an à base comparable, tirée par le développement rapide de la 4Gfixe, de la fibre et du VDSL. Au 30 juin 2017, les offres à très haut débit totalisent 588 000 clients (+50,0% sur un an à base comparable) dont 145 000 accès fibre. Parallèlement, la baisse tendancielle du chiffre d'affaires de la téléphonie classique se poursuit au 2ème trimestre 2017 (-13,1%) et les services aux opérateurs sont en recul de -7,3%.

L'EBITDA ajusté de la Pologne est en baisse de -7,4% au 1er semestre 2017 à base comparable, avec un taux d'EBITDA ajusté (27,7%) en diminution de -1,9 point. La diminution du chiffre d'affaires et la hausse des coûts d'interconnexion sont partiellement compensées par la baisse significative des coûts commerciaux (achats de terminaux mobiles, distribution, publicité et promotions) et la hausse du résultat de cession d'immobilisations (en lien avec le plan d'optimisation du parc immobilier).

Les CAPEX de la Pologne s'élèvent à 192 millions d'euros au 1er semestre 2017, soit une diminution de -3,3% à base comparable. L'optimisation des investissements liés à l'équipement des clients et à l'informatique, permet de préserver les investissements nécessaires aux réseaux très haut débit fibre et 4G. Au 30 juin 2017, la fibre compte près de 2,0 millions de foyers raccordables (2,0x en un an) et le taux de couverture de la population en 4G atteint 99,8%.

Belgique & Luxembourg

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

617 

609 

609 

1,4 %

1,4 %

EBITDA ajusté

157 

145 

145 

8,4 %

8,4 %

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

25,5 %

23,8 %

23,8 %

0

0

Résultat d'Exploitation

44 

47 

(6,5)%

CAPEX

77 

62 

62 

24,3 %

24,3 %

CAPEX / Chiffre d'affaires

12,5 %

10,2 %

10,2 %

0

0

 

Le chiffre d'affaires de la Belgique et du Luxembourg est en hausse de +3,5% au 2ème trimestre 2017 après une diminution de -0,7% au 1er trimestre. La croissance au 2ème trimestre 2017 bénéficie du rebond des ventes d'équipements mobiles et d'un effet favorable de la reconnaissance des revenus des MVNO[14]. S'y ajoutent le niveau plus élevé des ventes nettes de forfaits mobiles et le développement de la convergence.

Les services mobiles sont en hausse de +3,5% au 2ème trimestre 2017 après une diminution de -0,4% au 1er trimestre. Hors l'effet technique favorable sur les revenus des MVNO, la tendance des services mobiles s'améliore. En particulier, les forfaits[15] affichent en Belgique un niveau de ventes nettes au 2ème trimestre 2017 (+21 000) significativement plus élevé qu'au 1er trimestre (+3 000) et l'ARPU trimestriel des forfaits est en hausse de +1,0%, tiré par les services de données 4G.

La base-clients des forfaits15 de la Belgique et du Luxembourg (2,372 millions de clients au 30 juin 2017) est en croissance de +1,8% sur un an.

Les services fixes sont en progression de +15,7% au 2ème trimestre 2017 après +14,3% au 1er trimestre, tirés par les nouvelles offres convergentes Love (mobile et Internet+TV) qui totalisent d'ores et déjà 64 000 clients au 30 juin 2017. Ce succès commercial confirme l'entrée réussie d'Orange Belgique comme acteur convergent alternatif sur le marché belge.

L'EBITDA ajusté de la Belgique et du Luxembourg enregistre une hausse de +8,4% au 1er semestre 2017. A la croissance du chiffre d'affaires, s'ajoutent la diminution des coûts commerciaux (achat de terminaux mobiles, frais de publicité et commissions) et des coûts d'interconnexion. Ces évolutions sont partiellement compensées par la hausse des coûts de connectivité (accès au réseau câble) en lien avec le lancement des offres convergentes.

Les CAPEX de la Belgique et du Luxembourg s'élèvent à 77 millions d'euros au 1er semestre 2017. La hausse de +15 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2016, reflète le développement des services haut débit fixe (informatique et équipement des clients), en lien avec le déploiement des offres convergentes sur le câble. Parallèlement, les investissements restent soutenus dans la 4G+. Au 30 juin 2017, le taux de couverture de la population en Belgique est de 99,6% pour la 4G et de 57% pour la 4G+.

 

Pays d'Europe centrale

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

843 

801 

798 

5,2 %

5,6 %

EBITDA ajusté

302 

283 

281 

7,0 %

7,6 %

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

35,9 %

35,3 %

35,2 %

0

0

Résultat d'Exploitation

141 

117 

20,6 %

CAPEX

99 

110 

110 

(10,4)%

(10,1)%

CAPEX / Chiffre d'affaires

11,7 %

13,8 %

13,8 %

0

0

 

Le chiffre d'affaires des Pays d'Europe centrale est en hausse de +7,1% au 2ème trimestre 2017 après +3,2% au 1er trimestre, à base comparable. A la croissance plus forte des ventes d'équipements mobiles, s'ajoute l'amélioration de la tendance des services mobiles et des services fixes.

En Roumanie, le chiffre d'affaires progresse de +11,0% au 2ème trimestre 2017 après +4,6% au 1er trimestre, tiré par la croissance plus forte des ventes d'équipements mobiles et la meilleure tendance des services mobiles et fixes. Les services TV totalisent 351 000 clients au 30 juin 2017, en hausse de +15,3% sur un an, et les services fixes haut débit comptent 124 000 clients au 30 juin 2017.

En Slovaquie, le chiffre d'affaires est stable au 2ème trimestre 2017 (+0,1%) après une diminution de     -1,0% au 1er trimestre. L'amélioration de la tendance est liée aux services mobiles et fixes, tandis que la croissance des ventes d'équipements mobiles reste soutenue. Le haut débit fixe totalise 168 000 clients au 30 juin 2017.

En Moldavie, le chiffre d'affaires enregistre une hausse de +4,4% au 2ème trimestre 2017 après +5,6% au 1er trimestre. La croissance des ventes d'équipements mobiles et des services fixes haut débit, est partiellement compensée par la baisse des services mobiles liée au recul persistant du trafic international. Les services TV d'Orange Moldavie comptent 98 000 clients au 30 juin 2017, et le haut débit fixe 45 000 clients à cette date.

La base mobile des Pays d'Europe centrale s'élève à 14,7 millions de clients au 30 juin 2017 et les forfaits (8,2 millions de clients) représentent 55,9% de la base-clients mobile à cette date. La base mobile 4G (3,9 millions de clients) est en très forte progression (1,6x en un an).

La base du haut débit fixe des pays d'Europe centrale s'élève à 337 000 clients au 30 juin 2017, et les offres convergentes grand public (Roumanie et Slovaquie) totalisent 82 000 clients à cette date.

L'EBITDA ajusté des Pays d'Europe centrale est en hausse de +7,0% au 1er semestre 2017, à base comparable et le taux de marge d'EBITDA ajusté est en amélioration de +0,6 point par rapport au 1er semestre 2016. La croissance du chiffre d'affaires est pour partie compensée par l'augmentation des coûts d'interconnexion et des coûts commerciaux (achats de terminaux mobiles).

Les CAPEX des Pays d'Europe centrale s'établissent à 99 millions d'euros au 1er semestre 2017. Les CAPEX plus élevés au 1er semestre 2016 étaient liés à la mise en oeuvre du contrat de partage de réseau avec Vodafone et du renouvellement du réseau urbain en Roumanie. Parallèlement, le déploiement de la 4G se poursuit dans les trois pays et permet d'améliorer significativement le taux de couverture de la population, soit au 30 juin 2017 : 87% en Roumanie, 80,1% en Slovaquie et 98% en Moldavie.

 

Afrique & Moyen-Orient

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

2 491 

2 449 

2 516 

1,7 %

(1,0)%

EBITDA ajusté

764 

757 

828 

0,9 %

(7,7)%

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

30,7 %

30,9 %

32,9 %

0

0

Résultat d'Exploitation

329 

147 

124,6 %

CAPEX

428 

367 

359 

16,5 %

19,3 %

CAPEX / Chiffre d'affaires

17,2 %

15,0 %

14,3 %

0

0

 

Le chiffre d'affaires du secteur Afrique & Moyen-Orient retrouve au 2ème trimestre 2017 une croissance solide (+2,7% à base comparable) après un tassement au 1er trimestre (+0,7%). La croissance du chiffre d'affaires au 2ème trimestre 2017 est générée par le groupe Côte d'Ivoire[16] (notamment le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire), le groupe Sonatel[17] (principalement le Mali et la Guinée) et le rebond du Maroc, tandis que le chiffre d'affaires en République Démocratique du Congo, marqué par un contexte défavorable depuis plusieurs trimestres, améliore progressivement sa tendance.  

La progression des services mobiles de données reste très forte, s'établissant à +33% au 2ème trimestre 2017, et le chiffre d'affaires d'Orange Money est en hausse de +65%. Orange Money compte 32,4 millions de clients au 30 juin 2017 dont 10,0 millions de clients actifs. Le service 4G est ouvert dans 11 pays (Botswana, Cameroun, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Jordanie, Liberia, Madagascar, Maroc, Maurice, Sénégal et Tunisie). Orange Egypte poursuit le déploiement de la 4G après l'acquisition d'une licence en octobre dernier.

La base-clients mobile du secteur Afrique Moyen-Orient s'élève à 127,2 millions de clients au 30 juin 2017, en augmentation de +5,7% (+6,9 millions de clients) sur un an, à base comparable. Le 2ème trimestre 2017 totalise +3,9 millions de ventes nettes, tirées notamment par le groupe Sonatel, le groupe Côte d'Ivoire, le Maroc et la République Démocratique du Congo. Il confirme le rebond enregistré au 1er trimestre (+2,7 millions de ventes nettes), après une année 2016 marquée par l'effet sur les bases-clients de l'exigence renforcée de vérification de l'identité des clients.

L'EBITDA ajusté du secteur Afrique & Moyen-Orient est en progression de +0,9% au 1er semestre 2017 à base comparable, et le taux de marge d'EBITDA ajusté (30,7%) est quasi stable par rapport au 1er semestre 2016 (30,9%). La croissance du chiffre d'affaires et la diminution des achats et reversements aux opérateurs sont partiellement compensées par la hausse des coûts commerciaux et l'augmentation des taxes dans certains pays.

Les CAPEX du secteur Afrique & Moyen-Orient s'élèvent à 428 millions d'euros au 1er semestre 2017, soit une hausse de +16,5% à base comparable liée au déploiement des réseaux 4G avec l'ouverture de 2 000 nouveaux sites sur le semestre, notamment en Egypte, au Maroc, en Côte d'Ivoire et au Cameroun. Le taux de CAPEX rapporté au chiffre d'affaires (17,2% au 1er semestre 2017) progresse de +2,2 points à base comparable.

 

Entreprises

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

3 615 

3 675 

3 666 

(1,6)%

(1,4)%

EBITDA ajusté

629 

661 

660 

(4,9)%

(4,7)%

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

17,4 %

18,0 %

18,0 %

0

0

Résultat d'Exploitation

431 

503 

(14,3)%

CAPEX

179 

169 

168 

5,7 %

6,2 %

CAPEX / Chiffre d'affaires

4,9 %

4,6 %

4,6 %

0

0

 

Le chiffre d'affaires du secteur Entreprises est en diminution de -1,3% au 2ème trimestre 2017 après     -2,0% au 1er trimestre, à base comparable. L'amélioration de la tendance au 2ème trimestre concerne l'IT et les services d'intégration, les services de voix et le mobile.

L'IT et les services d'intégration sont en hausse de +3,3% au 2ème trimestre 2017 après +2,6% au 1er trimestre, tirés par la forte progression des services de sécurité (+27%) et du cloud (+15%).

La tendance des services de voix s'améliore de +2,6 points au 2ème trimestre 2017 (-3,8% après -6,4% au 1er trimestre) et reflète l'évolution plus favorable des services de voix-sur-IP et des services de relation-clients (services numéro contact), tandis que la baisse de la téléphonie fixe classique se poursuit (-8,5% au 2ème trimestre 2017).

Le mobile (services et ventes d'équipements) est quasi stable au 2ème trimestre 2017 (-0,2%) après une diminution de -2,7% au 1er trimestre. L'amélioration de la tendance au 2ème trimestre est liée à la fois aux services mobiles et aux ventes d'équipements.

Les services de données enregistrent une diminution de -3,5% au 2ème trimestre 2017 après -2,6% au 1er trimestre, liée au non-renouvellement de certains contrats (connectivité et télédiffusion). Le nombre d'accès IPVPN s'élève à 353 000 au 30 juin 2017 (+1,1% sur un an).

L'EBITDA ajusté du secteur Entreprises s'inscrit en baisse de -4,9% au 1er semestre 2017 à base comparable, et le taux d'EBITDA ajusté (17,4%) est en diminution de -0,6 point par rapport au 1er semestre 2016. Le recul du chiffre d'affaires est pour partie compensé par la diminution des achats externes et des charges de personnel.

Les CAPEX du secteur Entreprises s'élèvent à 179 millions d'euros au 1er semestre 2017, soit une hausse de +5,7% à base comparable, liée au développement de nouveaux services dans le domaine de l'IT.

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

 

 

 

En millions d'euros

semestres clos le 30 juin

 

2017

2016

2016

17/16

17/16

 

 

à base comparable

données historiques

à base comparable

données historiques

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

819 

903 

904 

(9,3)%

(9,4)%

EBITDA ajusté

(104)

(74)

(83)

 

 

EBITDA ajusté / Chiffre d'affaires

(12,8)%

(8,1)%

(9,3)%

0

0

Résultat d'Exploitation

(387)

(264)

(46,0)%

CAPEX

127 

138 

141 

(7,0)%

(10,2)%

CAPEX / Chiffre d'affaires

15,6 %

15,2 %

15,7 %

0

0

 

Le chiffre d'affaires du secteur Opérateurs Internationaux et Services Partagés enregistre une baisse de -9,3% au 1er semestre 2017 à base comparable, liée pour la plus large part au recul des services aux opérateurs internationaux. S'y ajoute la diminution du chiffre d'affaires de la filiale Viaccess qui avait bénéficié au 1er semestre 2016 du programme de renouvellement des cartes pour les décodeurs TV.

L'EBITDA ajusté s'établit à -104 millions d'euros au 1er semestre 2017 et à -74 millions d'euros au 1er semestre 2016, à base comparable. La diminution de -31 millions d'euros de l'EBITDA ajusté entre les deux semestres est liée à la baisse du résultat de cession d'immobilisations que compense partiellement la diminution des investissements dans la marque, le 1er semestre 2016 ayant porté les dépenses de parrainage de l'Euro 2016 et le changement de marque en Belgique et en Egypte.

Les CAPEX s'élèvent à 127 millions d'euros au 1er semestre 2017, soit une diminution de -11 millions d'euros à base comparable, liée aux investissements dans l'immobilier plus élevés en 2016, avec en particulier la réalisation de l'éco-campus Orange Gardens dédié à l'Innovation.

 

 

 

Orange Bank

 

La contribution d'Orange Bank à l'EBITDA ajusté du Groupe s'établit à -27 millions d'euros au 1er semestre 2017. Ce montant comprend notamment le produit net bancaire (PNB) pour 38 millions d'euros, le coût du risque pour -3 millions d'euros, ainsi que les charges générales d'exploitation.

Le résultat d'exploitation d'Orange Bank au 1er semestre 2017 est un résultat négatif de 28 millions d'euros.

Les CAPEX d'Orange Bank (25 millions d'euros au 1er semestre 2017) sont liés à la préparation du lancement commercial de l'activité prévu au 2ème semestre 2017.

Calendrier des événements à venir

  • 26 octobre 2017 : résultats du 3ème trimestre 2017

Contacts

presse : 01 44 44 93 93

 

Jean-Bernard Orsoni
jeanbernard.orsoni@orange.com

Tom Wright
tom.wright@orange.com

Olivier Emberger
olivier.emberger@orange.com

 

communication financière : 01 44 44 04 32

(analystes et investisseurs)

Patrice Lambert-de Diesbach
p.lambert@orange.com

Constance Gest
constance.gest@orange.com

Luca Gaballo
luca.gaballo@orange.com

Anna Vanova
anna.vanova@orange.com

Samuel Castelo

samuel.castelo@orange.com

Didier Kohn
didier.kohn@orange.com

actionnaires individuels : 1010

 

Tous les communiqués de presse sont disponibles sur les sites Internet suivants :

www.orange.com ;  www.orange.es ;  www.orange-ir.pl ;  www.orange.be ;  www.orange-business.com

Avertissement

Ce communiqué contient des indications prospectives sur Orange. Bien que nous estimons qu'elles reposent sur des hypothèses raisonnables, elles sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, y compris des problématiques qui nous sont inconnues ou ne sont pas considérées à présent comme substantielles et il ne peut être garanti que les événements attendus auront lieu ou que les objectifs énoncés seront effectivement atteints. Les facteurs importants susceptibles d'entraîner des différences entre les résultats anticipés et ceux obtenus comprennent notamment : le succès de la stratégie d'Orange, particulièrement en ce qui concerne ses efforts pour garder le contrôle de la relation client face à la concurrence des acteurs OTT, les risques liés aux activités bancaires, la perte ou divulgation à des tiers des données de ses clients, sa capacité à faire face à une concurrence aiguë sur les marchés matures, les défaillances de réseaux et de logiciels suite à des cyber-attaques, les dommages causés à ses installations et infrastructures par notamment des catastrophes naturelles ou des actes terroristes, les fraudes diverses qui peuvent viser Orange ou ses clients, sa capacité à disposer des compétences nécessaires à son activité du fait des nombreux départs de salariés et de l'évolution des besoins, sa capacité à intégrer efficacement les sociétés qui pourraient être acquises dans le cadre de la consolidation du secteur des télécommunications en Europe, sa capacité à exploiter des opportunités de croissance sur de nouveaux marchés et les risques spécifiques à ces marchés, les éventuels effets nocifs sur la santé de l'usage des équipements de télécommunication, les risques liés à la stratégie de marque unique, la survenance d'une crise financière ou économique de grande ampleur, les évolutions et contraintes fiscales et réglementaires, l'issue des procédures judiciaires liées notamment à la réglementation et à la concurrence, les désaccords avec ses partenaires dans des sociétés dont Orange n'a pas le contrôle, les conditions d'accès aux marchés de capitaux, les fluctuations des taux d'intérêt ou des taux de change, la notation de la dette d'Orange, des changements d'hypothèses supportant les valeurs comptables de certains actifs et entraînant leur dépréciation et les risques de crédit ou de contrepartie sur opérations financières. Des informations plus détaillées sur les risques potentiels pouvant affecter nos résultats financiers sont disponibles dans le Document de référence déposé le 6 avril 2017 auprès de l'Autorité des marchés financiers et dans le rapport annuel 20-F enregistré le 7 avril 2017 auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Sous réserve de la réglementation applicable, Orange ne s'engage nullement à mettre à jour les informations prospectives à la lumière des développements futurs.

 



Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143465/R/2123473/809950.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 26/07/2017

  Bons résultats opérationnels au premier semestre 2017 : Croissance organique de 3,0% Marge d'EBITDA ajusté stable à 11,8% …

Publié le 25/04/2017

Résultats du premier trimestre 2017 :                Bon début d'année Croissance organique de 2,8% EBITDA ajusté en hausse de +14,6%      …

Publié le 09/02/2017

Très bons résultats 2016 : Croissance organique de 1,7% Hausse de l'EBITDA ajusté de 17%, soit une marge de 12,2% Augmentation du résultat net de…

Publié le 27/07/2016

  Résultats S1 2016 : Excellent semestre Croissance organique de 4,2% Amélioration de la marge d'EBITDA ajusté de 160 pts de base Résultat net en hausse de…

Publié le 21/04/2016

Résultats du 1er trimestre 2016   Très bon début d'année   Croissance organique de 4,2% et EBITDA ajusté en hausse de 41,5%   Paris, le 21 avril…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS