En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Les chefs d'entreprise européens considèrent la rigidité des processus, les habitudes et la technologie obsolète comme les principaux obstacles à la réussite

| GlobeNewswire | 459 | Aucun vote sur cette news
Les chefs d'entreprise européens considèrent la rigidité des processus, les habitudes et la technologie obsolète comme les principaux obstacles à la réussite
Credits  ShutterStock.com

La majorité d'entre eux considèrent les données comme l'élément clef permettant d'améliorer l'agilité

 

Une nouvelle étude commandée par Ricoh Europe révèle ce qui, selon les dirigeants d'entreprise européens, les empêche de parvenir à l'agilité organisationnelle.

 

Selon les 2 140 dirigeants d'entreprise interrogés, les principaux obstacles sont la règlementation (39 %), le manque d'investissement dans les nouvelles technologies (37 %) et une hiérarchie interne inexorablement rigide (35 %). Ces entraves vont à l'encontre de la nature fluide et souple d'un environnement de travail basé sur le numérique qui permet aux entreprises de rapidement tirer parti des changements sur le marché.

 

Dans le même temps, et de façon préoccupante, peu de dirigeants d'entreprise tentent de promouvoir un environnement de travail agile dans leur organisation. Seulement 33 % d'entre eux déclarent encourager activement une atmosphère de travail qui donne la priorité à une réaction rapide aux besoins du client.

 

Javier Diez-Aguirre, vice-président marketing d'entreprise, explique : « L'agilité est à la fois un état d'esprit et une capacité à réagir rapidement. Pour parvenir à une réelle agilité, les entreprises doivent se soumettre à un examen complet de l'ensemble de leur activité. Ceci leur permettra de réévaluer la façon dont les processus, la culture et la technologie profitent activement à l'organisation ».

 

Un grand nombre de dirigeants d'entreprise considère que l'aquisition et l'amélioration d'un flux de travail numérique sont des éléments essentiels au développement. Les priorités majeures les plus citées pour améliorer l'agilité sont l'analyse de données (50 %), les processus de management (41 %) et les processus financiers (39 %). Pour la majorité des dirigeants d'entreprise (60 %), le déploiement d'une technologie d'analyse de données pour identifier de nouvelles tendances et opportunités est également devenu la norme ; ceci souligne le fait qu'une utilisation plus intelligente des données est fondamentale à l'amélioration de l'agilité.

 

Diez-Aguirre ajoute : « Au vu du marché actuel, il est crucial d'utiliser la technologie pour tirer profit des nouvelles opportunités. Mais cela ne suffit pas. Les dirigeants doivent encourager une culture ouverte d'esprit dans laquelle les employés sont autorisés à prendre des risques mesurés. Des aptitudes de prise de décisions immédiate et d'exécution rapide sont également essentielles. Le point positif est que les chefs d'entreprise européens reconnaissent clairement qu'investir dans un environnement de travail habilité par le numérique constitue la base d'une agilité commerciale rentable ».

 

Plus d'informations sur www.ricoh-europe.com/thoughtleadership.


Copyright GlobeNewswire


Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...