5 320.64 PTS
+0.03 %
5 310.50
-0.04 %
SBF 120 PTS
4 232.91
-0.05 %
DAX PTS
12 974.37
-0.15 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 261.76
-0.60 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

ATOS : Le Laboratoire national d'Oak Ridge s'équipe de l'Atos Quantum Learning Machine pour soutenir la recherche du Département américain de l'Énergie

| GlobeNewswire | 337 | 4 par 1 internautes
ATOS : Le Laboratoire national d'Oak Ridge s'équipe de l'Atos Quantum Learning Machine pour soutenir la recherche du Département américain de l'Énergie
Credits  ShutterStock.com

Paris (France), Irving, TX (États-Unis), 13 novembre 2017 - Atos, leader international de la transformation digitale, a livré au Laboratoire national d'Oak Ridge (Département de l'Énergie des États-Unis) sa dernière innovation, l'Atos Quantum Learning Machine, le simulateur quantique le plus performant au monde. 

Issue des travaux du laboratoire Atos Quantum - premier grand programme quantique industriel d'Europe -, l'Atos QLM associe une machine ultra compacte à un langage de programmation quantique universel. L'ensemble permet de développer et de tester dès à présent les applications et algorithmes quantiques de l'informatique de demain. 

Plus important centre scientifique et technologique du Département américain de l'Énergie, le Laboratoire national d'Oak Ridge compte près de 5000 employés, chercheurs et ingénieurs dans plus de 100 disciplines.

Équipés de la version Atos QLM-30 leur permettant de processer jusqu'à 30 bits quantiques (Qubits) en mémoire, les chercheurs d'Oak Ridge ont été opérationnels en quelques heures à peine grâce à la méthode mise en oeuvre ultra rapide conçue par Atos.

Le Laboratoire national d'Oak Ridge peut désormais valider rapidement et de manière rentable les résultats de ses recherches. Installée en tant qu'appliance autonome, l'Atos QLM garantit la confidentialité la plus complète des données et programmes de recherche. 

Directeur du Quantum Computing Institute d'Oak Ridge, Dr. Travis Humble avance les arguments qui ont motivé le choix de l'Atos QLM :

 

« Au sein du Laboratoire national d'Oak Ridge, nous nous préparons à la prochaine génération de calcul haute performance en étudiant des technologies uniques telles que l'informatique quantique. Nous étudions comment l'informatique quantique peut fournir de nouvelles méthodes pour faire progresser les applications scientifiques importantes pour le Département de l'Énergie. Nos chercheurs se concentrent particulièrement sur les applications dans les sciences physiques telles que la chimie, la science des matériaux et la biologie, ainsi que les sciences appliquées et celles des données. La simulation numérique permet de guider le développement de ces applications scientifiques tout en en améliorant l'exactitude. Le simulateur Atos Quantum Learning Machine nous fournit une plateforme unique afin de tester de nouvelles idées de programmation quantique. » 

Thierry Breton, Président-directeur général d'Atos, complète :

 

« Nous sommes ravis d'accompagner le Laboratoire national d'Oak Ridge dès le début de ce qui s'annonce être l'évolution technologique majeure des années à venir. Grâce à notre Atos Quantum Learning Machine, issue des travaux de notre laboratoire quantique situé en Île-de-France et qui s'appuie sur un Conseil scientifique de renommée mondiale, les chercheurs américains du Département de l'Énergie vont bénéficier d'un environnement de simulation leur permettant de développer des algorithmes quantiques et de se préparer aux accélérations majeures à venir.»

L'informatique quantique devrait permettre, dans les années à venir, de faire face à l'explosion des données qu'entraînent le Big Data et l'Internet des Objets. Par des capacités d'accélération de calcul ciblées et inédites s'appuyant notamment sur le supercalculateur de classe exascale Bull Sequana, elle devrait également favoriser des avancées dans le deep learning, l'algorithmique et l'intelligence artificielle pour des  domaines aussi variés que la pharmaceutique ou les nouveaux matériaux. Pour progresser sur ces sujets, Atos entend mettre également en place plusieurs partenariats avec des centres de recherche et universités dans le monde. 

Conçu par les équipes de R&D du laboratoire Atos Quantum basé aux Clayes-sous-Bois (Yvelines), le simulateur Atos QLM est fabriqué en France, dans l'usine Atos d'Angers. 

*** 

À propos d'Atos

Atos est un leader international de la transformation digitale avec environ 100 000 collaborateurs dans 72 pays et un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 12 milliards d'euros. Numéro un européen du Big Data, de la Cybersécurité, des supercalculateurs et de l'environnement de travail connecté, le Groupe fournit des services Cloud, solutions d'infrastructure et gestion de données, applications et plateformes métiers, ainsi que des services transactionnels par l'intermédiaire de Worldline, le leader européen des services de paiement. Grâce à ses technologies de pointe et son expertise digitale & sectorielle, Atos accompagne la transformation digitale de ses clients dans les secteurs Défense, Finance, Santé, Industrie, Médias, Énergie & Utilities, Secteur Public, Distribution, Télécoms, et Transports. Partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques, le Groupe exerce ses activités sous les marques Atos, Atos Consulting, Atos Worldgrid, Bull, Canopy, Unify et Worldline. Atos SE (Societas Europea) est une entreprise cotée sur Euronext Paris et fait partie de l'indice CAC 40. 

Contact presse:

Terence Zakka | terence.zakka@atos.net | +33 1 73 26 40 76 | @Mr_Zakka



Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143359/R/2149142/824743.pdf


Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.



 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

Publié le 17/11/2017

Le fonds Vendôme France de la Banque de Gestion Privée Indosuez investit sur des actions de grande capitalisation françaises avec un gestion "coeur de...

Publié le 16/11/2017

Atos a remporté un contrat auprès de l'Université d'Oxford (Angleterre) afin de livrer son tout dernier supercalculateur pour le programme de 'Deep...

Publié le 16/11/2017

Paris, Londres, le 16 novembre 2017 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un contrat auprès de l'Université d'Oxford (Angleterre) afin de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2017

CAC 40 (SC10S) : reprise faible Le Cac 40 a entamé une consolidation le 15 novembre. Celle-ci reste très faible. L’indice n’a pas réussi à réintégrer son ancien support…

Publié le 20/11/2017

Portzamparc passe positif

Publié le 20/11/2017

L'analyste pense que le scénario le plus favorable se matérialise...

Publié le 20/11/2017

14,80 euros dans le viseur

Publié le 20/11/2017

Coface cède 0,99% à 9,01% euros alors que Natixis n’exclut pas de céder sa participation dans le spécialiste de l’assurance crédit. Interrogé par Les Echos la veille d’une journée…

CONTENUS SPONSORISÉS