En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 099.16 PTS
+0.29 %
5 103.50
+0.43 %
SBF 120 PTS
4 093.73
+0.42 %
DAX PTS
11 636.33
+0.71 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
+0.00 %
1.152
+0.05 %

Washington plaide auprès de Pékin pour une relation économique "juste et équilibrée"

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Le chef de la diplomatie chinoise Yang Jiechi (G) aux côtés du secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson au département d'Etat à Washington,DC le 8 février 2018
Le chef de la diplomatie chinoise Yang Jiechi (G) aux côtés du secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson au département d'Etat à Washington,DC le 8 février 2018 ( Eric BARADAT / AFP/Archives )

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a insisté jeudi à Washington auprès de son homologue chinois Yang Jiechi sur la "nécessité de parvenir à une relation économique juste et équilibrée".

Les deux hommes ont également "réaffirmé l'engagement" des présidents Donald Trump et Xi Jinping en faveur du "maintien de la pression contre les programmes nucléaire et balistique illégaux de la Corée du Nord", a rapporté la porte-parole du département d'Etat américain Heather Nauert devant la presse.

"Nous espérons que la Chine fera davantage car nous savons qu'elle peut faire davantage", a-t-elle ajouté.

Interrogée sur la teneur des discussions avec Yang Jiechi, conseiller d'Etat et véritable chef d'orchestre de la diplomatie chinoise, elle a expliqué que les Etats-Unis préféraient garder "privées" les conversations avec certains pays, "dont la Chine".

Selon l'agence officielle Chine nouvelle, M. Yang s'est apparemment tenu à la position officielle de Pékin, rappelant que la question coréenne "doit être résolue par le dialogue et la négociation".

La Chine défend notamment l'idée d'une suspension simultanée des essais nucléaires de Pyongyang et des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes, ce à quoi se refuse farouchement Washington.

Dans son entretien avec Rex Tillerson, Yang Jiechi a par ailleurs appelé à "renforcer la coordination (des deux puissances) sur des sujets internationaux d'importance", poursuit le média d'Etat sans livrer de détails.

"Nous avons une relation constructive avec la Chine, nous avons un échange d'idées et d'informations franc", a commenté de son côté Mme Nauert, rappelant que Donald Trump avait "exprimé très clairement ses inquiétudes quant au commerce" et au déficit commercial des Etats-Unis avec le géant asiatique.

Selon les douanes chinoises, le déficit commercial des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine a augmenté de 10% en 2017, à 276 milliards de dollars, un niveau record. Le président américain avait alors jugé, dans un échange téléphonique avec son homologue chinois, que "la situation n'était pas tenable".

Au-delà, la porte-parole du département d'Etat a assuré ne pas vouloir d'une "confrontation avec le gouvernement chinois".

"Nous identifions simplement les actes chinois qui sapent un ordre basé sur des règles", a-t-elle ajouté, précisant que le dialogue américano-chinois pouvait porter également sur la cybersécurité ou les droits de l'Homme et la démocratie.

De son côté, la Chine s'est dite jeudi "inquiète" de la multiplication des enquêtes commerciales lancées par Washington contre des importations chinoises, certains produits étant déjà visés par des mesures antidumping.

Assurant que Pékin voulait éviter de transformer ces frictions en "tempête" commerciale, le porte-parole du ministère chinois du Commerce Gao Feng n'a pas exclu l'ouverture d'une enquête de Pékin sur le soja américain.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

Ceconomy était proche de racheter Fnac Darty cet été pour 2,7 milliards d'euros. Ce projet d'acquisition a finalement été rangé dans les cartons en raison des difficultés financières du…

Publié le 22/10/2018

Paris, 22 Octobre 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, annonce que sa nouvelle génération de loch électromagnétique, LMN6, a été choisie par la Marine…

Publié le 22/10/2018

L'équipementier automobile japonais Calsonic Kansei, détenu par le fonds KKR, va racheter Magneti Marelli à Fiat Chrysler Automobiles pour 6,2 milliards d'euros. L’opération donnera naissance à…

Publié le 22/10/2018

Pékin a dévoilé une série de mesures pour rassurer les marchés

Publié le 22/10/2018

Safran et Zodiac Aerospace ont signé vendredi un traité de fusion relatif au projet de fusion-absorption de Zodiac Aerospace par Safran annoncé le 1 juin dernier. Ce projet sera soumis à…