En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
+0.00 %

Attaques DDoS et DNS : les opérateurs en première ligne

| GlobeNewswire | 257 | Aucun vote sur cette news
Attaques DDoS et DNS : les opérateurs en première ligne
Credits  ShutterStock.com

À n'en pas douter, nous allons continuer de subir des cyber-attaques toujours plus nombreuses et sophistiquées. Dans ce contexte, force est de constater que les opérateurs sont aujourd'hui une cible de choix pour les pirates qui tentent au quotidien de nuire à leurs opérations en lançant différents types d'actions malveillantes. De manière générale, de nombreuses études estiment que les opérateurs sont confrontés à plusieurs milliers d'attaques chaque jour. Parmi ces dernières, se distinguent notamment les attaques DDoS, et plus particulièrement celles qui ciblent les infrastructures DNS. 

 

Particulièrement préjudiciables, elles peuvent fortement impacter la disponibilité de leurs services et donc par ricochet ceux de leurs clients... Il est donc plus que jamais nécessaire que les opérateurs de toutes tailles, et pas uniquement les acteurs importants, prennent ces sujets à bras le corps et mettent en place des moyens leur permettant de lutter contre ces menaces.

 

Comment faire pour prendre les bonnes orientations

 

Il est primordial de pouvoir identifier instantanément et d'isoler les flux malveillants ciblant un service, afin de préserver l'écoulement des flux légitimes. Pour ce faire il faut détecter les anomalies protocolaires, comportementales, et celles des sessions applicatives. La neutralisation des flux malveillants doit s'appuyer sur une logique de « filtrage intelligent » qui permet de protéger les systèmes d'information tout en préservant les utilisations légitimes et la continuité de service globale.

 

Au-delà des fonctions de filtrage, il est aussi nécessaire de bénéficier de statistiques détaillées d'usage de ses services, identifiant les sources malveillantes. L'ensemble de ces informations doit être consultable en temps réel ainsi qu'au travers d'alertes spécifiques. Enfin, il faut répondre au besoin de l'exploitant de consulter des rapports d'incidents ou des tableaux de bord périodiques.

 

La poussée du Cloud et des nouveaux usages, autant de vulnérabilités

 

Avec la forte poussée du Cloud et l'externalisation du SI hors des murs de l'entreprise, et notamment chez les opérateurs, les attaques vont continuer de gagner en force et en fréquence. Nous pouvons également ajouter à ces éléments l'émergence de nouveaux usages et applications éphémères qui viennent créer de nouveaux challenges pour les sécuriser contre les attaques DDoS. Nous sommes donc dans une situation où les opérateurs sont des cibles centrales et parfois vulnérables.

 

L'état d'urgence de la sécurisation des SI et plateformes des opérateurs est donc un axe majeur à prendre en compte. C'est à cette condition qu'il sera possible de lutter efficacement contre les attaques DDoS qui sont parmi les plus contraignantes et gênantes pour l'ensemble des entreprises. 

 

Fabrice Clerc, C.E.O de 6cure

 


Copyright GlobeNewswire


Ce communiqué de presse est diffusé par West Corporation. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...