5 386.81 PTS
+0.27 %
5 371.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 296.55
+0.19 %
DAX PTS
13 003.14
+0.09 %
Dowjones PTS
23 273.96
-0.23 %
6 067.83
-0.67 %
Nikkei PTS
21 696.65
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

EDF:Résultats semestriels 2017 en ligne avec les attentes Excellente maîtrise du plan de performance Objectifs confirmés

| GlobeNewswire | 161 | Aucun vote sur cette news
EDF:Résultats semestriels 2017 en ligne avec les attentes Excellente maîtrise du plan de performance Objectifs confirmés
Credits  ShutterStock.com

 

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

28 juillet 2017

 

 

 

Résultats semestriels 2017 en ligne avec les attentes

Excellente maîtrise du plan de performance

Objectifs confirmés

 

Chiffres clés 1er semestre 2017

 

Principaux faits marquants

 

EBITDA

 

7,0 MdsEUR
-20,6 % org.[1]

 

  • Energies renouvelables :
    • Prise de contrôle de FUTUREN (éolien terrestre)
    • 2,4 GW en construction par EDF EN dont 0,9 GW de solaire
    • Capacités brutes installées d'EDF EN supérieures à 10 GW[2]
  • Services énergétiques :
    • Acquisition d'Imtech au Royaume-Uni
  • Succès de l'augmentation de capital de 4 MdsEUR
  • Finalisation de la cession de 49,9 % de CTE, holding détenant 100 % des titres de RTE 
  • Nucléaire France : production conforme aux prévisions compte tenu des arrêts de réacteurs pour contrôles supplémentaires initiés en 2016 suite à l'audit qualité de l'usine Creusot Forge
  • Nouveau nucléaire :
    • Validation de la cuve de l'EPR de Flamanville 3 : projet d'avis de l'Autorité de Sûreté Nucléaire précisant que la composition de l'acier du fond et du couvercle de la cuve du réacteur n'est pas de nature à remettre en cause sa mise en service sous certaines conditions et notamment le remplacement du couvercle de la cuve avant fin 2024 (cf. CP du 29 juin 2017). Essais d'ensemble en cours
    • Hinkley Point C : mise à jour des coûts du projet à 19,6 Mds£2015[3] (cf. CP du 3 juillet 2017)
    • Création de la société EDVANCE : rapprochement des ingénieries d'EDF et d'AREVA NP (cf. CP du 17 mai 2017)
    • Signature d'accords engageants pour l'entrée d'investisseurs stratégiques au capital de NEW NP (cf. CP du 10 juillet 2017)

Résultat net courant

 

1,4 MdEUR
-53,8 %

Résultat net part du Groupe 

2,0 MdsEUR
-3,7%

Endettement financier net

31,3 MdsEUR
-6,2 MdsEUR

 

 

Production électrique

Nucléaire France : 197,2 TWh

Nucléaire Royaume-Uni : 32,2 TWh

Hydraulique France : 21,3 TWh

EDF EN : 6,4 TWh

 

-3,9 %

+4,2 %

-16,5 %

+5,0 %

 

 

Plan de performance

Charges opérationnelles[4]

 

BFR

 

Cessions d'actifs signées ou réalisées

Investissements nets[5]

 

~70 % en cumulé
de l'obj. 2018 vs 2015

~90 % en cumulé
de l'obj. 2015-2018

~80 % en cumulé
de l'obj. 2015-2020

-0,3 MdEUR vs S1 2016

 

Objectifs 2017 confirmés

-  Production nucléaire :   390 - 400 TW

  • EBITDA[6] :   13,7 - 14,3 MdsEUR
  • Endettement financier net/EBITDA[7] :   <= 2,5x
  • Taux de distribution du résultat net courant[8] :   55 % à 65 %

 

Objectifs 2018 confirmés

  • Charges opérationnelles4 :   -0,7 MdEUR par rapport à 2015
  • EBITDA[9] :   >= 15,2 MdsEUR
  • Investissements nets5 :    ~10,5 MdsEUR
  • Cash flow9,[10]>= 0
  • Endettement financier net / EBITDA7,9 :   <= 2,5x
  • Taux de distribution du résultat net courant8 :   50 %

Objectifs au-delà de 2018 confirmés

  • Charges opérationnelles 20194 :   Réduction >= 1 MdEUR par rapport à 2015
  • Cessions d'actifs sur 2015-2020 :   au moins 10 MdsEUR
  • Taux de distribution du résultat net courant8: 45 % à 50 %

Le Conseil d'administration d'EDF, réuni le 27 juillet 2017 sous la présidence de Jean-Bernard Lévy, a arrêté les comptes consolidés résumés du semestre clos le 30 juin 2017.

 

Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d'EDF a déclaré :

« Dans un contexte de marché défavorable et conforme à ses prévisions, le Groupe poursuit son plan de performance et maintient ses objectifs annuels. S'appuyant sur un bilan renforcé, EDF déploie  activement sa stratégie CAP 2030. Ce premier semestre 2017 est marqué par une accélération dans le domaine des énergies renouvelables, avec en particulier la prise de contrôle de la société Futuren et l'augmentation des capacités nettes installées. La refondation de la filière nucléaire française a aussi franchi des jalons essentiels et positifs ces derniers mois. Je remercie les équipes pour leur mobilisation au quotidien afin de faire d'EDF le champion de la croissance bas carbone ».

 

 

Évolution des résultats semestriels du groupe EDF

 

En millions d'euros

S1 2016

S1 2017

Variation
(%)

Variation organique
(%)

Chiffre d'affaires

36 659

35 723

-2,6

-1,1

EBITDA

8 944

6 996

-21,8

-20,6

EBIT

4 512

3 882

-14,0

 

Résultat net part du Groupe

2 081

2 005

-3,7

 

Résultat net courant[11]

2 968

1 370

-53,8

 

 

Évolution de l'EBITDA semestriel du groupe EDF

 

En millions d'euros

S1 2016

S1 2017

Variation organique (%)

France - Activités de production et commercialisation

3 450

2 453

-28,9

France - Activités régulées

2 791

2 400

-14,0

Royaume-Uni

1 118

627

-34,4

Italie

328

426

+28,4

Autre international

363

275

-21,5

Autres métiers

894

815

-9,4

Total Groupe

8 944

6 996

-20,6

 


Dans des conditions de marché défavorables, et compte tenu d'un recul de la production nucléaire en France, les résultats du premier semestre 2017 sont en baisse. Au cours de cette période, le Groupe a poursuivi le déploiement de son plan de transformation en accord avec la stratégie CAP 2030. Il a en particulier réalisé avec succès une augmentation de capital d'un montant de 4 milliards d'euros en 2017. Le plan de cessions d'actifs a continué à se concrétiser et atteint un montant cumulé d'environ 8,0 milliards[12] d'euros de cessions signées ou réalisées pour un objectif d'au moins 10 milliards d'euros entre 2015 et 2020.

Les actions engagées dans le cadre du plan de performance ont permis une réduction significative des charges opérationnelles[13] de 2,2 % (-225 millions d'euros) par rapport au premier semestre 2016 soit en cumulé environ 70 % de l'objectif de -700 millions d'euros d'économies entre 2015 et 2018. Les actions d'optimisation du BFR estimées à 200 millions d'euros, permettent d'atteindre en cumulé environ 90% de l'objectif de 1,8 milliard d'euros d'optimisation du BFR sur la période 2015-2018.

L'EBITDA du segment France - Activités de production et commercialisation s'élève à 2 453 millions d'euros, en baisse organique de 28,9 %, du fait principalement du recul de la production nucléaire et hydraulique et de conditions de marché défavorables.

L'EBITDA du segment France - Activités régulées[14] atteint 2 400 millions d'euros en recul organique de 14,0 % suite d'une part aux effets défavorables du climat et des tempêtes, et d'autre part à des éléments favorables en 2016 sans équivalent en 2017.

Au Royaume-Uni, l'EBITDA est en baisse organique de 34,4 % à 627 millions d'euros en raison essentiellement de l'impact significatif de la baisse des prix réalisés du nucléaire.

En Italie, l'EBITDA enregistre une hausse organique de 28,4 % à 426 millions d'euros grâce à l'évolution favorable des prix de vente d'électricité et à une activité exploration et production dans les hydrocarbures tirée par la hausse du cours du Brent et du prix du gaz.

L'EBITDA du segment Autre international est en baisse organique de 21,5 %, en Belgique en raison principalement d'une moindre production, et au Brésil du fait de la révision du tarif.

L'EBITDA du segment Autres métiers bénéficie d'une production d'énergie renouvelable en hausse de 5 % et d'une augmentation des capacités nettes installées d'EDF Énergies Nouvelles de 0,8 GW. En revanche, l'activité Développement-Vente d'Actifs Structurés est en recul après un volume soutenu d'opérations au premier semestre 2016 conduisant à une baisse de l'EBITDA du segment au premier semestre 2017 de 9,4 %.

Le résultat financier est en amélioration de 236 millions d'euros par rapport au premier semestre 2016 grâce notamment à une augmentation des plus-values de cession d'actifs dédiés, un coût de l'endettement en diminution, et à une moindre charge de désactualisation.

Le résultat net courant s'établit à 1 370 millions d'euros au premier semestre 2017, en baisse de 53,8 % par rapport au premier semestre 2016.

Le résultat net part du Groupe s'élève à 2 005 millions d'euros au premier semestre 2017, quasi stable par rapport au premier semestre 2016 (-3,7 %), l'effet positif de la plus value enregistrée au titre de la cession de 49,9 % de  CTE[15] et l'amélioration du résultat financier compensant globalement le recul de l'EBITDA.

Le Groupe a poursuivi la maîtrise et la sélectivité des investissements nets hors Linky[16], nouveaux développements[17] et cessions d'actifs, qui s'élèvent à 4 913 millions d'euros intégrant l'investissement dans Futuren, en baisse de 252 millions d'euros, grâce notamment à la rationalisation du parc thermique et à un effort de l'ensemble des segments opérationnels. Les investissements nets totaux s'élèvent à 1 480 millions d'euros sur le premier semestre 2017 contre 5 569 millions d'euros sur le premier semestre 2016, compte tenu de la cession de 49,9 % de CTE15.

Le cash flow opérationnel s'établit à 4 156 millions d'euros sur le premier semestre 2017 contre 7 959 millions d'euros sur le premier semestre 2016, soit une diminution de 3 803 millions d'euros. Cette variation résulte principalement de la baisse de l'EBITDA pour un montant de 1 948 millions d'euros et de l'augmentation de l'impôt payé sur le résultat.

Le cash flow après investissements nets est en amélioration significative et s'établit à 3 158 millions d'euros principalement grâce à la cession de 49,9 % de CTE15 et à une variation favorable du besoin en fonds de roulement. Le cash flow Groupe[18] est positif de 1 482 millions d'euros. Il tient compte du paiement en actions de la majeure partie du solde du dividende au titre de l'exercice 2016 et de la dotation règlementaire[19] aux actifs dédiés.

 

 

31/12/2016

30/06/2017

Endettement financier net[20] (en milliards d'euros)

37,4

31,3

Endettement financier net / EBITDA

2,3x

2,2x[21]

 

L'endettement financier net du Groupe est de 31 268 millions d'euros au 30 juin 2017. Il était de 37 425 millions d'euros au 31 décembre 2016. Cette amélioration résulte principalement de l'augmentation de capital de 4 milliards d'euros et des cessions d'actifs réalisées au premier semestre 2017. Le ratio d'endettement financier net / EBITDA s'élève à 2,2x au 30 juin 2017,  en cohérence avec l'objectif que s'est fixé le Groupe pour l'exercice 2017 d'un ratio inférieur à 2,5x.

 


 

Principaux résultats du Groupe par segment

 

France - Activités de production et de commercialisation 

 

 

S1 2016

S1 2017

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires

18 683

18 564

-0,6

EBITDA

3 450

2 453

-28,9

 

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2017 du segment France - Activités de production et commercialisation s'élève à 18 564 millions d'euros, en baisse organique de 119 millions d'euros (-0,6 %) par rapport au premier semestre 2016.

L'EBITDA est en recul organique de 28,9% à 2 453 millions d'euros dans un contexte de marché défavorable.

Sur le premier semestre 2017, la baisse de la production nucléaire et de la production hydraulique par rapport au premier semestre 2016 a pénalisé l'EBITDA d'un montant estimé de -514 millions d'euros.

L'EBITDA a aussi été marqué par l'effet négatif des conditions de marché et des souscriptions ARENH au guichet de novembre 2016 (40,7 TWh au titre du premier semestre 2017) pour un montant estimé de -504 millions d'euros. L'évolution des tarifs, hors prise en compte de la rémunération de la capacité dans la formule par empilement tarifaire, conduit à une baisse estimée de 221 millions d'euros par rapport au premier semestre 2016.

D'autre part, l'intensité concurrentielle et les effets prix négatifs sur les nouvelles offres ont affecté les conditions de marché aval pour un montant net estimé défavorable de -191 millions d'euros.

Le climat, en particulier sur le mois de janvier 2017, ainsi que l'effet année bissextile en 2016, ont pesé négativement pour un montant estimé de -183 millions d'euros en comparaison avec la même période en 2016.

La mise en place du mécanisme de capacité[22] a un impact favorable pour un montant de +286 millions d'euros sur le premier semestre 2017.

Dans le cadre du plan de performance du groupe EDF, les charges opérationnelles[23] ont diminué d'un montant estimé de 272 millions d'euros, soit -6,0 %, grâce à des actions de performance opérationnelle sur les achats, et à la maitrise de la masse salariale. Ces actions sont engagées dans toutes les entités, avec notamment une baisse du coût des fonctions support et des activités commerciales, et une optimisation des coûts des parcs hydraulique, nucléaire et thermique.

La production nucléaire s'établit à 197,2 TWh à fin juin 2017, un niveau conforme aux prévisions.

L'écart de 8,0 TWh (-3,9 %) par rapport au premier semestre 2016 provient pour l'essentiel, des arrêts sur toute la période de Gravelines 5 et Fessenheim 2 liés aux dossiers de fabrication de l'usine Creusot Forge, et de la fin des contrôles des générateurs de vapeur concernés par la problématique de «ségrégation carbone» au premier trimestre 2017.

Les arrêts fortuits des réacteurs de Flamanville 1 et Cattenom 1 ont été en grande partie compensés par une plus forte utilisation des réacteurs en fonctionnement.

Sur la base de la production nucléaire à fin juin, et compte tenu du redémarrage des réacteurs de Bugey 5 et de Gravelines 5, le Groupe maintient son objectif de production nucléaire pour l'année 2017 de 390 - 400 TWh.

La production hydraulique[24] s'élève à 21,3 TWh[25], en baisse de 4,2 TWh par rapport au premier semestre 2016, en raison d'une faible hydraulicité.

En complément, les centrales thermiques, notamment au gaz, ont été plus fortement sollicitées. Leur production, en hausse de 3,6 TWh par rapport au premier semestre 2016, atteint 7,8 TWh.

 

 

 

France - Activités régulées

 

 

S1 2016

S1 2017

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires

8 125

8 174

+0,6

EBITDA

2 791

2 400

-14,0

 

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2017 du segment France - Activités régulées, s'élève à 8 174 millions d'euros, en hausse organique de 49 millions d'euros (+0,6 %) par rapport au premier semestre 2016.

L'EBITDA est en recul organique de 391 millions d'euros (-14,0 %) avec notamment un effet volume défavorable estimé à -91 millions d'euros lié au climat, aux dépassements de puissance souscrite induits par la vague de froid de janvier 2017 et à l'année bissextile 2016. Le premier semestre 2017 a également été marqué par des tempêtes d'intensité exceptionnelle en France métropolitaine avec un impact négatif sur les dépenses d'exploitation et sur les indemnités de coupure en métropole pour un montant estimé de -62 millions d'euros. L'ensemble des éléments défavorables ne sont que partiellement compensés par les hausses des tarifs pour un montant estimé de +50 millions d'euros. Par ailleurs, des éléments favorables en 2016 sans équivalent en 2017 expliquent une baisse de l'EBITDA à hauteur de 240 millions d'euros.


 

Royaume-Uni 

 

En millions d'euros

S1 2016

S1 2017

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires

4 988

4 427

-1,8

EBITDA

1 118

627

-34,4

 

La contribution du Royaume-Uni au chiffre d'affaires du Groupe s'élève à 4 427 millions d'euros au premier semestre 2017, en baisse de 561 millions d'euros. L'EBITDA s'élève à 627 millions d'euros, en baisse organique de 34,4% par rapport à juin 2016.

L'EBITDA est pénalisé par le recul de la marge énergie principalement lié à la baisse des prix réalisés du nucléaire. La baisse de la consommation des clients résidentiels en raison des conditions climatiques pénalise également l'EBITDA. Le nombre de comptes clients est quasi stable par rapport à fin décembre 2016.

La production nucléaire s'établit à 32,2 TWh, soit +1,3 TWh par rapport à juin 2016, grâce à une bonne performance opérationnelle portée par un calendrier favorable des opérations de rechargement en combustible sur le premier semestre 2017 et par une bonne disponibilité du parc nucléaire.

 

 

 

Italie 

 

En millions d'euros

S1 2016

S1 2017

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires

5 561

4 968

-10,8

EBITDA

328

426

+28,4

 

En Italie, le chiffre d'affaires du premier semestre 2017 s'élève à 4 968 millions d'euros, en baisse organique de 10,8 % par rapport au premier semestre 2016 sans impact significatif sur la marge. L'EBITDA ressort en hausse organique de 28,4 %, à 426 millions d'euros.

Dans les activités Électricité, l'EBITDA est en hausse essentiellement sous l'effet positif de l'évolution des prix moyens de vente et de la bonne performance de la production thermique qui compense la baisse de la production hydraulique.

L'EBITDA des activités Hydrocarbures ressort en hausse organique grâce principalement à l'évolution favorable des prix du Brent et du gaz, et à l'optimisation des coûts de maintenance pour l'activité exploration-production. Par ailleurs, les marges aval sont en amélioration.

 

 


 

Autre international 

 

En millions d'euros

S1 2016

S1 2017

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires

2 708

2 537

-2,8

EBITDA

363[26]

275

-21,5

 

Le chiffre d'affaires du segment Autre international s'élève à 2 537 millions d'euros, en baisse organique de 2,8 % par rapport au premier semestre 2016. L'EBITDA est en baisse organique de 21,5 %, à 275 millions d'euros.

En Belgique, l'EBITDA est en baisse organique de 40,4 % à 69 millions d'euros. Ce recul est lié à des prix d'électricité réalisés en baisse et à une moindre production nucléaire liée au programme de maintenance. D'autre part les mauvaises conditions de vent et d'hydraulicité ont entrainé une faible production renouvelable. En revanche, les activités de services sont en progression et la capacité éolienne installée est en croissance continue pour atteindre 309 MW à fin juin 2017 (soit +3 % par rapport au 31 décembre 2016).

En Pologne[27], l'EBITDA s'élève à 133 millions d'euros, en hausse organique de 2,4 %, grâce à l'augmentation des volumes de chaleur et des certificats d'économie d'énergie conjuguée à une baisse du prix du charbon consommé. Les actifs d'EDF Polska sont en cours de cession[28].

Après une année 2016 exceptionnelle, l'EBITDA du Brésil est pénalisé par la baisse du tarif du contrat de vente d'électricité (PPA) suite à la révision annuelle.

 


 

Autres métiers

 

En millions d'euros

S1 2016

S1 2017

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires

3 528

3 811

+6,8

EBITDA

894

815

-9,4

 

Le chiffre d'affaires du segment Autres métiers s'élève à 3 811 millions d'euros, en hausse organique de 6,8 % par rapport au premier semestre 2016. L'EBITDA est en baisse organique de 9,4 %, à 815 millions d'euros.

La contribution d'EDF Énergies Nouvelles à l'EBITDA du Groupe s'élève à 451 millions d'euros, en baisse organique de 113 millions d'euros (-20,4 %) par rapport au premier semestre 2016. Les capacités nettes installées sont en augmentation de 0,8 GW et atteignent 6,7 GW à fin juin 2017. La production poursuit sa croissance avec une évolution de +5,0 % au premier semestre 2017. Le portefeuille de projets en construction d'EDF Énergies Nouvelles est en fort développement à 2,4 GW bruts à fin juin 2017 (dont 0,9 GW dans le solaire). En revanche, le volume d'opérations lié à l'activité Développement-Vente d'Actifs Structurés, significatif au premier semestre 2016 en Europe (Portugal, Grèce) et sans équivalent à fin juin 2017, pénalise l'EBITDA.

L'EBITDA de Dalkia s'établit à 155 millions d'euros, en hausse organique de 12 millions d'euros (+8,9 %), avec la signature ou le renouvellement de nombreux contrats commerciaux, comme par exemple la gestion énergétique des bâtiments communaux de Valence et son agglomération sur 7 ans, ou la récupération de chaleur du site PSA de Charleville-Mézières sur 25 ans. L'EBITDA du premier semestre 2017 bénéficie de l'évolution favorable des indices de révision des prestations de services et de la hausse du prix de l'énergie.

L'EBITDA d'EDF Trading s'élève à 187 millions d'euros au premier semestre 2017, en hausse organique de 3,2 % par rapport au premier semestre 2016. Cette évolution est directement liée à une bonne performance sur le mois de janvier partiellement compensée depuis en raison de conditions de marché défavorables en particulier sur les contrats gaz saisonniers en Amérique du Nord.

 


 

Principaux faits marquants[29] postérieurs

à la communication du premier trimestre 2017

 

Événements majeurs

  • EDF lève partiellement une des conditions suspensives prévues dans le contrat d'acquisition de NEW NP
    (cf. communiqué de presse (CP) du 12 juillet 2017)
  • Signature d'accords engageants pour l'entrée d'investisseurs stratégiques au capital de NEW NP (cf. CP du 10 juillet 2017)
  • Précisions sur le projet Hinkley Point C : mise à jour des coûts du projet (cf. CP du 3 juillet 2017)
  • Validation de la cuve de l'EPR de Flamanville 3 : projet d'avis de l'Autorité de Sûreté Nucléaire précisant que la composition de l'acier du fond et du couvercle de la cuve du réacteur n'est pas de nature à remettre en cause sa mise en service sous certaines conditions et notamment le remplacement du couvercle de la cuve avant fin 2024 (cf. CP du 29 juin 2017)
  • EDF a annoncé la signature d'un accord avec PGE pour la cession des actifs d'EDF Polska (cf. CP du 19 mai 2017 et note 2.5.2 de l'annexe aux comptes consolidés résumés du semestre clos le 30 juin 2017)
  • Le Conseil d'administration d'EDF a approuvé la création de la société EDVANCE, jalon essentiel de la refondation de la filière nucléaire française (cf. CP du 17 mai 2017)

 

Participations, partenariats et projets d'investissement

Développement des énergies renouvelables, EDF Énergies Nouvelles[30]

  • Le 20 juillet 2017, EDF Énergies Nouvelles a annoncé le succès de l'Offre Publique d'Achat Simplifiée d'EDF Énergies Nouvelles sur FUTUREN (cf. note 3.1 de l'annexe aux comptes consolidés résumés du semestre clos le 30 juin 2017)
  • Le 13 juillet 2017, EDF Énergies Nouvelles a acquis un ensemble de projets éoliens d'une capacité de plus de 600 MW au Royaume-Uni
  • Le 5 juillet 2017, EDF Énergies Nouvelles a acquis le spécialiste de l'exploitation-maintenance de parcs éoliens en mer OWS
  • Le 22 juin 2017, EDF Énergies Nouvelles a annoncé le renforcement de ses positions dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Le 21 juin 2017, EDF Énergies Nouvelles a signé un contrat d'achat d'électricité pour un projet éolien de 100 MW aux États-Unis
  • Le 19 juin 2017, EDF Énergies Nouvelles a annoncé qu'elle réalisera un nouveau projet solaire de 115 MWc au Brésil
  • Avec EDF ENR, le groupe EDF se renforce et se diversifie dans l'autoconsommation en France (cf. CP du 7 juin 2017)
  • Finalisation du financement de la phase 3 du parc solaire de 800 MW de Mohammed bin Rashid Al Maktoum (cf. CP du 14 juin 2017)

 

Développement des services énergétiques

  • Le 6 juillet 2017, EDF Energy Services a finalisé l'acquisition d'Imtech, entreprise dans le domaine du génie climatique au Royaume-Uni et en Irlande qui fournit des services techniques à ses clients dans les secteurs du bâtiment, de l'industrie, du tertiaire et des collectivités locales (cf. note 22.1.2 de l'annexe aux comptes consolidés résumés du semestre clos le 30 juin 2017)
  • EDF ambitionne de doubler son chiffre d'affaires d'ici à 2025 sur les services énergétiques pour les entreprises et les collectivités (cf. CP du 20 juin 2017)
  • Le 11 mai 2017, Sowee a lancé sa borne de recharge connectée pour véhicules électriques

 

Développement durable

  • EDF est certifié ISO 14001 par AFNOR Certification pour la cinquième fois (cf. CP du 23 juin 2017)
  • EDF a signé un accord bilatéral innovant de facilité de crédit avec un taux d'intérêt lié à sa notation développement durable (cf. CP du 22 mai 2017)

 

Autres Événements marquants

  • Nominations au sein de l'équipe de direction d'EDF Energy (cf. CP du 27 juillet 2017)
  • Résultat de l'option pour le paiement du solde du dividende en actions au titre de l'exercice 2016 (cf. CP du 28 juin 2017 et notes 17.1 et 17.2 de l'annexe aux comptes consolidés résumés du semestre clos le 30 juin 2017)
  • Jean-Bernard Lévy, Président Directeur Général du groupe EDF, a procédé à plusieurs nominations au sein du Comité Exécutif, qui ont pris effet le 17 juillet 2017 (cf. CP du 12 juin 2017)

 

L'innovation

  • EDF et le CEA renforcent leur collaboration dans la R&D pour le nucléaire, le numérique et la transition énergétique (cf. CP du 19 juin 2017)

 


 

ANNEXES :

Compte de résultat consolidé

(en millions d'euros)

 

S1 2017

S1 2016

Chiffre d'affaires

 

35 723

36 659

Achats de combustible et d'énergie

 

(19 345)

(18 764)

Autres consommations externes

 

(3 733)

(3 991)

Charges de personnel

 

(6 286)

(6 333)

Impôts et taxes

 

(2 687)

(2 727)

Autres produits et charges opérationnels

 

3 324

4 100

Excédent brut d'exploitation

 

6 996

8 944

Variations nettes de juste valeur sur instruments dérivés énergie et matières premières hors activités de trading

 

(196)

(77)

Dotations aux amortissements

 

(4 212)

(3 916)

Dotations nettes aux provisions pour renouvellement des immobilisations en concession

 

(41)

(15)

(Pertes de valeur)/reprises

 

(32)

(300)

Autres produits et charges d'exploitation

 

1 367

(124)

Résultat d'exploitation

 

3 882

4 512

Coût de l'endettement financier brut

 

(879)

(953)

Effet de l'actualisation

 

(1 283)

(1 367)

Autres produits et charges financiers

 

1 174

1 096

Résultat financier

 

(988)

(1 224)

Résultat avant impôts des sociétés intégrées

 

2 894

3 288

Impôts sur les résultats

 

(712)

(960)

Quote-part de résultat net des entreprises associées et des coentreprises

 

(93)

(162)

RÉSULTAT NET CONSOLIDE

 

2 089

2 166

Dont résultat net - part du Groupe

 

2 005

2 081

Dont résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

 

84

85

 

 

 

 

 

Résultat net part du Groupe par action en euros :

 

 

 

Résultat par action

 

0,66

0,88

Résultat dilué par action

 

0,66

0,88

 


Bilan consolidé

 

ACTIF

(en millions d'euros)

 

30/06/2017

31/12/2016

Goodwill

 

8 750

8 923

Autres actifs incorporels

 

7 630

7 450

Immobilisations en concessions de distribution publique d'électricité en France

 

53 682

53 064

Immobilisations en concessions des autres activités

 

7 604

7 616

Immobilisations de production et autres immobilisations corporelles du domaine propre

 

71 187

70 573

Participations dans les entreprises associées et les coentreprises

 

6 995

8 645

Actifs financiers non courants

 

37 040

35 129

Autres débiteurs non courants

 

2 164

2 268

Impôts différés actifs

 

1 955

1 641

Actif non courant

 

197 007

195 309

Stocks

 

13 692

14 101

Clients et comptes rattachés

 

21 500

23 296

Actifs financiers courants

 

29 381

29 986

Actifs d'impôts courants

 

552

183

Autres débiteurs courants

 

10 174

10 652

Trésorerie et équivalents de trésorerie

 

3 804

2 893

Actif courant

 

79 103

81 111

Actifs détenus en vue de leur vente

 

1 781

5 220

TOTAL DE L'ACTIF

 

277 891

281 640

 

 

 

 

 


 

CAPITAUX PROPRES ET PASSIF

(en millions d'euros)

 

30/06/2017

31/12/2016

Capital

 

1 444

1 055

Réserves et résultats consolidés

 

38 308

33 383

Capitaux propres - part du Groupe

 

39 752

34 438

Intérêts attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle

 

7 086

6 924

Total des capitaux propres

 

46 838

41 362

Provisions liées à la production nucléaire - Aval du cycle, déconstruction des centrales et derniers coeurs

 

44 954

44 843

Provisions pour déconstruction hors installations nucléaires

 

1 516

1 506

Provisions pour avantages du personnel

 

21 258

21 234

Autres provisions

 

1 970

2 155

Provisions non courantes

 

69 698

69 738

Passifs spécifiques des concessions de distribution publique d'électricité en France

 

46 013

45 692

Passifs financiers non courants

 

51 669

54 276

Autres créditeurs non courants

 

4 836

4 810

Impôts différés passifs

 

2 927

2 272

Passif non courant

 

175 143

176 788

Provisions courantes

 

5 632

5 228

Fournisseurs et comptes rattachés

 

10 983

13 031

Passifs financiers courants

 

14 486

18 289

Dettes d'impôts courants

 

164

419

Autres créditeurs courants

 

24 155

24 414

Passif courant

 

55 420

61 381

Passifs liés aux actifs détenus en vue de leur vente

 

490

2 109

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF

 

277 891

281 640

 

 

 


Tableau de flux de trésorerie consolidé

 

 

(en millions d'euros)

 

S1 2017

S1 2016

Opérations d'exploitation :

 

 

 

Résultat avant impôt des sociétés intégrées

 

2 894

3 288

Pertes de valeur / (reprises)

 

32

300

Amortissements, provisions et variations de juste valeur

 

4 420

4 308

Produits et charges financiers

 

429

462

Dividendes reçus des entreprises associées et des coentreprises

 

76

210

Plus ou moins-values de cession

 

(2 039)

(447)

Variation du besoin en fonds de roulement

 

482

(1 720)

Flux de trésorerie nets générés par l'exploitation

 

6 294

6 401

Frais financiers nets décaissés

 

(828)

(800)

Impôts sur le résultat payés

 

(827)

638

Flux de trésorerie nets liés aux opérations d'exploitation

 

4 639

6 239

Opérations d'investissement :

 

 

 

Investissements en titres de participation déduction faite de la trésorerie acquise

 

(115)

(62)

Cessions de titres de participation déduction faite de la trésorerie cédée (1)

 

1 822

284

Investissements incorporels et corporels

 

(6 535)

(6 577)

Produits de cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles

 

487

79

Variations d'actifs financiers

 

(3 276)

(584)

Flux de trésorerie nets liés aux opérations d'investissement

 

(7 617)

(6 860)

Opérations de financement :

 

 

 

Augmentation de capital EDF

 

4 005

-

Transactions avec les participations ne donnant pas le contrôle (2)

 

224

2

Dividendes versés par EDF

 

(75)

(81)

Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle

 

(102)

(119)

Achats/ventes d'actions propres

 

-

4

Flux de trésorerie avec les actionnaires

 

4 052

(194)

Emissions d'emprunts

 

1 870

638

Remboursements d'emprunts

 

(2 132)

(1 019)

Rémunérations versées aux porteurs de titres subordonnés à durée indéterminée

 

(394)

(401)

Participations reçues sur le financement d'immobilisations en concession

 

66

69

Subventions d'investissement reçues

 

344

405

Autres flux de trésorerie liés aux opérations de financement

 

(246)

(308)

Flux de trésorerie nets liés aux opérations de financement

 

3 806

(502)

Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

 

828

(1 123)

 

 

 

 

TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE À L'OUVERTURE

 

2 893

4 182

Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

 

828

(1 123)

Incidence des variations de change

 

(33)

(99)

Produits financiers sur disponibilités et équivalents de trésorerie

 

11

7

Incidence des reclassements

 

105

17

TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE À LA CLOTURE

 

3 804

2 984

 


 

Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l'ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d'énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l'hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d'énergies et de services à environ 37,1 millions de clients, dont 26,2 millions en France. Il a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires consolidé de 71 milliards d'euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

 

Avertissement

 

Cette présentation ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux États-Unis ou dans tout autre pays.

Aucune assurance ne peut être donnée quant à la pertinence, l'exhaustivité ou l'exactitude des informations ou opinions contenues dans cette présentation, et la responsabilité des dirigeants d'EDF ne saurait être engagée pour tout préjudice résultant de l'utilisation qui pourrait être faite de cette présentation ou de son contenu.

Le présent document peut contenir des objectifs ou des prévisions concernant la stratégie, la situation financière ou les résultats du groupe EDF. EDF estime que ces prévisions ou objectifs reposent sur des hypothèses raisonnables à la date du présent document mais qui peuvent s'avérer inexactes et qui sont en tout état de cause soumises à des facteurs de risques et incertitudes. Il n'y a aucune certitude que les évènements prévus auront lieu ou que les résultats attendus seront effectivement obtenus. Les facteurs importants susceptibles d'entraîner des différences entre les résultats envisagés et ceux effectivement obtenus comprennent notamment la réussite des initiatives stratégiques, financières et opérationnelles d'EDF fondées sur le modèle d'opérateur intégré, l'évolution de l'environnement concurrentiel et du cadre réglementaire des marchés de l'énergie, et les risques et incertitudes concernant l'activité du Groupe, sa dimension internationale, l'environnement climatique, les fluctuations des prix des matières premières et des taux de change, les évolutions technologiques, l'évolution de l'activité économique.

Des informations détaillées sur ces risques potentiels et incertitudes sont disponibles dans le Document de Référence d'EDF déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 6 mars 2017 (consultable en ligne sur le site internet de l'AMF à l'adresse www.amf-france.org ou celui d'EDF à l'adresse www.edf.fr).

EDF ne s'engage pas et n'a pas l'obligation de mettre à jour les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document pour refléter les faits et circonstances postérieurs à la date de cette présentation.

 

 

 

 

N'imprimez ce message que si vous en avez l'utilité.

 

 

EDF SA

22-30, avenue de Wagram

75382 Paris cedex 08

Capital de 1 443 677 137 euros

552 081 317 R.C.S. Paris

 

www.edf.fr

 

 

CONTACTS

 

Presse : +33(0) 1 40 42 46 37

 

Analystes et investisseurs : +33(0) 1 40 42 40 38

 

 



[1] Variation organique à périmètre et change comparables

[2] Capacités nettes installées : 6,7 GW

[3] Hors intérêts intercalaires et hors effet de change par rapport à un taux de change de référence du projet de 1 livre = 1,23 euros ; surcoûts nets des plans d'actions

[4] Somme des charges de personnel et des autres consommations externes. À périmètre et taux de change comparables. À taux d'actualisation retraites constants. Hors variation des charges opérationnelles des activités de services

[5] Investissements nets hors Linky, nouveaux développements et cessions d'actifs. Linky est un projet porté par Enedis, filiale indépendante d'EDF au sens des dispositions du Code de l'énergie

[6] À taux de change 2016

[7] À taux de change 2016 et hypothèse de taux d'actualisation des engagements nucléaires à 4,1 % pour 2017 et 3,9 % pour 2018

[8] Ajusté de la rémunération des emprunts hybrides comptabilisée en fonds propres

[9] À taux de change 2016 et hypothèse de prix d'électricité en France 2018 sur les volumes non couverts au 31/12/2016 >= 36 EUR/MWh

[10] À taux de change 2016. Cash flow hors Linky, nouveaux développements et cessions d'actifs, avec hypothèse de taux d'actualisation des engagements nucléaires à 4,1 % pour 2017 et 3,9 % pour 2018, hors acompte sur dividende au titre de l'année fiscale 2018 qui sera décidé au 2e semestre 2018

[11] Le résultat net courant n'est pas défini par les normes IFRS et n'apparaît pas en lecture directe dans le compte de résultat consolidé du Groupe. Il correspond au résultat net hors éléments non récurrents et hors variation nette de juste valeur sur instruments dérivés énergie et matières premières hors activités de trading nets d'impôts

[12] Impact sur l'endettement financier net

[13] Somme des charges de personnel et des autres consommations externes. À périmètre et taux de change comparables. À taux d'actualisation retraites constants. Hors variation des charges opérationnelles des activités de services

[14] Activités régulées : Enedis, Electricité de Strasbourg et activités insulaires. Enedis est une filiale indépendante d'EDF au sens des dispositions du Code de l'énergie

[15] Holding détenant 100 % des titres RTE (filiale indépendante d'EDF au sens des dispositions du Code de l'énergie)

[16] Linky est un projet porté par Enedis, filiale indépendante d'EDF au sens des dispositions du Code de l'énergie

[17] Nouveaux développements : notamment projets UK NNB et éolien offshore

[18] Cash flow après dividendes hors prise en compte de l'augmentation de capital

[19] Dotation aux actifs dédiés règlementaire de 1 095 millions d'euros conformément au courrier ministériel du 10 février 2017

[20] L'endettement financier net n'est pas défini par les normes comptables et n'apparaît pas en lecture directe dans le bilan consolidé du Groupe. Il correspond aux emprunts et dettes financières diminués de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des actifs liquides. Les actifs liquides sont des actifs financiers composés de fonds ou de titres de maturité initiale supérieure à trois mois, facilement convertibles en trésorerie, et gérés dans le cadre d'un objectif de liquidité

[21] Le ratio au 30 juin 2017 est calculé sur la base du cumul de l'EBITDA du second semestre 2016 et du premier semestre 2017

[22] Mise en place du mécanisme de capacité au 1er janvier 2017, impactant les tarifs, les achats/ventes sur les marchés de gros et les offres à prix de marché

[23] À périmètre et taux de change comparables. À taux d'actualisation retraites constants. Hors variation des charges opérationnelles des activités de services

[24] Production hydraulique hors activités insulaires avant déduction du pompage

[25] Production après déduction du pompage : 22,1 TWh en S1 2016 et 17,6 TWh en S1 2017

[26] EBITDA du 1er semestre 2016 comprenant les activités de EDF Demasz en Hongrie, cédées le 31 janvier 2017

[27] Les activités en Pologne d'EDF EN et de Dalkia sont intégrées dans le segment « Autres métiers »

[28] Actifs d'EDF Polska en cours de cession, cf. communiqué de presse publié par EDF le 19 mai 2017

[29] Pour plus de détail voir la section 2 du Rapport Semestriel d'activités au 30 juin 2017, la liste exhaustive des communiqués de presse est disponible sur le site internet : www.edf.fr

[30] La liste exhaustive des communiqués de presse d'EDF Énergies Nouvelles est disponible sur le site internet : www.edf-energies-nouvelles.com

 



Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143450/R/2123828/810257.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2017

Le nombre d'actions de la société s'élève à 180.744.625 au 18 octobre 2017...

Publié le 23/10/2017

La performance est liée à la progression de 5,9 ME de la contribution des pôles métiers Capital Investissement, Foncière et Immobilier...

Publié le 23/10/2017

Maisons du Monde met à jour des objectifs pour 2017...

Publié le 23/10/2017

"Ces bonnes performances commerciales démontrent le bon positionnement de l'offre Spineway"...

Publié le 23/10/2017

Remboursement anticipé de la dette obligataire de WhiteWave pour 500 M$...

CONTENUS SPONSORISÉS