5 391.64 PTS
-
5 391.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 318.18
-
DAX PTS
12 567.42
-
Dowjones PTS
24 664.89
-0.34 %
6 774.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 092.07
-0.45 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

NÉOVACS ANNONCE DES RÉSULTATS POSITIFS POUR SON ÉTUDE PRÉCLINIQUE AVEC l'IFNalpha KINOIDE DANS LE DIABÈTE DE TYPE 1

| GlobeNewswire | 361 | Aucun vote sur cette news
NÉOVACS ANNONCE DES RÉSULTATS POSITIFS POUR SON ÉTUDE PRÉCLINIQUE AVEC l'IFNalpha KINOIDE DANS LE DIABÈTE DE TYPE 1
Credits  ShutterStock.com

 

COMMUNIQUE DE PRESSE · COMMUNIQUE DE PRESSE · COMMUNIQUE DE PRESSE

NÉOVACS ANNONCE DES RÉSULTATS POSITIFS POUR SON ÉTUDE PRÉCLINIQUE
AVEC l'IFNalpha KINOIDE DANS LE DIABÈTE DE TYPE 1
 
La société poursuivra ce développement préclinique en 2018
 
Paris et Boston, le 12 décembre 2017 - 07H00 CET - NEOVACS (Euronext Growth Paris : ALNEV), leader de l'immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, annonce aujourd'hui les premiers résultats positifs de son étude préclinique de preuve-de-concept (PoC) en cours, avec l'IFNalpha Kinoide dans le traitement du diabète de type 1.

 

Les études précliniques en cours sur le diabète de type 1 chez la souris NOD[1], menées en collaboration avec le Dr Agnès Lehuen et le Pr Christian Boitard, du département d'Immunologie du Diabète de l'Hôpital Cochin à Paris, ont confirmé :

  • Une forte production d'anticorps neutralisants contre l'IFNalpha, suite à l'administration de l'IFNalpha Kinoïde.
     
  • Une préservation deux fois plus importante des ilots de Langerhans[2] observée chez les souris traitées avec l'IFNalpha Kinoïde par rapport aux groupes de contrôle.  
     
  • Un retard notable dans l'apparition du diabète de type 1, pendant toute la durée de persistance des anticorps neutralisants.

 

Miguel Sieler, Directeur Général de Néovacs, a déclaré : « Dans cette première étude préclinique pour le traitement du diabète de type 1, nous avons constaté un retard dans le déclenchement de la pathologie qui a été maintenu pendant plusieurs semaines. De plus, la préservation des ilots de Langerhans, suggère que le vaccin IFNalpha Kinoïde pourrait avoir un rôle protecteur.  Sur la base de ces résultats prometteurs, nous sommes impatients de finaliser nos essais précliniques avec l'IFNalpha Kinoide dans cette indication, dans le but de lancer le moment venu un programme de développement clinique. »

Suite à ces résultats encourageants, Néovacs complètera cette étude en 2018 en vue d'évaluer le potentiel thérapeutique de l'IFNalpha Kinoïde dans le diabète de type 1. Ces travaux sont essentiels pour déterminer le protocole de la première étude clinique dans cette indication.

L'IFNalpha Kinoide est un vaccin anti-interféron-alpha actuellement en développement clinique dans plusieurs indications. Au cours de son étude clinique de phase I/IIa[3] sur l'IFNalpha Kinoide dans le traitement du lupus, Néovacs a déjà montré que la persistance d'anticorps neutralisants pendant plusieurs années, ainsi qu'une réduction de la signature interféron, pouvaient être obtenues avec le vaccin IFNalpha Kinoide. Une étude de phase IIb avec l'IFNalpha Kinoide est en cours dans le traitement du lupus.


À propos du diabète 

Le diabète est une maladie qui touche, selon l'OMS**, 422 millions de personnes dans le monde, dont 4 millions en France, avec une progression rapide laissant présager 622 millions de malades d'ici 2040. À noter que 10 % de ces malades sont atteints par le diabète de type 1, la forme auto-immune de la maladie.

**Source : Rapport Mondial sur le Diabète, publié par l'OMS, Avril 2016

www.who.int/diabetes/global-report/fr

 

À propos de la technologie Kinoïde développée par Néovacs 

Elle vise le traitement de pathologies associées à une surproduction d'une cytokine endogène. Cette technologie relève de l'immunothérapie active et est basée sur la génération d'une réponse immunitaire grâce à l'administration d'un complexe immunogène associant la cytokine ciblée à une protéine porteuse. L'injection intramusculaire de ce Kinoïde au patient va permettre d'induire la réponse immunitaire et de stimuler la production d'anticorps polyclonaux dirigés contre la cytokine cible. On parvient ainsi à bloquer la surproduction de la cytokine et ses effets pharmacologiques. Plusieurs pathologies auto-immunes et inflammatoires (diabète 1, lupus érythémateux systémique, dermatomyosite.) se caractérisent par un dérèglement du fonctionnement de cytokines qui se retrouvent produites en excès (IFNalpha) Cette surproduction va favoriser l'inflammation et la dérégulation de l'immunité.

 

À propos de Néovacs

Cotée sur Euronext Growth Paris depuis 2010, Néovacs est devenu un acteur majeur dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers. Grâce à sa technologie innovante induisant une réponse immunitaire polyclonale, protégée potentiellement jusqu'en 2032 par 5 familles de brevets, Néovacs concentre ses efforts de développement clinique sur l'IFNalpha Kinoïde pour le traitement du lupus et de la dermatomyosite. Néovacs réalise également des travaux précliniques sur d'autres vaccins thérapeutiques pour le traitement des maladies auto-immunes, cancers, allergies et diabète de type 1. L'ambition de cette « approche Kinoïde » est de permettre aux patients de mieux supporter un traitement à vie qui serait plus efficace, bien toléré et très souple dans son administration. Néovacs est éligible au plan PEA-PME.

Pour plus d'informations : www.neovacs.fr

 

 

Contacts  

 

NÉOVACS - Communication Corporate et Relations Investisseurs

Charlène Masson

+33 01 53 93 00

cmasson@neovacs.com

 

NEWCAP- Relations Media

Annie-Florence Loyer

+33 1 44 71 00 12 / + 33 6 88 20 35 59

afloyer@newcap.fr

 

Léa Jacquin

+33 1 44 71 20 41 / +33 6 58 14 84 66

ljacquin@newcap.fr

 

LIFESCI ADVISORS- Investor Relations / Financial Communications

Chris Maggos

chris@lifesciadvisors.com

 

 



[1] Non-obese Diabetic (NOD), Leiter, Curr Protoc Mouse Biol. 2013

[2]  Ilots de Langerhans ou ilots pancréatiques : cellules capables de produire de l'insuline

[3] Lauwerys et al., Arthritis & Rheumatism 2013 ; Ducreux et al., Rheumatology 2016


Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/160718/R/2155266/828114.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

Le réexamen du dossier conduira le CHMP à donner une seconde opinion en juillet 2018...

Publié le 19/04/2018

L'ambition de Groupe Open est d'intégrer à nouveau en 2018, plus de 1.000 nouveaux collaborateurs...

Publié le 19/04/2018

Stellenbosch Vineyards représentait en 2017 un chiffre d'affaires de 13,5 ME...

Publié le 19/04/2018

Ces contrats sont dédiés au domaine naval...

Publié le 19/04/2018

Le chiffre d'affaires 2018 budgété pour cette activité était de 7,7 ME...