En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 860.04 PTS
+0.26 %
4 855.00
+0.21 %
SBF 120 PTS
3 872.04
+0.10 %
DAX PTS
11 074.57
-0.14 %
Dowjones PTS
24 404.48
-1.22 %
6 646.81
+0.00 %
1.136
+0.00 %

La nouvelle menace du cryptojacking

| GlobeNewswire | 761 | Aucun vote sur cette news
La nouvelle menace du cryptojacking
Credits  ShutterStock.com

Le cryptojacking est incontestablement une méthode de piratage en plein développement. Concrètement, il a pour objectif de se servir, à l'insu de l'utilisateur, des ressources de son ordinateur afin de générer de la crypto monnaie. Pour que l'internaute ne se doute de rien, le logiciel fonctionne uniquement en arrière-plan. Le processeur de l'ordinateur est alors utilisé pour miner une crypto monnaie définie et les fonds récoltés sont envoyés à l'administrateur ou hacker de la page Internet. 

 

Par l'utilisation du processeur, les ressources techniques de l'internaute se voient exploitées sans son consentement. La conséquence de cette pratique est que l'emploi du processeur de 50 à 100 % impacte directement l'ordinateur qui se trouve fortement ralenti dans ses fonctions.

 

Quels sites web ont recours à cette méthode ?

 

Les sites Internet usant le plus de cette pratique sont majoritairement des plateformes de streaming ainsi que les sites exploitant la publicité pour subvenir à leurs besoins. L'utilisation importante de bloqueurs de publicités entraînant une faible rentabilité, les sites Internet trouvent une bonne alternative à l'utilisation de ces nouveaux modules fructueux.

 

Toutefois, la pratique ne serait pas inconnue des grands sites puisque plus de 20 % des sites Internet les plus fréquentés du monde auraient déjà eu recours à cette pratique leur permettant de dégager jusqu'à 60 000 dollars chaque mois.

 

Et les autres sites ? Nul n'est à l'abri. En effet, certains sites gouvernementaux ont été attaqués par des hackers souhaitant installer le fameux logiciel de cryptojacking, ce dernier gagnant de ce fonctionnement puisqu'une commission de 30 % est retenue sur tous les gains générés par son module.

 

Ainsi, au-delà du problème de ressources techniques disponibles, de nombreux utilisateurs se retrouvent à leur insu membres à part entière d'organisations cybercriminelles qui génèrent des millions de dollars, de manière bien plus discrète qu'un ransomware.

 

Comment se préserver du cryptojacking ?

 

Afin de se protéger, voici quelques bonnes pratiques :

 

- S'équiper avec un bloqueur de publicités, ce qui permettra de se protéger face aux modules présents dans les encarts publicitaires

 

- Vérifier le processus des tâches pour voir si un module ne s'exécuterait pas à votre insu

 

- Installer une extension du type « no Coin » sur votre navigateur

 

La tendance pour 2018 devrait donc se confirmer, le cryptojacking viendrait s'ajouter aux différents ransomware. Les cybercriminels se montrent de plus en plus discrets tout en générant de plus en plus d'argent.

 

Par Nicolas Xiberras chez MailInBlack

 

 


Copyright GlobeNewswire


Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

Les marchés actions européens évoluent proches de l’équilibre à la mi-séance, dans contexte où la morosité l’emporte. Les catalyseurs haussiers font défaut et les investisseurs se…

Publié le 23/01/2019

A l’occasion d’une journée Investiseurs, Neopost a levé le voile sur sa nouvelle stratégie baptisée « Back to Growth » et portant sur la période 2019-2022. Ainsi, le spécialiste du…

Publié le 23/01/2019

Ahold Delhaize grimpe de 2,65% à 23,05 euros après avoir dévoilé un chiffre d'affaires du quatrième trimestre de 16,5 milliards d'euros, en hausse de 3% à taux de change constants. Le…

Publié le 23/01/2019

Ingenico chute de 12% à 46,03 euros après avoir atteint 44,41 euros, soit son plus niveau depuis avril 2013. Les investisseurs sanctionnent le quatrième avertissement sur résultats en moins d'un…

Publié le 23/01/2019

Le titre valide une figure de continuation baissière en drapeau après s'être retourné à la baisse sous sa moyenne mobile à 50 séances, négativement orientée. De son côté, le RSI évolue à…