En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Weinstein Co discute d'une cession, après le scandale

| Boursier | 345 | Aucun vote sur cette news

The Weinstein Company, la firme des frères Harvey et Bob Weinstein, également fondateurs de Miramax, étudie une cession de son activité de studio...

Weinstein Co discute d'une cession, après le scandale
Credits Reuters

The Weinstein Company, la firme des frères Harvey et Bob Weinstein, également fondateurs de Miramax, étudie une cession de son activité de studio cinématographique ou de la totalité du groupe.

The Weinstein Co dispose d'un catalogue plutôt étoffé de plus d'une centaine de titres, comprenant notamment 'Blue Valentine', 'John Rambo', 'Happiness therapy', mais aussi 'Django Unchained', 'Inglourious Basterds' ou 'Les Huit Salopards'.

En dehors des activités cinématographiques, Weinstein Co, détenue par les deux frères ainsi que d'autres investisseurs de renom tels que Goldman Sachs ou WPP, est également active dans les shows TV.

Évidemment, le scandale Harvey Weinstein, qui a éclaté il y a quelques jours, ruinant définitivement la réputation de l'ex-gourou du cinéma, explique cette réaction de The Weinstein Co. Le groupe discuterait avec des firmes de private equity telles que Colony Capital, qui pourrait d'ailleurs, selon plusieurs médias anglo-saxons, racheter la totalité de Weinstein Co.

En attendant, un accord préliminaire a déjà été conclu avec Colony en vue d'une injection immédiate de capital. Weinstein Co a confirmé l'accord, sans en préciser le montant.

Les accusations de harcèlement sexuel et de viol contre Harvey Weinstein ont placé sa compagnie dans une situation extrêmement délicate. L'empire Weinstein, s'il n'est plus que l'ombre de lui-même, dispose néanmoins d'actifs monnayables. Dimension Films, producteur de 'Scream' et anciennement filiale de Miramax, fait aussi partie de la petite galaxie Weinstein.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...