En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 101.85 PTS
-
5 069.00
-
SBF 120 PTS
4 078.82
-
DAX PTS
11 472.22
-
Dowjones PTS
25 286.49
-0.40 %
6 830.91
+0.03 %
1.129
+0.04 %

Eramet : chiffre d'affaires en hausse au 3ème trimestre 2018 porté par un environnement de prix favorable

| GlobeNewswire | 166 | Aucun vote sur cette news
Eramet : chiffre d'affaires en hausse au 3ème trimestre 2018 porté par un environnement de prix favorable
Credits  ShutterStock.com

Paris, le 25 octobre 2018, 08h30

COMMUNIQUE de presse

Eramet : chiffre d'affaires en hausse au 3ème trimestre 2018 porté par un environnement de prix favorable

 

  • Chiffre d'affaires[1] du 3ème trimestre 2018 à 951 millions d'euros, en croissance de 8 % par rapport au 3ème trimestre 2017, dans un contexte de prix en hausse (+ 11 %[2] pour le minerai de manganèse, + 26 %2 pour le nickel) et de marchés porteurs pour les sables minéralisés.
  • Record de production de minerai de manganèse : 1,2 million de tonnes produites, confirmant l'objectif d'établir un nouveau record annuel en 2018.
  • Volumes de ventes du Groupe en retrait, compte tenu d'un incident de transport de minerai de manganèse, des difficultés de production en Nouvelle-Calédonie et de l'environnement de marché défavorable qui continue de peser sur certains secteurs de la branche Alliages.
  • EBITDA prévisionnel pour l'année 2018 du même ordre de grandeur que celui de l'année 2017, dans l'hypothèse du maintien des conditions de marché actuelles.

 

 


Christel BORIES, Président-Directeur Général du Groupe :

 

" Bénéficiant d'un environnement de prix favorable, notre chiffre d'affaires est en hausse de 8 %, intégrant désormais l'activité Sables Minéralisés à 100%, suite au succès de notre OPA cet été. Notre production de minerai de manganèse a atteint un nouveau record.

La progression du chiffre d'affaires a toutefois été impactée par des problèmes opérationnels entraînant une baisse des volumes vendus de minerai de manganèse et de ferronickel, ainsi que par des ventes en retrait dans certains secteurs de la branche Alliages.

Nos marchés restent bien orientés pour les activités minières, avec une demande toujours soutenue, malgré les incertitudes pesant sur les échanges commerciaux mondiaux.

Nous visons ainsi pour 2018 un niveau de performance en termes d'EBITDA du même ordre de grandeur qu'en 2017.

Par ailleurs, nous poursuivons la mise en oeuvre de notre feuille de route stratégique et notamment notre engagement dans la transition énergétique. "

 

Chiffre d'affaires du groupe Eramet par branche d'activité

Chiffre d'affaires1

(Millions d'euros)

T3 2018

T3 2017

Variation4

9 mois 2018

9 mois 2017

Variation4

Branche Manganèse2

456

468

- 3 %

1 326

1 345

- 1 %

Branche Nickel

179

143

+ 25 %

544

455

+ 20 %

Branche Sables Minéralisés3

77

24

+ 221 %

135

67

+ 102 %

Branche Alliages

239

241

- 1 %

759

805

- 6 %

Holding & éliminations

-

2

ns

-

2

ns

Groupe Eramet

951

878

+ 8 %

2 764

2 674

+ 3 %

1 Données ajustées issues du reporting du Groupe dans lequel les co-entreprises sont comptabilisées selon l'intégration proportionnelle. La réconciliation avec le chiffre d'affaires publié est présentée en annexe 1.

2 Données retraitées, hors activité Sables Minéralisés.

3 Consolidation de l'activité Sables Minéralisés à 100% en intégration globale dans les comptes du Groupe à compter du 1er juillet 2018, contre 50% auparavant.

4 Données arrondies au % supérieur.

 

 

Le chiffre d'affaires du Groupe affiche une progression de 8 % au 3ème trimestre 2018 par rapport au 3ème trimestre 2017. A périmètre[3],[4] et change constants4, la variation du chiffre d'affaires du Groupe du 3ème trimestre serait d'environ + 4 %.

 

  • Sécurité : un enjeu prioritaire pour Eramet

A fin septembre 2018, le taux de fréquence des accidents du travail (TF2[5]) est en baisse de 18 % à 8,4 par rapport à 2017. Un tragique accident mortel est cependant survenu à la SLN au mois d'août. La sécurité est plus que jamais une priorité opérationnelle d'Eramet et d'importantes actions de formation et de prévention sont mises en oeuvre sur l'ensemble du périmètre du Groupe pour éliminer tout risque d'accident.

 

  • Commentaires par secteur d'activité
  • Branche Manganèse

Au 3ème trimestre 2018, le chiffre d'affaires de la branche Manganèse (hors activité Sables Minéralisés) s'élève à 456 MEUR, en baisse de 3 % à période comparable de 2017, pénalisé par un effet volume négatif sur les ventes de minerai de manganèse.

La production mondiale brute d'acier au carbone, principal débouché du manganèse, a augmenté de 4,6 %[6] sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période de l'année dernière (+ 4,8 %6 au 3ème trimestre), soutenue par la demande en Chine (+ 6,1 %6) mais également en Europe (+ 1,3 %6) et en Inde  (+ 6,1 %6).

Le bilan offre/demande du minerai de manganèse reste équilibré, la demande soutenue permettant d'absorber le niveau toujours élevé de production, notamment en Afrique du Sud. A fin septembre, les stocks de minerai dans les ports chinois sont stables à 2,8 Mt par rapport à fin juin 2018.

Le prix moyen du minerai de manganèse CIF Chine 44 % s'est maintenu à un niveau élevé à 6,83 USD/dmtu sur le trimestre, en hausse de 11 %[7] par rapport au 3ème trimestre 2017, mais en baisse de 7 %7 par rapport au 1er semestre de l'année. Le prix spot du minerai CIF Chine 44 % est toutefois repassé au-dessus de 7 USD/dmtu début octobre.

Au Gabon, COMILOG a établi un nouveau record de production à 1,2 Mt de minerai sur les trois derniers mois, et affiche une production de 3,2 Mt en cumul à fin septembre, en hausse de 4 % à période comparable de 2017. En cumul à fin septembre, les volumes de minerai transporté ne s'élèvent cependant qu'à 2,9 Mt, en baisse de 6 % par rapport à la période comparable de 2017, du fait de deux déraillements de trains sur l'année (en février et en juillet). Les ventes externes de minerai sont en conséquence en retrait de 4 % à 2,3 Mt.

L'utilisation de rames ferroviaires supplémentaires à partir de fin août a permis d'atteindre des volumes transportés record en septembre et de résorber partiellement les retards d'expéditions consécutifs aux deux déraillements. L'objectif annoncé de maintien du niveau record de plus de 4,1 Mt de minerai transporté en 2018 est confirmé.  

Au 3ème trimestre, les prix des alliages de manganèse ont fléchi en Europe par rapport à la même période de 2017, avec une érosion plus marquée pour le ferromanganèse affiné (- 13 %7). Cela se traduit par la poursuite de l'effet ciseaux sur les marges des alliages de manganèse, qui pèse sur les résultats 2018 en comparaison avec l'année précédente.

La production d'alliages de manganèse a augmenté au 3ème trimestre 2018 (+ 3 % à période comparable de 2017), de même que les volumes de ventes (+ 2 % sur la période) qui atteignent 516 kt en cumul à fin septembre.

  • Branche Nickel 

Au 3ème trimestre 2018, le chiffre d'affaires de la branche Nickel s'établit à 179 MEUR en progression de 25 % par rapport au 3ème trimestre 2017, tiré principalement par la progression des cours du nickel.

La production mondiale d'acier inoxydable est très dynamique et a augmenté de 5,9 %[8] sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2017. Ce trimestre est resté globalement stable sur le plan mondial (- 0,8 %8 à période comparable de 2017), avec un ralentissement de la production en Chine (- 3,4 %8), compensé par la forte croissance de l'Indonésie (+ 70,5 %8).

La demande de nickel primaire a progressé de 5 %8 sur les neuf premiers mois. Elle est également soutenue par les bonnes perspectives offertes par le développement du secteur des batteries pour véhicules électriques qui progresse significativement sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2017.

La production mondiale de nickel primaire est en hausse de 5,6 %8 sur les neuf premiers mois à période comparable de 2017, portée par le développement continu de la production de NPI (« nickel pig iron »[9]) en Indonésie (+ 56 %8 sur la même période).

Le bilan offre/demande du nickel reste globalement déficitaire, comme en 2017, avec une demande qui devrait excéder l'offre de plus de 100 kt de nickel en 2018. Les stocks de nickel au LME[10] et SHFE10 ont poursuivi leur baisse continue sur ce 3ème trimestre (- 40 % par rapport à fin décembre 2017).

La moyenne des cours au LME sur le trimestre a ainsi progressé de 26 % à 6,02 USD/lb (13 266 USD/t), en comparaison avec une moyenne de 4,78 USD/lb (10 528 USD/t) au 3ème trimestre 2017, mais est en baisse par rapport au 1er semestre de l'année (6,30 USD/lb, soit 13 871 USD/t), avec une accentuation en octobre.

En Nouvelle-Calédonie, le centre minier de Kouaoua faisait l'objet depuis début août d'un blocage physique par un groupe de manifestants contestant le démarrage de l'exploitation de trois gisements, autorisé en mai 2018 par la Province Nord, après une concertation approfondie avec les autorités publiques et les autorités coutumières locales. Kouaoua, l'un des quatre principaux centres miniers de la SLN, produit annuellement 20 % du minerai nécessaire à la production de ferronickel de l'usine de Doniambo. Face à cette situation de blocage, la SLN, dans un souci de sécurité de ses salariés et du matériel, a dû cesser l'exploitation du centre minier. Après un processus de concertation avec l'ensemble des parties prenantes, le site commence à reprendre son activité.

Début octobre, l'activité du site minier de Tiébaghi a également été arrêtée pendant quelques jours dans un contexte local perturbé à l'approche du référendum sur l'autodétermination qui se tiendra le 4 novembre prochain.

L'ensemble de ces perturbations devrait se traduire par un impact sur le résultat opérationnel courant du Groupe d'environ 15 MEUR pour l'exercice 2018.

Dans ce contexte, la production métallurgique de nickel à Doniambo est en retrait de 4 % sur les neuf premiers mois de l'année, tandis que les volumes de ventes de ferronickel restent stables (+ 1 % par rapport à la période correspondante de 2017) et s'élèvent à 40,2 kt en cumul à fin septembre.

Grâce à une bonne production minière (hors Kouaoua), la SLN a néanmoins atteint un niveau record d'environ 411 kt de minerai exporté au 3ème trimestre 2018, soit + 38 % en cumul à fin septembre. Le minerai exporté est de moindre teneur en nickel et ne peut servir à alimenter la production métallurgique locale.

Le cash cost[11] aux conditions économiques réelles de la SLN s'établit à 5,75 USD/lb[12] sur le trimestre et à 5,88 USD/lb12 en cumul à fin septembre, pénalisé par rapport à l'année précédente principalement par l'évolution de la parité euro/dollar, le renchérissement du prix du fuel et les difficultés dans les opérations minières.

Après l'arrêt annuel pour travaux de grande maintenance, le redémarrage de l'activité de l'usine de Sandouville s'opère lentement et affiche de meilleures performances sur les dernières semaines avec un taux de marche de l'usine de plus de 50 %.

  •  Branche Sables Minéralisés

Suite au succès de l'OPA sur MDL[13], Eramet est désormais actionnaire à 100 % de TiZir et cet actif est consolidé globalement dans les comptes du Groupe à compter du 1er juillet 2018.

Au 3ème trimestre 2018, TiZir (à 100 %) affiche un chiffre d'affaires de 77 MEUR en forte hausse (+ 60 %) par rapport au 3ème trimestre de l'année précédente, dans un environnement de prix très favorable.

Les marchés des produits de TiZir sont bien orientés à fin septembre 2018. La demande de laitier de titane et de zircon est restée soutenue avec des niveaux de prix élevés.

En amont, au Sénégal, la production de concentrés de minéraux lourds a augmenté de 6 %[14] en cumul à fin septembre 2018 à 575 kt.

 

Les volumes de ventes de Zircon ont progressé de 14 %14 sur les neuf premiers mois de l'année à 49 kt. Les ventes externes d'ilménite, pénalisées en début d'année par les travaux sur la voie de chemin de fer aux alentours de Dakar, ont progressé sur le 3ème trimestre pour atteindre 173 kt en cumul à fin septembre, en ligne avec les volumes vendus sur la même période de 2017.

En aval, à l'usine norvégienne de TiZir, la production de laitier de titane progresse de 6 %14 sur les neuf premiers mois de l'année à période comparable de 2017 ; les volumes de ventes affichent 144 kt en cumul à fin septembre et augmentent de 47 %14, compte tenu d'un faible niveau de ventes en 2017 suite à la reconstitution des stocks de l'usine après l'arrêt du four en 2016.

  •  Branche Alliages

Le chiffre d'affaires de la branche Alliages reste stable à 239 MEUR au 3ème trimestre 2018 (- 1 % à période comparable de 2017), avec une évolution contrastée des activités : les ventes d'Erasteel progressent de 25 %, et celles d'Aubert & Duval baissent de 6 %.

En ligne avec le 1er semestre 2018, le chiffre d'affaires du trimestre dans l'aéronautique recule de 3 %, les volumes de structures aéronautiques restant pénalisés par un ajustement de cadences de programmes gros porteurs sur lesquels Aubert & Duval est positionné. Cette tendance devrait se poursuivre sur les trimestres à venir et pèsera sur les résultats.

Par ailleurs, la faiblesse des carnets de commandes des grands acteurs de l'énergie continue d'impacter négativement les ventes de turbines terrestres de la société.

A l'inverse, dans les aciers rapides, Erasteel voit son chiffre d'affaires poursuivre sa progression au 3ème trimestre 2018 (+ 25 % à période comparable de 2017), portée par le prix des matières premières, et dans une moindre mesure par la croissance des volumes. 

  • Situation financière

La liquidité financière du Groupe reste élevée à 2,3 MdEUR, après la prise en compte du règlement du coût d'acquisition de TiZir (220 MEUR) dans les comptes du Groupe.

  • Franchissements de seuils au capital d'Eramet

Aucun franchissement de seuils au capital d'Eramet n'a été notifié à la société au cours du 3ème trimestre 2018.

  • Perspectives

Les marchés du Groupe restent bien orientés pour les activités minières, malgré les risques pesant sur les échanges commerciaux mondiaux. Dans l'hypothèse d'un maintien des prix actuels des métaux et alliages, ainsi que de la parité euro/dollar et du cours du baril de pétrole, l'EBITDA prévisionnel du Groupe pour l'exercice 2018 devrait être du même ordre de grandeur que celui de 2017.

 

 


Calendrier

20.02.2019 : Publication des résultats annuels 2018

25.04.2019 : Publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2019

23.05.2019 : Assemblée Générale des actionnaires


 


 


ANNEXEs

  • Annexe 1 : Chiffre d'affaires

Chiffre d'affaires (MEUR)1

T3 2018

T2 2018

T1 2018

T4 2017

T3 2017

Branche Manganèse2

456

465

405

474

468

Branche Nickel

179

188

177

189

143

Branche Sables Minéralisés3

77

33

25

33

24

Branche Alliages

239

257

263

282

241

Holding & éliminations

0

0

0

0

2

Groupe Eramet

Y compris co-entreprises

951

943

870

978

878

Quote-part des co-entreprises

(12)

(45)

(33)

(36)

(32)

Groupe Eramet

comptes publiés IFRS4

939

898

837

942

846

 

 

 

1 Données arrondies au million.

2 Données retraitées, hors activité Sables Minéralisés.

3 Consolidation de l'activité Sables Minéralisés à 100% en intégration globale dans les comptes du Groupe à compter du 1er juillet 2018.

4 Application de la norme IFRS 11 « Partenariats ».

 

 

 

 

 

 

 


 

  • Annexe 2 : Productions et ventes  

En milliers de tonnes

T3 2018

T3 2017

Variation

9 mois 2018

9 mois 2017

Variation

Production de minerai et aggloméré de manganèse

1 212

1 146

+ 6 %

3 207

3 079

+ 4 %

Transport de minerai et aggloméré de manganèse1

1 002

1 115

- 10 %

2 850

3 021

- 6 %

Ventes externes de minerai de manganèse

814

926

- 12 %

2 321

2 428

 

- 4 %

Production d'alliages de manganèse

182

177

+ 3 %

539

539

-

Ventes d'alliages de manganèse

175

172

+ 2 %

516

510

+ 1 %

Production de nickel2

14,1

14,7

- 4 %

42,3

44,0

- 4 %

Ventes de nickel3

13,2

13,7

- 4 %

41,8

42,3

- 1 %

Ventes de minerai de nickel

(en milliers de tonnes humides)

411

251

+ 64 %

866

629

 

+ 38 %

Production de concentrés de minéraux lourds (à 100%)

200

196

+ 2 %

575

541

+ 6 %

Ventes de zircon (à 100%)

15

16

- 7 %

49

43

+ 14 %

Ventes de laitier de titane (à 100%)

63

39

+ 61 %

144

98

+ 47 %

 

 

1 Produit et transporté

2 Ferronickel et nickel de haute pureté

3 Produits finis

 


 

  • Annexe 3 : Glossaire financier  

Indicateurs de performance consolidés

Les indicateurs de performance consolidés utilisés pour la communication financière des résultats et de la performance économique du Groupe et présentés dans ce document sont des données retraitées issues du Reporting du Groupe et suivies par le Comex. Conformément aux principes comptables adoptés pour le Reporting du Groupe, les performances opérationnelles des co-entreprises sont comptabilisées selon l'intégration proportionnelle : le sous-groupe TiZir (branche Sables Minéralisés) jusqu'au 30 juin 2018 et la société UKAD (branche Alliages).

Une réconciliation du chiffre d'affaires Groupe avec les données publiées est présentée en Annexe 1.

 

Chiffre d'affaires à périmètre et change constants

Le chiffre d'affaires à périmètre et change constants correspond au chiffre d'affaires corrigé de l'effet des changements de périmètre et de variation de taux de change d'un exercice à l'autre.

 

L'effet périmètre se calcule : pour les sociétés acquises au cours de l'exercice, en éliminant le chiffre d'affaires sur la période en cours et pour les sociétés acquises au cours de la période précédente, en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine ; pour les sociétés cédées, en éliminant le chiffre d'affaires sur la période considérée et sur la période comparable antérieure.

 

L'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d'affaires de l'exercice considéré les taux de change de l'exercice précédent.

 

Cash-cost de la SLN

Le cash-cost de la SLN est défini comme l'ensemble des coûts de production et de structure (R&D y compris la géologie d'exploration, frais administratifs, frais logistiques et commerciaux), net des crédits des sous-produits et prestations locales, qui couvrent toutes les étapes d'élaboration industrielle du produit fini jusqu'à la livraison au client final et qui impactent l'EBITDA dans les comptes sociaux de cette société.

 

 

 



[1] Indicateurs de performance consolidés ; cf. Glossaire financier en Annexe 3

[2] Variation calculée sur la base des prix moyens mensuels : index CRU (minerai de manganèse) et cours LME (nickel)

[3] Consolidation de l'activité Sables Minéralisés à 100% dans le reporting du Groupe à compter du 1er juillet 2018, suite à l'acquisition des titres de Mineral Deposits Limited, société australienne qui détenait 50% du capital de TiZir.

[4] Cf. Glossaire financier en Annexe 3.

[5] TF2 = nombre d'accidents avec et sans arrêt pour 1 million d'heures travaillées.

[6] Estimations Eramet sur la base des données  de production Worldsteel disponibles jusqu'à fin septembre 2018.

[7] Variation calculée sur la base des prix moyens mensuels : index CRU (minerai et alliages de manganèse) et cours LME (nickel).

[8] International Stainless Steel forum (ISSF) et estimations Eramet.

[9] Ferroalliage de nickel basse teneur.

[10] LME : London Metal Exchange ; SHFE : Shanghai Futures Exchange.

[11] Cf. Glossaire financier en Annexe 3.

[12] Aux conditions économiques réelles : impact fuel et taux de change ; à conditions économiques constantes de début 2016, le cash cost s'élève à 4,96 USD/lb au 3ème trimestre 2018 et à 5,00 USD/lb sur les neuf premiers mois de l'année.

[13] Mineral Deposits Limited, société australienne qui détenait 50% du capital de TiZir.

[14] A périmètre comparable (100 %).



Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143395/R/2222089/870114.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par West Corporation. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/11/2018

Cette récompense intervient 2 ans après la distinction en tant qu'"Honoree" du miroir connecté Ekko...

Publié le 13/11/2018

Le résultat net part du Groupe s'élève à 52,4 ME (37,1 ME au 30 septembre 2017)...

Publié le 13/11/2018

Eurazeo PME signe un accord d'exclusivité en vue de la cession de sa participation majoritaire au capital de Vignal Lighting Group Eurazeo PME,...

Publié le 13/11/2018

Les batteries lithium-ion à dominante silicium développées par la société Enevate offrent des capacités de charge ultrarapide, une haute densité énergétique et une sécurité renforcée...

Publié le 13/11/2018

Cette décision fait suite à l'avis du Haut Comité de Gouvernement d'Entreprise...