En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
-0.04 %

Zimbabwe: le ministre des Finances "déterminé" à poursuivre les réformes

| AFP | 265 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Finances du Zimbabwe Mthuli Ncube lors d'une interview avec l'AFP le 22 janvier 2019 à Davos, en Suisse
Le ministre des Finances du Zimbabwe Mthuli Ncube lors d'une interview avec l'AFP le 22 janvier 2019 à Davos, en Suisse ( Fabrice COFFRINI / AFP )

Le ministre des Finances du Zimbabwe, Mthuli Ncube, s'est dit mardi "déterminé" à poursuivre le programme des réformes, malgré la fronde meurtrière contre la hausse des prix du pétrole, dans un entretien à l'AFP à Davos (Suisse).

"Le programme de réformes économiques est très important et nous sommes déterminés à le mener jusqu'au bout", a-t-il expliqué en marge du Forum économique mondial. Les troubles "font partie des douleurs" qu'engendrent "le programme de réforme".

Le Zimbabwe a été secoué la semaine dernière par de violentes manifestations contre la hausse spectaculaire (+150%) des prix des carburants ordonnée par le gouvernement, dans un pays étranglé par deux décennies de crise économique, contraignant le président Emmerson Mnangagwa à annuler son déplacement à Davos pour rentrer directement à Harare après des visites en Russie et au Kazakhstan.

Les affrontements ont fait au moins 12 morts et 78 blessés par balles, selon le Forum des ONG des droits humains au Zimbabwe. Plus de 600 personnes ont été arrêtées depuis le début de la fronde.

"La vérité, c'est que nous avons vécu vingt années de décomposition économique et que nous sommes déterminés à réparer l'économie pour mener le Zimbabwe à un niveau supérieur", a affirmé le ministre.

Le plan de réformes économiques avait été adopté après le renversement de Robert Mugabe il y a 14 mois.

Le nouveau chef de l'Etat, un ancien proche de l'ex-président tombé en disgrâce, avait brièvement suscité l'espoir en prenant le pouvoir fin 2017. Il avait promis "un nouveau chemin" pour le pays après des années de crise économique et de répression.

En août dernier, la mort de 6 civils tués par balle par les forces de l'ordre lors de manifestations post-électorales avait sonné la fin de la lune de miel.

Si le président a promis une enquête, aucune sanction n'a été prise à ce jour contre les militaires qui avaient ouvert le feu.

Programme de privatisations

La répression des derniers jours est considérée comme la plus brutale depuis les violences ordonnées par le régime Mugabe contre ses opposants lors de la présidentielle de 2008. Elles s'étaient soldées par plus de 200 morts.

A son retour à Harare, M. Mnangagwa a tenté de tourner la page sur les récents affrontements en lançant un appel au dialogue à l'opposition, qui l'a aussitôt refusé en exigeant la fin de la répression.

"Les investisseurs comprennent que le Zimbabwe traverse une période troublée, mais c'est nécessaire pour nous assurer que les réformes sont menées", a assuré son ministre des Finances.

"Le Zimbabwe est ouvert au commerce", a-t-il expliqué, qualifiant de "positives" les différentes rencontres qu'il a maintenues à Davos avec des chefs d'entreprises.

"Il y a des opportunités incroyables au Zimbabwe en ce moment avec les privatisations", a expliqué M. Ncube, précisant que 11 entreprises publiques sont prêtes pour des investissements privés, notamment dans les communications et les banques publiques.

Son programme de réformes inclut celle de la monnaie nationale frappée par l'hyper-inflation qui a caractérisé la présidence de Mugabe et qui a dévalorisé les économies de ses habitants.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...