5 362.82 PTS
-0.45 %
5 376.5
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 288.22
-0.16 %
DAX PTS
13 102.65
-0.16 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Washington va vendre à la Roumanie des systèmes de défense Patriot

| AFP | 243 | Aucun vote sur cette news
Washington va vendre à la Roumanie des systèmes de défense Patriot
Washington va vendre à la Roumanie des systèmes de défense Patriot ( JANEK SKARZYNSKI / AFP/Archives )

Les Etats-Unis vont vendre à la Roumanie, un pays membre de l'Otan, pour près de quatre milliards de dollars de systèmes de défense antimissiles Patriot, ont indiqué mardi le Pentagone et le département d'Etat, une annonce qui vise implicitement la Russie.

Comme pour chaque contrat commercial de ventes d'armes par Washington, c'est le département d'Etat qui a approuvé la "vente possible" de toute une série d'équipements de défense Patriot pour une enveloppe évaluée à 3,9 milliards de dollars. Le ministère de la Défense en informe le Congrès qui peut, en théorie, s'y opposer sous 30 jours.

Outre le montant très élevé, l'annonce est significative car elle concerne un pays européen de l'ancien bloc soviétique que le président américain Donald Trump lui-même avait pris en exemple en juin pour ses efforts visant à porter ses dépenses de défense à 2% de son PIB.

L'administration Trump, comme l'avait fait l'administration Obama, exige des alliés européens de l'Otan qu'ils mettent davantage la main à la poche dans le cadre de l'Alliance atlantique.

Selon la formule consacrée en la matière, "cette proposition de vente renforce les politiques étrangère et de sécurité nationale des Etats-Unis en contribuant à l'amélioration de la sécurité d'un allié de l'Otan".

"Cette proposition de vente des systèmes Patriot contribuera aux besoins de la Roumanie en termes d'autodéfense et répondra aux objectifs de l'Otan en matière de défense", soulignent le Pentagone et le département d'Etat dans leur communiqué.

Sans jamais mentionner Moscou, Washington estime que "la Roumanie utilisera le système de missiles Patriot pour renforcer la défense de son territoire et dissuader toute menace régionale".

Cela permettra aussi à Bucarest d'"augmenter les capacités défensives des forces armées roumaines contre une agression et de protéger les alliés de l'Otan qui s'entraînent régulièrement à l'intérieur des frontières de la Roumanie".

Les célébrissimes fabricants et titulaires de ce mégacontrat de Patriot sont les entreprises américaines Raytheon Corporation dans le Massachusetts (nord-est) et Lockheed-Martin au Texas (sud).

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Le début de séance est compliqué pour Saint-Gobain...

Publié le 12/12/2017

Les banques centrales sont de nouveau sur le devant de la scène, mais cette fois-ci pour de simples confirmations attendues par les...

Publié le 12/12/2017

Boeing, tout en annonçant une hausse de 20% de son dividende trimestriel à 1,71 dollar par action, a fait savoir qu'il allait étendre son programme de rachat d'actions de 14 à 18 milliards de…

Publié le 12/12/2017

Réaction à la forte hausse des intérimaires en novembre...

Publié le 12/12/2017

Calme plat sur le dossier Compagnie des Alpes après la publication des comptes annuels de la société...

CONTENUS SPONSORISÉS