En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 148.74 PTS
-0.38 %
5 144.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 082.48
-0.44 %
DAX PTS
11 277.32
-0.19 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.00 %
1.128
-0.23 %

GROUPE PARTOUCHE : Résultats annuels 2018

| GlobeNewswire | 251 | Aucun vote sur cette news
GROUPE PARTOUCHE : Résultats annuels 2018
Credits  ShutterStock.com

 

 

 

Résultats 2018 

 

  • Chiffre d'affaires de 410,8 MEUR, en progression de 1,0%
  • EBITDA de 64,1 MEUR et Résultat net de 12,6 MEUR
  • Poursuite du programme d'investissements sur le parc existant
  • Situation financière saine (gearing de 0,3x et leverage de 1,5x)

 

 

 

Paris, le 30 janvier 2019,

Lors de sa réunion du 29 janvier 2019, le conseil de surveillance a examiné les comptes consolidés annuels de l'exercice écoulé (clos au 31 octobre 2018) en cours d'audit, après avoir pris connaissance du rapport de gestion du directoire du Groupe Partouche.

 

Chiffre d'affaires en progression

Le Produit Brut des Jeux (PBJ) est resté stable sur l'exercice et a atteint 638,7 MEUR, contre 638,8 MEUR en 2017, malgré un ralentissement de l'activité en France en fin d'exercice. Pénalisé par l'évolution défavorable de la parité EUR / CHF qui affecte les deux casinos suisses de Meyrin et Crans-Montana (-3,7 MEUR), le PBJ a néanmoins profité de la croissance significative des jeux online en Belgique (+8,9 MEUR, dont 5,7 MEUR pour les seuls paris sportifs).

Le Produit Net des Jeux (PNJ) est également stable à 320,7 MEUR, malgré l'impact défavorable, au niveau des casinos français, de l'augmentation de 1,7 point de la CSG à partir du 1er janvier 2018 (-3,7 MEUR).

Le chiffre d'affaires hors PNJ affiche une hausse de 3,8 MEUR à 93,3 MEUR, dont +1,9 MEUR suite à l'intégration du restaurant Laurent à Paris sur 12 mois (contre neuf mois en 2017).

Le chiffre d'affaires consolidé 2018 du groupe progresse de +1,0% pour atteindre 410,8 MEUR.

 

Modification de la structure des résultats

L'EBITDA 2018 du Groupe s'élève à 64,1 MEUR (15,6% du CA) contre 73,3 MEUR (18,0% du CA) en 2017. Le repli constaté provient principalement du secteur casinotier :

  • la progression de l'activité on-line en Belgique (Casino d'Ostende et CKO Betting) de +7,9 MEUR a induit un accroissement de charges opérationnelles de 7,5 MEUR liés au contrat de partenariat avec Bwin ;
  • l'évolution du casino de La Ciotat vers un modèle « Pleinair », a entrainé une baisse de sa marge opérationnelle (+2,8 MEUR de charges opérationnelles par rapport à 2017) ;
  • mais également de l'intégration sur 12 mois du Laurent, dont la progression du chiffre d'affaires est compensée par la hausse des charges opérationnelles (+2,0 MEUR).

Les charges de personnel augmentent légèrement à 175,4 MEUR (+1,4 %), tandis que l'impact des impôts et taxes est légèrement positif (-0,9 MEUR par rapport à 2017).

Avec la prise en compte en année pleine des amortissements du casino d'Aix-en-Provence (en travaux) et du nouveau casino de La Ciotat, les amortissements et dépréciations sur immobilisations progressent de 2,6 MEUR  (+6,9 %).

La baisse de 2,8 MEUR des autres produits et charges opérationnels courants provient principalement d'évolution favorable des variations de provisions (1,0 MEUR) et des charges et produits à caractère exceptionnel.

En conséquence, le résultat opérationnel courant (ROC) s'inscrit en recul de 9,7 MEUR, à 26,6 MEUR.

Le résultat opérationnel non courant (RONC) ne bénéficie pas comme l'année 2017 de l'impact des cessions/ déconsolidations (+16,5 MEUR, dont +17,8 MEUR liée à la cession de la société Cannes Balnéaires). Il constitue une charge de 5,7 MEUR, contre un bénéfice de 10,2 MEUR en 2017, et inclut une dépréciation des écarts d'acquisition de 4,7 MEUR sur les sites de Bandol, Hyères et Andernos.

Le résultat opérationnel s'établit ainsi à 20,9 MEUR, contre 46,5 MEUR en 2017 et 22,1 MEUR en 2016.

Le résultat financier s'améliore légèrement à -1,4 MEUR suite à une baisse de 0,5 MEUR du coût de l'endettement financier.

La charge d'impôt atteint 4,5 MEUR (dont CVAE normative de 3,4 MEUR), contre un produit de 1,7 MEUR en 2017 et l'impôt sur les bénéfices est de 1,3 MEUR, contre un produit de 2,0 MEUR en 2017.

Au global, après prise en compte de la quote-part de résultat dans la société Palm Beach Cannes Côte d'Azur et ses filiales (perte de 2,3 MEUR, contre -0,5 MEUR en 2017), le résultat net ressort à 12,6 MEUR contre 45,5 MEUR en 2017, dont 6,2 MEUR en part du Groupe.

 

Poursuite du programme d'investissements sur le parc existant

Les immobilisations corporelles nettes progressent de 28,0 MEUR à 290,4 MEUR. Cette évolution provient des investissements importants réalisés (65,6 MEUR au total) notamment pour la rénovation des casinos d'Aix-en-Provence et de La Roche Posay et la construction du nouveau casino de Pornic, contrebalancés par les dotations aux amortissements (-40 MEUR) et l'entrée dans le périmètre de la SCI Green Auron (2 MEUR).

La hausse du poste Clients (+3,9 MEUR) est liée principalement à un produit à recevoir au titre d'un abattement supplémentaire pour manifestations artistiques de qualité à Aix-en-Provence (+1,6 MEUR) et à une créance sur le crédit-bailleur GENEFIM (+1,9 MEUR) au titre du crédit-bail immobilier du casino de Pornic.

La trésorerie s'élève à 109,9 MEUR (-6,5 MEUR), en raison des investissements de la période, majoritairement financés par émission de nouveaux emprunts bancaires.

Au passif, les capitaux propres du groupe, intérêts minoritaires inclus, progressent de 4,0 MEUR à 371,9 MEUR.

La dette financière progresse de 21,9 MEUR en raison des nouveaux crédits souscrits pour financer les investissements.

La dette financière nette ressort à 97,5 MEUR (+28,2 MEUR). La structure financière du Groupe demeure toujours très saine, avec des ratios de leverage (Endettement net / EBITDA) et de gearing (Endettement net / Capitaux propres) respectivement à 1,5x et 0,3x.

 

Evènements récents et perspectives

Visant en permanence l'excellence de l'expérience client dans ses établissements, le Groupe continue d'enrichir son offre et de rénover son parc de casinos pour améliorer ses performances, ainsi :

  • le nouveau Casino de Pornic rencontre un vif succès depuis son ouverture au public fin novembre, avec son immense espace ouvert de 800 m², sa terrasse, son restaurant et sa salle de spectacle, bénéficiant de parkings nombreux ;
  • le Pasino d'Aix-en-Provence, en rénovation depuis fin 2017, devrait ouvrir fin février 2019 ;
  • la réhabilitation du casino de La Roche-Posay qui proposera une offre plus diversifiée et des jeux de nouvelle génération tels que le black jack électronique, devrait s'achever fin février 2019 ;
  • fin octobre 2018, la Ville de Cannes a confié à Plage 3.14 l'exploitation d'un lot de plage et les dépendances du domaine public maritime transféré en gestion, dont l'ouverture est attendue en mars 2019 ;
  • les travaux de rénovation à Royat visant à recentrer l'activité sur le jeu et améliorer le parcours utilisateur ont débuté fin 2018 pour une livraison prévue fin 2019 ;
  • d'autres réaménagements sont prévus à Hyères, Saint-Amand-les-Eaux et Annemasse.

 

 

Prochains rendez-vous :

- CA du premier trimestre : mercredi 13 mars 2019 - après la clôture de la Bourse de Paris

- Assemblée Générale : mercredi 27 mars 2019

 

Fondé en 1973, le Groupe Partouche a su se développer afin de devenir un leader européen dans son secteur d'activité. Coté en Bourse, il exploite des casinos, des hôtels, des restaurants, des centres thermaux et des golfs. Le Groupe exploite 43 casinos et emploie près de 4 300 collaborateurs. Il est reconnu pour ses innovations et ses expérimentations des jeux de demain, ce qui lui permet d'aborder l'avenir avec confiance en visant le renforcement de son leadership et la poursuite de la progression de sa rentabilité.

Introduit en bourse en 1995, Groupe Partouche est coté sur Euronext Paris, compartiment B. ISIN : FR0012612646 - Reuters : PARP.PA - Bloomberg : PARP:FP

                                                                                                                                

INFORMATIONS FINANCIERES

Groupe Partouche                                                                        Tél : 01.47.64.33.45

Valérie Fort, directrice financière                                                      info-finance@partouche.com


 

Annexes

 

Compte de résultat consolidé

En MEUR au 31 octobre

2018

2017

ECART

%

Chiffre d'affaires

410,8

406,9

4,0

1,0%

Achats et charges externes

(146,9)

(134,6)

(12,3)

9,1%

Impôts et taxes

(17,0)

(17,9)

0,9

-4,9%

Charges de personnel

(175,4)

(173,0)

(2,4)

1,4%

Amortissements et dépréciations sur immobilisations

(40,2)

(37,6)

(2,6)

6,9%

Autres produits et charges opérationnels courants

(4,7)

(7,4)

2,8

-37,1%

Résultat opérationnel courant

26,6

36,4

-9,7

-26,7%

Autres produits et charges opérationnels non courants

(1,1)

(1,7)

0,6

-

Résultat sur cession de participations consolidées

0,0

16,5

16,5

-

Dépréciation des actifs non courants

(4,7)

(4,7)

0,1

-

Résultat opérationnel non courant

(5,7)

10,2

(15,9)

-

Résultat opérationnel

20,9

46,5

(25,6)

-55,1%

Résultat financier

(1,4)

(2,2)

0,8

-

Résultat avant impôt

19,5

44,4

(24,9)

-

Impôts sur les bénéfices et de CVAE

(4,6)

1,7

(6,4)

-

Résultat après impôt

14,9

46,1

(31,2)

-

Quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence

(2,3)

(0,5)

(1,7)

 

Résultat net total

12,6

45,5

(32,9)

-72,4%

Dont part du Groupe

6,2

37,4

(31,2)

-

 

 

   

EBITDA

64,1

73,3

9,2

-12,5%

Marge EBITDA / CA

15,6%

18,0%

 

 

 

 

Analyse du résultat opérationnel courant sectoriel

Rappelons que pour avoir une meilleure lisibilité de sa performance sectorielle, Groupe Partouche présente depuis l'exercice 2015 le contributif sectoriel avant élimination intragroupe.

en MEUR au 31 octobre

TOTAL GROUPE

CASINOS

HÔTELS

AUTRES

ELIM

2018

2017

2018

2017

2018

2017

2018

2017

2018

2017

Chiffre d'affaires

410,8 

406,9 

376,3 

379,8 

9,6 

10,4 

50,8 

41,2 

(25,9) 

(24,6) 

Achats et charges externes

(146,9) 

(134,6) 

(122,9) 

(115,9) 

(5,1) 

(6,1) 

(35,2) 

(27,9) 

16,4 

15,3 

Impôts et taxes

(17,0) 

(17,9) 

(25,1) 

(25,6) 

(0,8) 

(0,9) 

(1,6) 

(1,5) 

10,4 

10,1 

Charges de personnel

(175,4) 

(173,0) 

(154,8) 

(153,5) 

(4,2) 

(5,4) 

(16,1) 

(14,0) 

(0,3) 

(0,2) 

Amort. et dépréc. sur immo.

(40,2) 

(37,6) 

(35,7) 

(32,4) 

(1,1) 

(1,1) 

(3,4) 

(4,1) 

0,0 

0,0 

Autres prod. & ch. opé. courants

(4,7) 

(7,4) 

(5,4) 

(8,4) 

(0,1) 

(0,3) 

(1,2) 

(1,8) 

(0,6) 

(0,5) 

Résultat opérationnel courant

26,6 

36,4 

32,3 

44,0 

(1,3) 

(3,3) 

(4,3) 

(4,4) 

0,0 

0,0 

 

Le ROC du secteur casinotier atteint 32,3 MEUR, en recul de 11,7 MEUR. L'activité de ce secteur, avec une variation de - 3,5 MEUR, a été pénalisée en France par la hausse de la CSG (-3,7 MEUR). S'agissant des charges opérationnelles, elles augmentent de 8,3 MEUR et comprennent notamment :

  • les charges liées à la sous-traitance avec Bwin incluant :

pour 2,8 MEUR, les charges relatives à l'exploitation de la licence online au sein du casino d'Ostende et qui ont accompagné le développement de cette dernière activité ;

pour 1,1 MEUR, la non-reconduction d'un produit exceptionnel en N-1.

  • les amortissements et dépréciations sur immobilisations en hausse de 3,4 MEUR, en liaison avec l'important programme de rénovation des établissements en cours, et comprenant notamment les sites d'Aix-en-Provence et La Ciotat pour 1,7 MEUR.

A contrario, le ROC du secteur hôtelier, négatif de 1,3 MEUR, enregistre une amélioration de 2,0 MEUR, principalement attachée aux économies de charges induites par l'arrêt provisoire d'exploitation de l'Hôtel 3.14 dans l'attente de sa rénovation.

Enfin, le ROC du secteur « Autres » est stable à -4,3 MEUR.

 

 

 

Synthèse de l'endettement net

En MEUR au 31 octobre

2018

2017

Capitaux propres

371,9

367,9

EBITDA consolidé

64,1

73,3

Endettement brut *

177,2

155,0

Trésorerie nette des prélèvements

79,7

85,7

Endettement net

97,5

69,3

Ratio Endettement net / Capitaux propres (« gearing »)

0,3x

0,2x

Ratio Endettement net / EBITDA (« leverage »)

1,5x

0,9x

(*) La notion d'endettement brut comprend les emprunts bancaires et crédit-baux retraités, les intérêts courus, les emprunts et dettes financières divers, les concours bancaires et les instruments financiers.

 


Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143469/R/2232844/878192.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par West Corporation. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

Safran annonce la construction d’une nouvelle usine Safran Aircraft Engines à Hyderabad, en Inde, dédiée à la production de pièces du moteur LEAP de CFM International ( une société commune…

Publié le 19/02/2019

Karl Lagerfeld, l'une des plus grandes stars de la mode, est décédé à l'âge de 85 ans...

Publié le 19/02/2019

+5,5%...

Publié le 19/02/2019

Lors d'une visite en Inde pour le salon 'Aero India', Philippe Petitcolin, Directeur général de Safran, et Shri K...

Publié le 19/02/2019

Actualité très chargée autour d'Air France-KLM...