5 394.37 PTS
-0.09 %
5 388.0
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 295.91
-0.20 %
DAX PTS
13 106.61
-0.14 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Fiat Chrysler monte en Bourse, spéculations sur un intérêt de Hyundai

| AFP | 133 | Aucun vote sur cette news
Contacté par l'AFP, Fiat n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter ces spéculations
Contacté par l'AFP, Fiat n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter ces spéculations ( MARCO BERTORELLO / AFP/Archives )

Le titre Fiat Chrysler (FCA) était en nette hausse à Milan et New York vendredi sur des spéculations faisant état d'un possible intérêt du sud-coréen Hyundai pour le constructeur italo-américain.

Vers 14H45 GMT, le titre prenait 3,94% à 15,05 euros à Milan et 3,80% à 18,03 euros à New York.

Ces derniers jours, la presse sud-coréenne a relancé les spéculations sur un possible intérêt de Hyundai pour FCA.

Les journaux, citant des analystes locaux, soulignent qu'une telle fusion ferait du colosse asiatique le plus grand constructeur au monde et lui permettrait de combler ses lacunes sur le segment des SUV notamment.

Contacté par l'AFP, Fiat n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter ces spéculations.

Citées par le site internet d'informations économiques Milano Finanza, des sources proches du groupe ont dit "ne pas donner trop de poids à ces rumeurs".

Washington peut en effet exercer un veto en cas de tentative de prise de contrôle par une société non-américaine.

Début septembre, le patron de Fiat Chrysler Sergio Marchionne avait affirmé, après des informations sur un intérêt du chinois Great Wall Motor pour FCA, que zon groupe n'avait "été approché par personne" et qu'il se concentrait pour le moment sur la cession de l'équipementier Magneti-Marelli.

M. Marchionne cherche à fusionner depuis quelques années Fiat Chrysler avec un autre constructeur, pour faire face aux investissements auxquels le secteur automobile devra faire face dans le futur. Il avait approché en 2015 General Motors qui repoussé ses avances.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

aufeminin, dont la cotation avait été suspendue en cours de séance lundi suite à l'annonce d'une offre du groupe TF1 pour reprendre la participation...

Publié le 14/12/2017

L'analyste n'est plus acheteur...

Publié le 14/12/2017

Dans une usine du groupe Sappi

Publié le 14/12/2017

Dalet se fend d'un communiqué pour faire part de deux nouveaux contrats auprès de deux de ses clients historiques en France et au Royaume-Uni : la...

Publié le 14/12/2017

Vinci, via sa marque Omexom et en joint-venture avec la société britannique Morgan Sindall, a remporté un contrat de conception-construction d'un nouveau réseau de transport d'électricité en…

CONTENUS SPONSORISÉS