5 289.86 PTS
+0.64 %
5 259.5
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 925.10
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Comment les nouvelles technologies transforment-elles la gestion des chèques dans les entreprises ?

| GlobeNewswire | 258 | Aucun vote sur cette news
Comment les nouvelles technologies transforment-elles la gestion des chèques dans les entreprises ?
Credits  ShutterStock.com

Arnaud Dubois - Directeur commercial moyens de paiement chez Orone

 

Les règlements par chèque n'ont incontestablement pas dit leur dernier mot. Dans ce contexte, force est de constater que plusieurs millions de transactions sont encore réalisées tous les ans par les professionnels et les particuliers. On notera également que les aspects liés à l'encaissement de chèques connaissent une réelle évolution et tendent à se moderniser pour gagner en agilité.

 

Une mutation des modes de traitements

 

Un premier constat tient à la mutation des technologies qui ont profondément fait évoluer le secteur et généralisé un mode de traitement industriel jusqu'alors réservé aux grandes sociétés et gros remettants. Ce point-clé marque une rupture significative en simplifiant l'accès à des technologies à très forte valeur ajoutée.

 

Cette tendance de fond a notamment été favorisée grâce au Cloud Computing qui a fait voler en éclats les modèles empiriques et institutionnalisé de nouvelles approches de travail. Cela a notamment permis d'automatiser les processus de traitement de petits et moyens volumes de chèques en prenant en compte les volumétries adressées et les contextes d'usage.

 

Une réelle prise en compte des attentes métiers

 

L'intérêt de ces nouvelles approches pour les entreprises s'explique donc principalement par les bénéfices opérationnels auxquels peuvent accéder les équipes des départements financiers et comptables. En effet, rappelons qu'un processus traditionnel de traitement de chèques comporte de très nombreuses étapes manuelles, qu'elles engendrent souvent des erreurs humaines (saisie.) et qu'in fine, elles ne représentent pas une réelle valeur ajoutée pour l'entreprise qui pourrait aiguilleur ses collaborateurs vers d'autres tâches plus importantes.

 

Grâce au digital, l'ensemble du cycle de gestion est industrialisé et les différentes opérations sont simplifiées, et ce, jusqu'à la génération des fichiers de remises qui peuvent ensuite être automatiquement envoyés aux banques. Les délais de traitement sont alors largement optimisés.

 

Simplifier, automatiser et fiabiliser le processus de traitement des chèques, faciliter l'enregistrement et le rapprochement comptable, accélérer la remise en banque. autant d'éléments-clés qui semblent désormais s'imposer comme des prérequis indispensables. L'impact de la digitalisation dans les processus de gestion financière des entreprises a donc largement contribué à créer de nouveaux réflexes et à moderniser une tâche complexe et nécessitant jusqu'alors la mobilisation d'équipes dédiées.

 


Copyright GlobeNewswire


Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS